Agreg interne &Prépas — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agreg interne &Prépas

Bonjour,

je souhaiterais avoir des témoignages des personnes qui ont (ou ont connu) des candidats ayant réussi l'agrégation interne et puis ont obtenu un poste en prépas. Quels classements ont-ils obtenu au concours? le fait d'avoir un DEA+thèse les a-t-il favorisé?

Merci.

Réponses

  • Deux collègues de prépa d'un autre lycée de ma ville sont issus de l'agrégation interne. Je ne connais pas leur classement ni leur cursus universitaire. L'un des deux, enseignant alors depuis une bonne quinzaine d'années, avait postulé auprès de l'IG pour faire un remplacement éventuel en prépa. On lui a fait une proposition la veille de la rentrée scolaire (suite à un désistement !). Il est maintenant en poste fixe en PCSI.
  • Bonjour,
    L’agrégation interne est beaucoup plus facile et rien n’empêche un prof qui veut prouver qu’il a le gabarit pour enseigner en prépa de passer l’externe au lieu de l’interne. Alors personnellement, quand je voit qu’il y a des gens qui ont l’agrégation externe dans les 100 premiers + un dea + une thèse qui n’obtiennent même pas une pcsi, je me pose des questions sur les critères d’attribution ... .
  • D'un autre coté, si ce prof avait 15 ans d'expérience, il avait tout à fait sa place en prépa, d'autant plus qu'en sup on demande plus de la part des profs de la pédagogie que de la performance mathématique brute. Un bon rang à l'externe et une thèse n'augurent en rien des capacités à s'adapter à un auditoire qui sort de lycée et qui ne vise pas forcément les plus gros concours. Enfin, il faut voir aussi la ville où se trouve la classe : tous les postulants en prépa ne sont pas prets à accpeter à déménager à trifouillis les oies juste pour enseigner en sup.
  • Quelqu'un qui aurait raté l'agreg de peu à l'époque où il y avait 100 postes au concours, qui aurait enseigné 15 ans, puis réussi l'agreg interne avec un bon rang est certainement tout aussi capable (sinon plus...) d'enseigner en sup que quelqu'un avec le dossier évoqué (100eme à l'agreg + thèse).
  • Bonjour,

    merci pour vos réponses.

    Pour être plus précis : si une personne est titulaire d'un Doctorat (en math) et souhaite obtenir une prépas PCSI ou PTSI, quel rang à l'agreg interne pourrait l'aider à l'obtenir (les 10 premiers, les 20 premiers,...)?

    Merci
  • Et bien alors qu'ils passent l'externe et on pourra comparer ! De plus je ne dis pas qu’ils ne sont pas capables d’enseigner en maths sup. Simplement il y a peu de postes et je ne vois pas pourquoi ils ne seraient pas accordés en priorité aux plus diplômés surtout qu’officiellement la commission prétend faire son classement selon de tels critères. (Allez voir le compte rendu sur le site du syndicat majoritaire par exemple.)
  • Pour la personne que je connais le mieux, elle n'a pas réussi à avoir l'agreg externe du temps où même les normaliens ne pouvaient pas tous être agrégés, de plus, de part son expérience et sa disponibilité au pied levé, l'IG lui a donné un poste : il n'y a aucun scandale.
    Donc GLaG+1
  • Ok, donc il suffit d’être dans le bon lycée au bon moment pour passer devant tout le monde. lol
  • Vous pensez vraiment que l'agrégation externe est l'Ultime Etalon de la compétence pour enseigner en prépa ?
    Et que le rang à l'agrégation permet vraiment de comparer deux personnes ?? On peut déjà discuter des aléas du concours qui font que selon les sujets d'écrits, les couplages tirés à l'oral, les hasards de la préparation, l'humeur du jour des candidats comme du jury, le classement d'une année donnée n'est pas vérité divine.
    Mais surtout comment comparer un classement obtenu en 1980, en 1995, en 2006, alors que les programmes ont changé, que les modalités de l'épreuve ont changé, ... et que les plus anciens peuvent avoir évolué depuis par la pratique du métier d'enseignant.

    Ce n'est pas parce que l'inspection générale insiste sur l'importance d'avoir un bon classement et une thèse qu'ils devraient ignorer systématiquement d'autres bons candidats (connus pour leur classement à l'externe, des inspections, ...). Surtout si les gens "dans les 100 premiers à l'externe avec une thèse" n'ont pas mis la région en question dans leurs voeux : je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de telles personnes à qui on ne trouve aucun poste en prépa en quelques années s'ils font des voeux 'tout type de poste en prépa, France entière'.
  • En même temps, je ne travaille pas dans la ville la plus recherchée de France pour un poste en CPGE
  • Le premier à l'agreg interne est sans doûte "meilleur" que le 350ème à l'externe.
  • De toute façon, vu le nombre de places, le 350 ème il ne risque pas d'être agrégé. Le pauvre, il va devoir attendre 5 ans pour passer l'interne. lol
  • Disons, le dernier à l'externe.
  • bon je vois que le topic commence à dévier de ma question concernant l'agreg INTERNE et la possibilité d'avoir un poste en prépas.

    Pour RAJ: d'un point de vue purement statistique, l'agreg interne est plus dure que l'externe, en fait il y a quasiment le même nombre de candidats qui se présentent (environ 1500) et puis les admis sont au nombres de 110 à l'interne et 300 à l'externe. Moi je dirais plutôt que le 1er à l'interne =50ème à l'externe.
  • Je sais que ça fait dévier le sujet encore un peu plus mais je ne peux pas m'empêcher de pousser le raisonnement en disant que l'agrégation au mérite est encore plus dure puisqu'il y a encore moins de place.
  • C'est moi qui est la plus grosse...

    à une course dans mon village, il n'y a qu'un gagnant. J'étais le seul à avoir mes deux jambes sur les 100 participants, les autres étant amputés. J'ai fini gagnant. 1% de réussite pourtant...
  • " Moi je dirais plutôt que le 1er à l'interne =50ème à l'externe."
    <BR>
    <BR>Ca me paraît complètement irréaliste. Je connais au moins deux personnes qui n'ont jamais passé le cap de l'oral à l'externe et qui ont eu l'interne du premier coup avec un bon classement (<20).
    <BR>Je serai plutôt de l'avis de RAJ avec " haut de classement de l'interne" <SPAN CLASS="MATH"><IMG WIDTH="15" HEIGHT="15" ALIGN="BOTTOM" BORDER="0" SRC="http://www.les-mathematiques.net/phorum/2006/09/24/97493/cv/img1.png&quot; ALT="$ \approx$"></SPAN> "fin de classement à l'externe", d'un point de vue de la qualité mathématique de la personne.
    <BR>
    <BR>Maintenant je connais un prof de physique qui a eu l'interne et qui enseigne en PTSI, ce n'est donc pas infaisable.<BR>
  • Merci Ritchie après 22h, j'ai le cerveau en compote...
  • Salut,

    d'après les sources syndicales aujourd'hui on ne recrute plus de prof de prépa dans les rangs de l'interne et, témoignage perso (pas sur mon cas) on peut être normalien, 6e à l'agreg et ne pas avoir de poste en prépa.

    aMicalement,

    F.D.
  • Et on peut être 150 ième et obtenir un poste. D'où ma question initiale : quels sont les critères réels d’attribution ? Personnellement je pense que la chance joue un rôle important et c'est un peu frustrant.

    Bonne fin de Week-end à tous
  • Tonio, tu dis que l'agreg interne est beaucoup plus facile que l'externe. Pourtant, selon Jean-Marie Arnaudiès qu'il est inutile de présenter, "le programme du concours interne est certes mons étendu que celui de l'externe, et peut paraitre moins prestigieux. Mais en contrepartie, on ne peut guère réussir ce concours sans avoir approfondi très sérieusement chaque thème du programme". En n'oublie pas que les enseignants - ou les fonctionnaires plus généralement, car ce concours est ouvert à la plupart des fonctionnaires de catégorie A il me semble - préparant ce concours doivent le faire parallèlement à leur métier, et aux charges familiales auxquelles ils doivent souvent faire face
  • Je pense que le débat sur la difficulté de l'agrég interne n'a aucun intérêt (c'est vraiment du "qui c'est qui a la..."), par contre je serai curieux d'avoir une réponse à la dernière question de tonio sur les critères d'attribution d'un poste en prépa.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!