Prépas révisions — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Prépas révisions

Bonjour

J'aimerais savoir comment je dois me préparer pour la rentrée en prépas MPSI ?

Vous connaissez des bons sites qui proposent l'ensemble de tous les cours de chaque matière de MPSI ?

Merci énormément pour vos conseils , vos réponses et vos méthodes que vous me suggérez.

Bonnes vacances à vous tous.
«1

Réponses

  • Bonjour,
    <BR>
    <BR>Pour le maths, je te propose d'aller voir les cours de Monsieur Lavau, que je trouve super, avec des annexes très intéressantes : <a href=" http://perso.orange.fr/lavau/index.htm"&gt; http://perso.orange.fr/lavau/index.htm</a&gt;
    <BR>
    <BR>Je me suis servi de ces cours pour préparer le Capes, et j'y jette toujours un oeil. La plupart des théorèmes sont démontrés, c'est en tout cas ma référence.
    <BR>
    <BR>Bon courage,

    <BR>Rouliane<BR>
  • A mon avis, si tu veux employer efficacement tes vacances avant la rentrée en prépa, voici quelques conseils :
    - lis en détail les livres de français, en gardant à l'esprit la transversalité du thème
    - fais de l'anglais (si c'est ce que tu as pris en langue vivante) : verbes irréguliers, grammaire, un peu d'actualité. Il y a une grosse différence de niveau entre les élèves en prépa, du moins dans mon souvenir (pas mal d'élèves avec une scolarité en section européenne ou internationale, quelques bilingues) ; ce qui fait que le niveau d'anglais peut sembler élevé pour quelqu'un ayant juste fait ses deux ou trois heures réglementaires au lycée. Et le niveau de langues aux concours est quand meme relevé ... il s'agit donc de ne pas etre distancé.
    - pour ce qui est des maths et de la physique, à mon avis il n'y a pas grand chose à faire, et cela peut etre regroupé dans les 15 jours avant la rentrée : revoir ses formules de trigo, le produit vectoriel, les calculs usuels d'intégrales et de dérivées, les coordonnées cylindriques et sphériques ... bref tout ce qui semble un peu calculatoire en terminale, et que l'on doit savoir faire rapidement en physique et en SI. Et pas besoin de chercher à prendre de l'avance en maths à tout prix, car se faire expliquer les methodes et les notions par un prof est à mon avis plus payant que de lire des choses dans un bouquin, surtout au début.
  • Je confirme, ça ne sert à rien de vouloir prendre de l' avance sur le programme de maths ou de physique!
  • Je confirme ce que dit "ben non logué". Sans le répéter car tout y est bien dit.
  • Si j'étais toi, Yalcin pour avoir fait une MPSI, je réviserais l'anglais et surtout je me reposerais car l'année sera plus difficile qu'en terminale.
    Par contre, pour le français, pour être franc ... les livres de français en mpsi... Bref voilà quoi. Sauf si tu passes un concours en 1ère année, si tu ne les lis pas c'est pas grave, et si tu n'en fais pas ce n'est pas grave non plus. (c'est mon avis de mpsi, avoir eu une année où je m'ennuyais pendant 2h de français pour ... rien !!). En MP par contre, il faudra bien lire les livres car le français compte pas mal aux concours. (le thème change chaque année)
  • si j'étais Yalcin, je ne toucherais même pas à l'anglais, matière inutile au possible en prépa, qu'on laisse dans les programmes pour se donner bonne conscience.
    Un conseil, tes vacances, passe les à te reposer. Oublie les maths.
  • Bah, si j'avais à refaire ma sup, je réviserais l'anglais vu son coefficient, je ne toucherais pas au français (par contre pour la spé, faut la réviser), je réviserais les trucs principaux en maths (formules trigo, méthode du pivot de Gauss par ex), et je ne regarderais pas la physique sauf peut être quelques trucs importants. (on a tout refait en physique en sup)
  • j'ai tout noté ,merci à vous qui m'avez répondu, vos réponses sont bienvenues encore.
  • N'oublie pas les maths et fais des choses qui te plaisent dans cette matière.
  • Révise, révise, révise...Il n'y a donc pas de place pour l'intelligence en prépa ??
  • tu es pris en quel mpsi ? (lycée)
  • Condorcet Paris 9ème
  • En prépa le premier trimestre en maths m'a vraiment fait tout drôle, et ce malgré que les choses aient très bien tourné ensuite pour moi. Pour les autre matières par contre, c'était largement dans la continuité par rapport à la terminale.

    Donc mon conseil, si tu n'as jamais entendu parler de structures algébriques (groupes, anneaux, corps, etc.) ou d'espaces vectoriels notamment, c'est dès maintenant de jeter un oeil à un livre de base (le Gourdon par exemple est très bien), juste pour te familiariser un peu avec la base et faire quelques exos. Dans mon souvenir l'algèbre surtout fut un dépaysement un peu rude.

    A mon avis les révisions en maths ne servent à rien : tu vas tout redémontrer et appofondir depuis zéro.

    Enfin, je rejoins Mathieu : détends-toi bien, éclate-toi au maximum, pour attaquer l'année avec entrain.
  • Je ne te conseille absolument pas le Gourdon, avant la sup, c'est j' imagines une petite boutade de la part de oblooh.

    Le Gourdon est un livre destiné aux agrégatifs ( et à quelques rares élèves de MP*)...en plus il n' y a que des rappels succints de cours , puis des exos vraiments difficiles.
  • Je suis pas tout à fait d'accord. Je pense que c'est bien de jeter un oeil à ce à quoi on risque d'être confronté plus tard, même si au premier abord, ``on capte rien''.

    Ca donne de l'intérêt pour les notions qu'on va ingérer au début, et ça peut faire gagner beaucoup de temps.
  • enfin bon les Gourdon en début de sup, c'est abusé quoi.
  • Oui, <I>acheter</I> les Gourdons et compter les digérer en début de sup c'est abuzékoi.
    <BR>
    <BR>Aller dans des bibliothèques et sur internet pour voir des ``choses avancées'' ne l'est par contre pas.<BR>
  • Au vu de tes posts ici, et de ton bulletin scolaire ( dont tu nous avait parlé) je pense que pour les maths tu ne seras pas trop surpris,
    par contre tu peux faire du français, de l'anglais etc...

    Comme il faut de détendre pourquoi pas regarder des films en VO, lire les livres du programme, lire des livres se rattachant au programmme...

    Bon finalement les conseils de ben non logué me semble super interessant our toi.

    Bon courage et bonnes vacances
  • Si tu ne dois faire qu'une chose , je conseillerais de voir les ensembles : cardinaux, relations d'équivalence, relation d'ordre , ensemble quotient (même si c'est hors programme aujourd'hui) classe, groupe , sous-groupe , groupe quotient . Voilà le reste du programme c'est des cas particuliers de tout ça (si si !) Et repose toi bien inutile de griller l'interet de découvrir le reste au cours de l'année.

    Mais tout dépend de l'école que tu veux intégrer (si tu sais déjà ?)

    lolo
  • Yacin, voilà pour vous deux conseils:

    si vous lisez l'anglais, procurez-vous dans une bibliothèque universitaire le Herstein (topics in algebra), si vous aimez l'algèbre.

    Si vous aimez plutôt l'analyse procurez-vous les deux premiers tomes du Godement chez Springer.

    Sortez des Gourdon et autres chemins battus.

    A Condorcet, si vous tombez chez Marie Monier, vous seriez tombé très bien.

    En été amusez-vous dans de jolis livres (Godement "algèbre", Chambadal-Ovaert "fondements des mathematiques" livre bleu épuisé,

    et le petit livre de Samuel "théorie algébrique des nombres" et écoutez les conseils de lolo33.


    Ety puis, il ya un livre peu connu chez Gibert pour l'algèbre, à manier avec précaution car il y a dedans du meilleur et du pire, le Savioz.
  • J'ai suggéré le Gourdon parce que je considère ce bouquin comme un chef-d'oeuvre, et aussi comme le complément idéal d'un cours de prépa. Je te conseille donc de l'acheter (non je n'ai pas d'actions chez ellipses, qui d'ailleurs ne sort pas que des perles, comme ça c'est clair :) ), il te permettra d'éclaircir certains points de ton cours de sup, et de pratiquer des exos qui ne sont pas de banales applications, mais généralement des prolongements mathématiques importants, qui anticipent sur la licence (et sur les pb posés à l'écrit ou l'oral de l'x ou d'ulm). En cela c'est le contraire des chemins battus. Il ne faut pas décrier un livre parce qu'il a du succès. Ce succès est grandement mérité.

    Je connais bien aussi le Godement en algèbre (je l'ai), mais je ne vous le conseillerai pas. Les exos, entre autres, n'y sont pas résolus (dans mon édition en tout cas), ce qui est un peu génant quand on débute qq chose de complètement nouveau. Ce que j'ai retenu de plus important dans la façon d'aborder les maths, pendant ma prépa et même après, est qu'il faut faire beaucoup d'exercices. C'est ça qui permet de bien connaitre le cours (c'est différent en physique, où le cours selon moi est central, les exos secondaires).

    Ensuite il faut pratiquer les bouquins, et c'est comme ça qu'on découvre ce qui nous convient le mieux à nous (c'est assez subjectif en fait !).
  • jojopoussin, le bouquin de Samuel pour quelqu'un qui sort de Terminale, c'est carrément de la boucherie.
    Les tomes d'analyse de Godement, je les trouve pas tellement utiles pour quelqu'un qui n'a jamais vu certaines choses. Par contre son cours d'algèbre est très bien fait, et convient parfaitement à un élève qui sort de Terminale, enfin du moins le début du bouquin et certains chapitre.
  • Bonjour
    - Révise le francais (surtout la dissertation) son coef a Ulm est 8
    - J'espère que ta lv1 n'est pas une langue "exotique" comme le turc (cf ton pseudo) parce qu'aux concours ils ne l'acceptent pas
    - Et repose-toi
    Sinon tu peux acheter le gros "j'intègre tout en un" pour prendre de l avance
    il y a le cours et des exos.
    Bye
  • De toute façon je pense que la grande majorité des taupins n' utilisent que très peu fréquemment les livres ( peu être à part les 5/2)
  • Bonjour Yalcin

    Je sors de prépa à l'instant (mon dernier oral était hier =) donc je te livre mes conseil pour la nouvelle année...

    1) Ne fais rien pendant les vacances, à la limite jette un oeil distrait sur les livres de français, tout en sachant comme le dit Mathieu que le français en sup ça ne compte pour rien... C'est triste à dire mais c'est vrai: le français en prépa, c'est essentiellement apprendre les corrigés de dissert et les citations par coeur

    2) Pour les livres, je te déconseille vivement les Gourdon, qui ne sont vraiment pas bien écrits, ni très pédagogiques (pas du tout en fait) pour te recommander les livres de chez Dunod (collection de Claude Deschamps (dit le Grand, qui fut mon professeur cette année) ). Ils sont non seulement très clairs mais comportent de nombreux exercices non triviaux et corrigés.

    3) Pour le travail, le conseil que j'aurais aimé qu'on me donne c'est "mets-toi à la physique". En effet, la physique de prépa n'a absolument rien à voir avec tout ce que tu as pu faire avant... Plus encore que les maths (avec lesquelles tu es sans doute familier, et pour le travail desquelles tu n'auras sans doute pas besoin d'encouragements) je pense. La physique, c'est vraiment un mode de pensée à avoir et il faut s'accrocher au début, sans laisser tomber, en faire encore et toujours et un jour ça viendra.

    Voilà, donc, bonnes vacances

    GEB
  • Je vous remercie énormément vraiement, merci encore pour ces conseils que je copie dans une feuille
  • allez, c'est la saison des conseils, et avec le statut d' "ex-taupin" j'y vais moi aussi de mon petit laïus...

    1) pour ce qui est des matières "dont tout le monde se tape" ie le français et l'anglais :
    - le français, oublie ! en sup, ça ne sert à rien, et t'auras tout le temps en spé d'apprendre 20 corrigés de dissert'
    - l'anglais, à la limite si tu es du genre à lire un journal de temps à autre, tu peux éventuellement voir si ça te plait de le lire en anglais (par contre si ça te saoule, ne force pas ...) ou alors regarder des films en VO

    2) pour les maths ... bon, passons sur la candeur de jojopoussin (ou le sadisme, dépend du point de vue) qui propose de lire le Samuel au sortir de TS (rappelons au passage qu'il suppose connu la notion de groupe d'anneau, de quotient, d'homomorphisme, de module etc ... et que bien que m'en étant servi pour mon TIPE ENS, je lutte encore avec certaines démos), c'était sans doute (je l'espère) une blague.
    Plus sérieusement, si tu as besoin de te rassurer, je te conseille de regarder les définitions des concepts nouveaux (genre en algèbre générale) dans n'importe quel bouquin de prépa et d'essayer de visualiser les objets, mais pas plus ... les exos ne servent pas à grand chose à ce stade (surtout pas les exos du Monier ), et tu découriras bien assez tôt que beaucoup d'exos en prépa sont du genre "si tu le connais pas, tu le trouves pas".

    3) pour le reste... ben profite ! tu t'embarques pour 2 (voire 3 si t'es aussi chanceux que moi) ans de prépa, alors autant profiter au maximum de ton été

    shadow
  • Yalcin,
    va jeter un oeil sur le site de l'école polytechnique : admission, résultats, notes des non-admissibles...
    Il y a quelqu'un dans les étrangers, filière 4 (Tunisie, Maroc...) qui a eu
    16.75/20, 14.25/20 dans les deux compositions de math, 14.25/20, 13.75/20 en physique-chimie et qui n'est pas admissible à cause de sa note en français : 1/20.
    Réfléchis-y !
  • Encore une fois Jamel soulève un gros problème insoluble . Une personne dont la langue maternelle n'est pas le français sera certainement défavorisée par rapport aux autres , mais si on rentre dans cette logique : ceux qui doivent travailler tous les week-end , ceux qui ne peuvent pas s'acheter livres , ordinateurs ou logiciels ... ? Dans un examen ou un concours les règles doivent être les mêmes pour tous ( c'est la moins injuste des réglementations ) .

    Domi
  • Puisqu'il est clair que quelqu'un qui obtient 1/20 à l'épreuve de français de l'X ne peut pas parler le français... Tu as passé ton bac en France, et ne devrais donc pas avoir trop de problèmes pour t'exprimer en français =)

    Ceci dit, si le français en sup est négligeable, en spé il faut y faire très attention! Une de mes amies a aussi raté l'X à cause du français (8/20)
    Mais bon, tu as le temps d'y penser =)

    Cordialement,
    GEB
  • je vais lire beaucoup de livres et journaux, des films en VO pour anglais, enfin je relis vos conseils je ferai tout inchallah.
    continuez à me donner des conseils, je les ferai certainement en m'efforçant.
  • Sisi un frère muslim en prepa ça fait trop plaisir. En plus en MPSI!!!! Pour moi c'est PCSI. Allez bonne chance à toi mon gar et à tous les autres!
    A+
  • Pour yalcin

    On peut trouver en cherchant des films ( ou des series) en vo sous titrés anglais ( en ce moment j'en regarde tous ls soirs). Choisit les bien pour que l'anglais soit de bonne qualité.
    En les regardant essaie de noter par écrit les expressions, tournures de phrases qui te marquent [ il faut ensuite vérifier si elles ne sont pas trop argotiques]

    En mémorisant pleins d'expressions typiquement anglaises, tu donne à ton style un plus que peu de gens ont.
    En fait personnellement, je n'ai compris que très tard que l'anglais se travaille comme les mathématiques : en apprenant des choses ( grammaire, expressions) rigoureusement et en s'en servant.

    Courage
  • merci mamadou et superfly (bon conseil )
  • Bonjour Yalcin,

    tu peux aussi aller lire les rapports de concours : souvent , les examinateurs y rappellent ce qu'ils attendent des élèves sortant de prépa.
    Je pense que les rapports des épreuves de langues (écrites et orales) sont particulièrement instructifs : les examinateurs évoquent par exemple les fautes les plus courantes, etc...

    Concernant le français, il faut que tu "entretiennes" une certaine culture générale : tu n'auras à l'évidence pas le temps de lire de nombreux livres, mais il ne faut pas pour autant rayer la lecture de tes activités.

    Quant aux Mathématiques, mon opinion personnelle est qu'il ne faut pas dépasser le stade de l'apprentissage des définitions de base.


    Remarque : je n'ai pas suivi ces recommandations lors de ma prépa, ce qui ne m'a pas empêché d'aller où je voulais. Je pense néanmoins qu'elles peuvent t'être utiles.
  • "il ne faut pas dépasser le stade de l'apprentissage des définitions de base"
    C'est pas sérieux de dire ça. Rien qu'en faisant un tiers de dm on dépasse ce stade, vu qu'on est amené à manier les définitions voire utiliser des théorèmes non évidents.
  • Moi mon avis yalcin, c'est de bien sur réviser, maths et physique -chimie, ie les grands chapitres (dérivées, complexes, suites.......et élec, acides bases..etc). En plus de cela tu pourrais lire les oeuvres au programme pendant le moi d'août; comme ça quand tu les reliras pendant l'année, tu sauras déjà ce que tu lis, ce qui peut éventuellement être un gain de temps.
    Enfin ce n'est que mon avis, donc si quelqu'un pouvait m'aiguiller ça serait sympa!
  • @Jamel: Pour le 1/2O de votre ami je ne comprends pas bien ayant moi même passer le concours étranger. En effet le français est facultatif en étranger et ne compte que s'il augnemente la moyenne :voilà pourquoi je n'y suis pas allé car il n'y avait aucune chance que cela se produise pour moi =>0/20 mais admissible.
    ???
  • Il parait que les livres en prepa sont payants ?
  • Oui et c'est cher, mais ça ne sert à rien, un pote m'a filé ses polys de MPSI et ne t'inquiète pas il ya de quoi faire des exos et du cours à en crever ;)
  • Déjà il n'y a pas de livre officiel en prépa, donc effectivement à toi de payer pour en avoir (dans toute bonne librairie qui se respecte). Mais tu peux toujours bénéficier des chèques-livre auprès du conseil général (ou régional) ce qui représente 60 euros je crois, soit 2 ou 3 livres (enfin ça dépend lesquels). Tu peux aussi les emprunter dans le lycée normalement.
  • O.k. mais si le prof de math ou physique nous donne des exos précis dans un livre précis, comment ça se passe ?
  • mamadou: ça n'arrive pas
  • D'après mon expérience de taupin, tu auras suffisamment à faire avec tes TD et autres DM.
  • il est encore temps Yalcin de ne pas aller en prépa et de faire une licence (1,2 et 3) en math-physique. Tu peux réussir le concours de l'x (c'est tout à fait faisable) si tu prends connaissance des modalités du concours universitaire dès le début.
    Moi c'est ce que je ferais si je devais recommencer ma scolarité.
    En tout cas bon courage !
  • Thut,
    tu as tout simplement peut-être fait encore mieux que lui en math-physique. De plus, le français est obligatoire pour les tunisiens en prépa, qu'ils soient en Tunisie ou en France. Ce n'est qu'en langue vivante que l'on peut choisir l'arabe. De mon temps, cette épreuve était elle aussi obligatoire (ce qui n'est pas une bonne chose pour tous, certains préférant l'anglais).
    Dans tous les cas, être polyvalent est une bonne chose. Avoir des notes équilibrées est un plus non seulement dans les études, mais aussi dans la vie.
    Au bac, j'ai eu des bonnes notes dans toutes les matières n'excédant jamais 15.5/20, jamais sous les 14/20 et j'ai été lauréat du bac de ma promotion (j'ai réussi 11ème). En maths, j'ai eu 15.5/20, mais je ne suis resté qu'une heure et demi lors de l'épreuve sur les quatre allouées. J'avais jugé que j'aurais 18/20 et que c'était suffisant ! Le seul suffisant, c'était moi !
    Idem, en prépa à Saint-Louis, je passais mon temps à regarder la télé et j'ai quand même été admissible dans de gros concours. Je n'ai passé aucun oral et je n'ai pas fait 5/2. On m'a admis sur titre en 3ème année dans une grande école européenne francophone et je n'ai jamais regretté mon choix. Cette école est classée par le times magazine 3ème en Europe après l'EPFZ où a étudié A. Einstein qui, contrairement à ce que l'on croit avait fait ses études dans la meilleure école polytechnique d'Europe, avant polytechnique Paris qui est donc 2ème.
    Cette année, je reviens en France où je fais une L3 maths pour régénérer mes réflexes et pour continuer jusqu'au doctorat. Peut-être aurais-je l'occasion d'avoir l'un de vous comme condisciple ou comme prof. A bientôt !
  • Yalcin,
    c'est un début de grand succès scolaire pour toi ! Je pense comme toi qu'il vaut mieux faire ta prépa. Tu connais les français moins bien que nous (tu vas comprendre pourquoi) et c'est une bonne chose pour toi que tu te sois adapté à leur façon de vivre (french way of life), à leur langue et à leur culture. Tu ne peux plus reculer : tu es français comme beaucoup de maghrébins sont devenus français même si tu es kurde et que vous n'avez pas une Histoire commune avec la france, mais où se trouve, mon pauvre ami, ton pays sur la carte : en irak, en turquie, en iran, ailleurs ? C'est triste, Yalcin ! Je suis le premier à l'admettre. Votre histoire mérite des études et des écoles à elle seule !
    Cela n'a pas été toujours une belle histoire d'amour entre le maghreb et la France, tu sais, parce que l'équilibre des forces n'a jamais été respecté. Du temps de mon défunt père et de mes oncles, il fallait faire le voyage jusqu'en France (en bâteau, la traversée durait des semaines) pour passer le bac et poursuivre des études universitaires. Les français, venus nous "civiliser" (sic) n'ont même pas créé d'universités dans nos pays. Même pas une seule. Pendant ce long siècle d'occupation ils nous ont habitué à compter les rares diplômés (très peu nombreux, souvent fils de familles très fortunées) et les premiers parmi ceux-ci. C'est ainsi que le premier polytechnicien tunisien est Mohamed Ali Annabi, le premier interne des hôpitaux de Paris Zouhair Essafi, le premier normalien d'Ulm un cousin de mes cousins Ali Attia, le premier agrégé d'arabe (mais oui d'arabe) le père de ce dernier (et beau-frère de ma tante) Mohamed Attia... J'arrête parce que j'ai la nausée. Je suis fier de toi ! Nous n'avons jamais hai la france malgré tout. Notre système éducatif est calqué sur celui de la france. C'est le modèle suivi au maghreb. Notre premier président était francophile dans l'âme. C'est ainsi qu'il y a l'école polytechnique de Tunisie (oui ! de Tunisie, pas de La Marsa où elle se trouve), l'école normale supérieure de Tunis, l'ENA, HEC, etc... Aujourd'hui, avec l'aide (grâce à eux) de nombreuses sommités mondiales françaises venues dans les années 60 et 70 nous prêter main forte, (sauf à l'ENIT où les profs étaient russes jusqu'à il y a peu), nous avons des centaines de grandes écoles (même système qu'en france), de facs, d'universités et on peut même passer le concours de l'X et des autres écoles françaises sur place (à l'oral, il faut aller en France). Nous n'avons plus de coopérants dans le secondaire depuis longtemps et les chômeurs diplômés sont devenus un problème de premier plan. Mon père qui aimait la france et les français m'a appris à appécier la langue de molière. J'écris des livres en français et je constate à chaque livre que j'ai de moins en moins de lecteurs. Je crois que, bientôt, les gens comme moi, cad matheux et écrivains d'expression française n'existeront plus. Il y a même des gens qui me demandent pourquoi j'écris dans la langue des colonisateurs. Je leur réponds qu'il n'y a plus de colonisateurs, que j'écris en français comme d'autres en kurde ou en anglais.
    Tout ceci, Yalcin, pour t'encourager. Travaille dans la limite de tes forces, étudie, le savoir est une vertu dans notre religion, comme chez tous les gens du livre (les musulmans, les chrétiens et les juifs). Inspire-toi des anciens et des sages. Tu aimes les maths, tu as des passions et tu as vécu la saga des bleus en coupe du monde avec Zidane, Ribéry, Henry etc...
    De tous temps il y a eu des pays plus forts que d'autres. Au moyen-âge, le monde arabe s'étendait de l'espagne à l'inde. La langue du savoir et des sciences était l'arabe et les européens détestaient cette grande puissance arrogante... Comme aujourd'hui, beaucoup de gens détestent les usa. C'est la même histoire d'amour et de haine qui recommence tous les trois siècles. Peut-être, est-il temps d'envisager une civilisation mondiale avec des spécificités locales. Le monde est devenu un village. Quelque chose est en train de changer. Dans les siècles à venir, il n'y aura sûrement plus de pays et de frontières, on ne parlera plus d'argent (de matière), nous allons vers un ordre nouveau que l'homme n'a jamais connu et c'est à nous les hommes et les femmes de demain qu'il incombe de ne pas détruire cette (belle et unique dans l'univers) planète bleue pour que l'on puisse parler de futur, car ce n'est même pas donné. Alors, travaille, étudie, autant que tu peux, Yalcin, Sylvain, toto...
  • En 54 c'est-à-dire durant l'occupation, il y avait une université à Alger. Godement en parle d'ailleurs dans son Cours d'Algèbre (page 497).
  • Au dixième siècle, au Maroc, il y avait la première université au monde ! L'université Karaouine, inspirée des écoles de Kairouan en Tunisie.
    A part celle d'Alger, y en avait-il d'autres au maghreb ? Pas en Tunisie en tout cas ! Ou alors, non ! Il y avait l'institut national agronomique de Tunis (appellation d'aujourd'hui) pour que les fils de colons et des riches propriétaires terriens tunisiens sachent travailler la terre ...
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!