coup de blues agrég — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

coup de blues agrég

Voici un message sans grand intérêt... Je fais une petite "déprime": je passe les oraux de l'agrég à partir de lundi, sans avoir fait de préparation et je réalise pleinement ces derniers jours de révision que ça va être super tendu... Je révise les leçons et il y a plein de domaines où je peux me faire trouer sans grande difficulté... J'ai regardé quelques exemples de texte pour la modélisation et ça m'a quelque peu "effrayé" (toute proportion gardée!).

Enfin voilà, je vais y aller, motivé et accrocheur mais la peur du désenchantement n'est pas loin...

Bon courage aux autres admissibles!

Réponses

  • bon courrage. j'aimerais bien être admisible... moi.
  • Ba ecoute je ne sais pas si ce que je vais te dire va te rassurer mais j'étais dans ton cas l'année dernière.

    A savoir que j'avais très peu bossé les écrits (disons juste suffisament pour etre admissible ric-rac). J'ai effectivement été admissible et me suis retrouvé a passer les oraux en ayant préparé une seule leçon et quasiment rien révisé. Je me suis alors dit que finalement je n'avais rien a perdre. Bon j'ai eu enormément de chance puisque j'ai pioché en analyse la seule leçon que j'avais préparée, et je n'ai préparé qu'un seul point de developement (celui que j'avais deja présenté lors de la préparation). J'ai proposé 2 points de developement (en sachant que si le mauvais tombait j'étais foutu) et heureusement le jury ma demandé le bon. Pareil en algèbre ou je n'étais capable de developer qu'un seul point et où je suis tombé sur le bon.


    Alors si tu dois te dire 2 choses ce sont les suivantes :

    - Te dire que tu n'as rien à perdre donc pas de pression (être détendu ca aide énormément je peux te l'assurer)

    - Si tu ne te sens pas capable de bien developer 2 points, alors n'en develope qu'un et propose un autre point si possible moins interessant, moins adapté que celui que tu as préparé, de sorte que le jury ait plutot tendance à choisir le premier, celui qui est vraiment pertinent et que tu as préparé. Après il reste le hasard mais ce n'est plus vraiment du 50/50....

    Et puis dis toi qu'il y a plein d'autres candidats dans la meme situation que toi donc tu as ta chance, à toi de la saisir....

    t-mouss
  • Vous gagnerez à présenter deux développements simples plutot que des choses mal maitrisées. Réservez vous la premiere heure pour bien les travailler (ce peut etre des exercices, des démonstrations des résultats clés, des exemples). Le jour j, ne visez pas trop haut, mettez en priorité les résultats figurant au programme, un plan ne doit pas faire trois pages, surtout si c'est pour mettre des choses fausses.
  • >T-Mouss : et tu l'as eu?
  • Y aller détendu, ça aide. Je confirme ! (perso je travaillais quand je l'ai passée l'an dernier), donc je n'ai pas pu préparer les 1001 leçons demandées, loin de là ! J'ai eu l'impression de me faire démonter à la première épreuve d'algèbre (j'ai eu 7,75 : je croyais avoir 4). En analyse, ça allait mieux, le sujet me plaisait bien (12 alors que j'aurais cru 13 ou 14), puis failli abandonner à l'épreuve de calcul numérique (9,75 j'aurais pensé 6 ou 7 ).
    Ce que je retiens : être réactif aux remarques du jury. C'est ça qui compte le plus. Mieux encore qu'un développement impec qui peut paraître la leçon bien apprise...
    Allez, bon courage and keep the Faith!
  • Est-ce que, comme il y a dix ans, le total des coefficients de l'écrit est le total des coeeficients de l'oral? Auquel cas, il peut t'arriver la même chose qu'à moi, à savoir un oral très médiocre mais qu'un bon écrit a pu rattraper. (14, 14,5 et 12 ça aide...)
  • Eric : 2 écrits pour 3 oraux avec coef. 1 à chaque fois. ;)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!