Études en maths à distance après droit — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Études en maths à distance après droit

Bonjour à tous
Je souhaite me réorienter dans le domaine des maths après des études qui n'ont pas grand chose à faire avec les maths. J'ai eu mon bac L en 2008, et j'ai une licence en droit et un master carrière publiques de l'IEP de Grenoble. Je travaille en tant que juriste dans l'administration, mais je ne veux/peux plus exercer ce métier (notamment du fait de mon handicap).

J'ai toujours apprécié l'informatique et la programmation. Je m'amuse à programmer des petites choses en python. Pour être totalement honnête, je suis autiste asperger, et je préfère largement travailler face à une machine plutôt que de me farcir des réunions à longueur de journée, des animations de réseaux de professionnels. Mon conjoint bosse dans le domaine de la physique et de la mécanique et j'envie ses conditions de travail !

Ma première idée était d'intégrer un DUT informatique. Je me suis donc inscrite au CNED en terminale avec les spécialités maths, physique chimie, et option maths expertes. J'étais cataloguée "nulle en maths" depuis le collège et je m'attendais à une catastrophe. Et c'est le contraire ! Je tourne à 17 de moyenne, et j'accroche vraiment aux maths.

Les études de maths et d'informatique sont très liées, et mes chances d'entrer en DUT très faibles étant donné que mon dossier parcours sup est vide, je me pose la question d'entrer en L1 maths info, et demander à intégrer l'IUT en cours de route. J'habite à Orsay, et la sélection est apparemment rude pour entrer en L1. L'idée d'une licence à distance me parait plutôt pas mal étant donné ma situation familiale compliquée.

Le plus pratique serait d'intégrer celle de l'UPMC, mais il est demandé un bac S à l'entrée. J'ai un relevé de notes du CNED, mais c'est tout. Je ne sais pas si ce sera suffisant, s'il vont me recaler directement du fait de mon parcours antérieur ... Il y a aussi Aix Marseille et l'université de Franche Comté qui proposent une licence à distance, mais pareil, je ne sais pas si je ne vais pas me faire refouler à l'entrée.

Est-ce que vous avez des retours au niveau de la sélectivité de ces formations ?
Je vous remercie d'avance.

Réponses

  • Bonjour Lananoutte,

    Je ne connais rien à la sélectivité des universités, mais je peux te donner les conseils suivants :

    1) Puisque tu as des bonnes notes en math/physique/maths expertes, pourquoi ne pas t'inscrire au bac S (je ne sais plus comment il s'appelle maintenant) en candidate libre en 2022 ?
    2) Au niveau de parcoursup je te conseille de taper dans toutes les directions à la fois : DUT Info, L1 à l'UPMC, L1 à distance.
    3) Si en septembre tu n'as rien, tu peux toujours te présenter physiquement dans un département d'IUT qui t'intéresse, munie d'une lettre de motivation, d'un CV, de tes diplômes et relevés de notes, et demander à rencontrer le chef de département. Il arrive que les départements n'aient pas encore fait le plein à cette date, et dans ces cas-là ils sont bien contents de récupérer des étudiants ayant un profil "atypique". Au pire, le chef de dep pourra t'orienter en direction d'un collègue.
  • Bonjour !

    Je vous remercie pour vos réponses.

    Pour ce qui est du passage du bac avec les spés maths/physique/maths expertes, j'ai peur que ce soit juste niveau timing. Les épreuves sont en mars, et ça laisse peu de temps pour être vraiment au point sur le programme. Avec mon handicap je dois demander des aménagements, et je dois passer par la MDPH et le rectorat etc. J'ai vraiment peur d'avoir de mauvaises notes (manque de temps pour finir le programme correctement + pas d'adaptation) et que ça plombe mon dossier. Je passerais uniquement les options et le grand oral. Et pour être honnête, étant notamment autiste asperger, un grand oral ...

    Je peux toujours essayer en septembre effectivement. On ne sait jamais.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!