Prépa agreg externe après 10 ans sans maths ! — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Prépa agreg externe après 10 ans sans maths !

Bonjour à toutes et à tous
J'ai vu un certain nombre de posts concernant la préparation de l'agrégation externe après une expérience de plusieurs années dans le privé et j'imagine qu'il existe sans doute des réponses à mes interrogations dans ce forum - mais je ne les ai malheureusement pas trouvées !

Je me suis inscrit à l'agrégation externe de mathématiques après une prépa ECS de 2008 à 2010 et dix ans d'études / expériences professionnelles sans lien avec les mathématiques (j'ai conscience que les chances d'être admissible et a fortiori admis sont infimes mais ce sera je pense un bon entraînement pour l'année prochaine, où je compte m'inscrire dans une prépa).

Ma question principale est la suivante : quelles lectures & exercices me conseillez-vous pour me remettre à niveau après 10 ans sans avoir travaillé les mathématiques ? J'ai vu beaucoup de conseils bibliographiques pour préparer le concours mais j'ai l'impression que j'aurai besoin d'ouvrages de moins haut niveau au moins pour mes premières semaines de travail avant de me remettre dans le bain.

Si vous avez vécu la même situation je suis très preneur de vos conseils !
Merci beaucoup par avance.

Réponses

  • Bravo Etienne pour ta démarche. Tu as fait une école de commerce, et tu as été consultant pendant 10 ans, du type chef de projet.
    C'était dans un domaine particulier (cosmétiques par exemple) , quantitatif ?
  • Tu dis que tu as fait une prépa ECS. Alors je dirais en 3 étapes :
    1) Révise à fond tes cours (et exercices) de prépa ECS.
    2) Approfondis ensuite avec des cours de MP/MP*
    3) Attaque ce qui n'est pas au programme de prépa : groupes/anneaux/corps, intégrale de Lebesgue et espaces L^p, fonctions holomorphes...
  • J’étais dans ce cas en 2015 (mais moi ça faisait 20 ans que j’avais quitté mon école d’ingénieurs et n’avais pas fait de maths), et j’ai obtenu l’agrégation externe en 2016, après un an de prépa agreg.
    Fin 2014, je me suis inscrite au concours 2015 alors que je bossais encore j’ai acheté un livre de prépa bac S, avec des résumés de cours et des exercices corrigés, sur lequel j’ai bossé une petite semaine (2 jours de 5/6 heures), pour me remettre dans le bain, réapprendre les bases comme les formules de dérivation par exemple, puis j’ai bossé avec les gros bouquins jaunes MPSI et MP environ deux jours par semaine.
    J’ai aussi posé des questions sur ce forum, notamment sur les sujets « hors programme de prépa » mais c’était compliqué.
    Début 2015 j’ai eu l’opportunité de profiter d’un plan social pour prendre un congé sabbatique de 2 ans, congé qui a été effectif une semaine avant les écrits.
    J’ai été admissible sans briller, avec un niveau MP on va dire, et évidemment j’ai échoué aux oraux, mais pas de façon cataclysmique (entre 4 et 5 à tous mes oraux ; j’ai vu après dans les rapports que c’est la moyenne de admissibles non admis, donc rien de « honteux »).
    Tout ça m’a permis d’aborder la prépa agreg avec les bases nécessaires pour bien en profiter. Parce que les cours y sont très très rapides, et pour profiter des « leçons » (simulations d’oraux) il vaut mieux être en position de réviser que d’apprendre.
    A la session 2016, j’ai fait des écrits pas vraiment brillants (à peine meilleurs qu’en 2015, je n’étais pas en forme cette semaine là), mais grâce à la prépa, les oraux m’ont permis d’être admise dans un rang « moyen » (à peu près en milieu de classement).

    Donc je dirais :
    1. Revoir très vite les bases de lycée
    2. Passer au programme de prépa (je ne sais pas si l’étape ECS est nécessaire, peut-être si tu as encore d’anciens livres ?) et t’assurer que tu le maîtrises bien.
    La suite dépendra de la chance ou de l’année de prépa agreg que tu feras.
    D’ici les écrits 2022 tu n’as pas vraiment le temps d’aller au-delà.
  • Pour ajouter un point à ce qui est écrit, je dirais qu'il me paraît judicieux d'aller voir des oraux l'année qui précède la préparation "sérieuse" du concours, et ce pour diverses raisons : "

    1. "démystifier" un peu les oraux qui sont très différents des oraux de concours à bac +2,

    2. voir comment se comportent les jurés (ne pas hésiter à passer d'un jury à l'autre)

    3. se "rassurer" sur le niveau des autres candidats par rapport au sien : malgré un programme particulièrement étendu et qui peut sembler rebutant, on se rend compte que la quasi-totalité des candidats, même ceux qui obtiennent d'excellents rangs, sont loin de tout maîtriser sur le bout des doigts. Bien entendu par rapport à un candidat qui a préparé le concours, tu n'auras pas le même savoir sur des plans / développements préparés par le candidat, ou la même réactivité en modélisation, mais tu pourras voir que sur le plan des réponses aux questions tu arrives à en répondre à certaines où buttent d'autres candidats.

    EDIT : correction d'une faute de français (oubli d'un accent)
  • Oui, en 2015 j’étais allée voir des oraux la veille des miens. Ça permet aussi de repérer les lieux.
  • Un grand merci à toutes et à tous pour vos réponses ! Le programme de ma prépa ECS me parait en effet bien loin donc cela me paraît judicieux de passer directement au programme de MP (avec en effet quelques rappels terminale qui peuvent être utiles et en ajoutant les chapitres de l’agrégation qui n’y sont pas), et d’essayer de balayer le programme d’ici fin février. Bien noté pour les oraux, j’irai y assister quel que soit mon résultat aux écrits.
  • Bonjour,


    L1/L2 : j'ai bossé sur les Monier des années 2000, MP toute la série. C'est magistral et permet d'être solide sur ses bases avant de passer à du L3 et les choses spécifiques de l'agreg (distributions, EDP, etc...)

    Sinon j'ai fait une vidéo qui donne des conseils sur l'agrégation externe de maths, et qui a eu son petit succès, 2 500 vues sans la moindre pub. Les gens semblent trouver ça utile.



    Après 15 ans sans maths, je m'y suis remis sans pb (mais contrairement à d'autres étudiants, je n'avais pas fait RESET sur mes connaissances).

    On peut aussi faire un échange téléphonique après ça si tu as encore des questions. Me contacter en MP.
  • Les niveau MP/MP* est à des années lumière supérieur au niveau ECS.

    Les exercices d'ECS sont 100 fois plus faciles que les exercices de niveau MP.

    Tu vas souffrir des années avant d'avoir un niveau pour l'agreg. Déjà acquérir le niveau MP il te faudra au moins 2 ans.

    T'auras jamais le niveau d'agreg en moins d'un an.

    Passer le CAPES est plus raisonnable. Même le capes ça risque d'être dur en si peu de temps.
  • Prière d'ignorer les avis totalement biaisés d'OShine, qui ne sait absolument pas de quoi il parle.
  • Quand j étais stagiaire il y a 3 ans, il y avait un Agrégé interne qui avait fait HEC 20 ans avant
    (Il avait été professeur des écoles pendant 15 ans après être sorti d hec et avait pris un congé pour passer l agreg interne)
    C jouable et la différence entre le programme de MP et celui d ECS, si elle existe, n est pas abyssale
  • Sans être abyssale, la différence existe tout de même.

    Je n'ai pas regardé très récemment les programmes de prépa, mais il me semble tout de même que l'algèbre générale (même réduite à peau de chagrin), les déterminants, les modes de convergence des suites et séries de fonctions, la réduction dans le cas non diagonalisable, les séries entières, de la géométrie affine / euclidienne sont des grands absents du programme d'ECS mais présents dans les classes scientifiques et des choses "basiques" pour l'agreg.

    En revanche, il me semble que le fait d'avoir fait ECS est un avantage certain pour se tourner vers l'option de modélisation A (même si les taupins font désormais des probas).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!