Site officiel de l'agrégation d'informatique — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Site officiel de l'agrégation d'informatique

Le voici : https://agreg-info.org/

La première session de cette nouvelle agrégation aura lieu cette année (été 2022). Elle a notamment eu pour conséquence la suppression de l'option D (informatique) à l'agrégation de mathématiques.

On y trouve notamment des sujets 0 et la liste des leçons.

Réponses

  • Excellent, merci beaucoup pour le partage !
  • Bonjour,

    C'est intéressant, ça m'aurait plu de bosser là dessus avant d'être retraité.
    Ceci dit, je me demande à quoi vont ressembler les stages et les services de ces nouveaux agrégés en informatique.

    Cordialement,

    Rescassol
  • S'ils ont de la chance, ils viendront renforcer les rangs des professeurs d'informatique en CPGE dans la nouvelle filière MPI (Maths, Physique et Informatique).
    S'ils ont moins de chance, ils se retrouveront en lycée, pour la spécialité NSI (Numérique et Sciences Informatiques), voire pour la SNT (Sciences Numériques et Technologiques).

    Les sujets 0 sont vraiment intéressants, et d'un niveau élevé ! On y note l'utilisation de pas moins de 5 langages de programmation (SQL, C, Assembleur, Python, Ocaml) et de notions d'algorithmie et d'architecture des ordinateurs qui vont bien au-delà des connaissances du programmeur lambda.

    Bon courage à tous ceux qui se lanceront dans cette nouvelle spécialité.
  • Oui, et pour une paie bien en-dessous de celle du programmeur lambda (du moins, pour ceux qui n’ont pas été délocalisés).

    Le programme est néanmoins bien intéressant.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Les sujets me paraissent très ambitieux : rien à voir avec le capes.
    Il faudra observer leurs évolutions avec les années qui se fera sûrement en fonction du niveau des candidats.
  • Nicolas,

    Je ne comprends pas l’histoire de la paie. Si c’est un prof agrégé, alors il y la grille des profs agrégés, quelle que soit la discipline de recrutement (l’EPS étant à part quant aux services cours+AS).

    Non ?
  • Justement : ce que veux dire Nicolas, c’est que quelqu’un qui a des compétences en informatique aura un salaire beaucoup plus élevé dans le privé que dans l’éducation, donc cela risque d’être difficile d’attirer des bons profils.

    C’est la même situation qu’en mathématiques, sauf qu’elle est encore plus marqué en informatique.
  • bisam a écrit:
    S'ils ont de la chance, ils viendront renforcer les rangs des professeurs d'informatique en CPGE dans la nouvelle filière MPI (Maths, Physique et Informatique).
    S'ils ont moins de chance, ils se retrouveront en lycée, pour la spécialité NSI (Numérique et Sciences Informatiques), voire pour la SNT (Sciences Numériques et Technologiques).

    En principe, ce n'est pas de la chance mais du mérite. Comme dans tout concours, il y aura un classement.
    Liberté, égalité, choucroute.
  • Je n’ai pas vu passer de bibliothèque du jury, ça serait une bonne idée pour les candidats pour avoir une idée du contenu.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Certes, le salaire sera moins élevé pour un agrégé d'informatique lambda qui enseigne dans un établissement omicron qu'un programmeur epsilon dans une boîte kappa mais n'oubliez pas le nombre d'heures que fera lambda par rapport à epsilon, surtout après quelques années de recul...
  • Oui, j’entends « le symbole » du « compétent » en informatique mal payé.
    Pour être mal payé, il suffit d’être prof.

    Mais je m’étonnais de voir s’initier l’ouverture d’une telle boîte de Pandore : différencier les disciplines en terme de salaire, de services ou d’autre chose.
    J’entends que c’est cela qu’on pourrait entendre…
  • Une pensée pour le prof de musique qui gagne moins que Jean-Jacques Goldman.
  • Ramon : L'éducation nationale n'ayant pas vraiment l'habitude de faire les choses correctement, ni même dans le bon ordre, il est fort probable que les postes nécessaires d'informatique en CPGE soient déjà pourvus quand les heureux nouveaux agrégés d'informatique arriveront : l'agrégation arrive avec 1 an de retard (certains diraient même 40 ans de retard à en croire un rapport de Jean-Claude Simon datant de 1980 - extrait - et réclamant entre autres la création d'un CAPES et d'une agrégation d'informatique).
  • J’espère, pour ma part, que ces profs seront prioritaires pour les options du lycée arrivées récemment.
    Je rappelle que l’on a obligé des profs de maths à en compléter le service.

    zeitnot,
    Bien vu !
  • Dom : ça voudrait aussi dire que beaucoup de profs de maths perdraient leur poste.
  • C’est un autre problème.
    Perdre son poste de professeur de mathématique ou faire du tricot ne rend pas digne, surtout si le choix est de faire du tricot.
    D’ailleurs c’est mal dit « perdre son poste », c’est plutôt « perdre son poste de titulaire » ou « perdre son poste dans l’établissement ».

    Je ne dis pas que c’est une formalité, je ne dis pas que c’est simple. Mais on ne peut pas défendre « le tricot » pour sauver des postes. Il existe des bricolages, bien entendu, dans tous les établissements pour maintenir des profs. mais c’est à la marge.
    Et je suis « pour » d’ailleurs. Ça permet un meilleur enseignement.
    Mais à quoi bon être maintenu dans un bahut pour faire autre chose que ce pourquoi on a été recruté ?
    Deux ou trois heures, ça se trouve en général, mais pour un seul prof de la matière, pas davantage, sinon ça n’a pas de sens de mon point de vue.
  • Jean-Claude Simon était un sacré visionnaire il avait même proposé l’enseignement en visio voir proposition 19.
    Ils auraient du écouter.
  • Dom a écrit:
    J’espère, pour ma part, que ces profs seront prioritaires pour les options du lycée arrivées récemment. Je rappelle que l’on a obligé des profs de maths à en compléter le service.

    D’ailleurs, ça serait pas mal qu’on n’oblige pas ces collègues à prendre le rôle d’administrateur sous prétexte qu’ils s’y connaissent en informatique.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Ha oui, ça c’est un sujet !
    Dans quelques collèges, des IMP sont attribuées et parfois avec suppléments en HSE (j’ai déjà vu, jadis, des fractions d’HSA).
    C’est une politique du chef d’établissement.

    Là je vais tomber d’accord, la plupart des cas, on donne un truc dérisoire au prof qui doit tout gérer.
    Cela dit, de plus en plus de contrats sont passés avec des boîtes privées et les profs référents n’ont pas tout à administrer. Ce sont des relais.
    Mais c’est davantage dans des collèges que dans des lycées d’après ce que j’ai compris (je ne suis sûr de rien, c’est mon doigt mouillé et mes yeux).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!