Congrès ICM 2022 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Congrès ICM 2022

Bonjour,

La liste des orateurs et oratrices pour le congrès ICM 2022 (International Congress of Mathematicians) est maintenant entièrement connue :

Speakers ICM 2022

A noter : parmi les 21 exposés pléniers, deux oratrices françaises Alice Guionnet et Laure Saint-Raymond. Autre info : parmi les pléniers Bhargav Bhatt a moins de 40 ans!

Réponses

  • Et peut-on connaître aussi les orateurs français, même s'ils ont le défaut d'être des hommes ?
  • $\emptyset$
  • Ah bon, parmi les orateurs français, deux femmes et pas d'hommes ? Il n'y a donc plus de société-patriarcale-qui-empêche-les-femmes-de-faire-des-mathématiques ? Chic ! On va peut-être avoir la paix de ce côté-là.
  • Chaurien fait des statistiques fiables sur un échantillon de 2 personnes.
  • Heu, Pierre Cardialaget est en France. Mais beaucoup de Francais expatries: Lacoin au Bresil Collins au Japon, et beaucoup aux US: Lecun, Dubedat, Delarue, Saloff Coste, et je n'ai regarde que les proba.
  • Je regardais juste la liste des conférenciers pléniers : https://icm2022.org/3991a2b5936eb129d5f87db2bf531786/plenary-lectures
  • On peut essayer d'imaginer un truc complètement dingue : si Alice Guionnet a été invitée à ICM et pas Chaurien c'est peut-être non pas parce que c'est une femme mais parce qu'elle a résolu plusieurs problèmes ouverts d'une très haute technicité en matrices aléatoires, et que par ailleurs elle a établi des liens profonds entre Probabilités, Probabilités libres, Analyse, Mécanique statistique et Géométrie.
  • N'ayant pas eu une carrière de chercheur, il est tout à fait saugrenu d'imaginer que je sois invité dans une telle réunion.
    Je suis très heureux que des chercheurs français soient à l'honneur, qu'ils soient hommes ou femmes, et encore paraît-il faut-il désormais préciser si l'on est « cis », « déconstruit », ou que sais-je encore.
    Je constate donc avec plaisir que d'être des femmes n'empêche pas ces deux éminentes mathématiciennes de faire la brillante carrière correspondant à leurs capacités. Celles qui n'y arrivent pas ne doivent donc plus s'en prendre à une dite « société-patriarcale » qui les pénaliserait.
    Bonne journée.
    Fr. Ch.
  • ''Je constate donc avec plaisir que d'être des femmes n'empêche pas ces deux éminentes mathématiciennes de faire la brillante carrière correspondant à leurs capacités.''




    Surtout avec 9 enfants a elles deux.
  • @ P. J'ignorais ceci, et ceci ne fait qu'augmenter mon admiration pour ces deux personnes. Pour l'honneur de la gent féminine, c'est bien autre chose qu'Alice Coffin ou Sandrine Rousseau...
  • Bizarrement, tu as oublié d'autres femmes, par exemple Marine le Pen.
  • M'est avis que dans le parterre de gens qui vont écouter ces deux femmes à ce congrès il y aura surtout des hommes.
  • Bonjour,
    Pouvez-vous nous explique, Chaurien, ce que vos différentes remarques ont apporté au sujet?
  • Bonjour,

    Si tu vas par là, Ronan, quel est l'intérêt dans le message initial de Lucas, de préciser qu'il y a deux femmes ? Est ce qu'on sait combien il y a de roux ?

    Cordialement,

    Rescassol
  • Il ne parle pas de deux femmes, mais de deux oratrices, ce qui ne met pas cette donnée en valeur.
  • Bonjour,

    Tu joues sur les mots, c'est la même chose.

    Cordialement,

    Rescassol
  • Pas vraiment, je n'ai pas vu dans cette phrase la volonté de mettre cette info en valeur.
    Ce n'est pas de la mauvaise foi de ma part.
  • Bonjour,

    Ben quand on apporte une précision, c'est qu'on veut préciser.
    Bon, il n' y a pas de quoi polémiquer plus longtemps, j'arrête.

    Cordialement,

    Rescassol
  • @Rescassol :
    Alors juste pour que ce soit clair, je voulais signaler dans mon message de départ que la France était très bien représentée sur les 21. Et il se trouve que j'étais bien obligé d'utiliser le féminin dans mon message puisqu'il se trouve que A.Guionnet et L.Saint-Raymond sont des femmes.

    Merci en tout cas à Chaurien et Rescassol d'avoir suffisamment pollué le fil pour qu'on ne puisse pas parler de thèmes de recherche à la vogue, de rayonnement des maths françaises, de l'apport mutuel des maths appliquées et des maths pures,...
  • Désolé, Lucas, mais le fil n'est pas fermé, et il est encore temps d'aborder ces sujets, effectivement intéressants, tu peux les aborder maintenant, je ne dirai plus rien, promis.
  • Bonjour,

    J'ai posté ce lien sur reddit il y a 16 jours : https://www.reddit.com/r/math/comments/ppwccu/icm_2022_plenary_invited_prize_and_special/

    Il y a une petite discussion sur les futurs médaillés Fields et Duminil-Copin a été cité : https://www.ihes.fr/~duminil/

    Peut-être que quelqu'un parmi vous le connaît ou connaît son travail ?
  • @ RE.

    Superbe ta photo !

    J'aurais dû y penser et embaucher ma progéniture pour dénoncer mes potaches qui s'envoient des avions en papier.

    Amicalement,

    e.v.
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • ev, je la trouve bien sympa aussi.

    Elle vient d’une exposition photographique sur le thème des mathématiciens de l’Institut Henri Poincaré :
    https://images.math.cnrs.fr/Ze-Blaque-Borde.html

    https://graytravelblog.wordpress.com/2014/11/17/math/
  • A propos de Hugo Duminil-Copin, effectivement il était orateur invité il y a 4 ans il me semble et c'est un candidat très sérieux. Il travaille en Probabilités, et particulièrement en Mécanique statistique. Il a une production très importante donc évidemment je ne connais pas tout.

    Je sais qu'il a beaucoup travaillé autour des problèmes de transitions de phase en Mécanique statistique. En gros on a :

    - une description d'un milieu aléatoire à l'échelle microscopique. Par exemple il peut y avoir des trous répartis aléatoirement.
    - On cherche à comprendre en fonction des paramètres (la proportion de trous) comment se comporte le milieu à l'échelle macroscopique.

    Il se trouve que pour plein de modèles (par exemple la percolation) le comportement macroscopique change brutalement pour une certaine valeur précise du paramètre. On parle de transition de phase.

    Les travaux de Hugo Duminil-Copin ont permis de comprendre pourquoi pour beaucoup de modèles cette transition de phase est aussi brutale (il a démontré la "décroissance exponentielle" de pleins de quantités pertinentes).
  • Merci beaucoup Lucas, c'est très bien résumé et vulgarisé (tu)
  • e.v: il faudrait davantage de gens comme toi pour prendre de la distance sur les choses avec humour et esprit. Tu me fais rire ;-)
  • Entièrement d'accord avec Boécien ! J'aimerais avoir le quart de l'humour et de l'esprit de e.v. Sans parler de son style.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!