Déterminer des fonctions continues - Page 2 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Déterminer des fonctions continues

2»

Réponses

  • Alors laisse tomber !
    Tu remplis le forum de tes questions que les autres résolvent, c'est minable !!
  • Si je ne sais pas répondre je fais comment ? Je connais pas grand monde qui sait répondre à tout en maths du supérieur.
  • Si tu ne sais pas répondre tout de suite, tu réfléchis. Tu ouvres un cours, tu relis les propositions pour voir s'il y a une idée, tu bidouilles pour voir si tu développes la moindre idée. Tu fais quelque chose.

    Si tu fais quelque chose, c'est plus simple et plus productif de t'aider. Si tu dis simplement que tu ne sais pas faire juste après avoir lu la question, tu ne progresseras pas. Depuis le temps qu'on te le dit...
  • Il y a une différence entre ne pas savoir répondre à tout et ne savoir répondre à rien.

    Tu n'as même pas fait remarquer que le prime sur $g$ ne sert à rien par exemple.
  • OShine : petit exercice pour toi à titre de comparaison.

    Je viens de parcourir mon fil "groupes topologiques" dans la section Topologie du forum. En 4 pages de discussion, j'ai produit environ 18 messages où j'ai bossé, environ 15 messages où j'ai demandé/reçu un peu d'aide, et 4 messages où je disais que "je ne comprends rien".

    Et c'est sur un thème pour lequel je n'ai pas de cours (ni de corrigés d'exercices) sous les yeux (le fil me sert justement à m'en fabriquer un). Et contrairement à toi, je passe très peu de temps à critiquer tout et n'importe quoi (je le fais quand même parce que je suis un grand râleur), quand je pose une question j'en pose une précise pour avancer, et quand on me donne un indice j'essaie de m'en servir. Toi, des fois, tu dis 3-4 fois de suite que tu ne comprends pas le même truc, alors que plein d'indices te sont donnés ! Tu ne rédiges rien qui part de ces indices et aboutit à un truc où tu ne sais pas continuer. Relis un peu tes fils de discussion "récents" (enfin, tu peux relire n'importe lequel de tes fils, en gros) pour comparer un peu ton ratio de messages où tu produis au moins 3 lignes de maths, messages où tu demandes/reçois de l'aide, messages où tu dis que tu ne comprends rien, messages où tu blâmes tout et n'importe quoi (le bouquin, le programme, le corrigé, les rapports de jury...) pour tes lacunes. Moi, mes lacunes, quand j'estime qu'elles proviennent de mes cours de fac, je le dis mais je me retrousse aussi les manches pour compenser, au lieu de dire que je n'ai pas à le savoir parce que ce n'est pas au programme. Et moi, l'agreg, je l'ai ratée quand même. Et je suis très en avance sur toi par rapport au programme de l'agreg, j'ose le dire parce que je sais que le forum entier sera d'accord avec moi.
  • Homo Topi il n'y a rien dans le cours qui me permettrait de répondre à la question de RLC. Tu sais y répondre toi ?

    C'est une question ouverte, si on n'a pas l'idée on ne peut rien faire.

    Pourquoi le prime sur $g$ ne servirait à rien ?
  • Je n'y ai pas encore réfléchi, je peux essayer si tu veux. Tu ferais bien de réfléchir un peu à ce que je te disais dans mon message précédent en attendant.
  • On s'en fout de ton cours. Tu crois vraiment qu'il y a la réponse à chaque problème dans ton cours ? C'est pour ça que tu es nul alors ! Tu n'avais pas compris que tu devais chercher par toi-même ! Je comprends mieux !

    Maintenant que le malentendu est dissipé tu peux te bouger et commencer à RÉFLÉCHIR aux exercices que les membres ou ton livre te donnent.

    Je signale au passage que l'exercice ne vient de nulle part mais qu'il a été inventé sur le tas en réfléchissant au tien. Je pense que beaucoup de gens ont pensé à la même piste que moi en priorité mais qu'ils se sont rendus compte rapidement du pourquoi ça ne marchait pas.
    Franchement, un truc du type "intégrale nulle pour tout g", ça ne t'inspire rien ?

    Quant à la remarque sur le prime...c'est vraiment une preuve définitive que tu n'as absolument pas réfléchi au problème. Pas plus d'une minute en tous cas. On le comprend juste à la lecture de l'énoncé.
  • OS a écrit:
    C'est une question ouverte, si on n'a pas l'idée on ne peut rien faire.

    J’accepterais volontiers que tu écrives « si on n’a pas d’idée, on ne peut rien faire », mais un prof de maths devrait en avoir quand même! Il me semble que le but des questions ouvertes est justement de donner des idées, et non « l’idée »...
  • Je ne comprends pas la question de RLC ni le problème soulevé avec le $f |g'|$
  • Eh bien arrête de chercher des exercices post-bac et commence par prendre des exercices de lycée. Retour à zéro, ce que tu fais depuis deux ans ne t'a servi à rien.
  • Bah je ne comprends pas les remarques de RLC. Il fait des devinettes je ne comprends rien.

    L'exercice en question est classé comme très difficile par des personnes expérimentées : profs de prépa ou d'université.
    Je ne crois pas que ce soit une honte de ne pas savoir faire une question difficile.
  • Tu donnes toujours les mêmes excuses et tu stagnes toujours pour les mêmes raisons.

    Normalement, ces deux informations ne sont pas difficiles à combiner.
  • Pourquoi alors tu fais des exercices trop difficiles pour toi, jamais compris, tu sais très bien que tu ne les comprends pas, n'y arrives pas et passes 1 semaine dessus
    Quel est l'intérêt? Tu vas apprendre la correction par cœur au cas où?
  • Il faut contextualiser: l'exercice est sûrement difficile pour un étudiant en classe préparatoire agé de 18 ans mais devient carrément jouable avec plus de connaissances en analyse.

    Il n'y a pas de honte à ne pas savoir résoudre une question (même facile) sur ce point on est d'accord. Toutefois, il vaut mieux travailler la maîtrise de ses fondamentaux et faire des exercices proches du cours dans ton cas. Tu peux aussi essayer de chercher des oraux de concours moins côtés (e3A, ENSI,etc) pour voir, tu verras assez vite que ça ne sera pas simple pour toi non plus...
  • Oui les oraux de mines Télécom sont déjà durs pour moi.

    Les oraux des ccp je vais en faire. Mais je n'aime pas les écrits de ccp pas intéressants et trop d'informatique.

    Mais je disais que je comprends rarement les questions subtiles de RLC.

    Noobey je ne parle pas de l'exercice mais des questions de Riemann.

    L'exercice est faisable pour moi avec l'indication. Donc je prends l'indication.
  • "Mon" exercice ne dispose d'aucun rapport de jury pour dire que 78% des candidats ne savent pas l'aborder...

    Je voulais justement que tu voies que c'est bien plus simple, au point de ne jamais être dans un oral de concours.

    Mais bon puisque ça va continuer un moment :

    On suppose que $f(x_{0}) > 0$ pour un point de $]0,1[$.
    Par continuité $f$ est positive sur un segment autour de $x_{0}$. On prend g nulle hors du segment et non nulle dessus. Grâce à la valeur absolue le produit des fonctions est positif, donc l'intégrale nulle entraîne qu'elles sont nulles et donc $f(x_{0})=0$ : contradiction.
    Enfin il reste à conclure en 0 et en 1, ce qui est immédiat par continuité.

    (Je ne sais plus si c'était 0 et 1 ou a et b mais je pense que tu sauras adapter)

    La valeur absolue rend la chose bien plus simple puisqu'on peut utiliser la propriété du signe constant d'intégrale nulle !
    Le gros problème de l'énoncé d'origine est justement qu'on ne peut JAMAIS prendre une telle g, puisque la condition aux bords impose que g' change de signe ! Ce qui complique grandement la chose !
    Et je pense qu'en cherchant le problème d'origine on est censé voir cette difficulté.
  • Et donc tu en déduis quoi de cette contradiction ? Je n'ai pas trop compris où tu veux en venir. Quel rapport avec les fonctions à trouver ?

    L'énoncé ne dit pas que $f$ est positive ou positive en un point du segment.
  • Il a prouvé maintes et maintes fois qu'il n'en est pas capable. Il n'a absolument aucune liberté de réflexion. Si le raisonnement n'est pas un enchaînement de formules déjà vu, il ne trouvera pas.
  • Le principe de ces concours, c'est de pouvoir identifier les gens doués en maths, et les autres. Les brillants / les doués / les moyens / les faibles.

    Par le travail on peut passer du groupe des faibles au groupe des moyens. Mais même en travaillant énormément, on ne peut pas franchir 2 ni 3 paliers.

    Comme en athlétisme, certains ont plus de potentiel que d'autres.

    Peut-être que tu es moyen, et par ton travail énorme, tu va finir par arriver dans le groupe des doués. Mais que tu n'arriveras pas dans le groupe des brillants ?
    Ca me paraît une hypothèse très sérieuse.
    Et à force de ramer comme tu rames, tu as plus de chance de devenir champion de kayak que champion de maths.
  • @Lourran
    Je n'ai jamais pensé faire partie des brillants même en travaillant beaucoup.

    Si j'arrive au niveau des moyens-forts je serai content.

    @RLC
    Je ne comprends pas ton raisonnement avec le $f(x_0) >0$ ni le rapport avec l'exercice.
  • Le travail d'OShine le fait passer de faible à très faible. Il commence à trop fatiguer pour son propre bien. Il ne voit même plus des évidences qu'il a déjà vues sur d'autres topics.
    Je suis sérieux, prends soin de toi.
  • @Lourran
    Je n'ai jamais pensé faire partie des brillants même en travaillant beaucoup.


    Oui. Moi, je n'ai jamais imaginé savoir lire le chinois. Et du coup, je n'essaie pas de lire le chinois. Et je ne demande pas à des gens de m'expliquer un texte écrit en chinois, dans lequel j'aurais décrypté par miracle un mot.

    Suis-je normal ?
  • Assurément non
  • Tu a montré que $\forall x \in [0,1] \ \ f(x) \leq 0$ et alors ça apporte quoi ?
  • Tu remplaces f par -f, tu constate que -f vérifie la propriété donc que $-f\leq 0$.
    Tu sais finir maintenant ?
  • Il est dans quel bouquin cet exo?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!