Maths dans l’espace ISS — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Maths dans l’espace ISS

Bonjour
Quels sont les mathématiques que les astronautes font dans la station spatiale internationale ?
Ont-ils emmené des livres de mathématiques là haut ?
Quels logiciels de maths ont-ils ?
Peux-t-on dialoguer avec eux par internet ?
Merci.

Réponses

  • Oui, ils ont pris ça !
    Mais pour des raisons de poids, ils n’ont pu emporter qu’un seul exemplaire.
    122352
  • Bonsoir.

    Je n'y crois pas, avec une tablette par personne, ils peuvent embarquer des bibliothèques entières sans que le poids ne soit une contrainte (sauf à considérer la différence en poids entre un disque dur de tablette vide ou plein, qui se chiffre en fraction de nanogramme, poids des tablettes intégré dans le calcul, bien évidemment).

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • @df je pense que maths psi-psi* ne suffit pas pour la station spatiale internationale
  • Bonjour Etanche.

    Qu'est-ce qui te fait penser que les astronautes et cosmonautes "font des mathématiques" dans l'ISS ? Qu'ils auraient besoin d'en faire ?

    En tout cas, entre le site de la Nasa et les interventions de Thomas Pesquet sur Internet, tu devrais voir s'il est possible de dialoguer sur Internet avec eux.

    Cordialement.
  • Pour faire des mathématiques on n'est pas obligé d'aller dans l'espace. B-)-
  • Bonjour,

    On n'est pas obligé de faire que ce qu'on est obligé de faire.

    Cordialement,

    Rescassol
  • Je suis d'accord

    PS: Moi si j'allais dans l'espace j’emmènerais mon grille pain et un PC pour lire des livres de maths (il y a de électricité dans l'espace ? :-)
    La patience est un plat qui se mange sans sauce.
  • Est-ce que ZFC est contradictoire en impesanteur ?

    (Nous venons de perdre Christophe, il commence son entraînement)

    Amicalement,

    e.v.
  • Je ne pense pas que l'étude de l'effet de l'apesanteur sur les mathématiques fasse partie du programme. Tout le monde pense, peut-être à tort, qu'il n'y en a aucun !
  • $O_{x}$
  • Les astronautes ne font pas ou peu de mathématiques dans l'espace. Ils ont principalement un rôle de maintenance de la station qui requiert plutôt un côté pratique et appliqué et nécessite peu de calculs apriori. Le reste de leur temps consiste grosso-modo à mener des expériences dans la station et encore une fois le côté expérimental est privilégié. Tout ou quasiment tout ce qui est calculatoire ou théorique peut être fait au sol finalement et ne sera pas vraiment du ressort des astronautes.
  • Ils ont besoin quand même des équations différentielles linéaires ou non linéaires à dérivées partielles.
    Ou des fonctions à plusieurs variables voire même des variétés riemanniennes.
  • Etanche : Pour faire quoi ? Tu veux dire qu'ils en résolvent dans l'espace ?

    Cordialement.
  • Etanche: Tu sais que même à l'époque glorieuse d'Apollo, les astronautes ne calculaient pas leur trajectoire à l'arrache dans un coin de leur vaisseau spatial? B-)-
    Les astronautes sont en communication radio avec un centre spatial qui allie les compétences de centaines (milliers?) de gens.
  • Ce monsieur ici a l'air de dire que le Apollo Guidance Computer https://en.wikipedia.org/wiki/Apollo_Guidance_Computer le premier ordinateur à circuits en silicium au monde, valait quand même son pesant de cacahuètes (à 4m37 il dit que ça fait 10 ans qu'il se passionne pour cet ordinateur, et il explique, avant, que l'informatique avec contraintes de fiabilité maximales, c'est son boulot.)

    Après, évidemment, alunir et revenir une fois, c'est un travail tout à fait différent que d'orbiter la Terre pendant des décennies, donc l'ISS et Apollo...

    Cela dit, le premier gars à avoir orbité la Terre, s'appelait Yuri Gagarin, et je crois me rappeler qu'il faisait ses calculs lui-même à bord de Sputnik. (je ne trouve plus de références)
  • Il y a de nombreuses raisons, dont certaines sont parfois évoquées sur ce forum, pour lesquelles les agences spatiales ne savent plus faire ce qui se faisait il y a 52 ans, à savoir faire marcher des humains sur la Lune en relative sécurité. L'une d'elle est qu'il est loin d'être une promenade de santé que de se poser sur un terrain lunaire mal connu, même avec le soutien des ingénieurs au sol et des calculateurs embarqués.

    "Armstrong n'a pas le temps d'étudier la situation avec Houston et de reconfigurer l'ordinateur de bord. Il prend le contrôle manuel du module lunaire pour survoler à l'horizontale le terrain à la recherche d'un site adapté à l'atterrissage. À Houston on est inquiet de la durée anormalement longue de l'atterrissage, et l'abandon de la mission est de nouveau envisagé [...] Quand Armstrong regarde à nouveau à l'extérieur, il voit que la cible d'atterrissage signalée de l'ordinateur se trouve dans une zone parsemée de blocs rocheux [...] En s'approchant, à 76 mètres au-dessus de la surface, il découvre que le site est en fait occupé par un cratère. Il le contourne et trouve une autre portion de terrain dépourvue d'obstacles. [...] Lorsque s'affiche le signal indiquant qu'il ne reste plus que 60 secondes de carburant, le LM est désormais très proche du sol et soulève un nuage de poussière qui gêne la visibilité. [...] De gros rochers surgissent au milieu du nuage de poussière, et Armstrong les utilise comme repère pour déterminer la vitesse du LM [...] Un voyant informe Aldrin qu'au moins une des sondes de 170 cm accrochées sous les semelles du train d'atterrissage d'Eagle a pris contact avec la surface. Armstrong est censé alors couper immédiatement le moteur car les ingénieurs redoutent que l'augmentation de la pression dans la tuyère n'entraîne sa destruction et déstabilise le module lunaire mais Armstrong, sans doute secoué par le stress de l'atterrissage, oublie. Trois secondes plus tard, Eagle se pose et Armstrong coupe enfin le moteur"

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo_11
  • Je pense que Thomas Pesquet a déjà fait de la géométrie dans l'espace.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!