"Plus jamais je ne ferai de mathématiques" — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

"Plus jamais je ne ferai de mathématiques"

Bonjour à tous
Ce post fait office de présentation. Après avoir passé un BAC S en 2012 je me suis orienté vers la menuiserie, j'ai passé un CAP puis suis retourné dans les sciences en Licence Biologie/Informatique au S1, puis Mathématiques/Informatique au S2. J'ai continué sur une Licence 2 Informatique et ai finalement lâché mes études pour aller travailler dans l'entreprise de mon frère. Nous sommes dans la métallurgie.

J'y travaille toujours et suite à l'évolution de mon poste j'ai demandé à suivre une formation continue à l'INP Grenoble. L'intitulé du diplôme est "Ingénieur en management technologique". Peu importe le contenu de cette formation, ici c'est les mathématiques qui m'intéressent. Je démarre cette formation en Septembre à raison d'une semaine par mois en présentiel. Je suis une autre formation actuellement, une remise à niveau en sciences et en apprentissage si l'on peut dire, afin de retrouver des automatismes et un rythme de travail permettant de mêler vie privée, vie professionnelle et cette formation.

Le plus grand intérêt que je trouve à cette démarche est que je suis obligé de changer totalement mon rythme de vie pour pouvoir suivre les cours et rendre mes devoirs à temps. Ça fait plusieurs années que j'essaye d'apprendre ou de réapprendre sur divers sujets scientifiques, sans grand succès. Ça fait maintenant deux ou trois semaines que je fais des mathématiques au moins une heure par jour, et j'y prend beaucoup plus de plaisir que ce que j'aurai pu imaginer.

La remise à niveau nous a jusqu'à présent fait passer sur les polynômes, les systèmes d'équations, et nous travaillons sur les complexes actuellement. Je dirais que le niveau est celui de la terminale, peut-être que certaines notions vont un peu plus loin, j'ai un livre de terminale S récent, certaines notions qu'on vient de voir n'y sont pas abordées. Nous travaillerons ensuite sur la géométrie, puis sur l'analyse avec la dérivation, l'intégration et les équations différentielles. Nous n'aborderons certainement pas les notions d'algèbre qu'on peut voir en Licence, et l'accent n'est pas mis sur les démonstrations, l'objectif est de savoir utiliser les mathématiques, pas de faire de démonstrations. Mais c'est ce que j'ai envie de faire, comme loisir.

J'ai encore quelques bouquins et j'attends d'en recevoir un autre sur l'analyse, écrit par Jean-Etienne Rombaldi et Marie-Cecile Darracq qui étaient mes enseignants en L1, et qui sont, il me semble, sur ce forum. Je pensais m'atteler à l'étude de ce livre et d'un autre qui arrivera cet été sur l'algèbre. Tout ça pour en arriver à ma question : quels conseils avez-vous à me proposer pour réussir à digérer ces livres. Mon objectif dans un premier temps est de me remettre au niveau L2 en mathématiques. Je n'ai pas d'objectif de temps, peu m'importe si je met 6 mois, 1 an, 2 ans ou plus pour venir à bout de ces cours, je suis par contre en train de mettre au point un planning de travail me permettant d'être régulier. Actuellement je pense pouvoir travailler entre 3 et 4 heures par semaine sur ces livres. J'ai à disposition un PC, de quoi écrire, et même un grand tableau à craie pour retrouver les sensations de mes années étudiantes.

Évidemment je compte sur ce forum et ses membres pour répondre aux questions que j'aurai à me poser. J'espère être plus endurant que pendant mes études afin de pouvoir vous solliciter le plus longtemps possible.

Bien à vous et à très vite sur le forum,
Emmanuel

Réponses

  • Bonjour et bienvenue.
    Si je peux me permettre, je trouve que tu as un beau parcours et semble motivé.
    J'en comprends d'autant moins le titre de ton sujet, sauf s'il est ironique.
    Je tenterais de t'aider au mieux.
    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Attention aux livres de Rombaldi, le niveau est très relevé. Moi je ne les digère pas.

    Choisis bien tes livres car sinon tu risques de te décourager rapidement. Beaucoup de livres du supérieur son confus, trop compliqués (des notions de L3-M1) dans certains livres pour la licence 1.

    Les tout en un dunod MPSI sont une valeur sûre. Le niveau est accessible excepté une poignée d'exercices très ardus. Le cours est très bien expliqué et ne part pas dans tous les sens.
  • Bonjour, au sujet de Lombardi , est ce que c'est Henri Lombardi de Besançon. Tu peux compter sur mon aide si je le peux.
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Citation :  Je préfère une solution qui se construit au fur et à mesure des échanges que de m'envoyer  consulter une solution détaillée via un lien
  • Tu confonds Rombaldi (Jean-Étienne) et Lombardi(Henri) gebrane.
  • Oui ibni je venais de me rendre compte.
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Citation :  Je préfère une solution qui se construit au fur et à mesure des échanges que de m'envoyer  consulter une solution détaillée via un lien
  • Bonsoir,

    Ne pas tenir compte des conseils de OShine à propos des livres.
    Son rapport aux livres est très loin d'être celui de la plupart des gens.

    Cordialement,

    Rescassol
  • Clairement Rescassol.
    Merci pour cette mise au point.
  • Oui, c'est toujours bien de prendre les conseils d'OShine avec un grain de sel.

    Peut-être qu'OShine pourrait ajouter ça dans sa devise en fin de message ? :-P

    Bienvenue à DrFalls, en tous cas ! B-)-
  • Bonjour mon cher Emmanuel

    Bienvenue dans le magnifique forum des mathematiques.net

    Amicalement
    Rogee
  • Merci pour vos retours.

    Dreamer, effectivement le titre du topic peut sembler incohérent, et c'est simplement dû au fait que j'ai oublié de parler de la période avant mon CAP où je me disais "C'est bon, je passe mon BAC (et tant pis si je ne l'ai pas) et les mathématiques c'est terminé pour moi, plus jamais je n'en ferai !" Heureusement j'ai eu mon BAC, car en un an de CAP je me suis rendu compte que les sciences me manquaient horriblement.

    Concernant la remarque d'OShine sur les livres de Rombaldi, je n'ai pas hésité en voyant les auteurs (Rombaldi et Darracq) car j'ai déjà pu voir une partie de ces cours en présentiel avec eux, ce sera toujours plus pratique pour moi d'associer des souvenirs à ce cours plutôt que de prendre un livre qui me sera totalement inconnu.

    J'ai vu passer des sujets sur ce forum parlant de l'apprentissage autodidacte, avec des commentaires relativement négatifs ou au moins pessimistes.

    Je n'ai pas été totalement honnête dans la justification que j'ai donné au sujet de mon souhait de refaire des mathématiques. Effectivement il y a un intérêt purement ludique dans le fait de comprendre des notions abstraites, de trouver des réponses à des exercices et de remplir des pages jusqu'à trouver une solution à un problème, mais j'ai aussi confiance dans le fait que ces notions mathématiques seront importantes si je veux développer mes compétences dans d'autres disciplines scientifiques. La chimie m'intéresse, personnellement mais également dans le cadre de mon travail, et je sais que les notions dont je pourrai avoir besoin nécessiteront des bases en mathématiques que je n'ai pas ou plus. Peut-être que les mathématiques pourraient m'aider également dans mon travail, j'ai notamment un "problème" de géométrie que je suis actuellement incapable de résoudre, concernant le volume de matière réduite à l'état de copeaux après le passage d'outils coniques dans une tôle. Notre fournisseur de solution logicielle n'a pas implémenté d'outils permettant de répondre à cette question, je sais trouver le résultat sur des pièces simples, mais c'est pour le moment totalement inutile pour nos besoins.

    Je pourrais payer des laboratoires ou des bureaux d'étude pour répondre à ces questions, mais ces problématiques sont pour la plupart issues de ma curiosité et n'ont pas d'intérêt réel pour l'entreprise, et au vu du coût que peuvent représenter les études réalisées en labo, je devrai me contenter de mes capacités en sciences pour de nombreuses années si ce n'est jusqu'à la fin de ma carrière. Mais c'est peut être finalement une grande chance que de pouvoir dire que je suis le seul à pouvoir apporter ces réponses, ça me donne l'impression d'être un chercheur, un explorateur, et c'est certainement l'un des plus beaux côtés de mon métier !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!