Alexandre Grothendieck — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Réponses

  • Article payant (incomplet)
  • JDD a écrit:
    Alexandre Grothendieck vivait en ermite au pied du Mont Ventoux, en Provence.
    Lasserre (Ariège) est au pied du Mont Ventoux ?

    PS : J'arrive à voir l'article entier, peut-être suffit-il de désactiver javascript.
  • Je crois qu'il y a vécu un temps dans le Comtat Venaissin effectivement; il y a plus d'une dizaine d'année j'avais rencontré par hasard un de ses fils qui s'était installé dans le coin et qui vendait de petits instruments de musique sur un marché de vacances.
    Pour l'écologie il a été effectivement un précurseur aussi, l'article fait bien de le mentionner, comme pour dénoncer les comportements. Mais l'industrie pétrolière nous conduit directement à la catastrophe avec la complicité des politiques.
    On se moque parfois de Grothendieck sur ses écrits hors mathématiques, par exemple sur le diable, mais s'il y a des musulmans (ou d'anciens musulmans ...) sur le forum, ils connaissent probablement le nom du lieu en Arabie qui ne peut pas être sanctifié car considéré comme un repère du diable, et quelle famille en est issue et avec qui elle a fait alliance et pourquoi...
  • S'abonner à la news lettre pour avoir l'article le complet
  • Est-ce que l'article complet ne mentionne que ce qui s'est passé en juillet 1970, ainsi que la naissance de l'écologie, ou y a-t-il autre chose de plus ?

    La photo de couverture de l'article est pour le moins étonnante.

    Il était apparemment surveillé de manière insistante, ou bien cette photo a été prise avec un super appareil, de bien loin.

    Merci d'avoir mis en évidence cet article.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • pour avoir accès à l'article complet il suffit d'actualiser la page et d'arrêter le chargement avant qu'il finisse (la croix en haut sur google chrome)
  • Avec l'archive c'est plus confortable.
  • Daniel Sibony, psychanalyste, spécialiste des religions, auteur entre autres du livre Les trois monothéismes, part d'une idée de Grothendieck pour parler du Proche Orient. Pas sûr que les idées du génial mathématicien français soient transposables à la politique. On peut même trouver ce rapprochement un peu simpliste, mais c'est intéressant.

    la vidéo
  • Je ne vois que le titre du JDD qui me paraît racoleur. L'écologie scientifique est du domaine des écologues et éthologues, l'écologie politique en France apparaît au 19-ième siécle dans des textes du courant anarchiste. Alexander Grothendieck qui révolutionne la géométrie et la topologie algébrique au 20-.ième siècle c'est déjà beaucoup. Rien sur la géomètre Claire Voisin qui par réflexe laïc tue le père en rappelant dans ses interviews que les milliers de pages de mathématiques d'Alexander Grothendieck en Ariège ont plus de valeur historique que scientifique?
    :-)
  • Modifié (13 Mar)
    Interview de Joahanna Grothendieck, fille du mathématicien :

    https://radiogalaxie31.com/wp-content/uploads/Podcasts/2022/Invites/Culture/R03-22-Johanna-Gothendieck-BV.mp3

    (origine de l'info : site d'Olivia Caramello)



    https://aroundtoposes.com/an-interview-of-grothendiecks-daugther-about-recoltes-et-semailles/

    EDIT : 

    Après avoir écouté, très déçu du journaliste, qui s'est borné à interroger Johanna sur le parcours mathématique de son père, alors que, de son propre aveu, ce n'est pas un sujet qu'elle maîtrise (même si elle a su répondre aux questions sur la chronologie, en rectifiant les erreurs de l'interviewer); Il eut été plus intéressant de l'interroger sur le Grothendieck intime, et son rapport avec son père, sujets sur lesquels on ne sait rien (et qui, moi, m'auraient vivement intéressé).
  • Modifié (15 Mar)
    Je cite : Et c’est surtout le journal de bord d’un homme profondément blessé qui découvre, dix ans après avoir quitté la communauté mathématique, le traitement réservé à son œuvre et sa personne par ses collègues, ce qu’il décrit comme un « enterrement ». C’est violent : « massacre », « saccage », « tronçonnage » de son héritage… Le constat est terrible, sans doute unique dans l’histoire des sciences : la mise sur la touche d’un génie de son vivant.

    J'ai envie de dire : mais ne s'est-il pas mis sur la touche tout seul... ?

    PS. attendons  :mrgreen:
  • Grothendieck avait des exigences éthiques à la hauteur de son personnage, et était quelqu'un qui s'est toujours refusé à tout compromis, dans quelque domaine que ce soit. Cependant, dans sa naïveté, il s'imaginait que son point de vue était partagé, et le fait de découvrir que ce n'était pas le cas, notamment dans la communauté mathématique, l'a profondément perturbé et blessé.
  • Effectivement umrk. Un de ses collègues à l'IHES, David Ruelle, a déjà exposé en long et en large comment et pourquoi Grothendieck a été très salement éjecté de la recherche parisienne et a fini dans son université d'origine, à Montpellier. C'est dans le livre "L'Étrange Beauté des mathématiques".
    Mauricio en avait donné de larges extraits sur l'ancien site.

  • Modifié (8 Jun)
    Allez, on ne se lasse pas des anecdotes racontées par ceux qui ont connu ce personnage.
    À 5'12" de cette video, celle de P Demazure posant une question de maths à Grothendieck (je trouve que ça résume bien le personnage).

  • Modifié (8 Jun)
    raoul.S a dit : 
    J'ai envie de dire : mais ne s'est-il pas mis sur la touche tout seul... ? 
    Exactement. Il a réalisé que la recherche ultra abstraite ne servait à rien. Il disait que seuls dix personnes dans le monde comprenait ses recherches. C’est exactement le contraire de ce qu’est censé être la recherche. Normalement, la majorité des mathématiciens devraient être capables de comprendre une publication mathématique. Mais seulement dix personnes lisaient et comprenaient Grothendieck. On peut donc louer son génie, mais il comprenait qu’au fond que cela ne servait aucunement la société. Cela ne servait même pas monde de la recherche.
    --->  ~ Heartbeat Heartbeat ~ www.youtube.com/watch?v=yogaAzfzpkk <---
  • Une vidéo de Pichel Demazure ?
  • Bonjour, Positif,
    Et quand Einstein a exposé sa théorie de la relativité, combien de personnes l'ont lue et comprise, au début ?
    Les théories de Grothendieck seront probablement mieux appréciées dans quelques dizaines d'années, quand suffisamment de chercheurs s'y seront intéressés et auront assez travaillé pour les comprendre ...
    Je ne crois pas que Grothendieck soit destiné à rester pour toujours un précurseur inintelligible.
    Quant au caractère utilitaire que, selon ce que j'infère des deux dernières phrases de ton propos, devrait offrir toute recherche académique, je me permets de te renvoyer aux IGNobel ...
    Bien cordialement, JLB
  • Euh quand même pour Grothendieck, à ces débuts à l'IHES les séminaires étaient déjà bien fréquentés. Et vu qu'il a remembré la géométrie algébrique (Claire Voisin a dit un jour qu'on ne peut pas faire un pas dans ce domaine sans utiliser les outils forgés par Grothendieck) ça fait un nombre de mathématiciens non négligeable de nos jours.

    Ce qui pose plutôt problème aujourd'hui c'est l'énorme production non publiée de Grothendieck qu'il a conduite lors de son retrait (bon je sais qu'il y en aura toujours qui diront qu'il a arrêté les maths, mais quelques dizaine de milliers de pages semblent indiquer le contraire).
  • Modifié (8 Jun)
    Et quand Einstein a exposé sa théorie de la relativité, combien de personnes l'ont lue et comprise, au début ?
    Beaucoup je pense, dès 1916 on a l'article de Schwarzschild qui expose une solution analytique pour un cas particulier, en coordonnées sphériques. À une époque où il y avait 20 fois moins de chercheurs. Il y avait certainement plus que 10 physiciens qui comprenaient son article.
    Quant au caractère utilitaire que, selon ce que j'infère des deux dernières phrases de ton propos, devrait offrir toute recherche académique, je me permets de te renvoyer aux IGNobel ..
    Je ne stipule aucunement que toute recherche doit avoir un aspect utilitaire. Je suis même contre. Mais il y a de la recherche objectivement inutile qui ne servira jamais à rien du point de vue théorique ou utilitaire (je le vois bien dans mon milieu). Grothendieck s'est dit que même si sa recherche est de haut niveau, elle est inutile théoriquement. Quel intérêt de publier quand seulement 0.5% des mathématiciens professionnels peuvent te comprendre ? Quand Einstein publiait, je pense que 15% des physiciens le comprenait. Tu saisis cette subtilité ? La recherche pure, c'est "utile" pour étoffer le savoir humain si un ensemble de mesure non-nulle de scientifiques te comprennent. Sinon, comme personne ne peut reprendre le flambeau, ça reste à végéter dans les abîmes, peu importe que tu sois brillant ou non. Il ne faut pas fétichiser la recherche. Ce n’est pas une déité pure, intouchable. Une nouvelle vierge Marie.
    --->  ~ Heartbeat Heartbeat ~ www.youtube.com/watch?v=yogaAzfzpkk <---
  • Modifié (8 Jun)
    oui, il y en a qui suivent, c'est bien ...
  • Bonjour, Xax,
    Et merci de cette mise au point : tu l'auras compris, je réagissais aux assertions de Positif, qui me semblaient, et me semblent encore, un peu outrées ...
    Bien cordialement, JLB 
  • J'admets ne pas avoir la science infuse donc je suis ravi que Grothendieck ait son public et que la géométrie algébrique s'appuie sur ses recherches.
    --->  ~ Heartbeat Heartbeat ~ www.youtube.com/watch?v=yogaAzfzpkk <---
  • @Positif tu devrais regarder la vidéo Connes - Serre. Tu verras ce que ce dernier dit sur les capacités de Grothendieck ... et Serre n'est pas quelqu'un qui a le compliment et encore moins l'admiration facile  :)

    Quand à la diffusion et surtout fécondité de Grothendieck, je crois qu'il y a une douzaine de médaillés Fields ultérieurs qui pourraient en parler  :D
  • Modifié (8 Jun)
    Quand Galois a imaginé sa théorie, personne ne l'a compris, ce n'est venu que très progressivement, au bout de nombreuses années après sa disparition.

    Ce court métrage dAlexandre Astruc (dont j'ai appris l'existence grâce au N°82 Hors Série de tangente, consacré à Galois (un peu de pub ne fait pas de mal)), consacré aux dernières heures de Galois, imagine son dialogue avec un Polytechnicien (je n'ai rien contre les Polytechniciens). Ce dialogue est fictif, mais Astruc, qui était parfaitement compétent en mathématiques, a su résumer les principaux points qui posaient problème aux contemporains de Galois, et, parmi ceux ci, le caractère abstrait, beaucoup "trop général" de ses idées..





    https://revue-secousse.fr/Secousse-06/Carte-blanche/Sks06-Astruc-Evariste.pdf

    ça me fait toujours rigoler quand certains parlent des "applications" des idées de Grothendieck. Bien sûr qu'il y en a , et qu'il y en aura, mais cela n'aura rien d'immédiat, vu le niveau d'abstraction considéré, et les enjeux sont beaucoup plus fondamentaux.
  • Modifié (8 Jun)
    Positif a dit :
    Quel intérêt de publier quand seulement 0.5% des mathématiciens professionnels peuvent te comprendre ?
    Il ne faut pas abuser quand même, les autres matheux ont bien compris les travaux de Grothendieck. En tout cas ceux qu'il a publiés.

    Grothendieck faisait partie des ces mathématiciens géniaux comme quelques membres de ce forum se plaisent à le rappeler quasi constamment (culte oblige... :mrgreen:), mais de là à dire que les autres sont trop retardés pour le comprendre...
  • SocSoc
    Modifié (8 Jun)
    0,5% me parait en fait une estimation plutôt haute, mais cela n'est pas pour autant un problème comme cela a déjà été répondu.
    Dans le domaine de la recherche chercher le bon équilibre entre l'utilitarisme et la liberté est une tâche tout à fait digne d'intérêt mais fortement teintée d'idéologisme aux deux extrêmes.
  • Les travaux de Grothendieck ont été et sont toujours étudié en long, en large et en travers par beaucoup de chercheurs.
  • Modifié (8 Jun)
    Soc a dit :
    0,5% me parait en fait une estimation plutôt haute,
    Ça m'étonnerait que seuls 0.5% des matheux (qui font de la recherche donc) puissent comprendre les travaux de Grothendieck. Mais bon... culte oblige.
  • Modifié (8 Jun)
    débat artificiel : pour savoir si on peut comprendre Grothendieck, il faut déjà faire l’effort de rentrer dans sa pensée, et, pour tout un tas de raisons bonnes ou mauvaises, seule une minorité de mathématiciens le fait (en même  temps, on ne peut plus tout savoir..)
  • Modifié (9 Jun)
    En gros, la question (fascinante) est de savoir si plus d'une matheuse sur deux cents a affaire avec la géométrie algébrique. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!