Régression linéaire — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Régression linéaire

Je me demande de temps en temps, et maintenant je vous demande, d'où vient que dans le discours populaire, la comparaison "linéaire", "mutiplicative" ou "proportionnelle"
B est tant de fois plus grand que A
est très souvent choisie comme façon définitive de comparer les valeurs A et B d'une grandeur quelconque.

Par discours populaire, j'entends à la fois le discours disons non-scientifique entre amis, mais aussi la façon de présenter les résultats d'études plus ou moins scientifiques du genre "cette étude montre que blipblap a augmenté de 30 %".

Cela présente plusieurs écueils:
-les gens comprennent mal ce qu'augmenter de 30 % veut dire, sans parler d'augmentations successives
-B/A n'a pas toujours un sens pertinent (B-A est parfois mieux, (A,B) est bien)
-dans beaucoup de cas, par exemple si A est minuscule, savoir que B est tant fois plus grand n'indique rien, mais les gens se fixent sur le taux d'augmentation comme unité de variation uniforme
-si A est faible, la précision n'est pas top
-cela sous-entend une certaine linéarité des effets de la quantité passant de A à B en fonction de sa valeur, ce qui n'est bien entendu pas toujours le cas

(Bon, ça a aussi l'avantage d'obtenir un petit nombre plus souvent, sans dimension, et donc quelque chose que tout le monde peut comprendre. La multiplication et let pourcentages font parties des notions mathématiques tolérées.)

Je propose donc d'arrêter d'enseigner fonctions linéaires, proportionnalités et pourcentages, multiplication et division jusqu'à ce que cela cesse. En attendant, je vous demande votre avis sur les origines de cette tendance.

Réponses

  • bonjour

    tu nous demandes l'impossible !
    fonctions linéaires, proportionnalités et pourcentages font partie du programme mathématique de seconde

    en économie les pourcentages sont utilisés en permanence soit sous forme de ratio structurel
    (par exemple les coefficients budgétaires dans la consommation des ménages)
    soit sous forme de taux de croissance de tel paramètre macroéconomique
    (par exemple les prix en France ont augmenté de 1,5 % en 2018)

    l'évolution continue au cours de cette année d'observation n'est en général pas précisée
    mais les économistes la connaissent ne serait-ce que par les phénomènes saisonniers
    n'empêche que l'information brute donnée sur une année reste tout-à-fait objective

    cet emploi des pourcentages d'évolution en économie est lié au fait
    que les grandeurs connaissent un phénomène de mémoire d'une période à l'autre
    ce qui est rarement le cas en science physique

    cordialement
  • @jean lismonde: Bonjour. Oui bien sûr, la multiplication est une opération avec de bonnes propriétés et je ne voulais pas dire qu'il était étonnant qu'on s'en serve en sciences ou autres disciplines. Je me demande surtout pourquoi le langage des pourcentage est celui utililsé "en public" le plus souvent, et souvent comme réponse définitive.
  • Cette entrecôte contient 3 kilo Calories ... ça ne me parle pas du tout.
    Cette entrecôte contient 90% de mes besoins alimentaires quotidiens, ça me parle.

    Jupiter pèse 100 000 méga Tonnes : Oui , et alors ? c'est beaucoup ou pas ?
    Jupiter pèse 200 fois plus que la Terre : Ah oui, quand même !

    En 1924, les prix des produits agricoles ont baissé de 80% : C'est clair, comment voulez-vous formuler cela de façon plus claire ?

    Les chiffres que je donne sont totalement fictifs, mais je pense que ça illustre que parfois, des pourcentages ou des comparaisons 'multiplicatives', c'est bien utile.


    Mais effectivement, il y a souvent des abus : "Se coucher tard multiplie par 10 les risques de telle maladie" .
    Si le risque passe de 2% à 20%, c'est énorme. S'il passe de 0.002% à 0.02%, je m'en moque complètement. Et j'imagine que si le communicant a choisi de dire que les risques étaient multipliés par 10, on est plutôt dans le cas n°2.
  • Quand François Hollande a diminué son salaire présidentiel de 30%, certains n'ont pas manqué de saluer la noblesse du geste oubliant de préciser que cette diminution se faisait sur la base d'une augmentation de 160 % de son prédécesseur.

    Problème: je gagne $7984$ euros (net) par mois. Je décide de m'augmenter pour atteindre $21 300$ euros (net) par mois.
    Calculer mon pourcentage d'augmentation.


    ps: il aurait été préférable de dire: François Hollande ne s'est augmenté que de 130 %.
    ...
  • Lu dans le parisien du 28/08 à propos des augmentations de salaires des professeurs :8-)

    "Des revalorisations salariales avaient été négociées sous le quinquennat de François Hollande, mais « concrètement, c'est sous ce gouvernement que des augmentations de ce type vont avoir lieu : c'est-à-dire en moyenne 300 euros pour tout le monde […] en 2020 », a promis M. Blanquer sur BFMTV."

    http://www.leparisien.fr/politique/rentree-2019-blanquer-annonce-une-hausse-de-300-euros-du-salaire-des-professeurs-28-08-2019-8141187.php
  • C’est amusant le « en moyenne pour tout le monde ».
    Un pléonasme éloquent.
  • Je n'appellerais pas cela un pléonasme car "en moyenne" et "pour tout le monde" ce n'est pas vraiment compatible justement (sauf dans un cas précis qui n'a pas lieu ici). Il s'agit plutôt d'enfumage car à mon avis il va y avoir un sacré paquet d'exceptions au "tout le monde".
  • Il voulait dire que
    * tout le monde sera augmenté
    * l'augmentation sera de 300 € par an en moyenne.

    Noter que l'augmentation est formulée en salaire annuel, et non mensuel...
  • C'est l'art de la communication...petite erreur, mensonge ou dissimulation pour faire de l'esbroufe.
  • Là haut : Vous souffrez ? Je vous donne 300 € par an
    En bas : Torchez-vous avec !

    Une manière plus polie de le dire :
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!