Histoire des mathématiques, Pierre Baumann — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Histoire des mathématiques, Pierre Baumann

Réponses

  • Merci pour nous avoir signalé ce texte.

    PS:
    Quand j'ai vu le nom dans le titre j'ai repensé à un autre Baumann: Peter Baumann, un ancien membre du groupe de musique Tangerine Dream. :-)
  • bon il faudrait mettre le sujet dans Histoire des maths..
  • Il y a 25 ans je me promenais avec le Cours d'Algèbre de Daniel Perrin, sous forme polycopiée (qui ne l'a pas fait ?). Aujourd'hui c'est avec cette Histoire des maths, que j'ai toujours à portée de main. Claire et très détaillée. Un must ! Comme le Perrin.
  • Très joli texte merci pour le lien.
    M.
  • Riche idée de partager un tel document . Merci .
  • Merci pour le partage
  • Dans ce cours a été étudié en exercices les problèmes du second degré liés à la tablette mésopotamienne BM 13 901 (voir page 21). Cette étude n'est pas dans le polycopié mais vous pouvez consulter le CHAPITRE 13 du rapport POUR UNE CULTURE MATHÉMATIQUE ACCESSIBLE À TOUS qui comblera cette lacune, et fera même bien davantage.
    (une mine ce portail)
  • bonjour

    Pierre Baumann fait allusion dans son ouvrage (remarquable)
    à propos de la naissance de la géométrie analytique au 16ème siècle
    à Nicolas Chuquet sans donner réellement son apport mathématique

    Nicolas Chuquet était médecin hospitalier à Lyon (hôpital de la Charité et Hôtel-Dieu) dans les années 1480-1500
    où il a dû croiser des hommes célèbres comme Rabelais ou en encore Nostradamus...
    les mathématiques constituaient pour lui un passe-temps intellectuel, un "violon d'Ingres"

    malheureusement pour lui, les imprimeurs à Lyon ne publiaient à son époque que des écrits liés à la médecine
    et les manuscrits de ses études mathématiques ne furent trouvés et reconnus que fin 19ème, 5 siècles après sa mort

    On peut dire que 60 ans avant les algébristes italiens (Cardan, Tartaglia et Bombelli) et bien-avant Viète
    Chuquet avait jeté les bases de la géométrie analytique (relation des courbes avec des relations polynomiales ou homographiques)
    et méthode de résolution des équations du premier degré, du second degré et du troisième degré
    (sans pour autant conjecturer l'existence des nombres imaginaires, grande performance des mathématiciens italiens)

    autre auteur français ayant anticipé l'algèbre de la Renaissance : Nicolas Oresme au 14ème siècle
    que Pierre Baumann a lui-même un peu oublié

    cordialement
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!