Conjecture de Goldbach résolue ? - Page 2 — Les-maths.net The most powerful custom community solution in the world

Conjecture de Goldbach résolue ?

2»

Réponses

  • Une autre question pour toi le décalage des bits est sans rapport ok

    si dans [1; n] un entiers Premier est non congrus à $[2n[P_i]$ d'où dans [n ; 2n] il y a un nombre premiers $q$ et tu dis que ce nombre premiers $q$, n'a pas pour antécédent ce nombre $P$ alors pourquoi ce nombre $q$ est premier ..??

    Alors comme il n'y a aucun rapport et bien c'est faux... d'accord .... $q$ n'est pas un nombre premier, mais un multiple de tartenpion...!

    Effectivement tes vecteurs ne te disent pas si $q$ est premier ou pas....c'est ta façon de voir les choses ..ok

    J'affirme alors: que plus $n$ tend vers l'infini, le risque étant énorme que deux bits se rencontre ("ne rigolez pas...") la conjecture est fausse à 99,9999...%.
    ça te va ???

    15k +7 0, 0, 0, 1, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 1, 1, 0, 1, 0, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 0, 0, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 0 crible G
    [1, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 0, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 0] crible E

    Pour $2n +30$ si tu trouves que la densité de premiers $P$ ou $q$ varie de beaucoup alors je veux bien manger les1

    15(k+1) +7 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 1, 1, 0, 1, 0, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 0, 0, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 1, 1 crible G
    [1, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 0, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 0] crible E

    Comment veux tu que cela varie, c'est les deux mêmes principe de cribles AVEC LES même NOMBRES PREMIERS $P_i$ qui criblent. Sauf que dans le crible G il y a un peu plus de $P_i$ qui criblent MAIS tu ne SAIS pas COMMENT !!

    Je t'ai expliqué qu 'il y avait des conditions deux cribles , par famille modulo 30, donc ton 2 garde le pour tes solutions et idées , moi on travaille modulo 15 ou 30 ok.
    car tes exemples ne servent à rien... Essaye un peu de trouver des exemples en progression arithmétique de raison 30 où aucun vecteur ne se rencontre pour $n > 150$ et en utilisant qu'une seule fam . tu vois c'est encore plus restreint.
  • Les vecteurs que tu construis sont il me semble des vecteurs idiquant la primalité de $p$ pour le vecteur E, et de primalité de $q=2n-p$ pour le vecteur G, que tu va fusionner pour trouver les couples $p+q=2n$ (qui n'est que le vecteur E inversé dans le cas de modulo 2, et qui fait appel à des famille complémentaires ou autre dans ton cas parce que tu optimises modulo 30, mais qui donne le même résultat au final: 2 vecteurs de primalité servant à trouver des p et q tout deux à 1 et dont la somme vaut 2n)

    En quoi ta méthode de construction donnerait des résultat différents concernant ces primalités?
    En quoi le faire modulo 30 change le principe ou les glissements ou l'indépendance entre deux nombre pairs proches ou lointains, ou le fait que tu cherche la primalité de p et q?

    Ton vecteur G n'est rien d'autre qu'Eratosthène appliqué à $2n-a$, et quand $n$ progresse, il y a un désalignement de tous les bits et ce ne sont pas les mêmes $a+q$ que tu additionnes.

    Si tu prends $a$ non congru aux $2n[p_i]$ ça veut juste dire que $q=2n-a$ est premier. C'est Eratosthène. Si $a=p$ est premier alors tu as un couple gagnant. Sur 2n+2 (ou 30), $q=2n+2-(a+2)$, ce n'est plus $a$ que tu regardes/additionne à $q$, c'est $a+2$ qui n'est peut-être pas premier (ou inversément, ce n'est plus $q$ que tu trouves avec $a=p$, mais $q+2$ qui n'est peut-être pas premier).

    Et oui, si tu compares deux vecteurs de bits indicateurs de primalité pour savoir si p+q=2n est un couple de premier, c'est juste un pliage en deux du vecteur E modulo 2, et certainement modulo 30 (avec éventuel décalage de complémentarité) aussi vu qu'ils s'alignent ($a$ de E en face de $2n-a$ de G)

    PS: je n'ai pas dit que E et G variaient beaucoup, j'ai dit que la combinaison des deux vecteurs pouvait varier énormément netre 2n et 2n+2 ou 2n+30. C'est quand même le résultat final qui dit si la conjecture est fausse ou pas, pas E ni G.
    Regarde le résultat des deux exemples que tu donnes et dis moi si ton petit décalage en G pouvait le prédire.
  • Tu restes fixés sur tes vecteurs qui se décalent.. avec Ératosthène .
    Je ne construit pas des vecteurs...! même si pour toi c'est pareil ...

    je crible avec deux méthodes différentes, dans les deux cas de $7 \,à\, n = 907$ dans les exemples cité en annexe; puis je progresse modulo 15... et dans une seule fam fixée ! pour cet exemple $fam\,, 7[30]$

    Qu'est-ce que tu sais sur le fonctionnement du crible G...???
  • Regarde le résultat des deux exemples que tu donnes et dis moi si ton petit décalage en G pouvait le prédire.
    à 99,9999 % oui !!!
    car je rible $15k +7$ , je connais mon résultat ...!
    ..et pour $15(k+1)\, +7$ je peux te dire sans cribler le nombre de couples de premiers dont la somme $= 15(k+1)\, + 14$...!
    il n'y a pas besoins d'être madame soleil , c'est une telle évidence que je ne comprend pas pourquoi tu poses cette question..!
    et si tu veux on peut aussi indiquer le nombre de couple pour $2n = 15(k+2) +14$ sans cribler à une erreur près...!

    Or la question est bien de dire est-ce -que pour 15(k+1) +7 la conjecture est vrai ...non pour pour dans des milliards de (k+.........)
    quand tu prouves par récurrence tu montres que c'est vrais pour n+1 ..point barre ...( en gros , c'est le principe)
    là ce n'est pas le cas .....mais....????
  • Pour $n=1140$ on a 92 couples. Comment tu trouves les 114 couples de $n=1140+15$?
    sans cribler?
    Et en quoi on peut parler de récurrence si il n'y a pas de rapport (clair) établi entre n et n+1?
    Comment tu expliques qu'on peut trouver 216 couples aussi bien pour 2n=5880 que 2n=29126, et qui sait peut-être 2n=2343345864522.... avec une récurrence?

    Je ne doute pas qu'il y ait un lien (quantitatif) entre les 2n et 2n+30, mais je crois qu'il existe le même type de lien entre les 2n et 2n+2, 2n et 2n+6, 2n et 2n+210, ....Ces liens sont pricipalement dû aux primorelles qui ont une action très marquée sur la répartition des nombres premiers (les cribles sont symétriques et cycliques pour chaque primorelle). Les jumeaux par exemple sont aussi criblés de la même façon dans les primorelles.

    Je ne pense pas que la conjecture soit fausse, mais mon raisonnement tient la route et pose quand-même la question: Dans les très grand 2n, existe-t-il des cas où aucun bit ne s'alligne et où tous les 0 de G effacent les 1 de E (et vice versa)? Sachant que les grand 2n constituent infiniment plus de cas que ce que tu peux calculer/voir qui sont comparativement très proches de 0 et donc encore suffisament fournis en "1"?

    Sinon G détermine des nombres premiers sur base de multiple d'autres nombres premiers inférieur à la racine de. Soit tu le contestes, soit tu dois admettre que c'est juste un crible identique à Eratosthène. Que tu fasse G et E sur tous les nombres ou sur un ensemble pré-criblé (par Eratosthène) en progression ou pas, n'y change rien.
  • Bonjour
    @Collag3n
    tu n'as pas répondu à plusieurs de mes questions notamment : qu'est-ce-que tu connais sur le fonctionnement de G ???

    pour répondre à ta question comment je fais pour connaître le nombre de couples qui décomposent $n=1140+15$ dans une des 8 Fam , tu donnes le résultat pour $1140$ des $8\, Fams$. sans cribler:

    tu aurais pu pendre l'annexe comme modèle ça te permettrai de comprendre plus vite, en ne travaillant que sur un modèle sans perte de généralité.

    Avec une, c'est suffisant pour te dire que pour $15(k+1)$ la conjecture est vraie, ainsi que pour $15(k+2)$ et tant qu'à faire $15(k+3)$ sans avoir à cribler .

    je comprend que tu ne puisses pas mettre le modèle pour ta limite $n$ Par $Fam$ donc : je fixe Fam 7[30] .on connaît par conséquent le criblage de1140, qui est celui-ci en $1^{er}$ pour crible G:

    [1, 1, 1, 0, 1, 0, 0, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 0, 0, 1, 0, 0, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 1, 0, 1, 0, 0, 1, 0, 1, 1, 1]
    Pour crible E
    [1, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 1, 1, 0, 1, 1, 1, 0, 0, 0, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 0, 1, 1] 16 couples ok?

    pour $n= 1155 = 15(k+1)$ et ben c'est évident ...pour moi...(:P) encore 16 couples
    pour $n = 15(k+2)$ toujours aussi évident : 14 au minimum ok. Car il pourrait y en avoir un de plus ....pourquoi..?

    puisque pour toi c'est une question de pliage et de vecteur...! et qu'il n'y a aucun rapport ! et les antécédents tu en fais quoi ...? poubelle ?

    qu'est-ce-que j'ai fais ?
    je te donne une réponse : jai simplement criblé Ératosthène modulo 30 de $7\,, à\,, n //30$ : soit 38 cellules de $n°0$ à $n°37$. et j'ai ensuite criblé modulo 30, les éléments d'Ératosthène avec le crible G alors oublie STP ton histoire de pliage et de vecteurs...!!!

    D'où pour connaître le résultat pour $15(k+1)$, $15(k+2)$ et je peux même calculer une estimation pour $15(k+3)$ ou te donner le minimum exact de $15(k+3)$ ...
    Comment ..? Et bien je me sert des antécédents !!!
    Pour ce dernier résultat je te dis qu'il y a au minimum encore 14 couples qui décompose 2n....!
    Alors que normalement, je ne dois prouver que la conjecture est vraie pour $n=15k+1 = 1155$

    je te laisse imaginer lorsque $n$ est grand, le nombre de possibilité que j'ai dans mon sac...("de "vecteurs" qui ne me servent à rien...")
    par exemple quel est la limite de ce grand $n$, où la conjecture à été vérifiée ..?
    Et connaissant ce résultat , je n'ai pas fini de te donner le nombre de k qui va vérifier la conjecture à partir de ce fameux $n$, lorsque qu'il va progresser modulo 15...:-P

    Et si tu crois qu'il n'y a aucun rapport ....alors continues à plier...D'autant que je pense que tu devrais connaître la réponse ...tu y as répondu à une de mes questions....!

    Si tu n'y arrives pas à imaginer ou comprendre, je te mettrait l'illustration du résultat et les explications qui iront avec...Mais réfléchis d'abord..
  • Tu es conscient que tes 16 couples à 15(k+1) n'ont rien à voir avec les 16 couples du step précédent? (en plus, tu aurais très bien pu avoir 14, ou 20, ou 13...).

    Bien sûr que si tu regardes un vecteur d'indicateur de primalité pour 2n, c'est pratiquement le même pour n+1 (ou k+1), mais ce n'est absolument pas ça qu'on regarde.

    Imaginons que tu ais tes deux vecteurs E et G rempli de bit de primalités (qui ont une distribution aléatoire) et qu'ils ne changent jamais, et que tu l'as a disposition précalculé à l'avance. En fait n'imaginont même pas, c'est le cas, ces deux vecteurs sont fixes, à moins de changer la définition de primalité.

    Ce n'est pas parce que ces deux vecteurs sont fixes entre n, n+1, n+2, .... que tu peux prétendre avoir montré quelque chose par récurrence. Ces vecteurs ont beau être fixes, si tu les fais glisser l'un par rapport à l'autre, ton résultat est imprévisible ET totalement différent (c'est ici que je dis qu'il n'y a pas d'antécédants possible). Comment peux-tu savoir quel va être le résultat de la fusion d'une partie de ces deux vecteurs d'apparence aléatoire?

    Pour l'histoire de pliage et de vecteurs de bit, je ne vois pas le problème. Ce sont bien des vecteurs et ce sont bien des bits, et si tu prends G, tu l'inverse et tu le colle derrière E, tu as un vecteur de bit de primalité sur 2n (en mod 2 il est continu, en mod 30, il est filtré, et probablement shifté à partir de n, mais c'est sans importance).
  • Tu es conscient que tu n'as rien compris...?

    en plus tu me sorts: que j'aurai pu avoir 14, 20 ou 13 et pourquoi pas 0 tant que tu y es...!
    tu ne veux pas comprendre que ton VECTEUR ne vaut rien !!!

    Mon résultat est imprévisible car ton imagination est fausse !!! je t'ai donné le résultat de 15(k+1) à 15(k+3) et en te disant au minimum...Le réel pour 15 est 16 et pour 14 le réel est de 15 ça te vas ....?

    Le problème c'est qui tu n'y comprends un "beignet."
    alors tu imagines n'importe quoi avec tes petit jeux de papiers que tu plis dans tous les sens ...

    je te RÉPETTE que je ne crible pas de N à 2N , comment tu vas plier tes bouts de papiers ??? et tes vecteurs tu vas les chercher où ????

    je prend G et je l'inverse et puis quoi encore ???

    tu ne sais pas ce que c'est G !!! alors arrête STP et pose des questions en rapport avec le crible de Goldbach de 7 à 1117.
    sur ce que tu ne comprends pas ...

    il n'y a pas d'antécédent Ah bon ...!

    pour $15(k+3) =1185$

    $30(k+3) = 2370$

    $97\not\equiv{2370}[P_i]$

    $2370 - 97= q$

    Et $q$ : n'a pas pour antécédent $97$ par les congruences ??? Et tu dis que cela pourrait être n'importe quoi d'imprévisible ...???

    Ce qui est imprévisible: ce sont bien tes vecteurs et ton pliage!!!
  • Bien, il serait temps d'interrompre ce dialogue de sourds ! Rien ne vous empêche de continuer votre controverse à deux, les messages personnels sont faits pour ça.

    Bruno
Cette discussion a été fermée.
Success message!