Nouveaux ouvrages chez Calvage & Mounet - Page 6 — Les-maths.net The most powerful custom community solution in the world

Nouveaux ouvrages chez Calvage & Mounet

13468919

Réponses

  • Bonjour,
    J'ai reçu l'ouvrage de F.Rouvière. C'est superbe. Un grand bravo et merci à lui.
  • J'ai pris le temps de lire le nouveau livre de François Rouvière. C'est en effet un très bon bouquin. La première traite de la théorie des surfaces de $\mathbb R^3$ de manière très claire (tout se transpose de manière assez évidente aux sous-variétés de $\mathbb R^n$). La fin de la première partie est plus ardue et traite de la notion de courbure d'une surface. Ensuite viennent les variétés différentielles et riemanniennes. Le livre de François Rouvière est le premier à m'en faire comprendre les notions. On y retrouve son style très pédagogique que l'on pouvait déjà voir dans son classique "PGCD". La fin du livre est bien entendu beaucoup plus difficile, j'avoue avoir été un peu largué, mais le livre m'aura au moins permis d'avoir une bonne idée des notions intervenant en géométrie riemannienne. Le papier est également de très bonne qualité.

    J'ai également repéré sur Amazon la présence d'un livre d'Analyse complexe, écrit par Hervé Queffélec, annoncé chez Calvage&Mounet. Vivement :-)
  • J'ai également repéré sur Amazon la présence d'un livre d'Analyse complexe, écrit par Hervé Queffélec, annoncé chez Calvage&Mounet. Vivement :-)


    Bonjour,

    Des nouvelles du livre d'analyse complexe ? Ceci dit je devrais pouvoir lui demander en personne...
  • Bonjour,

    Pour ceux qui seraient intéressés, le livre de Michel BALAZARD sur le théorème des nombres premiers est sorti.
  • Merci de l'info, je le commande de ce pas.
  • Bonjour,

    je cherche à savoir si le livre du Professeur Jacques Faraut sur l'Analyse dans les Groupes de Lie va bientôt sortir.

    Poirot qui semble faire partie de la maison CetM pourrait peut-être me renseigner.Ou peut-être est-il un simple fan. Et comment avez-vous trouvé le livre du Professeur Michel Balazard sur les nombres premiers.

    Avant de vous laisser en paix, je signale à ceux qui ne connaissent pas encore la jolie revue Quadrature, que Olivier Bordellès y publie un article sur les polynômes de degré 5 résolubles par radicaux.

    Yvette
  • Yvette a écrit:
    Poirot qui semble faire partie de la maison CetM pourrait peut-être me renseigner.Ou peut-être est-il un simple fan.

    Je ne suis qu'un simple fan :-D

    Le livre de Michel Balazard offre une approche intéressante du théorème des nombres premiers, avec quelques résultats que je n'avais pas vu ailleurs. Pour son prix, c'est une bonne acquisition.
  • Bonjour Poirot,

    Merci pour votre réponse.

    Une collègue a trouvé le livre de Mr Balazard intéressant et pas cher ! Elle me dit que l'ensemble du livre est accessible à un bon élève de Sup, qui aime l'analyse réelle et que le livre contrairement à ce qu'on attend ne contient pas de variable complexe.

    Auriez-vous une table des matières?
    Cordialement,
    Yvette
  • La table des matières est accessible dans ce document.
  • Bonjour,

    Quelqu'un a-t'il la chance de connaître un peu le contenu du prochain livre de H. Quéffélec sur l'analyse complexe ?

    Merci !
  • Un petit bijou ce livre de Michel Balazard. Rappels historiques, exercices corrigés, petit prix ... tout est parfait.
  • Les ouvrages de chez C&M sont de grande qualité, en tout cas ceux pour lesquels j'ai investi, les autres... bin je n'en sais rien car je ne les ai pas (encore) acquis (mais ça viendra pour nombre d'entre-eux).
    Ceux de la collection Nano (tel celui de Michel Balazard) sont de purs joyaux : l'ouvrage de Benoît Kloeckner m'a réconcilié avec la géométrie projective.

    ++
  • Un nouveau livre "Algèbre générale et algèbre linéaire" vient d'apparaître sur Amazon !

    Et j'attends toujours le livre de topologie algébrique de Christian Leruste (:D
  • Bonsoir,

    Une recension du livre d'Alain, sur les groupes finis et leurs treillis, figure dans le dernier numéro de la RMS.
    Elle est signée Olivier Brunat, maître de conférences à Paris Diderot, P7.

    Dans le même numéro, est publiée une liste de presque mille exercices d'oraux de concours, qui mérite le détour.

    Cordialement,
    Yann
  • Bonsoir à tous,

    comme l'a souligné Poirot, le livre d'algèbre générale et algèbre linéaire de Georges Skandalis est paru il y a quelques jours. Ancien agrégatif de Paris 7 pour l'agrégation interne, je me réjouis que l'un des poly de Mr Skandalis soit enfin disponible sous forme d'ouvrage, afin qu'il puisse rendre service aux autres préparationnaires comme il m'a rendu service. Ce livre est une véritable synthèse immédiatement utilisable du programme de l'agrégation interne en algèbre, et une mine d'or pour les leçons d'exercices et les développements. Une bonne maîtrise de ces exercices vous permettra à coup sûr de briller lors des oraux. Je suis heureux de cette diffusion qui permettra à tous les candidats de profiter de l'expertise d'un professeur rompu aux concours de l'agrégation, et pas seulement ceux de Paris 7. Bon travail et vivement que le poly d'analyse paraisse aussi!
  • Bonsoir ignatus, sais-tu où l'on peut acheter le livre en ligne ? J'ai regardé quelques revendeurs usuels mais ils indiquent tous que le livre ne sera disponible que le 20 avril.
  • Bonjour Poirot,

    oui, je me suis fait une fausse joie. Le livre étant visible sur le site Calvage et Mounet, j'ai bêtement pensé qu'il devait déjà être paru. Mais en tout cas, cela ne saurait tarder. Patience !
  • Le livre "Matrices et opérateurs de Toeplitz" de Nikolaï Nikolski est sorti, j'ai pu me le procurer aujourd'hui dans une librairie.
  • Bonjour,

    Le livre de Quéffélec d'analyse complexe est sorti, je l'ai eu entre les mains, c'est une petite merveille et du jamais vu : notamment, des applications très variées : théorie des nombres (pas juste le TNP), probabilités, analyse fonctionnelle (avec une emphase sur des travaux de Grothendieck !)... Il me semble particulièrement bien rédigé.

    La nouvelle édition des histoires hédonistes est aussi sortie, j'ai regardé : je suis choqué de voir qu'un certain nombre d'erreurs n'ont pas été corrigées. Finalement, on perd quelques chapitres pour ne gagner que des corrections d'exercices et des encadrés aux énoncés. Mais je reste un inconditionnel de cet ouvrage (plutôt du second).
  • J'ai loupé le livre de Quéffelec à un jour près... :-(

    Tant pis, ce sera lors de ma prochaine virée en librairie.
  • Bonjour,

    Serait-il possible d'avoir une idée de la table des matières (du livre de Queffelec) ? Je n'arrive pas a la trouver sur Internet, ni sur le site de Calvage et Mounet, ni sur les sites de librairies en lignes...

    Merci !
  • Une petite réponse aux critiques d'Atanaze:

    > La nouvelle édition des histoires hédonistes est
    > aussi sortie, j'ai regardé : je suis choqué de
    > voir qu'un certain nombre d'erreurs n'ont pas
    > été corrigées.

    Il est clair qu'il devrait y avoir un certain nombre d'erreurs, mais il y en a dans tous les livres (à part ceux qui n'ont pas été lus). Je rappelle que nous mettons un errata en ligne et si tu trouves des erreurs, il est judicieux de les signaler aux auteurs pour en faire profiter tout le monde.


    >Finalement, on perd quelques
    > chapitres

    Non, puisque, comme il est indiqué dans l'avant-propos, les autres chapitres vont suivre dans une autre partie de l'édition. Je cite "Dans un deuxième temps, nous publierons une compilation des moments les plus utiles (et agréables!) à l'agrégation, extraits des six derniers chapitres du tome 1, ainsi que du tome 2, le tout, avec la correction des exercices de fin de chapitre."


    > pour ne gagner que des corrections
    > d'exercices

    Les corrections d'exercices avaient été suggérées sur ce forum. Si on lit encore l'avant propos, on voit qu'on n'y gagne pas que ces corrections. Jugeons en plutôt:



    Chapitre 1

    On a renforcé la partie sur les propriétés générales des actions de groupes. En particulier, on passe plus de temps sur le principe de conjugaison et le principe de translation, en donnant des exemples les illustrant. Nous avons ajouté l'étude comparative entre les orbites pour l'action d'un groupe et pour l'action induite d'un sous-groupe.

    En exercice: le lien entre multi-transitivité et simplicité des groupes selon des théorèmes d'Iwasawa.


    Chapitre 2.

    On a trouvé bon d'ajouter un paragraphe faisant le point sur la géométrie affine. Pour cela, on présente plusieurs réalisations du groupe affine (comme produit semi-direct, comme sous-groupe du groupe linéaire, comme sous-groupe du groupe projectif), en lien avec des réalisations de l'espace affine sur lequel il agit. Nous avons également ajouté des informations sur la connexité, en particulier, sur les composantes connexes dans le cadre, d'une part, des espaces topologiques, d'autre part, des groupes topologiques.


    Chapitre 3.

    Il aurait été dommage de ne pas présenter les stabilisateurs de matrices représentant les orbites nilpotentes. Voilà qui est fait! Nous avons également précisé la façon dont l'étude des orbites nilpotentes, jointe au lemme des noyaux, permettait de maîtriser la réduction des endomorphismes sur C. Il était important de faire une pause sur ce sommet (local) de l'algèbre linéaire, afin de contempler le panorama. On a ajouté une méthode de Newton pour calculer la décomposition de Dunford (qui, curieusement, est tombée à l'agreg cette année).


    Chapitre 4.

    Le chapitre a été remanié. On a tenu compte d'une critique qui était parue sur ce site. On a donc ajouté quelques exemples pour rendre les choses un peu plus digestes. Il nous a paru intéressant de présenter la dualité équation paramétrique/équation cartésienne des sous-espaces sous l'éclairage des actions de groupes.


    Chapitre 5.

    Le chapitre a été remanié afin de mettre en exergue la diagonalisation des formes bilinéaires symétriques comme point de départ de toutes les classifications sur les divers corps de base. Les coniques sont présentées en deux temps; dans un premier temps, on expose l'étude classique sur R (classification affine et classification euclidienne), puis, dans un second temps, on donne les moyens d'obtenir, sur un corps quelconque, la classification des coniques à partir de celle des formes quadratiques.

    Nous avons aussi un peu plus insisté sur les formes hermitiennes et leurs spécificités. En particulier, nous avons
    placé un addendum sur les formes polaires et sur les produits scalaires. Il nous a semblé bon de faire le point sur le théorème de Sylvester et ses conséquences. Enfin, par soucis de complétude, la formule de la réciprocité quadratique s'est vue augmentée de ses lois complémentaires.


    Chapitre 6.


    Ce chapitre n'a pas été sensiblement amendé. Nous avons tout de même ajouté une jolie méthode de Newton adaptée au calcul de la décomposition polaire.


    > et des encadrés aux énoncés.

    Cela devenait important de distinguer l'exercice de sa solution.


    >Mais
    > je reste un inconditionnel de cet ouvrage (plutôt
    > du second).

    Merci. Je suis au final bien content que tu aies apprécié le tome 2, qui sort un peu des sentiers battus, en tentant de faire en sorte qu'un étudiant de Master 1ère année puisse accéder à des objets de la recherche actuelle. Il faut voir le tome 1 comme une revisite du programme de l'agrégation en "algèbre et géométrie", et pour un agrégatif, les corrections d'exercices (surtout ceux qui peuvent faire l'objet de développements), était une chose nécessaire qui justifie, à mes yeux le travail que cela a coûté, et que tu tentes de réduire en deux phrases lapidaires mal renseignées.
  • Bonjour Johnny,
    nous mettons un errata en ligne (...)

    Ahem ! À rajouter à la liste ? C'est un classique. Qui ne l'a pas faite ?

    amicalement,

    e.v.
  • Bonjour,

    Pour faire son marché de la façon la plus agréable lorsqu'on est sur Paris, il est possible d'aller directement acheter les ouvrages dans le bureau de Rached. Si en plus, on y va à l'heure du déjeuner, partager ce moment avec lui est toujours un moment des plus délicieux.

    Ps : je recommande les bouquins de Skandalis à nos amis qui passent l'agreg interne.
  • Il est clair qu'il devrait y avoir un certain nombre d'erreurs, mais il y en a dans tous les livres (à part ceux qui n'ont pas été lus).

    J'ai du mal à comprendre cette phrase, surtout quand dans le bouquin on lit :
    "Le succès que les histoires hédonistes ont connu auprès des agrégatifs et de leurs préparateurs a amené les auteurs à se lancer dans une nouvelle édition. Bien entendu, cette décision a eu pour objet de corriger les erreurs et les coquilles qu'ils ont pu laisser dans le premier volume, et leur a permis ainsi de retrouver sommeil et sérénité."
    Dormez-vous bien ;-) ?

    Hum... Introduire de nouvelles erreurs, peut-être (et encore !!), mais ne pas corriger les anciennes, si c'est bien ce qui se passe comme je l'ai compris, c'est pour ma part assez incompréhensible (1). Que des coquilles (orthographe, typo...) subsistent, au moins ça ne va pas planter le pauvre agrégatif qui a recopié la démo sans comprendre que certaines parties étaient inutiles (je l'ai vu à l'interne, j'imagine que c'est possible à l'externe) ou fausses. Mais des erreurs mathématiques... ?

    Bref, je ne vais pas polémiquer, je veux juste comprendre en quoi c'est un impondérable. Et je pose la question en ayant longuement réfléchi au problème vu que j'ai un projet d'écriture également (j'approche les 1000 pages de "brouillon" et je n'en suis pas à la moitié je pense), et je vois bien l'immensité de la tâche pour moi qui suis seul dans ce projet et n'ai pas un grand bagage universitaire. Mais j'imagine pour une équipe ayant des relecteurs et des "testeurs" en pagaille (les élèves, les agrégatifs, les collègues), comment est-ce possible ?

    Dernier point, d'une nature toute autre mais... quand même, puisque c'est souvent le nerf de la guerre : pourquoi un tel prix ??? Quand on voit que le bouquin d'à côté, de chez Calvage également, écrit à deux voix également et qui contient une centaine de pages de plus vaut 10€ de moins, on se pose des questions (chiffres donnés d'après Amazon, à corriger si erreur (1)). Surtout quand on se doute que le tome suivant ne pas être moins coûteux...
    C'est vraiment dommage car j'avais commencé à m'intéresser au premier tome original et je voyais plein de choses à exploiter pour l'oral de l'interne (si si :-) !).

    Alors : choix de l'éditeur qui pense ce projet essentiellement en termes de rentabilité immédiate (2) ? Demande des auteurs pour être rétribués à la juste valeur qu'ils s'estiment ? Autres raisons ?
    J'insiste sur le point suivant : je ne juge pas (en tout cas je ne condamne pas ;-)). Les deux premières hypothèses sont tout à fait compréhensibles, mais je m'interroge également (3). Et là encore, à juste titre, c'est-à-dire en tant que futur auteur d'un best-seller mathématique :-D...

    Enfin, je demande pardon par avance aux auteurs si mon message leur semble agressif. Ce n'est pas dans cet esprit que je le rédige mais bien en posant des questions que je trouve pertinentes et en attendant avec beaucoup d'intérêt leurs réponses éventuelles.


    [small](1) N'est-ce pas Confucius qui disait : "Commettre une faute et ne pas la corriger, c'est ça la vraie erreur" ?
    (2) On sait que ce n'est pas systématique dans l'édition, bien au contraire : les éditeurs savent que la plupart des livres qu'ils publient sont à peine rentables, mais ils investissent et comptent sur la perle rare qui va sortir de son écrin un jour ou l'autre...
    (3) Et puis cette maison d'édition n'est pas un cas isolé. Une très ancienne concurrente bien installée dans la place se met à proposer depuis quelques années une série où l'on trouve fort chers (encore plus que le premier tome dont il est question ici) des livre écrits en gros caractères et dont les thèmes sont des plus classiques... Étrange ! [/small]
  • Bon, c'est décidé j'achèterai cette version remaniée, bien que je possède déjà l'ancienne... Ces bouquins font partie des joyaux de ma bibliothèque, merci aux auteurs !
  • Curiosity, si tu as assisté à tant d'oraux de l'agreg interne cette année, tu devais voir un petit groupe aller manger vers 13h dans une brasserie portugaise à 2 pas du bâtiment des oraux. Dans ce groupe, il y avait M. Calvage & Mounet ;-) Ce n'est pas le genre de la maison de faire du profit. C'est un travail colossal qui ne rapporte rien... si ce n'est de rendre un service à la communauté mathématique.
  • Oui, je me doute qu'on ne fait pas fortune avec des ouvrages diffusés à quelques milliers (?) d'exemplaires...
    Mais mes questions demeurent : j'ai un peu peur qu'on se dirige vers une librairie à l'anglo-saxone à 100€ le bouquin ! (Et ça n'a pas grand chose à voir avec la prolifération de versions frelatées sur le net, ça existait déjà avant.)
    J'ai mis déjà plusieurs milliers d'euros dans les livres de maths depuis plus de 20 ans - comme probablement beaucoup de gens ici j'imagine -, aujourd'hui avant d'acheter du neuf je m'y tâte à deux fois...

    Par contre, tu as piqué ma curiosité et je suis allé faire un tour sur le site de C&M pour comprendre effectivement qui il y avait derrière cette maison d'édition. Je savais bien qu'elle était toute jeune et je me demandais donc comment de nouveaux "acteurs" pouvaient émerger dans le secteur. Lecture instructive... :-)

    (PS : Cette année je suis rentré chez moi "pendant la récréation du midi" car j'habite dans le XIIIème actuellement. Je n'ai pas eu l'honneur de voir le jury partir déjeuner ;-)...)
  • @curiosity : M. Calvage & Mounet n'est pas dans le jury mais je te parlais des oraux de l'agreg interne car ceux-ci se déroulent dans le bâtiment où il a son bureau.

    Ps : Tiens après avoir recommandé les bouquins de Skandalis, je pense à celui de DSP "Les clefs pour...". Notre ami DSP a tenu bon et a dit ce qu'il avait à dire d'une des épreuves de l'année dernière. C'est un grand moment à lire ! Bravo DSP.
  • Ruyk a écrit:
    C'est un grand moment à lire

    Je te crois sur parole, mais où ? (pour les non initiés, de province pour fixer les idées.)

    amicalement,

    e.v.
  • @ev : Ca avait commencé là Post DSP ou Post DSP, etc. Ca se poursuit dans son bouquin Les clefs de DSP
  • Merci pour ces liens.

    e.v.
  • Bonjour Atanase,

    "La nouvelle édition des histoires hédonistes est aussi sortie, j'ai regardé : je suis choqué de voir qu'un certain nombre d'erreurs n'ont pas été corrigées. Finalement, on perd quelques chapitres pour ne gagner que des corrections d'exercices et des encadrés aux énoncés. Mais je reste un inconditionnel de cet ouvrage (plutôt du second)."

    Sincèrement, je n'ai pas compris ce que vous entendez par "(surtout du second)". C'est ambiguë. S'agit-il du second volume ou du second tirage du premier tome ?

    Ensuite, Je serais personnellement très curieux de savoir quelles sont ces erreurs (en un nombre certain ou plutôt en un certain nombre) !
    Le dire sans citer trois ou quatre erreurs à l'appui de cela n'est pas très crédible, et n'apporte aucune aide ni aux auteurs ni ou aux lecteurs.



    Bonjour Curiosity,

    "Oui, je me doute qu'on ne fait pas fortune avec des ouvrages diffusés à quelques milliers (?) d'exemplaires...


    Dernier point, d'une nature toute autre mais... quand même, puisque c'est souvent le nerf de la guerre : pourquoi un tel prix ??? Quand on voit que le bouquin d'à côté, de chez Calvage également, écrit à deux voix également et qui contient une centaine de pages de plus vaut 10€ de moins, on se pose des questions (chiffres donnés d'après Amazon, à corriger si erreur (1)). Surtout quand on se doute que le tome suivant ne pas être moins coûteux...
    C'est vraiment dommage car j'avais commencé à m'intéresser au premier tome original et je voyais plein de choses à exploiter pour l'oral de l'interne (si si smiling smiley !).

    Alors : choix de l'éditeur qui pense ce projet essentiellement en termes de rentabilité immédiate (2) ? Demande des auteurs pour être rétribués à la juste valeur qu'ils s'estiment ? Autres raisons ?
    J'insiste sur le point suivant : je ne juge pas (en tout cas je ne condamne pas winking smiley). Les deux premières hypothèses sont tout à fait compréhensibles, mais je m'interroge également (3). Et là encore, à juste titre, c'est-à-dire en tant que futur auteur d'un best-seller mathématique grinning smiley... ""

    Le tirage des ouvrages chez Calvage et Mounet dépasse rarement les 800 exemplaires. ET sachez que le livre ne fait plus vivre si son auteur ni la maison d'édition qui le publie ! L'a-t-il d'ailleurs jamais fait ?

    Pour votre deuxième remarque, vous n'avez pas envisagé la possibilité que les auteurs de l'autre livre aient peut-être demandé explicitement que leur livre soit à prix plus réduit que d'usage ! Qui vous dit enfin que le second tome en préparation ne soit en définitive à un prix très abordable ?

    D'ailleurs, je vous renvoie au fil suivant bien antérieur à la discussion qui nous concerne.
    http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?11,1434766,1435348#msg-1435348

    Je parie que cette demande sera entendue chez l'éditeur.

    Bonne fin de semaine.

    Yann


    NB.-- le nouveau tome I a visiblement demandé énormément de travail aux auteurs, travail qui vient s'ajouter au travail monumental qu'a suscité l'édition initiale. Bravo aux auteurs.
    C'est clair que le prix est cher. Et c'est une erreur de la maison d'édition.
  • Je lis en ce moment le nouveau "Analyse complexe et applications" de Hervé et Martine Queffélec, je dois dire que je suis sous le charme ! Un bien beau livre avec beaucoup d'énoncés originaux et un cours rondement mené sur les bases de l'analyse complexe !
  • @curiosity: si ton but est de mettre ton livre à la la portée de toutes les bourses, il y a une solution qui n'est pas si compliquée que ça, c'est l'auto-édition, c'est ce que j'ai fait avec mon deuxième livre:
    http://www.iecl.univ-lorraine.fr/~Olivier.Garet/livre-pps/

    Après, c'est un pari, car il ne suffit pas que les gens aient les moyens de s'offrir ton livre, encore faut-il qu'ils sachent 1) qu'il existe 2) qu'il est bien...

    Mon premier livre, écrit avec Aline Kurtzmann, se vend bien (à ce jour, on en a vendu plus d'un millier). Pour autant, il a fallu plusieurs années avant qu'on ait une appréciation d'un lecteur sur Amazon. La promotion, c'est pas facile, et les éditeurs le savent bien.

    Après, il faut bien voir que même si notre fantasme d'auteurs, c'est d'être les sauveurs d'étudiants qui vont aller acheter notre livre, la réalité financière n'est pas là: beaucoup de livres sont achetés par les bibliothèques, de manière quasi-automatique. C'est bien pour ça que les éditeurs peuvent se permettre de publier beaucoup de livres dans un contexte où les étudiants achètent peu.
    Mais est-ce que les étudiants achètent peu parce que c'est cher ou est-ce que c'est cher parce que les étudiants achètent peu ? Mystère et boule de gomme. Je verrai bien sur mes ventes ...

    Mais l'analyse est peut être un peu différente selon qu'on s'adresse aux étudiants ou à l'amateur éclairé (typiquement les gens comme nous qui moulent sur les maths.net), ce qui me semble être le coeur de cible de C&M.

    Je suis comme toi, très critique sur ce modèle économique qui donne l'essentiel de l'argent aux distributeurs (et non à l'éditeur, comme on le dit souvent par raccourci). En même temps (c'est la locution à la mode... ), contrairement à tes craintes,si j'en crois l'INSEE, la tendance de long terme n'est pas vraiment à la hausse: j'ai payé mon Rudin 268 FF en 1993-1994, dixit l'INSEE en euros constants c'est 56€, or le Rudin coûte 50€ aujourd'hui.
  • C'est vrai que j'achète beaucoup plus de livres de maths depuis que je ne suis plus étudiant (depuis belle lurette) alors que j'en lis beaucoup moins.
    Ceci dit, mes sept collègues de maths (je bosse en lycée) n'achètent quasiment aucun livre de maths et ne fréquentent pas les-maths.net. Suis-je malade ? :-S
    Pour info, je possède 9 livres (!) de chez C&M.
  • Moi 21, je gagne ? :-D
  • @aléa : si j'achète ton bouquin, tu achètes un des miens ? :-D
  • @Poirot :
    J'en ai lu $2$ sur $9$ et vaguement feuilleté les autres. Et toi ?
  • Je dirais que j'en ai lu 13 et feuilleté les autres.
  • Wow ! (tu)
  • Je suis un peu fan :-D Et certains m'ont bien servi pour l'agreg aussi (tu)
  • Il est dingue Poirot :-D perso j'ai Histoire hédoniste de groupe et géométrie ... toujours pas fini de lire ! Ce que j'aime bien avec ce livre c'est que l'on est pas obligé de le lire linéairement !
  • Poirot écrivait:
    > Moi 21, je gagne ? :-D

    Nope :D image un peu dégeu (ré-exportation/crop/tel portable), et amazon m'en a perdu un.
    Le dunod c'est mon livre historique, le reste, j'accumule en espérant un jour d'avoir le niveau pour les étudier.

    http://i.imgur.com/KPf9tnI.jpg
  • Jolie bibliothèque Setlio. Pour les C&M tu as en plus que moi le Bertram, le livre de Bruno, le livre de Claude et la plupart des blancs qui ne sont pas mes favoris (je préfère les "cours" ;-) ) Je crois aussi voir le livre de Mauricio que je n'ai pas non plus.
  • Précision : ce n'est pas le livre de Claude (je n'y suis pour rien), c'est le livre d'Henri Lombardi (rendre à César ce qui est à César).
  • Ton nom est pourtant parmi celui des auteurs non ? Et je sais que vous avez un autre livre à deux chez C&M, qui n'est malheureusement plus édité je crois.
  • Salut,

    A venir, les dattes à Dattier.

    C'est vrai je cherche un éditeur, si C&M sont intéressées, sachant que je ne prendrais pas un kopeck de droits d'auteurs (les dattes sont en libres accès sur le net (ici)), je demande juste qu'il précise qu'ils sont une version papier du fil en lien dans ma signature.

    Cordialement.
  • Poirot écrivait : http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?11,715086,1465340#msg-1465340
    [Inutile de recopier un message présent sur le forum. Un lien suffit. AD]

    Pas trop fan non plus, mais j'aime collectionner :-)
    En gros il me manque l'analyse sur les groupes de [large]L[/large]ie et l'algèbre commutative. Le second étant justement celui d'Henri et Claude.
    Les deux vont être ré-édités (source: respectivement amazon et draft).


    [Sophus Lie (1842-1899) mérite quand même sa majuscule ! AD]
  • En lisant l'excellent ouvrage de M. Queffélec et H. Queffélec, je me suis souvenu de :

    Claude Quitté : "J'ignorais que la notation $C^k_n$ était encore en usage. Où ?"

    et de

    Rescassol : "A ma connaissance, la notation $C^k_n$ n'est plus en usage nulle part."



    A la page 4 ligne -5, mon sang n'a pas fait trois tours, mon sang n'a pas fait deux tours,

    non mon sang n'a fait qu'un tour, car ils écrivent :"[size=medium]on note $C^k_n$ le coefficient binomial[/size]"


    Alors je vous ferais dire que j'ai le droit d'utiliser $C^k_n$

    Amicalement

    Édouard Cidrolin
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!