Découverte : l'inverse modulaire enfin résolu - Page 2 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Découverte : l'inverse modulaire enfin résolu

2»

Réponses

  • Bonjour,

    Pourexemple, ne chipote pas, Sylvain a raison et tu as tort.
    "si tu serais" ne passe pas, quoi qu'il y ait avant ou après.

    Cordialement,

    Rescassol
  • pourexemple écrivait:
    > L'action subordonnée s'écrit au conditionnel lorsque la subordonnante n'est pas achevée (ou ne se réalisera peut-être jamais).

    Tu fais une fois de plus la preuve de ton incapacité à analyser correctement une phrase, ici à identifier ce qu'est l'action subordonnée.
  • je a écrit:
    @Fin de Partie : je t'annonce que si tu serais capable de réussir cette prouesse, alors tu ne ferais qu'une bouchée de RSA...

    @GaBuZoMeu : Et toi ton incapacité à me comprendre quand bien même je m'exprime dans un français correct, sauf si ce que j'ai mis en gras n'est pas la subordonnée.

    PS : ce la reste correcte même si la subordonnante est la partie en italique.
  • Tu t'enfonces. Voir ici.
    La capacité d'analyser correctement une phrase va de pair avec la capacité de comprendre et de construire des raisonnements mathématiques.
  • Je pense que tu t'enfonces dans ton propre trou en effet :
    tu serais capable de... = tu pourrais ...

    PS : tu devrais changer de correcteur orthographique et syntaxique.
  • Inaptitude à comprendre ce que tu lis ou mauvaise foi ?
  • Je laisse Chaurien départager entre nous 2, s'il le veut.
  • Il n'y a pas plus besoin de Chaurien pour faire une analyse grammaticale correcte que pour comprendre correctement un énoncé mathématique. Ce n'est pas une question d'opinion, mais de compréhension et de bon sens.
  • GaBuZoMeu a écrit:
    Ce n'est pas une question d'opinion, mais de compréhension et de bon sens.

    Faux !
    C'est une question de choix : de choix collectif ! ! ! ! ! !
  • Pourexemple,

    il serait bon que tu apprennes le français, par exemple la notion de subordonnées (partie de phrase comprenant un verbe et dépendant d'une autre partie de phrase, la principale ou une autre subordonnée, souvent commençant par qui, que, quoi, où, donc).
    Dans : "je t'annonce que si tu serais capable de réussir cette prouesse, alors tu ne ferais qu'une bouchée de RSA...", la partie en gras est une subordonnée de la principale "je t'annonce".
    Par contre dans cette phrase, très différente : " tu serais capable de réussir cette prouesse, alors tu ne ferais qu'une bouchée de RSA..", la principale est en gras.

    N'importe comment, les parties de phrases au conditionnel commençant par "si" se rédigent à l'indicatif : "si tu viens ...", "s'il faisait beau, ...".
  • Je préfère l'avis de notre ami académicien.
  • Ce sujet ayant totalement dévié, je le ferme.

    Bruno
Cette discussion a été fermée.
Success message!