Cafep et Capes — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Cafep et Capes

Bonjour,

Je me disait que cette année, je passerais plutôt le cafep que le capes ... J'ai plusieurs petites questions qui me trottent ...( dans la tête ! :D)

1) Est-il plus facile d'obtenir le Cafep que le Capes ( j'ai vu les statistiques, ils n'attribuent pas tous les postes vacants ... quelqu'un comprend ? )
2) Considérons un individu qui réussit au Cafep : peut-il passer prof dans l'éducation nationale après ? Quelles sont les conditions pour cela ?
3) Là, je m'adresse éventuellement à ceux qui ont eu le Cafep et qui ont réussi à passer dans l'éducation nationale : est-ce juste un changement administratif, ou bien est-ce aussi un changement de vie ?

Voilà, en espérant n'avoir ennuyé personne !
Philou Le Cocker

Réponses

  • Bonjour,

    1) Le capes et le cafep sont le même concours (même épreuves écrites comme orales, même seuil d'admissibilité et d'admission). La seule chose qui change est la liste des candidats. Tous les postes ne sont pas attribués car les seuils d'admissibilité et d'admission sont fait par rapport au nombres de réussites nécessaires au capes; ça veut donc dire qu'il n'y a pas eu assez de candidats au cafep ayant obtenu les notes nécessaires.

    On m'a dit (je ne l'ai pas moi même vérifié), que les jury d'oraux savaient (ou pouvaient savoir) si on est inscrit au capes ou au cafep lorsqu'on passe. Mais je ne pense pas que ça change quoi que ce soit.

    Dido
  • Bonjour Philou le cocker.

    A moins que les choses n'aient changé depuis 1995, date de la création du cafep et époque où j'entrais au jury ; le cafep n'est pas un concours de recrutement. Contrairement au capes, où le nombre de lauréat est limité par le nombre de postes mais où tout lauréat devient fonctionnaire de l'EN et est certain d'acquérir un poste (à moins de rater son année de stage) ; le nombre de lauréats du cafep, qui est déterminé par décret ne dépend pas d'un quelconque nombre de postes. Tout lauréat doit, son certificat à la main aller négocier un poste avec un DRH de l'enseignement privé. La valeur du certificat est limitée à la session, c'est-à-dire que ce certificat perd toute valeur dès qu'une nouvelle session du cafep a lieu.

    Bref. Si tu penses avoir plus de chances de réussir le cafep que le capes et si tu ne veux pas faire cela pour la beauté du geste, je te conseille fortement de prospecter dès maintenant dans l'enseignement privé pour obtenir quelques assurances sur l'avenir.

    Maintenant, je répète que mes informations ont dix ans. Mais quand les libéraux réussissent à placer une idée très conne, il est rare qu'ils y renoncent de leur plein gré.

    Bruno
  • Dido a fait une réponse précédent la mienne.

    Juridiquement, il ne s'agit pas du même concours. Ce sont deux concours différents portant sur les mêmes épreuves avec les mêmes modalités et jugés par un jury commun.

    Dans les années où j'avais du service au jury, la liste des candidats de la journée (l'après midi) permettait effectivement de savoir si l'on avait affaire à un candidat capes ou cafep. Cette information n'avait aucun intérêt puisque les concours sont distincts.

    Bruno
  • Je ne m'étais jamais intéressé de près au cafep pour la raison du "démarchage" mais après les détails donnés par Bruno, je trouve le principe un peu complètement con, non ?
  • Quand on a accès aux barres d'admissibilités et d'admission, force est de constater que le concours est moins élevé.

    De façon plus polémique, je dirais que j'ai connu une bonne demi-douzaine d' étudiants pilier de bar, tournant à 04 aux écrits du capes se ré -orienter vers le Cafep (ou le CapesA où là, même les épreuves sont différentes et moins relevées) dans le but assumé de passer un concours plus facile et qui l'ont eu du premier coup.


    Juste un point de vue.

    Airy.
  • Quand on a accès aux barres d'admissibilités et d'admission, force est de constater que le concours est moins élevé.

    De façon plus polémique, je dirais que j'ai connu une bonne demi-douzaine d' étudiants pilier de bar, tournant à 04 aux écrits du capes se ré -orienter vers le Cafep (ou le CapesA où là, même les épreuves sont différentes et moins relevées) dans le but assumé de passer un concours plus facile et qui l'ont eu du premier coup.


    Juste un point de vue.

    Airy.
  • Juste pour info: que signifie le sigle cafep ?
  • Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’enseignement dans les établissements d’Enseignement Privés du second degré sous contrat
  • Merci Bati.
  • "De façon plus polémique, je dirais que j'ai connu une bonne demi-douzaine d' étudiants pilier de bar, tournant à 04 aux écrits du capes se ré -orienter vers le Cafep (ou le CapesA où là, même les épreuves sont différentes et moins relevées) dans le but assumé de passer un concours plus facile et qui l'ont eu du premier coup."

    Je ne comprends pas comment ils peuvent avoir plus de facilité à passer le Cafep que le Capes sachant que les épreuves et les barres d'admissibilité sont les mêmes ...
  • Donc, d'après ce que je comprends, on n'est pas sûr d avoir un poste avec le cafep ? ??? !!! Y a arnaque ou c'est moi qui suis parano ?

    Philou Le Cocker
  • Airy,
    "De façon plus polémique, je dirais que j'ai connu une bonne demi-douzaine d' étudiants pilier de bar, tournant à 04 aux écrits du capes se ré -orienter vers le Cafep (ou le CapesA où là, même les épreuves sont différentes et moins relevées) dans le but assumé de passer un concours plus facile et qui l'ont eu du premier coup."

    EDIFIANT !
    J'ai eu le CAPES, le CAPESA, (il y a 4 ans), l'agreg l'an dernier, et dire que le CAPESA est plus simple que le CAPES me fait doucement rire. Jette un coup d'oeil aux rapports de jury : nombre de postes/nombres de candidats, et conclue par toi-même !
    Mais après tout, il y a peut-être un dieu pour les ivrognes...
  • Notre Philou le cocker a peu de chances au cafep d'orthographe. Il est préférable qu'il en reste aux maths.
  • Mes réponses :

    1-la barre d'admissiblilité du Capes et du Cafep n'ont pas toujours été la même, d'ailleurs, qu'est ce que cela voudrait dire?

    Ce sont 2 concours différents ayant un nombre de places différents. Cela joue même contre l'autre thèse.

    Par exemple que signifierait le fait que le 1125ème au Capes ait 9.25 de moyenne et que le 3 ème et dernier admis (exemple idiot) ait la même moyenne?

    Je ne suis pas sûr que cela joue dans le sens que vous proposez.

    C'est le même concours avec les mêmes épreuves et même jury sans distinction autre qu'administrative des candidats, alors le dernier admis au Cafep devrait avoir vu la différence du nombre de places, une moyenne bien meilleure que celui du dernier admis au capes.

    C'est peut être le cas. Dont acte.

    De même; s'il y a un mesure qui stipule que le derniers admis au cafep doit avoir une moyenne supérieure à celle du dernier admis au capes, là encore, ce que j'aurait dit serait totalement faux.

    J'attends donc.

    2- J'ai passé quelques épreuves du capesA. Là, je maintiens sans aucun problème.

    Dans ma prépa capes (2001), on en a eu 2, c'était à chaque fois le carton réalisé par la quasi totalité des préparationnaires. Dans les 2 cas, je suis allé dans la dernière partie (je ne l'ai fait qu'une seule fois au capes, et sur un sujet que j'aimais bien ). Plus tard j'ai travaillé (en solitaire) sur un sujet anonymée. Au bout de 3h, je suis fatigué par ce sujet que je trouve trop facile.

    Ce fut l'unique fois de ma vie que j'eu cette réaction.

    Généralement, je subi toujours tous les sujets que je compose.

    Me renseignat sur le sujet, je découvrit que c'était également un capesa.

    Pourtant, nous n'étions pas des génies loin de là (et je n'ai pas eu le capes cette année là !)...

    Quant à juger sur la difficulté d'un concours via le rapport que tu proposes, je ne suis pas sûr qu'il soit le plus pertinent.

    Plus que le nombre de candidat, c'est leur valeur qui compte le plus.

    Avec ton raisonnement, le capes serait certaine année plus difficile que Normale Sup (où il y a une très grande auto censure qui réduit considérablement le nombre de candidat).

    Et toujours avec ce rapport, je suis sûr également que l'on peut trouver des années où le capes serait plus dur que l'agreg...

    Pour finir, je ferais juste remarquer que je n'ai fait que proposer un point de vue issus de mon expérience.

    Je maintiens dans les grandes lignes mon propos, mais ne prétends pas détenir la vérité ultime.

    Airy.
  • Je maintiens également ce que j'ai dit.

    Il y a certes la difficulté intrinsèque du concours, auquel cas le CAPES l'est moins que pas mal d'écoles d'ingé. (ça va faire jaser ça !) Je ne parle pas de normale sup... Mais tu ne peux nier que le ratio nombre de postes/nombre de candidats ne joue pas. Essaie la Starac' pour voir ;-)

    D'ailleurs tu précises que tu as fait des sujets de CAPESA en préparation, mais as-tu passé le concours ? Je ne t'apprendrai pas que plus un sujet est "facile", plus la sélection est draconienne ! Et le résultat obtenu pas toujours à la hauteur de ce que l'on croit...

    Enfin, c'est aussi par expérience que je parle. Donc un point de vue.
  • Bonjour,

    En réponse à Bruno, c'est ce que je voulais dire par "c'est le même concours"; juridiquement, non puisque les listes de quandidats ne sont pas les mêmes et qu'ils n'ont pas le même statut ensuite. Mais, ce sont les même épreuves, jugées de la même façon; il n'y en a donc pas un plus facile que l'autre, le choix du capes ou du cafep est uniquement un choix d'enseigner en privé ou en public; pas un choix de facilité.
    Ensuite ma compréhension, est que bien que devant servir l'EN s'ils sont embauchés (obligation d'enseigner les programmes officiels, etc.....), les lauréats du cafep ne sont pas fonctionnaires et doivent donc démarcher les colleges et lycées comme ils le fairaient dans toutes entreprises privées. En conséquence, les rapports hierarchiques entre l'établissement et le prof ne sont pas les mêmes que dans le public.
    Le cafep est donc un certificat d'aptitude uniquement. Mais, je n'ai pas l'impression que les postes manquent dans le privé; tous les vacataires que je connais sont dans le privé, j'imagine qu'il doit donc y avoir beaucoup de demande.
  • Je n'ai rarement autant de betise dans ce forum (merci Airy). Comment le Capes serait plus facile que le Cafep alors que ce sont les memes epreuves?
    Comment peut on avoir de meilleurs notes aux ecrits avec le Cafep alors que les epreuves sont anonymes ?

    Tu me fais vraiment rire Airy.
  • Bonsoir
    Pour RAJ je vois que tes commentaires sont toujours aussi intéressants ... et n'intéressent que toi...
    Donc tu vois, comme toi, maintenant même quand j'ai des conneries à dire j'évite de m'abstenir... Mais je ne pense pas que cela puisse aider notre
    Philou...
  • merci mon cyrillou !!! je voit avec plaisir que tu te cockerise, c est bien !!!
  • Je trouve que l'on s'éloigne "légèrement" du sujet.

    Bruno
  • remarque, y en qui se la pete ici parce qu ils font pas de fautes d orthographes, il feraient mieux d aller corriger des dictées, si ca les fait kiffer !!!

    en bon entendeur ....
  • "à bon entendeur"... Là Philou tu loupes la marche. Un peu d'orthographe ne fait de mal à personne ; en général avoir de l'orthographe est lié à l'idée que l'on n'écrit pas au fil de la plume mais qu'on réfléchit à ce que l'on écrit ou l'on dit.

    Bruno
  • Mon cher Philou, je n'ai pas la prétention d'être un spécialiste de l'orthographe. Il m'arrive souvent de consulter le Larousse ou le Bled de ma fille pendant l'écriture d'un message sur ce forum. Et j'ai souvent eu des doûtes devant mes étudiants lorsqu'il s'agit d'écrire "aberrant" au tableau. Idem pour la conjugaison du verbe "résoudre".
    Mais j'essaie (j'essaye?) à chaque fois de contourner la difficulté pour ne pas écrire de c..
    Si vous pensez écrire devant vos élèves comme vous le faîtes sur ce forum, vous serez vite la risée de vos collègues et la honte de notre métier.
  • Quand je vois que près de 50% des bulletins scolaires que je consulte ont des fautes d'orthographe ( majuscule en début de phrase, point à la fin de la phrase...) je ne pense pas Philou que tu aies des soucis à te faire...
    Par contre tu verras que dans la salle des profs il y a toujours des "collègues" pour vérifier ce que tu fais... Et je te rassure ce n'est pas que pour ton bien. Je crois qu'on en a des exemples ici...
  • "vous serez vite la risée de vos collègues "
    Seul les faibles ou les vaniteux sont accrochés à la considération de ses collègues de travail et s attacher à soigner sa réputation dans un milieu social revele pour moi une personnalité porté au fayotage ...

    "la honte de notre métier "
    comme disait mon instituteur de CM2 : je m en tape le coquillard avec une patte d aligator femelle !


    maintenant, un peu de philosophie : mieux vaut mourir en analphabete heureux dans le monde, qu en erudit reconnu en salle des profs...


    Cocker ... qui continuera, par principe, a faire des fautes
  • cyrille,

    dans tes exemples, tu confonds fautes d'orthographe et erreurs de typographie ou autres fautes de frappe : ces dernières étant devenues courantes avec l'usage systématique du clavier, elles n'en sont que plus excusables ; quant à la typographie, c'est compliqué et discuté..

    Par contre, la faute d'orthographe est à l'expression écrite ce que l'erreur de calcul est à l'exposé de mathématiques : elle n'altère pas nécessairement le sens du discours, mais elle incarne une inacceptable négligence..

    Mais, comme l'a dit RAj, nous sommes tous perfectibles de ce point de vue, et rien n'est plus positif que l'amélioration de soi-même : il est donc particulièrement stupide de se revendiquer hautement d'un crétinisme ambiant qui, bien que dominant, n'en est pas moins la source d'innombrables catastrophes...
  • Pour Aleg, je suis d'accord qu'on doit se perfectionner mais il faut bien avouer que certains partent de plus loin que les autres.
    Je suis désolé je ne savais pas que dans une dictée on pouvait enlever les points et de s'affranchir des majuscules.A mon époque on perdait des points pour cela j'aurais dû dire à la prof que s'était une faute de typo.....mais bon.
    Pis pour moi Philou est un visionnaire il a déjà assimiler l'écriture du troisième millénaire ;-)
  • "nous sommes tous perfectibles de ce point de vue ... rien n'est plus positif que l'amélioration de soi-même"

    si on se place d un point de vue capitaliste liberal, l amelioration permanente de ses performances est l unique objectif du prof ... heuuu , pardon, de l etre humain ... enfin, du travailleur ... bref, de tous les moutons a 5 pattes... qui veulent bien concevoir le substrat de leur vie, comme etant l accomplissement acharné de leur travail. Il faudrait pas oublier, que le plaisir ( moteur premier de tout apprentissage ) se passe de performance ... y compris orthographique.


    "il est donc particulièrement stupide de se revendiquer hautement d'un crétinisme ambiant qui, bien que dominant, n'en est pas moins la source d'innombrables catastrophes..."

    donc, ne pas etre un perfectionniste en matiere d expression litteraire nous fait sombrer tous, dans la cas crétin.fr ! quelle catastrophe !!!


    Philou Le cocker... qui fait partie de la classe dominante :D ...
  • L'écriture du troisième millénaire serait donc le laisser- aller. Je suppose que ce même laisser- aller est également valable, dans votre esprit, pour l'écriture mathématique.
  • ben on n est plus a un amalgame pres la.... nul en orthographe donc nul en math aussi .... mouarf !! c est de la logique ca !!!
  • mauvais prof donc mauvais élève qui deviendra à son tour mauvais prof et ainsi nous irons tout droit vers le 3 eme millénaire....
    Heureusement que certains "super"-pseudo-pédago sont la pour sauver le monde.... ;-)
  • remarque, avec les maths qu on fait en iut, on a le temps de s attarder sur l orthographe ...

    Cocker amusé...
  • Des maths en iut tu as bu le cocker? ;-)
    Je croyais qu'on formait des chimistes la bas ;-) ( petit clin d'oeil au regretté MONSIEUR EXBRAYAT ) et à l'occasion des littéraires ;-)
  • Je vois que nous avons affaire à un esprit supérieur, qui méprise les enseignants d'IUT.
    Si vous êtes si doué, je ne comprends pas votre question initiale : " Est il plus facile q obtenir le Cafep que le Capes " (sic).
  • Comme quoi, y a des etudiants d IUT qui croit ne pas etre des cretins parce qu ils savent ecrire ... n est ce pas cela, la vrai catastrophe du troisieme millenaire ?

    Cocker inquiet
  • si vous ne comprenez pas les questions, ce n est pas la peine de répondre ... et encore moins sur la forme ... quand a mon niveau en math, il est suffisant pour permettre a mes eleves (en cours particuliers) pour obtenir des resultats convaincant a tel points qu aucun n oublie de me rappeler d une année sur l autre ... question de pédagogie et non d orthographe... s il faut encore enfoncer le clou un petit peu ....
  • Exbrayat n'aimait peut-être pas les IUT ni les chimistes, mais au moins son orthographe était irréprochable.
    Et son niveau en maths lui autorisait peut-être plus facilement le mépris envers les enseignants d'IUT que quelqu'un qui trouve le CAPES trop difficile.
  • pour GlaG il ne faut pas confonde c'est moi qui est parlé de Papex et non le coker!( pour moi le capes n'est pas trop difficile...)
    Ce forum est étrange tout le monde mélange tout quand on parle de maths on nous répond sur l 'orthographe et quand on attaque l'orthographe on se fait descendre sur les maths. Je préconise donc de renommer sur l-orthographe.net ;-)
  • je donne des cours a un etudiant en IUT depuis l annee derniere, et il m a meme rappelé au milieu de l été, pour etre sur que je lui donnerait encore des cours cette année. Et je peut dire que ce que je lui ai fait bosser jusqu a present, ne m a pas arraché plus de neurones que la tete d une blonde ne peut en contenir :D ... voila, allez vous critiquer maintenant mon niveau de connaissance sur les blondes ?

    Cocker amusé
  • Sinon, à part ça, pour répondre à la question (est-ce que ça en vaut vraiment la peine?), il y a une joyeuse confusion qui est faite entre le Cafep externe ( même concours et mêmes barres que le Capes externe) et le Cafep interne qui a généralement une barre d'admission beaucoup plus basse que le Capes interne mais qui ne garantit pas un emploi d'enseignant. (Le lauréat doit démarcher et se faire embaucher par un établissement pour valider son concours sinon, il en perd le bénéfice).

    Burn, éternel tachon en orthographe qui est très reconnaissant envers les gens qui prennent le temps et la peine de le corriger....
  • Merci burn, pour ta contribution, et par respect pour toi, je ne chercherais pas les fautes eventuelles; je suis content que tu prennes le temps de me répondre sur des questions importantes qui doivent m amener a prendre une decision importante !

    Est ce que je peut, selon toi, en déduire qu une reussite au cafep externe est obligatoirement accompagné d un poste ?
  • je suis convaincu que le cocker a été victime de la méthode globale. Alors avec un peu de patience tu peux redémarrer depuis le CP et puis d'ici la il y aura peut etre à nouveau des postes aux concours ( de maths hein faut pas faire des folies non plus ;-) )
  • philou le cocker,
    Tu sombres dans le ridicule alcoolisé. L'humour, oui, la connerie, non.
    Passe ton chemin et ne viens plus perdre ton temps ici.
  • Salut a tous !!

    Je n'entrerai pas dans le débat sur les qualités orthographiques des uns et des autres et je me contenterai juste d'abonder dans le sens de Burn .

    Je suis lauréat du capes interne cette année et , en effet , sur les 280 admissibles au cafep interne , on comptait environ 240 admis ( je me souviens de la fraction 6/7 environ ) . Alors que pour le capes interne c'était environ 2 admis pour 5 admissibles .

    Cordialement ,
  • Aleg, tu pousses le bouchon beaucoup trop loin.

    Je ne connais pas de cafep interne, mais un "caerpc" alias "concours d'accès à l'échelle de rémunération des professeurs certifiés". Ce caerpc qui date de 1987 (le cafep date de 1995) concerne des enseignants en poste depuis 5 ans dans des établissements d'enseignement privé sous contrat et leur permet de percevoir un salaire aligné sur celui des professeurs certifiés comme l'indique le nom du concours.

    Je ne comprends donc pas le texte de Burn.

    Bruno
  • Tout cela a bien changé.
    Le Cafep est devenu bien plus dur que le Capes de mathématiques.
    En 2019, environ un admis par département français.

    [INUTILE de crier ! AD]
  • @HEP on se demande bien pourquoi :-)
  • Dès qu'il y a moins de places, c'est plus difficile.
    Sauf si peu s'inscrivent ou se présentent...

    Est-ce utile de le dire ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!