Calculatrice pour MPSI — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Calculatrice pour MPSI

Bonjour

Je commence la prépas à Condorcet le 4 septembre ( inchallah :) ).

Et je me suis posé la question sur l'achat d'une calculatrice pour MPSI.

En voyageant sur google , j'ai beaucoup de messages où les gens disent qu'en MPSI/MP on n'a pas trop besoin d'une calculatrice, et qu'il faut tout faire à la main. Est-ce vraie ?

Au lycée, j'ai eu toujours ma casio 35+.

<http://www.linternaute.com/guides/fiche/919/graph_35.html&gt;

Est-ce que vous avez une idée (vous les professeurs ,vous les taupes) sur le type de calculatrice que je dois acheter pour une prépas MPSI ?

Est-ce qu'il vaut mieux que je garde ma casio 35+.

Merci pour vos réponses qui m'aideront.

Bonnes vacances à vous tous.

Réponses

  • A priori ta calculatrice ne te servira qu'en physique pour des applications numériques "simples" (et accessoirement pour y mettre tes pompes.). M'est avis que tu n'as pas besoin d'une brute de calculatrice...
  • Bonjour,

    La calculatrice est interdite pdt les DS de maths et de physique (sauf de temps en temps). Donc elle ne sert à rien, sauf pour vérifier tes calculs.
  • je ne connait pas la casio 35 mais pour certains concours tu peux avoir une calculette
    en particulier pour la physique c est utile d avoir une calculette où on peut mettre les formules
  • Merci à vous pour vos réponses, j'ai encore lu un message sur le net :

    <http://www.jeuxcasio.com/viewtopic-1193-6-0-prépa-MPSI.html&gt;

    Et avec ce message et vos réponses , je suis convaincu que ma calculatrice de lycée me suffira largement.
  • En maths, elle ne te servira pratiquement à rien (peut-être pour afficher le graphe d'une fonction et voir si il y a des propriétés qui se "voient bien").
    En physique, elle ne sert en gros qu'aux applications numériques ou pour afficher une fonction comme en maths. Mais elle peut servir également à rentrer des formules de cours.

    Donc si tu comptes bien apprendre ton cours et si ta mémoire ne se détériore pas avec le stress avant une épreuve, tu peux te contenter de ta calculatrice.
    Si tu comptes rentrer tout ton cours de maths, physique sur la calculatrice et avoir quelques propriétés intéressantes comme le calcul formel, ou matriciel, envisage d'acheter une TI 89 mais c'est loin d'être indispensable.
  • ok merci à toi Tssssssss
  • A centrale les calculatrices de n'importe quel type sont autorisées à toutes les épreuves scientifiques, donc si tu n'as pas de 89 ou que tu ne rentres pas ton cours dans ta calculette tu te handicapes toi-même, les règles du jeu sont celles de la calculette, il faut jouer avec, même si ce n'est pas très glorieux, un concours c'est un concours, et on a intérêt à avoir tous les atouts en mains...

    Je te conseille donc l'achat d'une ti-89 ou ti voyage 200, tu en trouveras d'occasion sur ebay
  • Je te conseille bien plus simplement d'apprendre ton cours ... Ca n'est certainement pas très glorieux, c'est le genre de chose que presque tout le monde peut faire et qui n'impressionnera pas les filles, mais c'est tellement plus efficace que de perdre son temps avec un cerveau de substitution.
  • Attention, l'interdiction des calculatrices pour cause de recueil de pompes est dans l'air.

    Connaitre ses formules plutôt que les stocker a aussi un autre avantage : il est plus rapide de savoir ce qu'on fait que d'essayer de s'en souvenir.

    Et enfin, qui sait si entre les écrits et les oraux tu n'auras pas besoin de savoir ton cours...
    Mettre ses pompes dans la calculette, c'est bon pour ceux qui comptent se planter à l'oral.
    -Examinateur : et comment vous calculez le flux dans ce circuit ?
    -Candidat : euh ! attendez, j'allume ma calculette pour vérifier combien font racine septième de 23... Ah! et puis ça y est, je me souviens de la formule...
    -Examinateur : ...

    Tu as toute la sup pour te poser la question. J'ai fait toute ma prépa avec une Ti 57. C'était largement suffisant, c'était même trop.

    Amicalement
    Volny
  • Le plus simple est sans doute d'attendre pour l'instant. Si en spé tu te rends compte que la calculatrice pourrait être un avantage, il sera toujours temps d'investir (maitriser la TI89 ne devrait pas te poser de pb).

    Mon point de vue sur ces machines est qu'elles peuvent être très utiles quand on cherche un exo ou un DM pour faire une conjecture ou vérifier un calcul. Mais comme tu disposes d'un ordinateur, n'importe quel logiciel gratuit de calcul formel fera tout aussi bien l'affaire.

    Pour le reste, celle que tu as sera très largement suffisante.
  • on a des ordinateurs devant nous ? même en mathématiques parfois ?
    est-ce qu'il y a des TP en maths, je veux dire comme les TP de Physiques en TS.
  • Je parlais d'un ordinateur chez toi (vu que tu postes je me dis que c'est le cas).

    Sinon il y a bien des séances de TP en maths, avec maple, 7 ou 8 séances de 2h dans l'année si c'est comme en PCSI (j'ai des exemples de TP sur ma page web, mais ça varie beaucoup d'un prof à l'autre). Et il y a une heure par semaine de prévue au premier trimestre pour faire une petite introduction à l'informatique.
  • merci pour votre réponse AlexB
    j'ai regardé vite fait votre site, il est bien fait franchement,je vous souhaite une bonne carrière.
    en tant que professeur de maths en prépas, est-ce que vous pensez que je peux réussir en MPSI ?
  • En maths, si tu penses à bien justifier tout ce que tu dis, tu devrais réussir sans pb.
  • Salut Yalcin, je te confirme que tu n'as pas besoin de calculatrice en prépa, sauf en physique, mais juste pour les applications numériques (ou pour mettre tes formules favorites en mémoire ;) ) mais a priori n'importe quelle calculatrice fait l'affaire normalement
  • je suis d accord sur l apprentissage du cours mais a l 'ecrit il serait con de rater une epreuve parce qu on se trompe de signe dans l expression du champ créé par les dipoles electriques ou dans les derivées partielles de l entropie
    il faut le dire franchement la physique c est des formules a retenir et c est plus facile avec une calculette
  • Iboo n'a pas tort.

    On ne peut pas exiger des étudiants qu'ils comprennent ce qu'il font (je ne suis pas ironique !). Une erreur de signe devrait sauter aux yeux d'un physicien, justement parce que le résultat est alors complétement abérrent. Mais pour un étudiant n'ayant pas nécessairement le recul de l'expérience, c'est plus dur.

    Cela dit, un bon élève doit se rendre compte de ce qu'il fait. L'idée des deux ans de prépa est aussi de faire acquérir un peu de sens physique.
    Commencez dès maintenant, les gars. Ca paie !

    On ne derait jamais faire un calcul de physique sans savoir d'abord ce que l'on doit trouver.

    Amicalement
    Volny
  • Bonjour Yalcin

    Je te donne l'expérience que j'ai eu de la calculatrice en prépa (j'en sors, après 3 ans =). Personnellement, je me suis toujours servi d'une TI-89, qui est à mon sens une calculatrice excellente. Je ne veux pas participer à la course à l'armement, mais je maintiens que les capacités de la TI-89 sont redoutables et servent dans de nombreux domaines en prépa

    - Calcul formel (oui, ça sert) (il existe des sujets de physique où on demande de trouver numériquement des minimums de fonctions)

    - Analyse dimensionnelle (en physique ça te fera gagner un temps fou pour vérifier tes formules)

    - Régressions diverses et variées (mais une TI de modèle plus bas fera l'affaire dans ce cas) qui sont exigibles notamment en cinétique chimique

    Alors oui, bien sûr, on peut réussir (brillamment même) sans, mais elle apporte des avantages non negligeables (je ne parle pas du cours, ça ne sert à rien)
  • GEB a mis le doigt sur LA bonne raison d'avoir une calculette.

    L'analyse dimensionnelle a sauvé la vie de moult taupins. Et tant qu'à faire, mieux vaut la faire deux fois, dont une par la machine.

    Dans l'optique décrite par GEB, ça peut valoir le coup.

    Pour les pompes, c'est pipeau.

    Pour les autres applications la casio 35 suffit.

    Prend le temps de la SUP pour te faire une idée, mais si tu dois changer de machine, fais-le avant la rentrée de SPE (ou fais comme moi : j'ai emprunté une calculatrice à un copain pour la fin de la SUP et le début de la SPE, et j'ai pu changer de calculatrice sans devoir la découvrir en deux mois avant les concours.)

    Amicalement
    Volny

    P.S. pour le calcul formel et l'analyse dimensionnelle, il y a les TI, bien sur, mais aussi les HP (48 et 49 que l'on trouve toujours et pour pas cher). Je ne sais pas si les Casio haut de gamme le font, mais ça me surprendrait que non.
  • Je crois que les calculatrices qui font l'analyse dimensionnelle ne sont pas si courantes ?
    En tout cas, sur ce point, c'est vrai que ma HP 48 m'a souvent sauvé la vie en DS (et les applications numériques devenaient un plaisir). Idem pour les régressions linéaires : les comptes rendus de TP devenaient du coup beaucoup plus simples.

    Pour le reste cité par GEB : une calculatrice classique le fait. Le point fort des TI89 est effectivement le calcul formel mais ça ne sert pas si souvent en physique (l'exemple que tu donnes est précisément numérique et pas formel, toute calculatrice saura, au moins, dériver et trouver numériquement où la dérivée s'annule). On peut évidemment imaginer qu'un calcul en physique aboutisse à une intégrale compliquée mais, dans le duel Yalcin vs Calculette, je ne suis pas sûr de parier sur la calculette...

    Et pour finir sur les erreurs de signe en physique, voilà ce que disait mon prof en spé : "on raisonne en valeur absolue et on met à la fin le signe correct, établi par un raisonnement physique". Je ne commenterai pas plus vu que je ne suis pas physicien pour deux sous, mais ça me semble pas mal.
  • +1 Alex

    Amicalement

    Volny
  • J'ai toujours fait de l'analyse dimensionnelle avec ma tête, jamais eu besoin d'une calculatrice pour manipuler des unités. Si vous avez besoin d'une calculatrice pour ça, il est peut-être encore temps d'envisager une autre voie qu'une classe prépa et une école d'ingénieur. L'analyse dimensionnelle, c'est un des éléments du bon sens que l'on attend d'un ingénieur, et ça ne vient pas tout seul avec le diplome, ça se travaille, ça se développe et ça se cultive en faisant marcher sa tête au lieu de ses doigts.
  • "Avoir besoin d'une calculatrice pour le faire" $\neq$ "utiliser une calculatrice pour le faire"

    Ex : pour étudier une suite $u_{n+1}=f(u_n)$, je fais souvent tracer la fonction $f$ par l'ordinateur. Pourquoi ? Justement parce que cette étape, je sais la faire et donc je gagne un peu de temps en me concentrant sur ce qui risque de poser pb. Ça ne veut pas dire que "j'ai besoin d'une calculatrice pour faire une étude de fonction".

    Alex.
  • Eric : C'est ce que je voulais dire par : "le faire deux fois"

    L'analyse dimensionnelle se fait "à la main" (ou "de tête"), puis tu passes à l'application numérique, et là, si au lieu de taper 6,23e4*3,34e-2, ta machine te permet de taper 6,23e4 J * 3,34e-2 Hz et de te dire que c'est effectivement homogène à une puissance, c'est une vérification supplémentaire.

    Bien sûr le danger est de ne plus faire l'analyse en laissant la calculatrice le faire. Mais tant qu'à devoir faire des applications numériques, autant les faire avec une machine qui connaît les dimensions.

    Amicalement
    Volny
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!