Les différents types d'agrég et le privé — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Les différents types d'agrég et le privé

Bonjour,
Je suis actuellement en fin de doctorat de mathématiques appliquées , et je me sens attiré par l'enseignement pour la suite de mon parcours après avoir donné un certain nombre d'heures de TD. Je suis entré en contact avec mon ancien lycée qui fait partie de l'enseignement privé, et comme ils seraient heureux de potentiellement me prendre comme professeur de classe préparatoire, je me demandais quelles sont les possibilités pour y arriver. (je précise que c'est bien l'agreg de math qui m'intéresse).
Tout d'abord je sais qu'il existe maintenant une nouvelle agrégation pour ceux ayant déjà leur doctorat, et j'aurais aimé avoir un avis sur cette voie, car je dois avouer m'être heurté à des réponses mitigées quand j'en ai parlé à des connaissances du corps enseignant de Jussieu
(où j'ai fait un master), ou bien carrément une absence d'avis car c'est une possibilité trop récente. Est-ce bien considéré ? Est-ce plus conseillé pour quelqu'un ayant déjà fait un doctorat, ou bien y a t il très peu de places par rapport au nombre de candidats pour ce concours particulier ?
Ensuite, comme j'aimerais enseigner dans un établissement privé, j'ai un peu discuté hier avec des membres de l'administration et ils m'ont conseillé de d'abord passer le CAFEP, puis de faire un an la bas, puis de passer l’agrégation pour pouvoir enseigner en prépa. Je me demandais s'il était possible, en s'y prenant à l'avance, de se dispenser du passage du CAFEP. J'ai cru comprendre que si je passais l'agrégation après ma thèse, je serais obligé d'aller d'abord dans le,public, puis de demander une dérogation pour enseigner dans le privé, ce qui peut être compliqué et prendre du temps apparemment. En savez vous plus à ce sujet ?
Par ailleurs si je ne m'adresse pas forcément au bon endroit n'hésitez pas à me suggérer vers qui je pourrais me tourner.

Merci beaucoup !

Réponses

  • Dans le public ou le privé sous contrat, pour enseigner en prépa il faut être agrégé.

    - Dans le public : agrégation : externe, interne, ou docteurs
    L'agreg externe c'est un diplôme de niveau bac +5 ou équivalent.
    L'agreg docteurs c'est un diplôme de thèse (ou parent de 3 enfants ou sportif de haut niveau).
    L'agreg interne c'est être déjà dans la fonction publique et avoir 5 ans d'ancienneté (peut-être être déjà enseignant). Il y a aussi une condition de diplôme mais plus basse je crois (peut-être un M1). Le classique c'est Capes + 5 ans d'ancienneté.

    - Dans le privé sous contrat : caer-pa ("agreg du privé") ou "agrégé du public avec maintient dans le privé sous contrat" (je n'ai pas le nom exact)
    Le CAER-PA est l'agreg interne du privé. Il faut déjà être dans la fonction privée sous contrat (probablement enseignant), et avoir 5 ans d'ancienneté. Le classique c'est cafep + 5 ans d'ancienneté. (cafep = capes du privé sous contrat)
    Le "agrégé ... avec maintient dans le privé" c'est le fait de passer le cafep (le capes du privé), d'être titularisé, et ensuite d'être admis à l'agrégation externe et de demander un maintien dans le privé sous contrat. C'est un peu particulier mais cela est possible. En gros cela évite d'attendre 4 ans de plus pour passer le caer-pa.


    Donc côté concours, pour l'an prochain ce serait soit agreg externe, soit agreg docteurs, soit cafep.
    Pour ce qui est du cafep, l'administration parlait d'effectuer une année chez eux, mais il faudrait que tu te renseignes sur les affectations pour savoir à quel point il te serait facile (ou pas) d'y être affecté en premier lieu.


    - Au niveau de la nomination des profs en prépa privée sous contrat, la décision revient au directeur de la prépa et à l'inspection générale (chacun ayant un certain niveau d'implications).
    Un agrégé du public peut être affecté en prépa publique, et un agrégé du privé peut être affecté en prépa privée sous contrat.
    Un agrégé du public peut être détaché en prépa privée sous contrat si l'inspection générale donne son aval et si la direction est d'accord.
    Mais comme l'IG cherche à minimiser les détachements dans le privé, cela se fait plutôt s'il n'y a pas forcément d'autre solution (càd si il n'y a pas d'agrégé du privé prêt à prendre le poste).



    L'agrégation concours docteurs a peu de places mais elle ne les remplit pas trop. (depuis sa création en 2017 elle ne les a remplies qu'en 2018 je crois)
    De plus, les rapports du jury indiquent clairement que le seuil d'admission est à peu près équivalent (que tous les admis au concours docteurs l'auraient été au concours externe).
    Donc niveau concours, je ne pense pas que tu perdes des chances en tentant l'agreg docteurs plutôt que l'agreg externe.

    Certains pensent que cela serait moins bien vu sur un dossier que l'agreg externe car le rang y serait moins pertinent (si on finit 8/12, est-ce un "bon" rang ou pas ?), et la nouveauté du concours + le peu d'admis n'aident pas à faire circuler des informations.
    Toutefois, j'ai pu constater que parmi les admis on commence à trouver des gens affectés en cpge et comme prag, finalement assez rapidement, et avec de plutôt bonnes affectations (géographiquement dans le lieu où ils étaient déjà).

    Il y a bien sûr un biais avec le fait que ces personnes sont plus âgées qu'un agrégé débutant et une situation souvent plus étoffée (côté recherche, côté familial).


    Je ne pense personnellement pas que l'agrégation docteurs soit mal vue lors d'un recrutement, et je pense que cette information peut très bien se défendre (par le choix du concours sur l'externe) en entretien. Pour le moment je n'ai pas vraiment vu de profil d'agrégé docteur qui serait "sur le carreau" (mais c'est un peu dur à juger car les plus anciens n'ont que 3 ans d'ancienneté comme titulaire).
    Les postes dans le supérieur étant peu nombreux et les candidatures nombreuses, des éléments familiaux et de recommandation sont très bons à prendre.

    Par exemple, si telle prépa privée est partante pour te recruter (et tient parole), alors en y candidatant une année où ils auront un trou et bien tu auras une chance d'être retenu, et les IG verront ton dossier.

    Note que tu peux aussi postuler à des prépas privées hors contrat.


    A ton stade, il n'y a pas de recette parfaite ou qui marche significativement mieux que les autres. La grosse règle est que plus tu cherches à étoffer ton dossier, tisser des liens, candidater un peu partout, plus tu te donnes de chances d'avoir satisfaction un jour.
  • Merci beaucoup pour la réponse fournie et rapide. J'ai également discuté avec quelqu'un à l'instant qui m'expliquait qu'il n'etait pas possible apparemment d'aller dans le privé avec une agreg docteur et qu'on est automatiquement affecté dans le public, tu en aurais entendu parler?
  • apres mon cafep j'ai reussi l'agrégation docteur et on m'a interdit le maintien dans le privé.

    en réalité si tu n'a pas ton cafep (et validé ton année de stage) tu ne peut pas devenir agrégé avec le concours externe classique non plus
  • Bonjour,
    J'étais contractuel du Privé puis j'ai eu l'Agreg Externe et j'ai demandé mon maintien sur mon poste dans le privé.
    Tout s'est bien passé.
  • @ Lindbladian : Pour ce que l'on t'a dit, peut-être est-ce lié au fait qu'un agrégé docteur ne peut pas avoir de report de stage directement après le concours. (il peut demander mais on m'avait dit que cela serait refusé, car ben la personne a déjà fait un M2 + une thèse)
    En tout cas avec une telle contrainte, un agrégé docteur devra faire directement son année de stage, donc au moins 1 an dans le public.

    Pour le détachement dans le privé sous contrat je ne sais pas trop s'il y a une condition d'ancienneté que le rectorat exige plus ou moins fortement (du genre "2 ans d'ancienneté/2 ans dans l'académie").
    J'avais d'ailleurs oublié ce point dans le détachement en prépa privée sous contrat (l'accord du rectorat, s'il refuse t'as pas ton détachement)
    Cela justifierait aussi, selon moi, les propos qu'on t'a tenus.

    Il y a beaucoup de cas particuliers et de petites règles rarement rappelées à l'EN, donc n'hésite pas à reposer des questions à tes interlocuteurs quand quelque chose te paraît un peu vague. De même tu peux trouver sur internet des articles qui détaillent toutes ces règles (mais il faut d'abord les trouver, puis trouver les passages qui te concernent).
  • Merci pour les précisions, je vais essayer de chercher dans les textes de lois ce genre de détails j'espère que c'est pas trop compliqué à trouver.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!