Breveter un algorithme — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Breveter un algorithme

Bonjour,

Excusez-moi si ce n'est pas le bon endroit pour déposer mon message. Mais je n'ai pas trouvé de section qui se rapproche le plus à mon problème.

Je crois avoir trouvé un algorithme qui permet de générer de grands nombres premiers et j'aimerais avoir votre avis sur le fait de déposer un brevet.

Tout d'abord, vu le coût d'un brevet à l'international, est ce que cela vaut le coup ? Quel revenu pourrais-je espérer d'un tel brevet ? Avez-vous une idée concrète du coût d'une telle procédure ?

Merci pour vos réponses.

Réponses

  • Bonjour.

    Pour rappel, ce qui est brevetable, ce sont les réalisations physiques, en gros des machines (j'ai juste un gros doute sur l'algorithme Quine-Mc Cluskey, mais je n'ai jamais vu que des exemples de réalisations, pas l'implémentation qui est protégée, mais je crois plutôt par le droit d'auteur ou un autre copyright, je ne pense pas que ce soit un brevet, même si cela y ressemble).

    Un algorithme, il est possible d'en donner la paternité à quelqu'un, quand le quelqu'un en question a tout reconstruit, mais la plupart des algorithmes actuels intéressants (surtout dans le domaine de la recherche de grands nombres premiers) s'appuient quand même beaucoup sur des bibliothèques existantes.

    Ou alors il s'agit vraiment d'une toute nouvelle approche, mais alors le mieux reste une publication via un article pour entériner la paternité.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Merci Dreamer. J'ai vu plusieurs "Patent" pour des algorithmes qui génèrent des nombres premiers ( exemples https://patents.google.com/patent/US7120248 ou bien https://patents.google.com/patent/US7120248 ).
  • Ok, comme quoi j'avais oublié que tout est possible au pays de l'oncle Sam.

    A noter que cet exemple génère des nombres premiers en cherchant des nombres premiers au moyen d'une architecture parallèle.

    Pour faire comme cela, il faut évidemment de l'argent (voir la grande société qui est derrière dans ton exemple) et si c'est pour présenter une variation d'un générateur de grands nombres premiers, je ne crois pas que ce soit rentable si c'est moins efficace que ce qui se fait sur le marché, ce qui est vérifiable.

    Dans l'absolu, je reste sur mon conseil de publication à moins que l'objectif soit commercial.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Merci Dreamer pour tes conseils.
  • Un algorithme n'est pas brevetable en France, et je pense qu'aux US c'est identique. Le fait qu'un office de brevet ait accepte un brevet sur un algorithme ne prouve rien (en fait l'office de brevet est content car il recupere les sous du brevet), contrairement a une decision de cour de justice. Il s'agit peut-etre d'une maniere d'intimider des concurrents, en esperant qu'a la longue la loi evolue dans un sens plus favorable aux breveteurs de tout et n'importe quoi (en jouant sur le nombre de brevets "illegaux" existants et sur du lobbying).
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!