Le plaisir des mathématiques — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Réponses

  • Faire des mathématiques est toujours un plaisir
  • Cela dépend pour qui.
  • Et ça dépend des matières, algèbre, fondements , géométrie,...Et en plus j'ai remarqué que tout au long de ma vie, j'ai changé assez fréquemment de centres d'intérêt. Et aujourd’hui, je tends à m'intéresser à des choses qui n'existaient pas quand j'étais en taupe: ANS, intégrale de KH, catégories, nombres surréels....(Quand je dis qui n'existaient pas , il faut comprendre bien sûr au niveau de ma scolarité.).
    Amicalement.
    Jean-Louis.
  • Bonsoir

    lorsqu'on enseigne les math dans les classes post-bac (en BTS commercial ou comptable par exemple)
    le public bachelier est hétérogène et on perçoit tout de suite les réactions instinctives des élèves en cours de mathématiques

    pour certains c'est une occupation ludique et un stimulus intellectuel (analogue à une recherche de mots fléchés)
    pour d'autres c'est tout de suite une épreuve redoutable même si l'enseignant y met tout son talent pédagogique

    certains élèves apprécient le calcul des probabilités mais détestent l'analyse
    l'étude des limites en particulier : les formes indéterminées sont jugées diaboliques et perverses !

    d'autres élèves ne jurent que par la géométrie et détestent le calcul
    et enfin certains proclament urbi et orbi que les mathématiques ne servent à rien
    et que l'on a le droit et le devoir de s'en passer

    le plaisir des mathématiques existe : ici-même nous y sommes tous sensibles même si parfois elles nous donnent le tournis...
    il n'est pas inné, ni automatique chez l'élève, même face à un professeur compétent et patient

    les programmes s'imposent à l'enseignant comme à l'élève,
    c'est une contrainte supplémentaire qui parfois empêche le cours de math d'être une partie de plaisir...

    Cordialement
  • Bonsoir,
    Je ne pense pas qu'il existe un unique plaisir en mathématiques. Cela peut être une dextérité dans le calcul mental ou au contraire une démonstration astucieuse qui ne nécessite aucun calcul ; une théorie sur des notions abstraites ou au contraire une modélisation qui règle un problème concret...
    Mais il y a, selon moi, un point commun : c'est un effort intellectuel qui devient satisfaisant par la réussite qu'il procure. On a eu la chance à un moment de notre vie de "comprendre" et/ou de trouver cela "joli". Comme le retour a été gratifiant pour nous, le circuit de récompenses dans notre cerveau s'est activé et depuis la dopamine nous incite à retrouver cette sensation. Un petit peu comme le sport est un effort physique qui peut procurer du plaisir par les endorphines qu'il libère.
  • Bonsoir.

    Je suis d'accord avec Vassillia, et j'ajouterais que cela se décline aussi subtilement au niveau des enseignants entre les deux extrêmes que sont :

    _ L'enseignant qui abat les difficultés techniques en un tournemain et qui est inattaquable, il a déjà la réponse à la question que vous n'avez pas encore posée.

    _ L'enseignant brouillon qui n'hésite pas à commettre des vraies bourdes et qui se fait reprendre par ses élèves, qui se font alors forts d'expliquer au reste de la classe ce qui ne va pas et comment rendre les raisonnements rigoureux.

    Avec en plus évidemment toutes les nuances en ce qui concerne les domaines de prédilection.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Bonjour,
    Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour aborder ce sujet, mais j'ai 15 ans, et je suis passionnée par les mathématiques. Même si j'aime tout dans ce domaine, j'adore le calcul mental, et j'aimerais apprendre les techniques pour être ultra rapide, comme les champions, et également pour apprendre, comme dans les concours, à donner le résultat de l'addition de pleins de nombres qui défilent très rapidement sur un écran, directement après. Je ne crois pas qu'il y ait de livres à ce sujet. J'ai déjà plusieurs livres qui apprennent des techniques très rapides, mais moi j'aimerais spécifiquement apprendre les techniques des grands champions des concours. Est-ce que vous savez s'il y a un moyen de faire cela ? Ou bien de rencontrer un champion qui m'apprendrait ? Merci ! Bonne journée !
  • @Vic33
    Tu peux commencer par apprendre à utiliser un boulier japonais, cela te permettra d'aller plus vite qu'à la calculatrice. Ensuite tu te fais le boulier dans ta tête tout en continuant à faire les gestes dans le vide. Personnellement, je ne pratique pas mais il me semble que c'est une technique efficace.
  • Bonjour,
    effectivement, le boulier est une excellente méthode pour progresser en calcul mental,
    un site de référence est le suivant : https://www.nathalierun.net/passions/boulier/boulier.htm

    et un mode d'emploi jusqu'à la multiplication est ici : https://maths-mateo.blogspot.com/p/boulier.html

    Amicalement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!