Sur une île déserte — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Sur une île déserte

Bonjour chers amies et amis.
Sur une île déserte quels 4 ouvrages emporteriez-vous ? Vous n'êtes pas obligé de ne prendre que des maths. Moi, ce serait " l'analyse par son histoire" de Wanner et Hairer, "le Nombre et les nombres " de Badiou, "Analyse" de Mahwin, et le gros pavé de Penrose "à la découverte des lois de l'univers".
Cordialement.
Jean-Louis.
«1

Réponses

  • Bonjour,

    L'Art Poétique de Nicolas Boileau.
    Une vie de Guy de Maupassant.
    Sa Majesté des Mouches de William Golding.
    Guerre et paix de Léon Tolstoï.
  • J'emporterais 4 livres que je n'ai pas encore lus.
  • Hello,

    T1 de La Recherche ... (Proust)
    La guerre et la Paix (Tolstoï)
    Pensées (Pascal)
    Mémoires d'Outre Tombe (Chateaubriand)

    Dur dur !!
  • A l'Est d'Eden
    Les Frères Karamazov
    Les lettres à Lucilius
    Groupes, algèbres et géométrie (Arnaudies/Bertin, doit occuper un bon moment !)
  • Sur une île déserte, je recommande de prendre quelques livres de photos érotiques.
  • Le choix est difficile mais s'il en faut quatre, je dirai, hors-maths :Jacques Laurent, Hortense 14-18.
    Robert Brasillach, Notre avant-guerre.
    Marcel Aymé, Uranus.
    Jean Dutourd, Les horreurs de l'amour.Bonne Fête du Travail 2021.
    Fr. Ch.121264
  • Je n’ai pas lu le roman « Uranus » de Marcel Aymé, mais le film de Claude Berri est magnifique avec ses répliques cultes:
    « La poésie, moi, Léopold, je couche avec ! » (Depardieu)
    « J’ai marché en pensant à la France... La pauvre ! » (Jean-Pierre Marielle)

    Sinon, sur une île déserte, j’emporterais « Algèbre, le grand combat » car j’estime que c’est important de maîtriser l’algèbre quand on est coincé sur une île déserte.
    ...
  • Pourquoi lorsqu'on pose cette question les gens indiquent une liste de livres qu'ils ont déjà lus?
    Je me demande s'ils ne répondent pas en réalité à la question: quels sont vos 4 livres préférés?

    Chaurien: même pas un roman de Drieu la Rochelle? Tu savais que dans un de ses recueils de nouvelles il a écrit une nouvelle de science-fiction? (ce n'est pas une blague je sais qu'on est le 1er mai et plus le 1er avril).

    L'autre jour je suis passé à côté de la station de RER Laplace qui se trouve dans la ville d'Arcueil.
    Il y avait de grandes affiches à propos de personnages historiques qui auraient habité Arcueil: Dulcie September*, Raspail, Satie. Mais je n'ai pas vu de panneau concernant Cauchy (mais il y a un nom de rue à son nom dans cette ville)

    *: militante sud-africaine antiarpartheid assassinée en 1988.
  • Fin de partie a écrit:
    Pourquoi lorsqu'on pose cette question les gens indiquent une liste de livres qu'ils ont déjà lus?

    La question sous-entend, je crois, que l'on va être coincé longtemps sur l'île en question, les cinq livres sont choisis pour passer le temps, beaucoup de temps. Avec cinq livres non lus, tu passes un peu de temps. Mais si ces livres ne te plaisent pas, l'envie de les relire (pour passer le temps, donc) sera certainement moindre que celle de relire des livres que tu adores. Mais je suis à peu près sûr que tu avais la réponse à ta question. Les cinq miens :
    Les aventures de Dieu, Les Ritals, Les Russkofs de François Cavanna.
    Astérix en Corse, Le tour de Gaule de Goscinny et Uderzo.
    Si j'ai le droit à crayon et papier à volonté, un livre d'algèbre remplacera un des cinq ci-dessus.

    Edit : ah mince, c'était quatre. Tant pis, je laisse comme ça.
  • Bon moi je tricherais avec

    - l'intégralité de la Recherche du temps perdu en un seul volume pour la littérature [small]et ce serait l'occasion de le finir enfin. J'aime beaucoup certains passages (tout ce qui concerne le rapport au souvenir et au temps, justement, mais les histoires plus mondaines m'ennuient passablement, donc ma lecture est inachevée...[/small]

    Pour les maths (d'abord parce que ça m'intéresse, ce livre est un bijou, et ensuite parce qu'il y a certainement de quoi m'occuper un trèèèèèèèèèèèès long moment)

    - Partial differential relations de Gromov

    Pour la physique (et qui doit aussi occuper un bout de temps)

    - À la découverte des lois de l'univers de Penrose

    Pour ces deux derniers (et en particulier le Gromov), j'espère effectivement qu'on peut emporter aussi de quoi écrire.

    Pour le quatrième, je ne sais pas encore. De la littérature, un livre que j'ai beaucoup aimé et que j'aurais envie de relire et de relire et de relire ; ça ne manque pas, mais j'ai du mal à faire un choix. Surtout que je préfèrerais en prendre un long, que certains sont en plusieurs tomes et que la même parade que pour la Recherche n'est en général pas possible...
  • Fin de partie a écrit:
    J'emporterais 4 livres que je n'ai pas encore lus.
    D'accord avec Fdp pour une fois ;-)
    Si on risque de s'ennuyer ferme pendant longtemps, quel intérêt de prendre des livres qu'on connaît déjà?
  • Foys:

    Michael a donné une réponse qui se tient.
    Cependant je pense qu'on peut savoir si un livre va nous plaire ou non sans l'avoir lu complètement. Depuis quelques décennies sur la plupart des livres est imprimé sur la toute dernière page une accroche du livre qui permet de se faire une idée de ce qu'il contient B-)-
    En outre, quand on est dans une librairie qui a pignon sur rue, il n'est pas interdit de lire quelques pages dans un livre qu'on envisage d'acquérir.
  • Quand j'aime un livre, j'ai énormément de plaisir à le relire et le relire encore et encore.

    En revanche, pour savoir à l'avance si un livre va me plaire, c'est plus dur. J'ai souvent été déçue par des quatrièmes de couv' très alléchantes.
    Inversement, il y a pas mal de livres à côté desquels je serais passée si on ne me les avait pas conseillés.

    Donc franchement, puisqu'un roman (hors pavés type la Recherche) me fait en moyenne une à deux semaine quand je travaille et beaucoup beaucoup moins si je ne travaille pas (ce qui risque d'être le cas sur une ile déserte) et s'il s'agit d'y rester très longtemps, je préfère très nettement assurer mes arrières.
  • Il y a déjà sur le Phôrüm un (plusieurs ?) fils consacré.s à ce sujet. J'avais suggéré en son temps : le "guide Marabout: je construis mon bateau avec ce que j'ai".

    Contrairement au monolithique Foys, je n'hésite pas à relire : on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve et toutes ces sortes de choses. Ergo ma liste :

    * Le maître et Marguerite.
    * Les mille et une nuits.
    * Traité de zen et d'entretien des motocyclettes (des fois que Christophe débarque j'avais pas la place pour les bouquins j'ai préféré les clopes je me gourrais bien que les tabacs étaient jamais ouverts dans ton bled).
    * Domination in 2,545 Endgame Studies.

    e.v.
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • La solitude tue. Se parler seul pendant un certain temps, nous mène droit vers la folie. Moi je préfère si on me donne le choix, au lieu d'emporter 4 livres: de choisir une personne comme compagnon de ce forum dans cette ile desertique et je sais qui je vais choisir.
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Citation :  Je préfère une solution qui se construit au fur et à mesure des échanges que de m'envoyer  consulter une solution détaillée via un lien
  • Bonjour,

    Quatre livres parmi les 10 suivants :
    Le standinge (Frédéric Dard)
    Le guépard (prince de Lampedusa)
    Les papiers posthumes du Pickwick Club (Charles Dickens)
    Le pavillon des cancéreux (Alexandre Soljenitsyne)
    Alexis Zorba (Nikos Kazantzaki)
    Des souris et des hommes (John Steinbeck)
    Gens de bureau (Emile Gaboriau)
    Capitaine Conan (Roger Vercel)
    La guerre des boutons (Louis Pergaud)
    Hôtel du Nord (Eugène Dabit).

    A+
  • Fdp on s'en fout de l'intrigue et des grandes lignes d'un roman, tout est dans le style et la structure. La quatrième de couverture et les conneries écrites dessus ne renseignent en rien sur un livre.
  • Personnellement je ne relis jamais un roman déjà lu. Unique exception pour Dune, les deux ou trois premiers tomes de Frank Herbert.
  • Ravage de René Barjavel

    Le Portail de François Bizot

    Plateforme de Michel Houellebecq

    Paracuellos de Carlos Giménez
    Liberté, égalité, choucroute.
  • Le bavard, Louis-René des Forêts

    Le dictionnaire Khazar, Milorad Pavic

    La nuit sous le pont de pierre, Leo Perutz

    La tentation d’exister, Cioran
    ...
  • Concernant Mikhaïl Boulgakov, (Le Maître et Margherite cité par ev), vous pouvez également emporter sa biographie (par Alexeï Varlamov, 1300 pages) dans laquelle il apparaît lui-même comme un personnage de roman russe: issu d’une longue lignée de prêtres et de docteurs en théologie, il devint médecin de campagne morphinomane, fut frappé par le thyphus, traqué par Staline, publiquement accusé d’occultisme et de pornographie etc... Mais il eut la chance de faire deux mariages intéressants avec des épouses qui passeront leurs vies à lui sauver la mise.
    ...
  • RE

    Il me semble avoir lu que Staline, apprenant la mort de Boulgakov, téléphona à sa veuve pour lui présenter ses condoléances ; le vojd appréciait certaines personnalités hors normes comme Boulgakov ou Chapochnikov.

    A+
  • Si tu es sur une île déserte elle cesse d'être déserte. A moins que cet adjectif renvoie à une absence de livres et pas à une absence d'êtres humains. B-)-
  • N’est-ce pas le moment opportun pour écrire ?

    Oui, je sais, on ne s’autoproclame pas écrivain (enfin... ça ne gêne pas grand monde...).
  • Dom a écrit:
    N’est-ce pas le moment opportun pour écrire ?

    En effet, surtout que tu ne risques pas de saturer les éditeurs (ils sont loin).
    Pour moi, je ne sais pas.
    Au pif, l’intégrale de Pratchett, La vie mode d’emploi, un livre de maths (soit l’Atlas des mathématiques, soit les Éléments, soit les Neuf chapitres ou alors Adventures in group theory) et il manque un.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Je me disais, vue la duplicité du personnage, que Staline était certainement capable de faire fusiller un opposant puis d’envoyer une lettre de condoléances à son épouse.
    ...
  • RE

    En 1941 un général dont j'ai oublié le nom, récemment sorti du Goulag, participe à une réunion avec Staline et d'autres militaires.
    Le vojd, remarquant que le général n'a plus d'ongles à certains doigts, lui demande :
    - Ce sont les interrogatoires ?
    - Oui, répond le général.
    - Il y a des gens trop zélés dans ma police, commente Staline.
    Sur ces mots, le grand homme revient à la discussion de groupe.

    A+
  • Kundera dans ses livres dénonce ce qu'il appelle je crois "la graphomanie universelle". Tout le monde veut écrire des livres et quand on est quelqu'un de connu l'éditeur fournit même "le nègre" comme on dit dans ce milieu-là*. B-)-

    *: Si la personne connue n'est pas un(e) politicien(cienne) de nos jours on peut voir le nom du "nègre" au côté de celui de la personne connue crédité comme auteur.
  • 9 princes in Amber (Zelazny)

    Lord of Light (Zelazny)

    Lord of the Rings (...)

    Le rouge et le noir (...)

    The life and Games of Mikhail Tal (Misha Tal)

    Modular Forms (Cohen)

    Selected games of Chess (Larsen) pour les commentaires de sa partie conte Bronstein (Amsterdam 1964)...

    Topics in ANT (Rademacher)

    Lectures on Physics (Feynman)
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • Jeanne Mas pour le quatrième ? :)o 8-) (:P)
  • @ Gilles Benson.

    Effectivement, Bronstein - Larsen '64, c'est de la bonne came. La traduction en Français est assez faiblarde. C'est dommage car Bent Larsen était un véritable écrivain, pas seulement un joueur d'échecs qui écrit. Son écriture est ultra-chiadée, construite avec un rythme cinématographique. Les "Selected games of Chess" s'arrêtent trop tôt, il faut aller voir les articles publiés dans New in Chess pour la suite. Le tout se lit avec délice.

    Amicalement,

    e.v.
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • bonsoir e.v. NIC a édité une suite avec des articles allant jusqu'en 1980 environ; je pense que Larsen écrivait pour des journaux hispaniques à l'époque. Un éditeur Danois a sorti une intégrale de ses parties jusqu'en 1965 (ISBN: 9788792772039); j'attends la suite.
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • en plus, cette compilation que j'ai trouvée sur ebay contient plein de photos...
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • Gilles Benson a écrit:
    9 princes in Amber (Zelazny)

    Tu es un malin !
    C'est un cycle de 10 romans !(Je les ai tous lus il y a très longtemps).

    Tiens, cela me fait penser que j'ai découvert qu'il y avait une autre trilogie ayant pour héroïne le personnage de Lyra écrite par Philip Pullman à partir de 2017 (je ne crois pas que le dernier tome a déjà été publié)
    Cet auteur a écrit la trilogie, à la croisée des mondes dont le premier tome a été adapté au cinéma puis, plus récemment, à la tv (les deux premiers tomes ont été adaptés à ce jour)
  • Dans le genre roman historique, il y a Bernard Cornwell un écrivain anglais très très bon selon moi.

    Je vous cite un passage de son roman L'archer du Roi qui m'avait fait pisser de rire à l'époque :


    Un mendiant sans jambes, aux moignons terminés par des morceaux de bois, agita ses béquilles en travers de la route de Son Eminence en tendant une main sale.

    Les valets du prélat fondirent sur lui avec leurs gourdins.

    "Non, non !" cria le saint homme en ouvrant sa bourse, à la recherche de quelques pièces. "Que la bénédiction du Seigneur soit sur toi, mon fils."

    Le cardinal de Bessières aimait à faire l’aumône, il aimait voir s’inscrire la gratitude sur le visage des pauvres et il aimait par-dessus tout leur soulagement visible lorsqu’il arrêtait ses valets une fraction de seconde avant qu’ils n’abattent leurs bâtons. Parfois, il attendait une fraction de trop, et il aimait cela aussi.
  • Principles of linguistic change
    Mathematics form and function
    In search of deeper learning
    Education in a new society

    Ce sont des livres qui s'accordent bien avec le temps et le calme, un peu "feuilletés" grande envie de les lire mais il manque $t$; lire des romans, même russes :-), est plus facile au jour le jour.
  • @FDP: non, uniquement le premier opus; ensuite, les 9 suivants sont de la daube...Cornwell a écrit plein de choses avec beaucoup de coups d'épées ou de canon mais son roman sur Shakespeare est assez sympa.
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • Gilles:

    Le deuxième cycle est moins bien, mais le premier cycle est très bien si je me souviens bien.
  • L'illiade et l'odyssée

    L'Anabase de Xénophon

    Algebra de Van Der Waerden

    L'énéide

    Introduction to ANT et Arithmetical Functions de Chandrasekharan

    La mort du Vazir Moukhtar de Tynianov
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • @Fdp: même si je préfère le premier tome, j'avais acheté les 4 suivants dès leur parution dans les années 70.
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • Gilles:

    J'ai découvert ce cycle dans les années 80.
    C'est un souvenir de lecture d'été (pas sur la plage hélas). J'allais à la FNAC Montparnasse à pieds (j'habite assez loin de ce magasin) pour économiser l'argent des tickets de métro. Ces livres étaient dans une collection assez chère (Présence du futur, Denoël).
  • Mes choix :

    1) les neuf chapitres sur l'art mathématique, dans la version de K. Chemla.
    2) les pièces de théâtre de Boris Vian
    3) l'art de la Charade à Tiroirs de Luc Etienne
    4) un dictionnaire de ChengYu (par exemple celui de P. Doan et Z. Weng)
  • @Fdp: Denoël a édité deux coffrets pour collectionneurs de cette saga avec des couvertures de Florence Magnin et un livre sur l'univers d'Ambre: ISBN: 9782207240632

    https://www.furet.com/livres/l-univers-d-ambre-zelaz-9782207240632.html
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • Et bien sur je prendrai aussi Introduction to Number Theory de Hardy et Wright.
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • The Art of Computer Programming de Knuth (et j'ai grillé mes 4 livres d'un coup).

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Foys a écrit:
    D'accord avec Fdp pour une fois ;-)

    Pas moi, pour une fois (en fait plus).
    Si on risque de s'ennuyer ferme pendant longtemps, quel intérêt de prendre des livres qu'on connaît déjà?

    Imagine si tu choisis quatre livres qui vont te faire en fait tartir (comme Le rouge et le noir dont je n’ai jamais réussi à lire plus de cent pages). Le temps va être long, bien plus long que si tu as choisi quatre livres dont tu sais que la relecture apporte de nouvelles choses.
    L’intérêt d’un livre que tu as déjà lu, c’est de choisir un livre qui se bonifie avec les relectures.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Nicolas:

    Il y a peu de livres que j'ai relus. (je crois que j'ai lu trois fois le quatuor d'Alexandrie* de Durrell, c'est un record pour moi). J'aime bien les livres dont la fin va me surprendre: si je connais la fin, je ne suis plus surpris et il y a une perte de plaisir évidente.
    De toute façon, sur une île déserte, tu n'aurais pas le temps de lire tes quatre livres: tu seras mort de faim ou de soif avant d'avoir fini ta lecture. :-D

    *: C'est plus de 1200 pages tout de même. Par contre, je n'ai pas encore réussi à lire le quintet d'Avignon du même auteur. Il faudrait que je m'y mette dans un futur proche.
  • Sur une île déserte on serait peu sage de prendre des romans sensationnels simplement divertissants. Il faut des livres qui apportent quelque chose, font méditer, rêvasser, endurcissent et permettent d'endurer l'épreuve. D'où le Seneque de ma liste par exemple.
    Éventuellement un Monte Cristo peut toujours faire plaisir et remplir en partie cet office en prime.

    Bon choix que celui de la Recherche omega. Qui sait, peut-être qu'avec l'ennui tu finiras par en sortir une analyse narratologique profonde qui une fois publiée deviendra une pierre angulaire de la critique littéraire.
    C'est ce qu'a fait Gérard Genette, ce très grand homme ayant été enfermé dans une chambre d'hôtel aux États-Unis avec ce seul livre à lire et relire en a sorti Figures III (ou Discours du récit pour les mainstream). Oui ça m'amuse, sa situation était comparable à celle de l'île déserte.
  • Mince, la lose, je suis d’accord avec Riemann_lapins_cretins. :-D
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Je rappelle que vous serez tous morts avant d'avoir fini le premier livre.

    Sur une île déserte je prends quatre livres :
    -la chasse pour les nuls.
    51z5C2f%2BbkL._SR600%2C315_PIWhiteStrip%2CBottomLeft%2C0%2C35_PIStarRatingFOURANDHALF%2CBottomLeft%2C360%2C-6_SR600%2C315_ZA22%2C445%2C290%2C400%2C400%2CAmazonEmberBold%2C12%2C4%2C0%2C0%2C5_SCLZZZZZZZ_FMpng_BG255%2C255%2C255.jpg
    -faire du feu comme nos ancêtres.
    Faire-du-feu-comme-nos-ancetres.jpg
    -cabanes
    816N4AUhwhL.jpg

    -guide des plantes toxiques

    41y9nKZOJcL.jpg
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!