Je pense, donc je suis (René Descartes) — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Je pense, donc je suis (René Descartes)

Bonjour,
Les mathématiques comme un style de pensées et d'argumentations sont étroitement liées à la philosophie, d’ailleurs les plus grands philosophes étaient des matheux

J’aimerais discuter de la validité comme une preuve mathématique de l'existence . Je veux prouver que j'existe,

suffit-il de dire que je pense .

Dans mes rêves je réagis, je marche, je mange, je pense; est ce que pour autant tous ce que je vois dans mes rêves existent.

Pourquoi j'existe même si je pense ?,

peut être, j'existe dans le rêve d'un autre ou nous rêvons tous.

Depuis le lycée , je n'ai jamais compris ce raisonnement de l'existence par cette phrase de René Descartes; je pense , donc je suis

Si un jour, on créé une machine qui pense (comme l'homme) , la machine va se demander un jour, s'elle existe vraiment.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Citation :  Je préfère une solution qui se construit au fur et à mesure des échanges que de m'envoyer  consulter une solution détaillée via un lien

Réponses

  • Bonjour Gebrane,
    je dirais que l'important est le "je". C'est moi qui pense, donc je suis présent à moi-même, donc je suis.
    Mais il faudrait que je révise mon cours de philo.(:P)
    Cordialement
  • Bonjour Mathurin
    Le but est de prouver que j'existe pour les autres et que les autres existent pour moi
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Citation :  Je préfère une solution qui se construit au fur et à mesure des échanges que de m'envoyer  consulter une solution détaillée via un lien
  • Nous on avait vu en terminale qu'en gros, vous pouvez douter du fait que la chaise est en bois, du fait que le mur de votre chambre n'est pas rose, du fait que vous marchez etc...MAIS, la seule chose dont vous ne pouvez pas douter, c'est du fait que vous êtes en train de douter, au moment même où vous doutez.
    C'est ce que Descartes dit dans ses écrits.

    Autrement dit, la seule chose que vous ne pouvez pas nier, c'est du fait que vous êtes en train de vous poser toutes ces questions, au moment même où vous doutez. Et c'est sur cela que repose toute la réflexion du " je pense donc je suis".

    Effectivement, on pourrait dire " je peux aussi penser dans mes rêves", ce à quoi Descartes répond " oui nos sens pourraient nous tromper" mais l'entendement est plus fort que nos sens et pour cela il prend l'exemple du morceau de cire.
    Finalement, le cerveau parvient à distinguer le rêve de la vraie vie.

    Il était trop bien ce chapitre, j'avais une prof en or, elle avait fait H4, l'ENS etc.. chose qui est rare dans mon lycée de campagne, maintenant elle travaille dans un lycée Français à l'étranger.
  • Je ne crois pas que la pensée de Descartes permette d'éviter le solipsisme.
    Cela provient à mon sens de l'empirisme.
    Mais encore une fois je suis un piètre philosophe.
    Cordialement
  • Descartes c'est le sinistre individu qui voyait dans les animaux des espèces de machine?

    Cependant je vous recommande la lecture de son livre 2 (je crois qu'il s'agit bien de ce livre-là) du Discours de la méthode.
  • Flora a écrit:
    Il était trop bien ce chapitre, j'avais une prof en or, elle avait fait H4, l'ENS etc.. chose qui est rare dans mon lycée de campagne

    Les autres profs qui n'ont pas fait normal et H4 ils ne sont pas en or? (en toc peut-être ou en stuc?). X:-(
  • J'avais un prof de français qui nous cassait les pieds en disant qu'il ne fallait pas dire "je pense donc je suis" mais "je doute donc je suis".

    Remarquez que parmi nous personne ne disait au détour d'une conversation "je pense donc je suis" mais ce prof faisait une fixette la dessus... je ne me souviens plus pourquoi.

    Bref le post de Flora éclaire un peu ceci.
  • aApWWqE_460s.jpg


    J'aime cette philosophie.
  • C'est dans le livre 2, me semble-t-il, Du discours de la méthode, qu'il explique la genèse du cogito ergo sum.
  • Un précepte d'infirmerie: Je panse donc j'essuie. B-)-
  • Fdp a écrit:
    ils ne sont pas en or? (en toc peut-être ou en stuc?). 

    Non mais vraiment niveau personnalité elle était vraiment trop cool et sympa, ça changeait des petits vieux remplaçants que j'avais par exemple en maths et qui se vantaient d'avoir des doubles compétences en physique ou en bio et qui ne nous expliquaient rien et nous donnaient des DS d'Internet.

    Elle au moins, elle voulait qu'on vise haut et passait beaucoup de temps au lycée pour nous aider. Contrairement à certains profs qui n'en avaient rien faire de petits campagnards comme nous.
  • L'argument de Descartes est erroné en ce qu'il présuppose un "je" : "je ne peux pas douter du fait que je doute" - bah si, il sort d'où ce "je" ? On peut facilement douter de ce que "je" doute. Douter que "quelque chose doute" devient plus compliqué.

    Une conclusion plus réaliste de l'argument de Descartes est "je pense donc quelque chose est" (et si on veut faire de l'humour : "je pense donc quelque chose suis")
    Je me souviens que mon prof de philo de terminale avait confirmé que cette erreur avait été repérée, et que d'autres gens avaient écrit des choses à ce sujet, mais je ne sais plus qui ni où.

    Par ailleurs avant de conclure que j'"existe" il faudrait se mettre d'accord sur ce que veut dire existe (pareil pour "dieu" mais c'est un autre sujet). Par exemple, est-ce que Mario existe ? Ou bien, puisqu'on est sur un forum de maths, est-ce que 2 existe ?

    Bref, Descartes il voulait surtout placer l'existence de Dieu quelque part, mais son argument ne tient pas très longtemps (surtout quand on voit ce qu'il fait après avoir conclu qu'il existait)
  • Oui c'est l'argument du malin génie, pour le Dieu.
  • Sur les points soulevés ci-dessus, on pourra lire avec intérêt le texte suivant, auquel on pourra ou non, souscrire:
    SReboul
    Cordialement
  • Est-ce que prouver son existence ne consiste pas juste à être conscient de soi ?
    Dans le "je suis" il y a certainement ce sous-entendu de je suis conscient...
  • Flora a écrit:
    Elle au moins, elle voulait qu'on vise haut et passait beaucoup de temps au lycée pour nous aider. Contrairement à certains profs qui n'en avaient rien faire de petits campagnards comme nous.

    Je crois que j'aurais bien aimé avoir des "petits campagnards" quand j'ai été "apprenti"-enseignant. Mais ils auraient fallu qu'ils furent obéissants et disciplinés. B-)
    Ne serais-tu pas un peu complexée par ton origine géographique? Je suis prêt à parier que le rêve de la plupart des enseignants de la région parisienne est de quitter au plus vite cette région (tu peux remplacer région parisienne par tout autre grand centre urbain). B-)-
  • A noter, qu'on a tué René Descartes une deuxième fois. Je m'explique.
    Une université parisienne portait cet illustre nom. Après fusion de cette université pour devenir l'Université de Paris (pas prétentieux du tout comme nom n'est-ce pas?) le nom Descartes est passé à la trappe.
  • Mais ils auraient fallu qu'ils furent obéissants et disciplinés.
    Tu fatigues, Fdp ! Encore eût-il fallu qu'ils fussent obéissants et disciplinés. 8-)

    (et que tu susses t'y prendre avec eux :-D).
  • Brian: je fatigue, mais surtout, je ne peux pas corriger mes messages dans cette section-là du forum. J'imagine qu'il y a une bonne raison.
  • FDP a écrit:
    Mais ils auraient fallu qu'ils furent obéissants et disciplinés. 

    Bah on l'était ! Lorsque je lis le témoignage de certains profs sur le forum concernant l'attitude de leurs élèves, ça me fait toujours un petit choc ! Car nous dans mon lycée, on n'osait même dire un mot de travers aux profs, on avait trop peur !

    Et si jamais un prof faisait un truc de travers, les parents d'élèves ne défendaient que les profs, pour eux le prof a toujours raison, et c'est nous qui nous prenions les baffes ( vérifique !)
    Fdp a écrit:
    serais-tu pas un peu complexée par ton origine géographique?

    Non au contraire, j'aime bien dire que je viens d'une campagne, ça me rend encore plus fière de mon parcours. Et pour le coup je vivais vraiment dans une campagne, il y avait des champs, les gens élevaient des poules, le coq de ma voisine me réveillait dès 4h du mat', il était insuportable !! Et il y avait aussi les cloches de l'Eglise qui sonnaient le midi, mais j'aimais bien !!


    Et sinon vous êtes énervant, vous aimez trop faire des fixettes sur les phrases des gens ! Le sujet ici c'est Descartes pas Flora et sa campagne !!

    Aller salut !
  • Flora: la campagne n'est pas si éloignée des grands centres urbains. A moins de 25km de Paris tu peux te retrouver au milieu de champs, à la campagne. Les églises sonnent partout, et la mode d'avoir des poules est revenue. Des gens ont des poules à quelques centaines de mètres de chez moi. Je vois même des moutons: on en voit partout pour nettoyer des terrains de leur herbes "folles".
  • Bonjour,

    Flora a raison, FdP, quel est le rapport avec Descartes ?

    Cordialement,

    Rescassol
  • Rescassol:
    Quel est le rapport entre ton message et Descartes?
    Pourquoi suis-je le seul à recevoir cette question?
    Descartes a joué, Descartes a perdu ... le fil. X:-(
  • Encore un fil qui va dépasser les 3 pages, vu qu'il ne parle pas de maths.
    A moins que certains s'énervent, et que AD siffle la fin de la bagarre du café du commerce.
  • Bonjour tout le monde

    Non ! Ce fil ne dépassera pas les 3 pages. Enfin, c'est ce que je pense, sans douter de mes affirmations. Concluant que je suis, c'est-à-dire que j'existe, je confirme la fermeture de ce fil n'ayant aucun rapport avec la Mathématique, même si certains philosophes pourraient prétendre le contraire. J'invite les intervenants de ce fil à aller sur un forum de Philosophie, en ayant préalablement formulés le sujet d'une manière appropriée.

    Je pense, donc je ferme...

    Thierry
Cette discussion a été fermée.
Success message!