Science et bienveillance, par L.Lafforgue — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Science et bienveillance, par L.Lafforgue

Voici une interview de Laurent Lafforgue qui soulève le problème de l'abus de pouvoir dans le monde de la recherche, et plus largement de la mentalité ambiante de ce milieu, qui manque selon lui de bienveillance. Il illustre son propos, entre autres, par l'histoire de Grothendieck. Comme souvent (toujours), Mr Lafforgue m'épate par la clarté et le bon sens de son propos.
«13

Réponses

  • Oui c'est très bien, il tord le cou j'espère cette fois définitivement à la légende de Grothendieck fou irascible qui a quitté les maths sur un coup de tête, légende colportée complaisamment par la plupart de ceux qui ont contribué à son élimination du premier plan des mathématiques, qu'il n'aurait jamais du quitter.

    C'est quand même extraordinaire que, même avec les témoignages directs d'Alain Connes et de David Ruelle (1) sur son élimination programmée, on continue à raconter autant de conneries sur Grothendieck.

    (1) un chapitre entier de "L'étrange beauté des mathématiques" est consacré à Grothendieck, collègue de Ruelle à l'IHES, qui se conclut par : "De manière compréhensible, certains voudraient rejeter sur Grothendieck l'entière responsabilité de son exclusion : il est devenu fou et a quitté les mathématiques. Mais ceci ne tient pas compte des faits et de leur chronologie. Il s'est passé quelque chose de peu honorable. Et l'élimination de Grothendieck restera une tache dans l'histoire des mathématiques du XXe siècles."
  • Grothendieck a lui-même quitté la recherche en 1970 pour se consacrer à l'écologie radicale. Il a eu des problèmes à son retour.
  • @Foys si on avait créé une chaire d'écologie au Collège de France comme il le demandait, je pense qu'il serait parvenu à changer radicalement le cours des choses effectivement. Il avait prévu l'effondrement environnemental auquel nous assistons (extinctions massives d'espèces animales et végétales, empoisonnement durable de l'environnement, effondrement de la fécondité dans les pays industrialisés, risque de basculement climatique à court terme, etc etc.).
  • Xax:
    Tous les gens qui ont eu connaissance du rapport Meadows (1972) savaient à quoi s'en tenir sur "l'effondrement environnemental". Voir:
    https://www.canal-u.tv/video/canal_uved/2_le_rapport_meadows_1972.19060

    (rapport qui rend compte de simulations informatiques prospectives)
  • Meadows c'est un rapport de tendance économiste, donc problématique par essence.
    Par exemple dans la présentation il est dit que la démographie s’essoufflera a cause d'une récession, alors qu'on observe exactement l'inverse à des échelles démesurées en Afrique avec une croissance démographique vertigineuse, alors que le continent qui ne connaîtra probablement aucune résorption de la pauvreté d'ici la fin du siècle.

    Je préfère les rapports strictement scientifiques, mais merci pour le rappel c'est toujours intéressant de revoir les prévisions antérieures. Hormis l'aspect démographique qui est faux, le reste est valide.
  • Bonsoir,

    J'ai regardé toute la vidéo attentivement.
    Alors, ce que je constate de cette vidéo, est que le milieu scientifique est lui aussi rempli d'embuches et d'embuscades, et qu'il faut avoir les nerfs solides pour pouvoir résister à la rivalité et la pression régnante dans ce milieu.
    Grothendieck n'a pas lui meme échappé à cette ambiance tendue et était victime de Jalousie B-) de ses camarades qui l'ont détruit moralement. (:P) C'est pourquoi il a décidé de se retirer de ce milieu discrètement et sans bruit.
    Oui, derrière chaque personne brillant qui s'illustre dans une affaire, il y'a des détracteurs, qui par Jalousie font tout leur possible pour détruire leur adversaire. ça, ce n'est pas seulement en milieu scientifique, mais dans tous les endroits et partout où tu vas.
    Lafforgue souligne aussi que les nouveaux arrivants qui accèdent à ce milieu de recherche scientifique obtiennent de moins en moins d'encouragements de par leurs prédécesseurs parce que à mon avis, chacun refuse de valoriser son proche au détriment de sa personne.
    Bref, partout où tu vas, il y'a de la malveillance. C'est triste.
  • Xax:
    Pour le rapport Meadows des modèles mathématiques ont été proposés pour essayer de faire de la prospective sur le devenir de la société humaine (économique/démographique) et de l'état des ressources naturelles. La plupart des scénarios envisagés à l'époque n'aboutissent à rien de positif pour l'humanité et la planète si j'ai bien compris.

    Voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/World3

    Wikipedia a écrit:
    Les scénarios présentés par les auteurs ne mènent pas tous à un effondrement. Mais ils constatent que les seuls scénarios sans effondrement sont ceux qui abandonnent la recherche d'une croissance exponentielle sans limite de la production.
    (voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Limites_à_la_croissance#Divers_scénarios )
    C'était en 1972, tu m'étonnes qu'après des gens ont compris que la situation allait devenir catastrophique.
  • Le roman de John Brunner "Le troupeau aveugle" qui décrit l'effondrement écologique de la société américaine est paru en 1972. Il était basé sur le rapport du Club de Rome (rapport Meadows) et même si la situation est un peu caricaturale, on y voit des évolutions que nous connaissons actuellement et même des personnages que l'on reconnaît presque (président).

    Cordialement
  • Dans le même genre sur l’effondrement américain : la nouvelle Le canari rouge de Kate Wilhelm (1973). Ça se passe sans tambours ni trompettes, ça décrit une brève tranche de vie où on voit malgré tout l’effondrement arriver progressivement.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • RE

    Le propre des prédictions est de ne pas se réaliser.

    En voici quelques-unes que je me rappelle avoir lues dans ma jeunesse :
    - civilisation des loisirs
    - paix universelle
    - villes enterrées et espaces verts en surface
    - véhicules sur coussins d'air en remplacement des véhicules polluants.

    Glubb Pacha, ancien commandant de la Légion Arabe (ancêtre de l'armée jordanienne), écrivit dans les années 1970 que la phase de décadence d'une civilisation se caractérise, entre autres, par le pessimisme.

    A+
  • Ça me rappelle cette blague du pessimiste et de l'optimiste que j'ai relu il y a peu et qui résume bien l'état écologique de la planète.
    Le pessimiste dit: "La situation ne peut pas être pire !". L'optimiste répond: "Si elle peut !".
    ...
  • Merci Gerard0, Nicolas pour ces deux références.

    Piteux_gore:

    Il n'y a bien sûr aucun réchauffement climatique, aucun effondrement de la biodiversité. Tout baigne, ne changeons surtout rien. B-)-

    Sur l'optimisme:
    « Je suis pessimiste avec l'intelligence, mais optimiste par la volonté » Gramsci.
  • Fin de partie :
    Je crois que ce que veut dire Piteux_gore, c’est que on a pu lire et entendre beaucoup de choses « qui arriveraient dangereusement » et qui ne sont pas arrivés.
    Pour l’écologie, c’est arrivé.

    Comment savoir, à l’époque, que « cette prophétie là » disait vrai ?

    De nos jours on lit et on entend des discours alarmistes sur plusieurs sujets.
    Comment savoir lesquels croire ?
    Il est évident que dans un siècle on pourra les ressortir, et en trouver un « qui disait vrai » et plein d’autres qui « disaient faux ».

    Vois-tu ce que je veux dire ?

    Remarque : inutile de dire « oui mais là c’était flagrant », ce n’est pas le sujet.
  • Dom:

    Au début des années 70, le taux de croissance économique croissait chaque année. Il faut être sacrément aveugle pour ne pas comprendre ce que cela signifie comme conséquences à terme. 8-)

    Le pétrole est une ressource qui ne se renouvelle pas très facilement. Il est facile de comprendre qu'il y aura un jour où le pétrole ne coulera plus en abondance à un prix abordable.

    Il faut savoir qu'il n'y a jamais eu de transition énergétique dans l'histoire humaine. Les sources d'énergie se cumulent au fur et à mesure de leur découverte. Par exemple aujourd'hui: pétrole, gaz, charbon, énergies renouvelables, nucléaire se cumulent sans se remplacer aucunement.
  • Je commence à me demander si le lien que j'ai partagé pointe vers la bonne vidéo. :-D
  • Nul besoin d'être un prophète pour comprendre que l'absurdité d'un modèle fondé sur la production et la consommation sans limites ne peut que mener au désastre (humain et environnemental). La question écologique est clairement en train d'être liquidée à l'échelle mondiale.
    ...
  • Ok.
    J'arrête évidemment la discussion.

    Première chose : tu réponds à côté de ma question (c'est un droit ! et le mien est de ne pas continuer).

    Deuxième chose : tu utilises un argumentaire que l'on peut utiliser dans n'importe quelle discussion.
    Deux citations : "Il faut être sacrément aveugle pour ne pas comprendre ce que cela signifie comme conséquences à terme", "Il est facile de comprendre".

    Je ne discutais pas là de la question écologique. Mais d'une manière de décoder une communication ou bien "comment savoir qu'un discours alarmiste décrit évidemment ce qu'il va arriver ?".

    Peine perdue...

    Edit : Une nouvelle couche vient d'arriver...
  • Pour la chronologie de notre inaction, de nos actions qui ont échouées, celles qui ont presque réussi, lire
    Perdre la terre de Nathaniel Rich (Le Seuil (2 mai 2019)).
  • C'est marrant: en lisant les commentaires sous la video (très intéressante et bel hommage à Grothendieck!), on retrouve cette accusation récurrente selon laquelle Einstein a "volé" les travaux de Poincaré.
    Je cite: "H.Poincaré s'est fait volé une théorie". C'est désormais un classique des réseaux sociaux: Einstein a volé Poincaré. Heureusement, un intervenant apporte un peu la contradiction.

    Autre légende déconstruite: "Grothendieck ne voulait plus faire des mathématiques". Il a produit des milliers de pages mathématiques au cours de sa "retraite".
    ...
  • Df:

    Autre légende (ou pas?). Einstein s'est approprié le travail de sa (première) femme.
  • @Fin de Partie: je l'ai entendu ça aussi. Elle aurait joué un grand rôle dans ses recherches. J'ignore si c'est vrai. Une chose est avérée en revanche à travers certains de ses écrits: l'effroyable misogynie du personnage !
    Je partage le jugement de Lafforgue: Grothendieck a probablement été une victime collatérale de sa "puissance créatrice". Ceux qui ne l'ont pas comprise n'ont pas accepté d'être surclassés. Les autres ont refusé de travailler dans l'ombre du personnage.
    ...
  • À propos des mathématiciens de l'IHES, Lafforgue dit: "Grothendieck était 5 ou 10 catégories au-dessus d'eux".
    Je ne sais pas si le jeu de mot est volontaire mais il est excellent.

    Maintenant, je ne peux m'empêcher de me demander si la supériorité de Grothendieck n'est pas un peu fantasmée. Est-il sérieux de faire passer ses collègues comme des sous-fifres écrasés par la stature du maître ? Était-ce le cas de Deligne, Serre, Cartier et et tant d'autres ? Bien sûr, ce n'est pas vraiment ce que dit Lafforgue mais c'est plus ou moins ce qu'on pourrait comprendre à l'écouter.
    Je ne suis pas intellectuellement apte à en juger de toute façon.
    ...
  • Df: C'est la première fois que j'entends des accusations de misogynie à l'encontre d'Einstein.

    A ce propos, je viens de me rendre compte qu'Etienne Klein propage sans doute une invention littéraire qu'il fait passer pour un fait authentique.
    Einstein aurait hébergé une chanteuse noire dans les années 40-50 qui donnait un récital parce qu'aucun hôtel n'aurait voulu lui louer une chambre du fait de sa sa couleur de peau.
    Mais si on en croit Wikipedia, c'est une invention littéraire:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marian_Anderson#cite_note-20
  • Misogynie n'est peut-être pas le bon terme pour quelqu'un qui s'est marié deux fois.

    Cordialement.
  • Oui je l'ai entendu ça aussi. Etienne Klein avait même ajouté que le racisme était très répandu parmi les scientifiques de Princeton.
    Je tenais cette histoire pour vraie. Encore une déception !
    ...
  • @Gerard0: on peut-être marié, remarié, reremarié et être extrêmement misogyne. Personnellement j'en connais !
    ...
  • Gerard0: Personnellement je ne vois pas d'incompatibilité entre le mariage hétérosexuel et la misogynie.

    Df:
    Au delà du mythe:
    https://www.lefigaro.fr/sciences/2018/06/14/01008-20180614ARTFIG00306-les-pensees-racistes-d-einstein-devoilees-dans-ses-carnets-de-voyages.php
  • Oui: ses propos sur les chinois piquent les yeux !
    ...
  • Pour être plus terre à terre, entre le moment où Grothendieck se retire volontairement de la recherche scientifique et ne publie plus d'articles (1970) et son vrai départ au milieu des années 1980, il s'est passé certaines choses (et plus d'une décennie!!). Il a eu longtemps largement l'occasion de revenir. Même si ses travaux ont provoqué l'obsolescence d'autres (et les spécialistes des domaines concernés en ont pâti évidemment), sa mise à l'écart ne peut pas être attribuées aux seules jalousies.

    Les gens semblent oublier que le milieu mathématique, malgré le prestige qu'on peut lui accorder, reste profondément humain et non habité d'anges qui échapperaient aux travers des personnes ordinaires.

    Dans beaucoup de domaines, des personnes extrêmement brillantes peuvent, à mesure qu'ils deviennent irremplaçables, se transformer en divas de plus en plus difficiles à gérer, amenant les personnes concernées à arbitrer péniblement entre se passer des services de l'individu en question et accéder à ses exigences.

    Quelques lectures.

    https://lignesdeforce.wordpress.com/2014/11/17/remous-au-college-de-france-par-a-grothendieck-1971/
    https://inference-review.com/article/un-pays-dont-on-ne-connaitrait-que-le-nom

    Je recommande aussi la consultation de cette fan page http://www.grothendieckcircle.org/ qui abonde de documents (même s'ils en ont malheureusement effacé un certain nombre lorsque Grothendieck publia https://tqft.net/misc/Grothendieck's Declaration.pdf)

    Récoltes et semailles est à lire aussi (mais dur à trouver sur le web !)
  • Il n’y a pas de fatalité qui exclut les grands mathématiciens du débat (et du combat) politique, le meilleur exemple étant sans doute Emile Borel , député et ministre, (ce qui laisse à Cédric Villani toutes ses chances ...

    Toutefois, ce n’est pas faire injure à la mémoire de A Grothendieck, homme aux talents par ailleurs prodigieux, que de reconnaître (comme le faisaient ses amis) qu’il était dans ce domaine d’une grande naïveté (ignorance, aussi ...).

    Il pensait en effet visiblement que, en politique comme en maths, personne ne s’avise de remettre en cause une vérité démontrée...

    Une proposition plus faible, moins sévère, serait de considérer qu’il avait raison trop tôt, ce qui, en politique, équivaut à avoir tort ...
  • xax a écrit:
    C'est quand même extraordinaire que, même avec les témoignages directs d'Alain Connes et de David Ruelle (1) sur son élimination programmée, on continue à raconter autant de conneries sur Grothendieck.
    Ce n'est pas le souvenir que m'a laissé cette vidéo. Par ailleurs j'ai cru comprendre que Grothendieck n'était pas non plus toujours très sympathiques avec ses collègues, ses élèves etc.
    si on avait créé une chaire d'écologie au Collège de France comme il le demandait, je pense qu'il serait parvenu à changer radicalement le cours des choses effectivement.
    Ça me semble bien naïf... mais après tout il n'est pas impossible que ce soit moi qui ait tort.
    fdp a écrit:
    Il faut savoir qu'il n'y a jamais eu de transition énergétique dans l'histoire humaine.
    Et pourtant en France aujourd'hui on n'utilise plus beaucoup les bœufs pour retourner la terre, les chevaux pour se déplacer, les bras des hommes pour puiser l'eau, scier les arbres et faucher le blé. Il y a au moins eu cette transition là.
  • Corto: A l'époque où on utilisait des boeufs on brûlait du bois pour se chauffer, voire du charbon. Il est bien connu que plus personne en France ne brûle de bois pour se chauffer de nos jours. B-)-
    Ce que tu appelles transition a pris une centaine d'années. Je ne suis pas sûr que l'humanité ait encore 100 ans devant elle pour ne plus utiliser d'énergie carbonée qu'on ne sait pas remplacer à grande échelle, d'autant plus si on continue à consommer encore davantage d'énergie.
    En 1970, combien d'appareils électriques possédait un Français? A comparer avec 2019. On s'est torché avec le rapport Meadows. :-D
  • A l'époque où on utilisait des boeufs on brûlait du bois pour se chauffer, voire du charbon. Il est bien connu que plus personne en France ne brûle de bois pour se chauffer de nos jours.

    J'ai parlé de bras d'hommes pour scier du bois, pas de chauffage au bois. "Ce que j'appelle transition énergétique", car c'en est une, (énergie animale)$\to $(énergie du pétrole) a bien eu lieu, pas partout dans le monde, certes, mais elle a eu lieu.

    Par ailleurs, et même si ce n'était pas le propos, le chauffage au bois constitue une énergie renouvelable qui produit peu de gaz a effet de serre : le CO2 libéré à la combustion d'une bûche est justement celui qui avait été capté par l'arbre pendant sa vie.

    Enfin (et ce n'est toujours pas le propos), tu parles de réduire l'utilisation d'énergie carboné puis de l'augmentation du nombre d'appareils électriques en France, mais la production électrique française est fournie à 72% par du nucléaire et 20% par du renouvelable, il reste 7% (avec les arrondis) pour les énergies fossiles.

    Bref, tu réponds souvent à côté, et dans tous les sens, quand ça t'arrange. Peu importe, comme Dom je ne vais pas continuer cette discussion avec toi. De toute façon c'est hors sujet.
  • Bonjour,
    FdP a écrit:
    Il est bien connu que plus personne en France ne brûle de bois pour se chauffer de nos jours

    N'importe quoi ! Sors de ta bulle citadine !!

    Cordialement,

    Rescassol
  • Rescassol: C'était du second degré. Même en proche banlieue parisienne des gens se chauffent (encore) au bois.
    La combustion du bois génère de fines particules qui vont se loger bien au fond des poumons des êtres humains.
    (cf. https://www.franceinter.fr/environnement/pollution-pourquoi-le-chauffage-au-bois-est-loin-d-etre-ecologique )
  • Dans les « A », on retrouve avec joie Claude Allègre, dont l'imposture de L'imposture climatique a été dénoncée très tôt et le Le Monde retrace les « flagrants dénis » – oui, le même pour qui « les maths sont en train de se dévaluer de manière quasi inéluctable. Désormais, il y a des machines pour faire les calculs. »

    C'est une liste très sérieuse.
  • Oui, c'est bien de rappeler le propos de cet homme, qui fut si nuisible, à propos des mathématiques, cela montre toute la profondeur de sa pensée .....
  • Je n'avais pas vu le message de Corto.
    Corto a écrit:
    Par ailleurs, et même si ce n'était pas le propos, le chauffage au bois constitue une énergie renouvelable qui produit peu de gaz a effet de serre : le CO2 libéré à la combustion d'une bûche est justement celui qui avait été capté par l'arbre pendant sa vie.

    A l'heure actuelle le problème est que nous devons diminuer drastiquement les émissions de gaz à effets de serre.
    Et comme déjà indiqué il n'y a jamais eu de vraie transition écologique: on a jamais abandonné brusquement une source d'énergie pour en adopter une autre. Par conséquent, encourager les gens à se chauffer au bois* alors qu'on ne réduit pas les émissions à effets de serre liées à l'activité économique humaine, entre autres, est tout simplement criminel. ::o

    *: les particules fines émises par la combustion du bois ont probablement des effets cancérogènes.
  • @Chaurien: les scientifiques de ta liste sont-ils également sceptiques sur l'effondrement mondial de la biodiversité ? Les forêts tropicales qui flambent en Afrique, Indonésie, Brésil ? La pollution des océans, le surpâturage, les activités minières, l'agriculture intensive ?
    Ce sont des mensonges n'est-ce pas ? On sait tous que l'on vit dans un paradis écologique.
    ...
  • Ah oui j'avais oublié le coup de "On a plus besoin de faire des maths puisqu'on a des calculatrices". Très fort !
    Presque autant que "À Rouen, l'air est pur."
    ...
  • Sans doute ce gougnaffier n'avait-il pas entendu parler de la constante de Grothendieck , mystérieusement liée à la non-localité quantique....

    Seul un homme qui ne s'intéressait pas aux nombres en tant que tels, et qui était notoirement mauvais en calcul, pouvait découvrir (en 53), une constante ... dont la valeur n'a longtemps pu être encadrée que de façon grossière ......

    C'est du lourd, hein ?

    Il peut être médaille d'or du CNRS, pour moi il occupe une place de choix dans mon panthéon personnel des traitres et des crétins ....
  • [Inutile de recopier un message présent sur le forum. Un lien suffit. AD]
    Math Coss a écrit:

    Je ne connais pas très bien Claude Allègre mais l'article du Monde que tu pointes est très mauvais car évidemment partisan, et de mauvaise foi. Remettre en cause un modèle scientifique n'a rien d'un flagrant déni, je ne suis pas grand connaisseur du climat planétaire, mais il me semble le doute est permis quand on parle d'un phénomène dont l'échelle nous échappe très largement.

    D'autant plus que nier l'origine exacte d'un réchauffement (en l’occurrence le CO2) n'a rien à voir avec nier les autres catastrophes écologiques de notre ère.
  • Claude Allègre n’était pas partisan quand il a écrit un livre bidon sur un domaine qui ne relève pas de ses compétences scientifiques… non, pas du tout.
    Je ne sais pas dans quelle mesure il était bienveillant, mais selon des bruits de couloir de Jussieu, il n’y était pas apprécié des masses.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Purple a écrit:
    D'autant plus que nier l'origine exacte d'un réchauffement (en l’occurrence le CO2)

    "L' "? Il devrait y avoir qu'une seule origine?

    L'homme ne rejette dans l'atmosphère que de l'oxygène c'est bien connu
    Ces rejets gazeux ne peuvent donc bien entendu n'avoir aucune influence sur le climat ::o (je précise que c'est du second degré)
  • df a écrit:
    Ce sont des mensonges n'est-ce pas ? On sait tous que l'on vit dans un paradis écologique.
    Math Coss a écrit:
    Le Monde retrace les « flagrants dénis »

    Je n'ai vraiment AUCUNE SYMPATHIE pour Claude Allègre, mais n'oubliez pas qu'il est médaillé d'or du CNRS....ce qui n'est pas donné à tout le monde...Sur la liste des lauréats, il côtoie Emile Borel, Henri Cartan https://fr.wikipedia.org/wiki/Médaille_d'or_du_CNRS.... et beaucoup d'autres scientifiques de ce calibre...Allègre n'est donc pas un nain de jardin en géophysique...

    Je ne vois donc pas en quoi son point de vue sur le climat serait moins pertinent que celui de Fifi Brindacier Greta Montagne de Thune qui prétend voir à l'oeil nu les molécules de CO2....

    Quant au Monde, je n'ai que faire de l'avis d'un "journal" qui est devenu la Pravda de la bienpensance écologauchobobo.....
    Liberté, égalité, choucroute.
  • « Les Français doivent cesser de considérer l'anglais comme une langue étrangère"

    (phrase prononcée à La Rochelle le 30 août 1997)
  • Claude Allègre n'a jamais été climatologue.

    A propos du GIEC, selon Wikipedia:
    Wikipedia a écrit:
    Le GIEC a pour mandat d'évaluer les informations scientifiques, techniques et socio-économiques disponibles, de façon neutre et objective en rapport avec la question du changement du climat. Le GIEC travaille à rendre compte des différents points de vue et des incertitudes, tout en dégageant clairement les éléments qui relèvent d'un consensus de la communauté scientifique. Il a donc pour mission d'« établir régulièrement une expertise collective scientifique sur le changement climatique. »

    Le GIEC n'est donc pas un organisme de recherche, mais un lieu d'expertise visant à synthétiser des travaux menés dans les laboratoires du monde entier, en fonction d'un problème précis, pour lequel les États, membres de l'ONU, l'ont mandaté.



    Donc ces gens s'appuient sur les recherches connues sur le sujet qui les intéresse.
    Je veux bien qu'on me détrompe mais toutes les évaluations de ce groupement semblent dégager un consensus qui ne présage rien de bon pour l'humanité.
    On peut continuer de se mentir. Il est vrai que si on a plus de soixante ans à ce jour on peut ne pas se sentir concerné par les effets catastrophiques qui vont frapper l'humanité dans les décennies qui vont venir.
    La question est clivante d'un point de vue générationnel: des jeunes sentent bien qu'ils vont se prendre en pleine face cette catastrophe annoncée tandis que les plus vieux hypocritement ont pour attitude: après moi le déluge, rien à faire de ces questions qui ne vont bientôt plus me concerner . :-D


    PS:
    J'espère que Greta va obtenir le prix Nobel de la paix cette année.
  • FDP a écrit:
    J'espère que Greta va obtenir le prix Nobel de la paix cette année.

    Cela ne m'étonne pas....Le gôchisme sociétal de @FDP se marie très bien avec l'ultralibéralisme cosmopolito-européiste...
    Choisis ton camp Kamarade !!!!!

    Remarque: En Allemagne, le sigle FDP désigne un parti politique ultralibéral en économie et "de gôche" sur les questions de société....Etonnant non ????

    FDP a écrit:
    Claude Allègre n'a jamais été climatologue.

    Et Fifi Brindacier, elle est climatologue peut-être...90810
    ....PNG 184.2K
    Liberté, égalité, choucroute.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!