Attali — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Attali

Voiçi un texte de Jacques Attali au sujet de l'enseignement des Mathématiques



http://www.attali.com/non-classifiee/les-maths-et-nous/

Réponses

  • Mouais , on nous parle des années 70 pour expliquer la baisse du niveau ces 20 dernières années...
  • Quel culot : se revendiquant comme "progressiste" il souhaite désormais une instauration de "la concentration, l’entêtement, la répétition, le par cœur". Bah oui. Il y est presque.

    L'autorité, la loi et l'ordre.***

    Mais voudra-t-il l'entendre ainsi ? Bah non.
    Il devrait nous sortir le couplet où les jeunes ont des choses à dire. La strophe où l'enfant construit lui-même ses apprentissages. Le ver(s) qui dénonce l'élitisme.

    Quel culot !

    [small]***Normalement, je devrais être catalogué dans les fascho, les "qui se renferment sur eux-même", les "réac", les "zemmouriens" ou autres "méchants pas beaux", après avoir prononcé ces mots.[/small]
  • Attali, c'est le gars qui a une opinion pour tout et surtout des opinions.

    Cela dit,
    Attali a écrit:
    Enfin, et peut-être surtout, en comprenant que l’apprentissage des mathématiques exige une série de qualités qui ne sont plus du tout de mode : la concentration, l’entêtement, la répétition, le par cœur, la capacité à reconnaître ses points faibles et à chercher à les améliorer, le travail en équipe pour se faire expliquer par d’autres pairs ce qu’ils ont compris avant vous. Toute une série de qualités que je définirai comme la capacité à faire un « investissement mental » et que la modernité discrédite, alors qu’elle glorifie les plaisirs furtifs, les succès sans effort, les réussites de hasard. Illusion, tant individuelle que collective.
    Il y a peut-être du vrai dans ce passage.

    Par contre,
    Attali a écrit:
    Et si nous sommes encore une des meilleures nations du monde en recherche mathématique, nous ne le serons bientôt plus, si nous continuons à glisser sur cette pente.
    Cela fait belle lurette qu'on sait qu'on n'a pas besoin que tous les lycéens aient un excellent niveau en mathématiques pour que la France produise de bons ingénieurs et des médailles Fields.
    Il y a tout de même des lycéens qui ont un bon niveau en mathématiques. Probablement bien assez pour pourvoir les emplois d'ingénieur etc.
    (je ne dis pas qu'on doit se satisfaire de la situation actuelle)
  • Dom:

    Je ne sais pas s'il faut lire ce passage comme tu le fais.
    Les mathématiques reposent surtout une discipline personnelle à mon avis.
    On voit bien qu'on ne peut pas imposer aux individus cette discipline.
    Il faut qu'ils en comprennent l'utilité et qu'ils l'acceptent de leur propre volonté.

    PS:
    Par contre, ce type est un dogmatique.
    Attali a écrit:
    En ces moments de Grand Débat, où on recherche des clés pour une meilleure société, plus juste et plus durable, créant les conditions de plus de bonheur, de plus de croissance et d’un meilleur environnement pour tous,

    Il n'a toujours pas compris que croissance et "durable", "meilleur environnement pour tous" sont incompatibles.
    Il est âgé il ne se sent sans doute pas concerné par les effets catastrophiques sur l'environnement (et donc sur la vie des êtres vivants, humains inclus) à venir de cette politique de croissance. Après lui le déluge.
  • Bonjour,

    A quoi Attila, major X ou ENS ou je ne sais quoi, a-t-il servi au cours de sa carrière ?

    A+
  • @ Pete.

    Création de la BERD.

    e.v.
    An apple a day keeps the doctor away ... As long as you aim well (Winston Churchill)
  • FdP a écrit:
    Cela fait belle lurette qu'on sait qu'on n'a pas besoin que tous les lycéens aient un excellent niveau en mathématiques pour que la France produise de bons ingénieurs et des médailles Fields.
    Il y a tout de même des lycéens qui ont un bon niveau en mathématiques. Probablement bien assez pour pourvoir les emplois d'ingénieur etc.

    Je trouve que tu t'avances vite; et ça m'étonne de lire ça sous ta plume. Il y a toujours des gens pour occuper des places; ça ne dit rien de la créativité qu'ils vont déployer.
  • Attali c'est pas ce conseiller dont la profession est de se tromper ? Ah non, je dois confondre avec Alain Minc !
    ...
  • En effet, tels les économistes, il est spécialiste pour expliquer pourquoi ce qu’il avait prédit jadis n’est pas arrivé aujourd’hui.
  • Fin de partie a écrit:
    Il n'a toujours pas compris que croissance et "durable", "meilleur environnement pour tous" sont incompatibles.

    Tout dépend de quelle croissance, on parle,

    si c'est de la croissance qui exploite et extrait de plus en plus de matière première pour produire des biens, sur une planète finie :

    Alors Fin de partie a raison.

    Mais si c'est de la croissance de la connaissance et de l'innovation pour produire des procédés (par exemple industriels et pharmaceutiques) et des biens de meilleure qualité, voire plus puissants, plus performants et plus efficaces, et nécessitant moins d'énergie et moins de matière première, voire des biens recyclables :

    Alors Fin de partie a tort

    Mais viendra peut-être, le jour, où l'on pourra extraire de la matière première, ailleurs que sur Terre :

    Ce moment ne viendra sûrement pas avant plusieurs siècles, or, pour le moment, des pays en voie de développement, sont en plein essor, et il est impossible qu'ils atteignent le niveau des pays occidentaux, vu que cela nécessiterait l'exploitation de plusieurs planètes comme la nôtre, si on ne change pas nos façons de produire et de consommer.


    Par ailleurs, concernant l'enseignement des mathématiques dans les années 70, en FRANCE :

    Voici un document, en pièce jointe :
  • Cantor-2:

    Attali est un financier quand il parle de croissance il parle de la croissance qui remplit les comptes en banque.
    La planète est malade et crève de cette idéologie de la croissance: produire* n'importe quoi pourvu que cela fasse fonctionner le crédit.
    Il n’y a que les fous et les économistes pour croire que nous allons pouvoir croître à l’infini.

    *ce qui va nécessiter d'extraire: saccager l'environnement.
  • Oui Attali, tout cela est réparable, et vous pourrez bientôt écrire un nouvel article intitulé Les maths et nous
    (il n'y a plus de problème si la petite verge n'est pas introduite).

    D'Attali il faut lire Bruits, une lumineuse réflexion sur ce qu'est la musique.
    Ah cette analyse d'un tableau de Bruegel, géniale !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!