Un type d'angle absent — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Un type d'angle absent

Bonjour,
Dans un cahier d'exercices de la classe de 6ème paru en 2013 chez Hatier et supervisé par un inspecteur académique, Agnès Duranthon, est proposé à la page 53 un exercice où, dans la première question, il s'agit sous des angles bleu, rouge, jaune, orange, vert et violet, de compléter les pointillés dans "Angle ..........."; les réponses attendues sont respectivement : plat, droit, obtus, aigu, obtus, aigu
Le titre que j'ai donné à cette discussion vous donne mon avis ; plus précisément, je me demande si ce type d'exercice ne risque pas de créer des réactions chez l'élève du type : "on n'a pas le droit de considérer des angles plus grands qu'un angle plat. Et pourtant de tels angles existent ! Je peux les dessiner facilement."
J'aimerais votre avis.
Cordialement.

Réponses

  • Modifié (14 Aug)
    Si je propose à mes élèves cet exercice, j'ajouterai à la fin la question suivante : quel type d'angle est absent dans cet exercice ? 
    et pourquoi pas un angle ramifié dépassant $2\pi$
  • @Said Fubini : bonjour. Qu'est-ce qu'un angle ramifié ?
  • Modifié (14 Aug)
    Un angle sur la surface de Riemann et pourquoi  pas un surdoué en 6ème !
  • On n'apprend plus les angles rentrants en CM2 ?
  • Ce n'est certainement pas dans les programmes. Comme depuis bien longtemps. Ce qui n'empêche absolument pas d'en parler...
  • @JLT : bonjour. Oui, je suis d'accord avec toi. La notion d'angle rentrant ne pose aucun problème, même à dix ans, et il est regrettable de faire l'impasse dessus. En tout cas, JE ne vois aucune raison de ne pas classifier les angles en d'abord deux familles, les saillants et les rentrants; ensuite, au sein des saillants , de classifier {angle nul, angles aigus, angle droit, angles obtus, angle plat}.
  • @kioups: bonjour. Dans tous les cas, qu'il en ait été question à l'école primaire ou pas, la classe de 6è me paraît l'endroit approprié pour fixer des idées raisonnables dans la tête de nos futurs Cédric Villani :), n'est-ce pas ?
  • D'ailleurs, juste après, dans l'exercice qui suit immédiatement, est proposé un polygone concave, où la notion d'angle intérieur rentrant prendrait tout son sens. Or, les auteurs se font un malin plaisir d'ignorer cet angle pour se focaliser exclusivement sur les angles intérieurs saillants. De quoi dérouter, je le crains, plus d'un élève...
  • Ah ben je suis d’accord ! Je dis juste que je n’ai pas le souvenir d’avoir vu les angles rentrants dans les programmes depuis que j’enseigne. Et je les ai toujours enseignés en 6eme.
  • @kious: oui mais il faut bien en parler puisque dès qu'on propose un polygone concave aux élèves, la notion s'impose d'elle-même, n'est-ce pas? 
  • Modifié (14 Aug)
    Oui, d'ailleurs un apprentissage des mesures entre 0 et 360 degrés par l'utilisation de la boussole n'est pas si compliqué que ça à mon avis.
    Après, historiquement, la plupart des rapporteurs ne mesurent que les angles entre 0 et 180...
  • Modifié (14 Aug)
    stfj a dit :
    @kious: oui mais il faut bien en parler puisque dès qu'on propose un polygone concave aux élèves, la notion s'impose d'elle-même, n'est-ce pas? 
    Si on parle d’un polygone concave, il vaut mieux parler des angles rentrants oui. Mais on en parle tellement rarement…
  • @kioups : peut-être mais dans le livre de madame l'inspecteur, il y a justement un polygone concave juste après l'exercice où cette notion est soigneusement tue. :)
  • D’une part, l’inspectrice n’a probablement pas feuilleté tout le manuel. D’autre part, c’est le rôle du prof de faire son cours. Et de compléter le manuel si nécessaire…
  • DomDom
    Modifié (14 Aug)
    Un inspecteur qui supervise un manuel scolaire, ça n’apporte aucune garantie. Vraiment aucune. 
    Je suis d’accord : les angles rentrants devraient être vus en 6e avec la notation « chapeau à l’envers ». 
    On a eu une discussion là-dessus. 
    On est « presque » (pincettes quand même) arrivé à un consensus en évoquant justement un quadrilatère que des élèves pourraient dessiner, en étant concave. 
    Quant aux rapporteurs, je me dis depuis trois ou quatre ans seulement qu’ils seraient davantage compris (je parle de leur utilisation) s’ils étaient des disques gradués de 0° à 360°. 
    En effet, le demi-disque ET les graduations dans les deux sens, ça complique énormément. 
    Par exemple, il suffit d’utiliser de simples règles graduées dans les deux sens (c’est plutôt rare mais ça existe) pour s’apercevoir que la simple mesure d’un segment peut mettre en échec plusieurs élèves, pourtant « pas mauvais ». 
  • désolé si mon post est un duplicat. Tout à fait d'accord avec ce que tu écris, @Dom
  • J’ai utilisé un rapporteur circulaire dans un collège et effectivement, ça fonctionne mieux ! Avec des élèves globalement faibles pourtant.
  • @kioups : merci , bon à savoir. :)
  • Il vaut mieux ne pas utiliser de manuel.....
    Liberté, égalité, choucroute.
  • Modifié (14 Aug)
    Quand on change de bahut chaque année, désolé mais je n’ai que 24 h dans une journée.
    Sinon oui, je milite pour les rapporteurs complets depuis un moment.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Au sujet des manuels : avec un peu d’expérience et des fichiers accumulés depuis des années, l’absence de manuel devient aisé, me semble-t-il. 
    Ce n’est pas très écologique… certes. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!