Doctorat — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Doctorat

Bonjour à tous
J'ai bientôt fini mon M2R en math appli, je voudrais continuer en thèse, cependant pour diverses raisons je n'ai pas pu candidater comme il faut pendant la période où il y avait tous les financements de disponibles. Il me reste quelques espoirs mais je prépare un plan B.
j'ai pensé à enchainer direct avec un autre M2R puis postuler à des thèses. Mais étant donné que je fais un stage en entreprise qui se termine en décalé (environ 2 mois) par rapport à la rentrée de la plupart des M2 j'ai tiré un trait sur cette possibilité.
Donc j'ai pensé à 2 choix.
- Postuler  à des thèses l'année prochaine (qui débuteront rentrée 2023)
- Faire un autre  M2R à la rentrée 2023 puis chercher une thèse l'année d'après
Je préfère le premier choix donc ma question est la suivante.
 Est-ce que ça pénalisera beaucoup mon dossier si je fais une année sans maths "académique" et que je postule pour une thèse ? (je compte travailler entre temps et faire des maths de mon côté mais ce n'est pas la même chose que de sortir tout frais d'un M2).
Je suis à l'écoute aussi si vous voyez d'autres alternatives.
Merci pour votre attention.

Réponses

  • Modifié (11 Aug)
    Ce n'est pas issu d'une statistique officielle, mais j'ai l'impression que les laboratoires de recherche sont demandeurs de candidats doctorants (il n' y a pas assez de doctorants globalement, mais il y a trop de docteurs pour le nombre de postes de chercheurs / maîtres de conf disponibles bref).
    Donc si tu es motivé pour faire une thèse et intéressé par les maths, tu trouveras à mon avis une thèse sans problème (évidemment tout dépend d'où tu souhaites effectuer ton doctorat).
    Les thèses ne démarrent par ailleurs pas nécessairement en septembre.
    Autre info, en général, les directeurs de thèse aiment bien encadrer l'étudiant.e en stage avant de la.e lancer sur un doctorat.
    Bon courage !
  • Merci pour ta réponse.
  • Modifié (13 Aug)
    Est-ce que ça pénalisera beaucoup mon dossier si je fais une année sans maths "académique" et que je postule pour une thèse ?

    Hum, si tu as le moyen de demander aux personnes du labo où tu comptes faire ta thèse, ce serait mieux. Voire de discuter dès maintenant avec des encadrant.e.s éventuel.le.s. Il y a des facs où la concurrence (au niveau de l'attribution des bourses de thèse) est très rude parmi les étudiant.e.s qui viennent fraîchement d'avoir leur M2, donc...

    @skazeriahm : Je connais quelqu'un qui a eu de (très ?) bons résultats en M2 l'année dernière, qui voulait vraiment faire une thèse, qui a postulé à plein de bourses et qui n'a rien eu. C'est mon seul écho récent, et il va plutôt dans le sens contraire au tien !

  • @Georges Abitbol  : ce n'est pas contradictoire, et la raison est politique.
    Le système est beaucoup trop fragmenté pour que les candidats puissent estimer leurs chances de succès sur un poste donné.
    C'était finalement beaucoup plus clair avant, où en gros c'était le parcours académique qui déterminait ton éligibilité à une bourse, assez indépendamment du sujet choisi.
    Les postes des écoles doctorales sont encore assez lisibles, avec pas mal de transparence, mais ce n'est qu'une petite proportion des bourses.
  • Modifié (13 Aug)
    aléa a dit :
    C'était finalement beaucoup plus clair avant, où en gros c'était le parcours académique qui déterminait ton éligibilité à une bourse
    @aléa   Ce n'est plus le cas maintenant ?
    Et par curiosité, les postes de chercheurs/ maître de conf sont très peu nombreux est-ce que c'est juste en France (et en math ?) ou bien dans tout les pays ?
  • Modifié (13 Aug)
    >Et par curiosité, les postes de chercheurs/ maitre de conf sont très peu nombreux est ce que c'est juste en France(et en math?) ou bien dans tout les pays?
    C'est juste en France parce que dans les autres pays, il n'y en a plus du tout  :smiley:
  • Ce n'est pas très réjouissant :/
  • Modifié (13 Aug)
    Avant, les bourses étaient les bourses de l'école doctorale, qui étaient plus ou moins considérées comme les bourses du M2 (ou du DEA pour les plus anciens), l'attribution des bourses à des non-locaux faisant plutôt figure d'exception.
    Le deal, c'était en gros, sois-bien classé dans ton M2 et tu auras une bourse, l'opportunité du sujet, la qualité de l'encadrant, jouant un rôle pas nul, mais quand même peu important.
    Aujourd'hui, les sources de financement sont diverses, avec notamment des bourses affectées à des sujets, avant même que des candidat(e)s sur ces sujets soient connu(e)s.
    Dans l'ancien système, l'idée de candidater sur un sujet n'avait simplement pas de sens, puisque c'était l'existence d'un thésard potentiel qui faisait qu'un directeur créait un sujet pour lui.
    Aujourd'hui, le fonctionnement officiel est que les thésards viennent au service d'une politique scientifique qui a besoin que des sujets soient traités. La réalité est bien évidemment plus complexe, et beaucoup de postes officiellement ouverts à tous sont en réalité fermés.
  • Ok je vois, merci pour vos réponses.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!