Le plus simple des sangakus — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Le plus simple des sangakus

Modifié (8 May) dans Histoire des Mathématiques
Bonjour
Auriez-vous le nom et la date de ce Sangaku.
Nom de la préfecture avec la date car la plupart sont anonymes.
Je ne cherche pas à savoir comment le faire.
C'est le plus simple mais je ne connais pas son histoire.
Il est possible aussi qu'il soit occidental de la fin de l'empire Romain mais je ne connais pas sa date (ni son auteur).

Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.

Réponses

  • ...ou alors comment on peut appeler cette suite (infinie) de cercles ?
    Ceci dit c'est forcément très ancien car cette suite de cercles est très simple à écrire 
     
    Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
    Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.
  • Modifié (8 May)
    Je me dis qu'en joignant un fichier de type .ggb (chose plus descriptive que l'image laissée ici précédemment) quelqu'un va savoir le nom de ce sangaku mais le bouton "attach file" puis "choisir un fichier' ne trouve pas mon fichier de type .ggb dans mon dossier
    Tout ce passe comme si il n'existe pas de fichier de type .ggb 
    De la même manière il est impossible de glisser le fichier (il ne glisse rien du tout).
    Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
    Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.
  • comme je n'arrive pas à joindre le fichier de type .ggb
    Oublions ça 
    La figure ci-dessous montre l'inversion (par rayons vecteurs réciproques) de la droite et des cercles de ce sangaku
    En inversant on obtient un autre sangaku
    En fait le sangaku initial est à la fois le plus simple et permet (par inversion) d'en obtenir d'autres plus compliqués
    Par conséquent à mon avis c'est lui le plus ancien et forcément le plus connu mais je ne suis ni nippon ni mathématicien 
    Je ne suis pas en mesure de connaître son nom 
     
    Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
    Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.
  • Merci Ludwig
    Alors ce sont des "cercles de Ford"  (les cercles en noirs)
    Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
    Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.
  • Voir aussi le livre Sangaku de Géry HUVENT, page 60 : 
    Le sangaku le plus célébre. La tablette date de 1824. Elle est exposée dans la préfecture de GUNMA.

  • Merci Ludwig
    C'est exactement celui-là
    Les trois cercles de 1824 de la préfecture de Gunma
    Je très étonné car j'étais persuadé qu'en fait ça datait de l'empire Romain
     (et que c'était romain mais voilà c'est pas romain ni même d'Europe)

    Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
    Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!