Demande de conseils pour reconversion ingénieur — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Demande de conseils pour reconversion ingénieur

Bonjour, 

J'ai 42 ans, je suis actuellement ingénieur en informatique
Je suis passionné de mathématiques depuis le collège. J'ai fait MPSI/MP* 5/2 et l'ENSIMAG à Grenoble (où il y avait pas mal de maths :p)  Je me suis tourné vers le métier d'ingénieur devant la promesse d'un bon salaire et de continuer à faire des maths. Mais meme si j'ai travaillé dans la finance et le machine learning, j'ai toujours été frustré par le manque de maths et j'ai continué à en faire de mon côté et à donner des cours bénévoles dans mon entourage. 
Ce que j'aime le plus dans mon métier d'ingénieur c'est quand je clarifie, j'explique, je forme, je coach les jeunes. J'ai pensé au métier de prof de maths très régulièrement.


Aujourd'hui je souhaite franchir le cap.
Je me prends 2 ans de demission/reconversion pour devenir professeur de mathématiques.
J'ai pas mal lu de témoignages et j'ai une personne de mon entourage qui a fait le meme parcours que je vais vous exposer
Mais j'ai besoin d'autres avis et je me pose des questions.

Pour l'instant je suis parti sur : 
première année :
    -1 an de preparation CAPES externe à la maison, et anticiper l'agrégation en revoyant programme prépa, et assister aux oraux de l'agreg. 
    - Faire des vacations pendant cette 1ere année pour me mettre dans le bain 
deuxième année
     -Si j'ai le CAPES, demande de report de stage et 1 an de prépa agreg externe à Sorbonne Sciences.

Questions : 
- Est-ce un bon timing ?
- Dois-je quand même essayer de passer agreg externe dès la première année? Le louper a t il une quelconque incidence pour la future carière?
- Quels sont les meilleurs support pour preparer le CAPES externe seul?
- Quels sont les meilleurs supports pour anticiper l'agrégation avant l'année de prépa?
- Si je loupe l'agreg externe je dois commencer mon stage de CAPES ?

Merci beaucoup pour votre aide.
Mots clés:

Réponses

  • Bonjour.

    Tu n'as rien à perdre à passer l'agreg la première année. Même si tu es très faible, tes notes seront oubliées l'année suivante. 
    Et effectivement, si tu as un report de stage, au bout d'un an tu dois y aller.
    Je n'ai rien à dire sur tes deux autres questions. 

    Cordialement 
  • Modifié (9 Apr)
    Salut PurpleJay
    Trois choses.
    1. Entièrement d'accord avec gerard0. Nous avons des parcours proches, L'ENSIMAG était sélective en 2000. De deux choses l'une :
    -  soit tu te plantes la première année à l'agreg et tu as vu et fait des oraux, des écrits, compris le système (les mallettes, les tirages, la posture du jury...) et tes résultats seront oubliés par l'administration.
    - Soit tu réussis et tu... viens juste de gagner un an ou alors tu vises un classement TOP 50 la deuxième année en faisant tapis et en remettant tout en jeu... Ou tu demandes un report pour faire une thèse...
    2. Je ne mettrais perso aucune énergie à préparer le CAPES.
    3. J'ai fait une vidéo pour donner des conseils sur l'agrégation avec ton type de parcours (enfin moi je l'ai passé en candidat libre parce que je n'ai pas arrêté de travailler pour la préparer), elle a été vue 5000 fois. Tu prends ce que tu veux, tu laisses le reste des conseils.

    Si tu as des questions tu peux me contacter en MP on peut caler un point téléphonique rapide.
  • Modifié (9 Apr)
    Bonjour,
    question bête : pourquoi ne pas essayer de vous rapprocher de l'ensimag pour y enseigner ?
    Bonne journée
    F.
    PS. Je n'ai aucune idée du statut des enseignants en école d'ingénieurs.
  • Modifié (9 Apr)
    En général pour enseigner en école d'ingénieur il faut soit être maitre de conf, soit être recruté sur un poste de prag (et être agrégé donc).
    Mon conseil si tu vises l'agrégation : prépare la dès le début, et va passer le capes à la fin de la 1ère année. Comme l'a dit un autre intervenant, tu n'es pas à l'abri d'une bonne surprise, et tu pourrais avoir l'agrégation dès la première année.
    (J'ai fait plus ou moins le même parcours de reconversion que toi).
  • Modifié (9 Apr)
    Même agrégé tu enseigneras en collège ou lycée. Alors réfléchis bien avant de quitter ton métier. À ta place, je resterais où je suis parce si tu crois qu'en collège ou lycée tu assouviras ta passion d'expliquer... Tu feras plus de discipline que d'enseignement pour un piètre salaire.
  • Modifié (9 Apr)
    @PurpleJay  En Finance, Macgine Learning,  tu dois avoir le statut de Director ou de Managing Director, dans ta banque d'investissement.
    Tu renonces à un salaire considérable, et même temsp, tu dois avoir accumulé beaucoup de patrimoine. Donc ton niveau sera toujours beaucoup plus élevé qu'un enseignant classique.
    Concernant le niveau en mathématiques en banque, il peut être élevé. Il y a des docteurs en mathématiques appliquées qui travaillent. Il y a des postes en recherche quantitative,  qui sont  pris par des docteurs qui ont  fait des thèses remarquables.
    Le manque de mathématiques n'est-il pas dû à ton poste particulier ?
    De quel niveau sont les mathématiques que tu faisais ? Par exemple, quels articles de recherche est-ce que tu implémentais au quotidien ?
  • Modifié (9 Apr)
    Je rejoins @chanig . C'est passionnant d'expliquer , même à des élèves de 6e et de 5e les notions au programme. 
    Sauf que le temps à expliquer et à faire apprendre est inférieur au temps passé à discipliner les élèves.

    Après, à l'Inspe, j'ai vu des ingénieurs venir se reconvertir : 
    - sot après la sortie d'école
    - soit après une activité professionelle
  • Je ne reviendrai jamais en arrière car pour avoir été cadre (équipe de 40 personnes en responsabilité, etc...) pendant près de 10 ans, je sais que le métier de prof est bien mieux pour rééquilibrer vie perso-vie pro. Après, chacun son avis !

    On gagne certes moins à la fin du mois mais le taux horaire est quasi iso au final (selon mon expérience) et si t'es agrégé, et bien c'est encore mieux !

    Tu peux passer le 3em concours capes aussi !
  • Merci pour vos réponses très intéressantes et rapides !!

    @Juggleforlife : 
    - Je suis d'accord, le but est de se mettre dans l'agreg dès la première année. Donc autant la passer si ca n'a pas d'incidence.
    Quand tu dis ne mettre aucune énergie pour le CAPES. Je passe quand même le concours ?Il y a quand même des spécificités pour les oraux à bosser ?
    - Merci pou la proposition de contact, je te MP

    @malavita
    Bonne idée pour l'ENSIMAG. Je n'habite cependant plus à Grenoble, à voir..

    skazeriahm:
    D'accord aussi sur cette idée de passer l'agreg dès la première année.
    Peux-tu juste décrire comment tout ca c'est passé pour toi ?

    @chanig:
    Oui bien sur je suis conscient de ce que tu décris sur l'état de l'éducation et les problèmes de niveau et discipline vis à vis du salaire. C'est d'ailleurs pour cette raison précise que ca fait 15 ans que j'attends de franchir le cap et que je dépéris dans mon boulot d'ingénieur.
    Aujourd'hui je veux vraiment essayer, tester jusqu'au bout de cette vocation. Il ne sera jamais trop tard pour redevenir ingénieur si c'est insupportable. 

    @zestiria
    Effectivement, j'ai mis de l'argent de coté grace au primes et salaire d'ingénieur qui me permet de garder un niveau de vie acceptable.
    Par rapport aux maths en entreprise : soit c'est de l'application, soit c'est de la recherche.
    Je ne suis pas fait pour la recherche (j'aime enseigner, animer) et l'application ne m'intéresse pas.

     @Jaymz:
    A enfin quelqu'un qui ne regrette pas ! Quel concours as-tu passé pour le changement?
    Quel différence y a t il entre le troisième concours du CAPES et le concours externe pour mon cas?
  • Modifié (9 Apr)
    Brièvement : j'ai l'impression que j'étais dans une situation similaire à la tienne (quelques années d'exercice comme ingénieur après de longues études de maths). Je dépérissais dans mon métier, exactement comme tu l'as formulé toi-même. Retrouver les bancs de la fac, les bouquins de maths et la préparation du concours a été un bain d'oxygène l'année dernière, ça a bien marché pour moi.
    Après cela a débuté l'année de stage et c'est un autre épisode :-) Si tu veux plus d'infos ou des conseils on peut se parler en privé.
  • Modifié (9 Apr)
    Commence par essayer contractuel pour voir si le métier te plait, enseigne en collège est très difficile de nos jours. 

    Je ne vois pas comment tu comptes faire une prépa agreg externe avec un niveau MP* il te manque la L3 et le M1 tu n'as pas les yeux plus gros que le ventre ? 
  • Modifié (9 Apr)
    Comme tu as déjà acquis de l'experience, tu peux toujours revenir dans une banque. Tu peux revenir si  l'enseignement ne te convient pas. 

    Moi c'est le contraire, après une année de stage, comme certifié stagiaire, j'essaie de me reconvertir en finance quantitative.
    J'ai vu un polytechnicien qui travaillait à la Société Générale, comme quant (en gestion des risques ?) obtenir un poste en CPGE, à Paris.
    Il y a aussi des X / Mines, des femmes, qui après une carrière en corporate, vont enseigner dans des établissements privés de l'Ouest Parisien.

  • Zestiria s'intéresse beaucoup au monde du travail, mais il refuse toujours de franchir le pas et d'entrer dans ce monde mystérieux.
    OShine est un prof de collège qui a eu son diplôme dans une pochette surprise.
    Ne te laisse pas distraire par leurs interventions.
    Bon courage.
  • Pour une fois Oshine donne un bon conseil : essaye, si tu peux, de faire des vacations pour voir si le métier te plait.

     Pour le 3eme concours, si tu l'obtiens, tu es certifié comme avec l'externe mais il est fait pour les gens comme toi, qui ont bossé au moins 5 ans dans le privé. Il y a une seule épreuve écrite et une seule orale donc moins de boulot de prépa. Fais un tour sur devenirenseignant.com, il y a pleins d'infos !
  • Modifié (9 Apr)
    OShine a dit :
    Commence par essayer contractuel pour voir si le métier te plait, enseigne en collège est très difficile de nos jours.
    Je ne vois pas comment tu comptes faire une prépa agreg externe avec un niveau MP* il te manque la L3 et le M1 tu n'as pas les yeux plus gros que le ventre ? 
    C’est exactement ce que je cherche à savoir.
    N’est-ce pas trop ambitieux et comment puis-je faire pour avoir l’agrégation ext en 2 ans.
    Par exemple je pensais à 
    - prendre un an pour me remettre à niveau L3/M1 en parallèle d’essai en contractuel et passer l’agrégation « pour voir »
    - puis la deuxième année faire une prepa agreg
    Ça ne te semble pas réaliste ?
    Que proposerais tu comme alternative ?
  • Le 3e concours permet un reclassement avantageux.

    Pour découvrir le métier, il est possible aussi de faire un master MEEF (metiers de l'enseignement) où il y a des stages.
    Et la manière la plus rapide est de postuler comme contractuel pour la rentrée.
  • Modifié (9 Apr)
    C'est-à-dire reclassement avantageux ?
    Oui j'en suis aussi convaincu  je vais m'inscrire en contractuel pour la rentrée.
    [Inutile de reproduire le message précédent. AD]
  • Tu récupéres de l'ancienneté, tu démarres sur la grille avec quelques années d'ancienneté en plus.
  • Modifié (9 Apr)
    Pourquoi tu vises absolument l'agrégation externe ? Si le métier d'enseignant te plait tu peux passer le capes et tu verras après pour l'agreg.
    Après si tu es très fort, ça se trouve tu auras l'externe en 2 ans... Il y a toujours des personnes très douées qui ingurgitent et comprennent beaucoup de choses en très peu de temps. Ce n'est pas du tout mon cas.
  • Dans ton entreprise, tu as des collègues, qui font de la recherche quantitative, ont fait une thèse ?
    Leur niveau est très au-dessus des autres quants ? 
  • Vu ton parcours et si tu aimes les maths comme tu le décris, préparer l'agreg sera une bonne chose pour toi, et tu as de bonnes chances de l'avoir en la préparant. Oublie les conseils d'OShine.
  • PGPG
    Modifié (9 Apr)
    Bonjour @PurpleJay
    Vu ce que tu envisages, je pense que
    1- S'inscrire au CAPES est une bonne idée.
    2- La meilleure préparation à mon sens
         - Traiter plusieurs problèmes d'écrit, pour voir où tu en es mathématiquement ; attention ! les épreuves ont changé cette année ; les énoncés sont disponibles sur le site du jury.
         - Pour l'oral, prendre (rapidement ?) connaissance des programmes d'enseignement de collège+lycée+BTS.
         - Lire (rapidement ?) un ou deux rapports récents du jury (disponibles sur le site du jury du CAPES de maths).
           Tu aurais à préparer une leçon et une séance d'exercices sur un thème donné (modalités sur le site).
    Le niveau n'est pas très élevé, et je suis d'accord avec beaucoup d'intervenants qui disent qu'un niveau de MP devrait suffire en général.
    3- L'agrégation externe ? puisque tu es titulaire d'un diplôme d'ingénieur, c'est règlementairement possible de s'inscrire.
       Cela te fera toujours au moins un entrainement.
    4- Concernant des vacations dans le secondaire (CDD de contractuel en fait), je suis plus réservé ; d'un côté, se frotter aux réalités du terrain peut être utile pour toi, et serait un plus à l'oral du concours ; d'un autre côté, tu y laisseras de l'énergie et tu perdras un temps précieux qui te serait bien utile pour la préparation. À toi de voir.
    Une remarque pour terminer : l'enseignement n'est pas un long fleuve tranquille !
    Bon courage.
    PG
  • @PurpleJay : Tu es sorti d'une bonne école d'ingénieur et tu as continué à faire des maths depuis donc tente l'agreg !
    Être agrégé permet d'éviter plus facilement les établissements difficiles et le salaire est correct.
    Tes compétences en informatique pourraient même t'ouvrir des portes (dans l'enseignement supérieur par exemple).
  • Modifié (10 Apr)
    Si tu ne vises pas le classement, je suis effectivement d'avis que ça ne te coûte pas grand chose de tenter l'agrégation.
    Tu te feras davantage plaisir à la préparer que le CAPES où la partie disciplinaire, qui était déjà fortement réduite, va bientôt passer sous le niveau auquel tu seras amené à enseigner (j'exagère un peu, mais c'est tout de même le carnage), et avec un peu de bol tu pourrais l'avoir même sans tout maîtriser.
    Il n'y a, me semble-t-il, pas de mémoire quant au fait d'avoir loupé le concours. En revanche, il était (est ?) exact que si tu vises un classement (pour éventuellement passer un jour en prépa), les inspecteurs ont la "fâcheuse" tendance à retenir le premier classement que tu as eu en étant reçu.
  • Et pourquoi ne pas préparer l'agrégation d'informatique ? Des perspectives peut-être rapides en prépa en plus.
  • Regarde les programmes de l'agreg de maths et d'info, et, si cela t'intéresse, présente les deux !
  • Merci à tous pour vos messages.

    L'Agreg d'informatique ne m'intéresse vraiment pas. C'est bien mon problème, je n'ai jamais vraiment accroché à l'informatique.

    Je vais donc faire seul une année de remise à niveau Prepa/L3/M1.
    Je vais également passer le CAPES troisième concours (effectivement bien adapté pour mon cas.) et faire un report de stage si je l'ai pour passer l'agreg externe.
    Je souhaite faire des vacations pendant cette première année mais c'est sur qu'il ne faut pas que ca me prenne tout le temps.

    Je vise le classement en agrégation car je rêve d'enseigner en classe prépa ou université.
    Donc vaut mieux que je me présente la deuxième année seulement, pour éviter le risque de l'avoir par chance avec un petit classement :dizzy:

    Quelques questions

    Vous pensez que je peux être accepté en prépa agreg vu mon profil ?

    Que me conseilleriez vous comme support pour la remise à niveau Prepa/L3/M1 ? 
  • Modifié (11 Apr)
    Tu seras accepté sans problème en prépa agreg à mon avis.
    Pour info le programme de l'agrégation est de niveau essentiellement L3. Donc quand tu te poses la question du support pour la remise à niveau, tu te poses en creux la question du support pour la préparation à l'agrégation :-) et là tu verras que c'est une question récurrente pour tous les agrégatifs, quels livres utiliser.
    La réponse est toujours la même : d'une part certains bouquins sont des classiques qui semblent plus ou moins incontournables, d'autre part c'est à chacun de faire son choix en feuilletant et en sélectionnant les bouquins avec lesquels il se sent à l'aise.
    Ma suggestion pour commencer : les Maths en tête de Gourdon et le Préparation agrégation de Beck
    Je les trouve bien écrits et couvrant une grosse partie du programme d'algèbre et d'analyse (il y a peu de preuves pour les résultats "élémentaires" par contre)
    Bon courage.
  • Modifié (12 Apr)
    Anecdote : Vincent Beck (ENSPE aux dernières nouvelles - comme quoi on y trouve des gens bien) m'a expliqué que l'idée de départ est venue d'un des co-auteurs du livre qui voulait quitter son boulot d'ingé pour se reconvertir en prof. Il fallait expliquer/concentrer.
  • Modifié (19 Apr)
    Hello
    J'ai fait une reconversion en tant qu'ancien ingénieur, en partant d'un mini niveau (prépa intégrée toute naze) jusqu'à l'agreg.
    J'ai lu le fil de travers mais perso, pour avoir fait le chemin, voilà les plus gros points de ce que j'ai fait/regretté.

    - J'ai passé beaucoup de temps à l'année 1 à travailler des trucs spécifiques au Capes pour me rassurer d'avoir au moins un truc, finalement je l'ai eu très largement et j'ai regretté d'y avoir tant investi (prépa oral 2 par exemple etc)
    - J'ai essayé de faire des choses trop dur à l'année 2 style L3/M1 alors que je n'étais pas solide sur le programme de prépa. C'était trop pour moi, mélanger révisions sup/spé + Lebesgue + Corps + Analyse complexe +  Géométrie + Option etc... Bref j'ai explosé et finalement je ne savais rien faire.
    À l'année 3, j'ai repris les bases tout en me concentrant sur seulement qq trucs L3/M1 que j'aimais bien (j'ai bourriné les groupes et les probas) et c'est passé.

    Tu liras 1000 trucs différents sur ce forum, et au final tout dépend de ton profil / niveau réel de maths.
    Mais si tout était à refaire, je passerais moins de temps sur le capes, moins de temps sur des trucs de M1 qu'au final j'étais incapable de présenter à l'oral et beaucoup plus de temps à faire des exos de sup et de spé faciles (style Delauney, mon, gros gros coup de cœur ou alors les basiques des Gourdon) encore et encore qui tombent sans cesse aux écrits et qui se réutilisent partout dans les exemples pour les leçons d'oral (mon agreg, je l'ai eu à des exemples bien travaillés que l'on m'a demandé de redémontrer à l'oral) 

    Pour finir et parler un peu du métier, c'est dur, vraiment dur, plus dur que ce que tu t'imagines même si tout le monde te dis que ça va être dur. Pourtant, je ne regrette absolument pas, il y a aussi beaucoup trucs chouettes et tous les profs qui se plaignent sans cesse n'ont aucune idée de ce à quoi peut ressembler la vie en entreprise. Donc au vu de ta réflexion, fonce !
    Bon courage.
  • Mince, je viens de lire ton dernier poste... J'ai vraiment trop lu de travers..

    Si tu vises un classement, oublie ce que j'ai raconté. Il va falloir être super au point sur tout le programme L3/M1...
    Je laisse quand même le post à tout hasard, ça pourrait servir à d'autres.
  • Merci @Yaourt pour ce témoignage vraiment très instructif.
    Combien de temps consacrais tu aux révisions pendant ces années là (tu avais un boulot?) ?

    Effectivement, vu les différents témoignages je compte bien reprendre à la base (sup/spé) jusqu'à pouvoir bien cerner L3/M1, la première année.
    La deuxième année je vais essayer de faire une prépa agreg si ils veulent bien de moi :D , pour mettre toutes les chances de mon coté.
  • Modifié (19 Apr)
    @ Purplejay : je t'avais préparé un (très) long mp fort détaillé, mais comme je n'ai pas reçu de remerciement pour le premier que j'avais déjà pris la peine de t'envoyer, finalement je l'ai supprimé ...
    En public, où l'on écrit nécessairement moins de choses personnalisées, je dirais que si être reçu à l'agrégation n'est pas nécessairement très compliqué (actuellement en tout cas), les premières places sont très chères, et comme tu n'as sans doute pas de thèse,  mieux vaut encore plus faire un carton.
    Car si bien entendu il y a plein de critères pour devenir prof de prépa, celui de la thèse et du classement en font partie et il te manque le premier (après on peut aussi être en prépa sans thèse ni bon classement, mais il faut avoir un peu plus de bol).
    Or, tu vas te retrouver face à une centaine de Normaliens qui, même s'ils ne préparent pas tous l'agreg, ont démontré être brillants aux concours difficiles et ont continué à faire des maths sérieusement après, ainsi que d'autres, non normaliens. Bref, viser le top 40 (par exemple) ce n'est pas une sinécure, et il ne faudrait pas sous-estimer le travail que cela demande si tu vises l'agreg dans un bon rang.
    De mon point de vue, avoir l'agreg dans un très bon rang se fait de la manière suivante :
    - première étape, réviser l'ensemble du programme de MP*. Dès ce stade, les Gourdon sont tes amis. Suivant le niveau que tu avais, et surtout ce qu'il t'en reste, ça peut prendre plus ou moins longtemps. A ce stade, tu peux regarder des sujets de l'agreg interne, et passer au stade 2 lorsque tu es à l'aise sur des sujets de l'interne (certains sont parfois plus difficiles).
    - passer ensuite une année pleine sur le programme de L3 au sens large (l'agreg est à peu de choses près une L3 renforcée) et les quelques incursions dans le programme de M1 présent à l'agreg (distributions, représentations linéaires des groupes) durant la même année. Ne pas oublier d'entretenir le programme de prépa. Je pense que cela prend une bonne année pleine si on vise un bon rang.
    - arriver avec cela de (plus ou moins) prêt l'année de prépa agreg. De mon point de vue, l'année de prépa agreg sert surtout à prendre de la hauteur sur le programme que l'on est censé déjà avoir vu, éventuellement faire quelques révisions et combler quelques lacunes, et bien entendu préparer les épreuves qui sont spécifiques.
    J'ai quelques connaissances,  comme moi,  non normaliennes  et dans le top 20, et nous avons tous eu une stratégie qui ressemble plus ou moins à celle-ci.
  • Bonjour.

    Vu ton profil, le capes sera une formalité (tu fais juste attention à rester à l'écoute du jury et tu fais ce que l'on te demande aux oraux).

    En ce qui concerne l'agreg c'est plus délicat. L'agreg de maths reste un concours où, je pense, il y a une très forte cooptation.
    Certains parlent même de "secte des agrégés" (y compris certains IPR). Le succès du premier coup n'est pas garanti, même si tu as des "billes".
    Ton rang à l'agreg aura probablement peu d'influence sur la suite de ta carrière si tu n'es pas déja en contact avec un IG (ou un recteur vu que les IG vont disparaitre en 2023).

    Pour le report de stage, fais attention: ce genre de privilège est de plus en plus rare (et de plus est très variable en fonction des académies).

    Ensuite comme le mentionnent certains membres du forum tu risques de tomber de très, très haut lorsque tu vas voir ce qu'est vraiment un poste dans le secondaire. Tu risques de ne pas transmettre grand chose si cela est ta "passion".
    Maintenant tu ne peux plus dire que tu n'étais "pas au courant". 

    Bon courage!
  • Modifié (21 Apr)
    > L'agreg de maths reste un concours où, je pense, il y a une très forte cooptation.
    Certains parlent même de "secte des agrégés" (y compris certains IPR). Le succès du premier coup n'est pas garanti, même si tu as des "billes".

    Un concours vraiment basé sur du disciplinaire et des présentations un tant soi peu claires et propres, à "forte cooptation" ? La "secte des agrégés" ??

    Autant oui des agrégés ne se sentent plus péter avec leur réussite au concours, autant le concours en soi est je trouve on ne peut plus sérieux, et relativement transparent sur ses exigences.
    Ceux qui réussissent le concours sont ceux qui ont réussi à faire des mathématiques avec une base de connaissances suffisante et une présentation assez potable. On est loin d'un bachotage de contenu issu de lubies, d'un vocabulaire hors-sol à devoir recracher, ou d'épreuves où il faut se vendre et où le bagou fait le gros des choses (comme ce qu'est devenu le capes de maths par exemple).

    Le site du jury fournit assez d'éléments pour étayer cela, de même que certains sites d'anciens candidats bien étoffés.

    Je suis désolé de rebondir sur cela, mais je ne vois pas d'élément tangible qui soutiendrait cette hypothèse, et je n'aimerais pas que quelqu'un s'éloigne de l'agrégation par la faute d'idées fausses et hors-sol.

    Je me demande de même d'ailleurs comment les IPR, majoritairement agrégés interne en mathématiques et pas présents au jury de l'agrégation externe, seraient au courant de cette fameuse cooptation au concours, de l'existence de "billes" que certains candidats peuvent avoir dans leur poche pour s'assurer une admission.
    Si c'est le cas, donnez plus d'informations s'il vous plaît, je serai ravi de l'apprendre aux prochains agrégatifs que je croiserai pour leur assurer une admission.


    > Pour le report de stage, fais attention: ce genre de privilège est de plus en plus rare (et de plus est très variable en fonction des académies).

    Le report de stage reste relativement accordé en maths pour préparer l'agrégation (ou pour poursuivre sur un M2/une thèse). Ils ne sont pas de droit, donc oui techniquement ils peuvent être refusés.
    Néanmoins les topics postés sur divers forums et les sujets autour de cela montrent que le risque est bien réel pour les détachements/disponibilités pour finir une thèse/faire un an de post-doctorat (même le jury de l'agrégation le mentionne), chose à dire pour mettre en garde les candidats.
    Dans le cas d'un projet capes->agreg, bon, à part faire stresser inutilement la personne qui va se taper un premier concours qui lui semblera insultant dans la bassesse du niveau exigé pour se frotter à un concours qui a de vraies exigences mathématiques et qui lui demandera un gros volume de travail, je ne saisis pas bien l'idée. :(
  • Bonjour,

    La "secte des agrégés" n'est que l'ensemble des agrégés "qui se la pète" comme tu dis.
    Il y en a dans beaucoup de professions et ce n'est pas généralisé, encore moins organisé.
    Quant à prétendre qu'il influeraient sur le concours, c'est une tentative de colportage de légende urbaine.

    Cordialement,
    Rescassol

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!