Vous avez dit "intelligence" ? — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Vous avez dit "intelligence" ?

Bonjour, je viens de parcourir le livre "comment l'intelligence peut émerger d'un réseau de neurones?" L'auteur précise qu'il appelle "intelligence" le couple "pensée-motricité". Je trouve ça un peu léger comme définition de l'intelligence. Et d'ailleurs y a-t-il un consensus sur ce qu'est l'intelligence, en particulier pour ceux qui bossent dans l'intelligence artificielle. Pour ma part je crois que non. Et je dois avouer que je ne sais pas ce que j'appelle intelligence. Et le test de Turing n'est d'aucun secours pour trouver une définition. L'intelligence des serpents est-elle la même que celle des humains ? Qu'en pensez-vous ?
Bonne journée.
Jean-Louis.

Réponses

  • Pour le peu que j’en sais, il n’y a pas de consensus sur ce qu’est l’intelligence.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • L'auteur précise sa définition du mot intelligence, dans ce contexte des réseaux de neurones.
    Il est donc pleinement conscient qu'il utilise un mot courant (le mot intelligence), par facilité, en déformant peu ou prou le sens de ce mot.
  • DomDom
    Modifié (15 Apr)
    Idem. 
    Dans la vie de tous les jours, je trouve que la capacité à anticiper fait partie de ce que j’appellerais l’intelligence. 
    En conduite par exemple, ou dans toute autre chose « banale » de la vie courante. 
    Je ne dis pas de « prévoir l’avenir », mais anticiper. 
    Ça reste vague…
  • Et alors ce qui m'étonne, c'est qu'on parle d'intelligence artificielle sans savoir ce qu'est vraiment l'intelligence...
    Cordialement.
    Jean-Louis.
  • Il me semble qu’il existe des définitions pour « intelligence artificielle » par contre. 
    Enfin… il me semble…

    J’ai en tête les prémices d’un début en pensant au jeu du morpion : l’ordinateur a retenu qu’en jouant à cet endroit, cela l’avait conduit à perdre… 
    Mais c’est très heuristique et naïf…
  • Voir cette page https://les-mathematiques.net/vanilla/index.php?p=/discussion/comment/2350067 où j'ai donné quelques éléments qui peuvent t'intéresser.
  • Bonjour Jean-Louis,
    Dans son livre intitulé Le français déchiffré, clé du langage et des langues, Henri Adamczewski précise ce qui suit dans sa section Le français, héritier du grec et du latin, page 33 :
    Je crains qu'un réseau de neurones ne sache lire entre les lignes.


  • Merci à tous..
    Jean-Louis
  • Il y a deux ans j'ai suivi un cours en ligne sur les réseaux de neurones et un des premiers exos à faire était le classique "reconnaître si l'image est celle d'un chat". La base de données d'images pour l'entraînement était déjà fournie. À la fin ça avait l'air de marcher plutôt bien compte tenu du fait que le réseau avait une architecture plutôt simple et que les images pour l'entraînement n'étaient pas extrêmement variées.

    Par contre un jour je lui ai filé l'image d'un chien (stupidement il ne m'était pas venu à l'esprit de faire ce test) et là il m'a dit que c'était un chat... :mrgreen:

    On se rend vite compte que le mot "intelligence artificielle" est aguicheur. L'importance de l'échantillon des données pour l'entraînement est fondamentale (je n'avais pas de chiens dans les images d'entraînement). Ceci dit les résultats obtenus ces dernières années avec les réseaux de neurones sont quand même impressionnants.
  • En fait au delà de l'IA, je me pose la question de savoir si les insectes (je suis passionné depuis tout petit par les insectes) possèdent une forme d'intelligence et laquelle. Certainement une intelligence de collectivités pour les fourmis, termites , abeilles, ...Mais les autres, le carabe doré, le bousier. pensent-ils? Et à quoi. C'est sans doute anthropomorphe comme question, mais bon, elle m'obsède.
    Cordialement.
    Jean-Louis.
  • Une chose est sûre c'est que les robots sont loin d'être aussi intelligents que Franck Ribéry.

  • Si dans le jeu d'entrainement, il y a 100 images de chats, et 100 images de voitures, le 'robot', quand il voit une image de chien, il va dire que c'est un chat.

    L'intelligence, ce serait la capacité à lire entre les lignes. Oui, pas trop mal comme définition. Du coup, l'IA répond aux critères.
    Si on essaie de dire avec des mots pourquoi sur telle photo c'est un chat, alors que c'est un chien sur telle autre photo, on a beaucoup de mal. On dit : c'est un chat et puis c'est comme ça.
    On ne sait pas facilement dire quel détail nous permet de distinguer un chien d'un chat. Et pourtant, en entrainant un robot avec 100 ou 200 photos, le robot sait deviner si la nouvelle photo est celle d'un chien ou d'un chat.
  • Un jeune enfant fait aussi la confusion. Si par exemple la première fois qu'on lui montre un quadrupède en le nommant il s'agit d'un chat, l'enfant va montrer d'autres chats en répétant le mot "chat", puis lorsqu'ensuite il voit un chien, il va aussi le montrer en disant "chat" (sauf si on lui a appris le mot "chien" entre-temps).
  • Ma prof de philo disait qu’une couleur n’est pas perçue tant qu’elle n’est pas nommée. C’était une boutade pour dire qu’on pense en mots et par des mots. 
  • Modifié (15 Apr)
    @Raoul.S: Il existe une application pour téléphone portable dont la base de données d' images est alimentée en particulier par les utilisateurs qui permet d'identifier des plantes si tu fournis une photo d'une plante.
    Une de mes amies est férue de botanique et elle l'utilise. Il me semble que cette application fonctionne relativement bien. Un jour on a fourni une photo de chat à cette application pour voir le résultat. L'appli' a détecté qu'il s'agissait de la photo d'un animal.
    PS.
    Je serais intéressé de savoir comment un réseau de  neurones détecte ce qu'il y a sur une image.
  • J'ai eu l'occasion de prendre des photos de fleurs, pour  retrouver le nom, Et j'ai eu ma réponse.

    Sur google, au lieu de chercher en tapant un texte, tu peux chercher en mettant un lien vers une image. J'avais joué avec un peu il y a 3 ou 4 ans, je pense que c'était les débuts de ce service, mais il identifiait des trucs très variés. La tour Eiffel, bien sûr, mais aussi un verre de jus de fruit, ou un verre à cocktail...
  • @Fin de partie pour la détection d'objets je crois que les réseaux de neurones ont dépassé les êtres humains. L'architecture utilisée pour ce type de travail est la CNN (convolutional neuronal network) et oui c'est en gros des produits de convolution qu'ils font. En entrée tu lui donnes trois matrices de nombres correspondant aux valeurs des pixels de ton image (trois car 3 couleurs : RGB) et en sortie il te sort un nombre compris entre 0 et 1 qu'on peut interpréter comme "la probabilité" d'avoir un chat par exemple.

    Je ne vais pas expliquer dans les détails le fonctionnement des CNN (je devrais me replonger dans mes notes... et de toute façon trop long à écrire ici) mais au niveau math c'est élémentaire.

    Au cas où ça intéresse quelqu'un le cours que j'avais suivi est celui-ci (anglais sous-titré français mais pas toujours). Il est gratuit si on ne désire pas de certification. Il permet vraiment de se faire une bonne idée des connaissances de base et même un peu plus du deep-learning. De plus le prof est assez connu dans le domaine https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Ng.

    Pour ce qui est des mathématiques des réseaux de neurones voici un bouquin en téléchargement libre que j'avais trouvé à l'époque : https://exo7math.github.io/deepmath-exo7/livre-deepmath.pdf
  • Bonjour
    À propos de l'intelligence:
    Ouvrage de Quentin Hiernaux
    Du comportement végétal à l'intelligence des plantes
    Éditions Quae – coll. Sciences en questions – 96 pages, 25 juin 2020 
    Quentin Hiernaux, est actuellement chargé de recherche au Fonds de la recherche scientifique (FRS-FNRS) et enseigne à l’université libre de Bruxelles, où il a soutenu une thèse de philosophie sur la problématique de l’individualité du végétal. Ses recherches portent sur l’histoire et l’épistémologie des sciences végétales et se concentrent sur la problématique des comportements des plantes, ses enjeux historiques, philosophiques et éthiques.

    Je ne l'ai pas lu mais je ne pose pas la question non plus en ce qui concerne la définition de l'intelligence.
    Je ne fais qu'apporter une réponse à une question posée dans ce fil au travers de ce qu'en sait un scientifique de Projet (frs-fnrs.be) sans toutefois être qualifié pour juger de cet organisme.
    Je laisse le soin au lecteur d'en juger par lui-même. 
    Dieu n'a jamais condamné l'avortement mais la foi sans l'amour.
    Le vent ne souffle jamais pour ceux qui trouvent l'air respirable car ceux-là sont déjà morts sans le savoir, le vent souffle pour ceux qui sont encore vivants car il n'appartient pas au vent de ressusciter les morts mais de maintenir les vivants en vie.
  • Sur l'intelligence elle-même, s'il n'y a pas effectivement de consensus, il y a quand même une tendance à considérer que c'est quelque chose qui permet de s'adapter à des situations de vie, et pour ce qui nous concerne, puisque nous sommes l’espèce prédatrice la plus aboutie, une bonne partie de ce que nous sommes en découle.
    Ainsi l'hypothèse de l'émergence de l'écriture, qui est sans doute le fait le plus marquant de l'humanité tardive puisqu'elle permet l'archivage et la réutilisation d'énormes quantités de connaissances, serait liée à notre capacité à identifier l'empreinte au sol des proies à pister.
    Je prends cet exemple car il est assez comparable aux problèmes de classification qui constituent une bonne partie de l'IA actuelle.
  • Bonjour

    L’intelligence c’est la clarté dans l’explication, la simplicité du langage, la fermeté dans l’expression,

    l’indépendance et l’ouverture d’esprit, c’est dominer son sujet, distinguer l’accessoire du principal, 

    ne pas être prisonnier de la technique ou du formalisme.

    Le triomphe de l’intelligence c’est Archimède, Al Khwarizmi, Kepler, Descartes, Newton, Montesquieu, 

    Buffon, Ampère, Darwin, Neumann et Roland Moreno 

    et tous ceux qui réussissent dans leur profession sans trop se fatiguer et en respectant les partenaires.

    L’intelligence d’un peuple est une réalité historique : après le traumatisme militaire de 1945, 

    les Japonais ont reconnu leurs fautes, renoncé aux errements et aux démons du passé 

    et se sont mis au travail sans esprit de revanche pour le plus grand bien de la paix mondiale, 

    de leur nation et plus tard de leur pouvoir d’achat.

    Cordialement


  • "L’intelligence c’est la clarté dans l’explication, la simplicité du langage, la fermeté dans l’expression" c'est sûr, il n'y a qu'à lire les grands précurseurs dans le texte pour s'en convaincre, spécialement en maths ...  :D 
    Toutes ces qualités n'ont strictement rien à voir avec l'intelligence créatrice, par contre, pour des savoirs assurés elles sont importantes pour la pédagogie et donc à la transmission.
  • L'autre jour j'ai entendu un commentateur sportif vanter l'intelligence d'un joueur de foot qui avait fait une passe décisive à un coéquipier! Quant aux animaux j'ai vu un documentaire sur les pies à qui on fait attraper de la nourriture dans un tube. Elles se servent d'un  bâton pour ça mais il n'y a pas eu d'apprentissage , juste le bâton est mis à  disposition posé à côté du tube où il y a la nourriture. Incroyable.
    Bonne journée.
    Jean-Louis.
  • FDP, tu as un livre pas cher de Jacques François Rousseau sur "représentation visuelle par un réseau de neurones".
    Jean-Louis.
  • Le joueur de foot doit prendre une décision en un centième de seconde, c'est ça qui nécessite une forme d'intelligence.
    Pour ce qui est du monde animal, je pense qu'on pourrait être très surpris de toutes les preuves d'intelligence.
    C'est l'histoire de la sélection naturelle. En permanence, des espèces animales disparaissent, mutent, évoluent. Les espèces qu'on peut croiser aujourd'hui, celles qui ont survécu à ces siècles de sélection sont forcément des merveilles d'adaptation, d'intelligence.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!