La bonne interprétation de la physique — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

La bonne interprétation de la physique

J'ouvre ce deuxième fil pour organiser un peu les "contestations" qui peuvent parfois surgir dans un autre fil, mais sont "trop savantes" pour ne pas risquer d'en amoindrir l'utilité.

Comme la modestie n'est pas dans mon ADN, j'ai utilisé un titre tarte à la crème, tape à l'oeil pour attirer les curieux.

En fait je donne MON interprétation (et rien d'autre) de la TQ (donc de la physique). Pour la justifier, je n'ai d'autres arguments que de signaler que j'ai taffé dur le sujet, et surtout l'ai "surveillé" à l'aune de ce qu'on sait en logique que les physiciens ne connaissent hélas pas, qui les fait souvent se comporter comme matheux experts excessifs

1/ Pour simplifier, imaginez $E:=\mathbb{\R}^4$ et même pour simplifier encore plus, on oublie la relativité et se place dans la physique de Newton.

2/ Notre monde devient alors très simple: c'est une application $h$ de $E$ dans $C$, où $C$ est un ensemble que l'on peut voir comme un ensemble de couleurs (abstraites) qui expriment, pour chaque point de l'espace-temps $E$, ce qu'il se passe en ce point.

3/ $h$ s'appelle alors "histoire du monde", fin des haricots.

4/ Pour des raisons pratiques, on a du mal à la connaitre et "on la cherche".

5/ Ceci conclut la façon dont les choses étaient vues avant la TQ. La relativité ne change rien à ça.

Suite au prochain post.
Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi

Réponses

  • 6/ Soit maintenant $k$ la fonction $(x,y,z,t)\mapsto h(x+10,y,z+5,t-1)$.

    7/ TOUT LE MONDE s'accord à dire que ce n'est pas la réalité (dans cette ère préquantique), puisque la réalité c'est $h$ et non pas $k$.

    8/ Ah, petite remarque: est-ce vraiment déductible ce que je viens de dire?

    9/ Réponse non: il se peut tout à fait que $h=k$, et cela n'entraine pas non plus que $h$ est contante, c'est juste une propriété de PERIODICITE.

    10/ Bon alors pas grave. Soit $a,b,c,d$. Soit $L:(x,y,z,t)\mapsto (x+a,y+b,z+c,t+d)$

    11/ TOUT LE MONDE s'accord à dire que ce n'est pas la réalité (dans cette ère préquantique), puisque la réalité c'est $h$ et non pas $L$.

    12/ Ah, petite remarque: est-ce vraiment déductible ce que je viens de dire?

    13/ Réponse non: il se peut tout à fait que $h=L$, et cela n'entraine pas non plus que $h$ est contante, c'est juste une propriété de PERIODICITE.

    14/ Bon vous l'aurez compris, en fait, ceci valant pour tous $a,b,c,d$, si $h$ est la réalité et si on admet que les $L$ "devraient l'être aussi", on obtient ce coup-ci vraiment que toutes ces $L$ sont égales à $h$ et que $h$ est constante.

    15/ J'en reviens à $k$ et je mets en rouge une conclusion qui parait bébête et qui est en fait LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE DE L HISTOIRE DE LA SCIENCE :

    il y a des gens qui disent que $h$ est réelle et pas $k$ :-D :-D


    16/ Les smileys font partie de la déclaration solennelle
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • 17/ On voit bien qu'il y a une problème, même s'il n'est pas très gros.

    18/ Dans la suite je "résous" (subjectivement et interprétationnellement COMPLEMENT ce "petit" problème)

    19/ Et la relativité (restreinte) va nous être très utile!! A suivre. Je vais essayer de ne pas trop faire reposer la suite sur des connaissances fines de la RR cependant.
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • 20/ Pardon pour le délai. Je vais maintenant proposer une interprétation SANS JAMAIS évoquer la TQ.

    21/ Je m'appuierai uniquement sur la relativité

    22/ Assez curieusement, c'est ELLE qui explique le mieux la TQ (comme quoi...)

    23/ C'est parti... j'en ai déjà parlé, mais je vais tenter de m'expliquer clairement.

    24/ En RR on a découvert (faites-moi confiance, ça va être informel) que:

    24.1/ On peut aller sur l'étoile polaire, ou une étoile disons se trouvant à 50AL (années-lumière) en 3H (en théorie)

    24.2/ Puis revenir sur Terre en 3H après avoir diné la bas pendant 1H (en restant dans le vaisseau, mais en regardant l'étoile par le hublot)

    24.3/ Soit une escapade de 7H environ et 100 AL (un peu plus) parcourus.

    25/ Pourtant en arrivant sur Terre, on où avait laissé nos filles de 8 et 11ans, on les retrouve ayant 108 et 111ans.

    26/ Einstein (pour le principe) (avec l'aide de matheux calculant pour les formules de calcul) a théorisé tout ça dans la théorie appelée "relativité restreinte".

    27/ Je ne vous cache évidemment pas que le voyage n'est pas de tout repos au niveau des accélérations.

    29/ Hélas, même si sur le principe, tout va bien (ça ne donne qu'une géométrie un peu zarbi), Einstein s'est trompé.

    30/ Dans sa "relativité", il a tout relativisé sauf ce qu'il aurait dû ... relativiser en premier : à savoir que nous ne sommes pas seuls au monde à être nous.

    31/ Une précision importante (que calculatoirement je n'ai pas pu me faire confirmer totalement, mais qui l'était partiellement) : si pendant le voyage, on ferme les hublot, le couple qui voyage peut SENTIR les accélérations. Il peut raisonner dessus et calculer quelle distance il a parcouru avec la théorie de ... Newton. Et bien il ne se trompera pas

    32/ Il dira "au vu des calculs et ressentis des poussées sur les sièges, ça fait 3H qu'on voyage et bien nous avons parcouru 50AL". (à son approche de l'étoile)

    33/ Mais vu et calculé de la Terre, le vaisseau aura pourtant eu tout l'air d'un gros molasson, qui a mis 50ans (recalculé) et 100ans (vu au téléscope) à aller sur l'étoile.

    34/ Voilà ce qu'il se passe en vrai :

    34.1/ le vaisseau a bien voyagé 3H

    34.2/ Mais pendant son voyage, il changeait continument de mondes, et chaque fois, entrait dans un monde ayant un peu d'avance. In fine, au bout de 3H, il est arrivé dans un monde qui a 50ans d'avance.

    34.3/ En partant de la Terre le 05012250 à 15H, il voyait l'horloge de l'étoile indiquer un instant T. Mais en arrivant, il voit cette même horloge indiquer 100ans de plus.

    34.4/ Pendant tout le voyage, il l'a observée comme si elle vivait de manière très accélérée car 100 ans ont défilé en 3H

    34.5/ Mais ce qu'il se passait, c'est juste qu'il passait chaque fois dans des mondes un peu en avance (continuement).

    34.6/ De plus avant de partir, ce qu'il voyait n'était pas l'étoile de son monde, mais celle d'un monde ayant 50ans de retard.

    35/ Je vais prendre une analogie très simple que tous les vieux connaissent.

    35.1/ Sur les films 24 images par seconde, vous avez, sur la pellicule, une succession d'image fixes. Les personnages y sont peu différents d'une image à la suivante, puisque ça représente ce qui a changé en 1/24e de seconde.

    35.2/ Mais vous avez aussi, bien que ce soit TRES DISCRET, des petis défauts, des poussières, des taches, etc.

    35.3/ Ces poussières elles sont TRES DIFFERENTES d'une image à l'autre;

    35.4/ Si bien que quand vous visionnez le film, vous ne voyez pas ces poussières (sauf si vous guettez très vigilamment). Leur ensemble va juste former une moyenne assombrissant légèrement l'arrière plan, comme de la fumée.

    36/ Et bien, ces poussières sur les films correspondent à ce qui "change beaucoup" d'un de nos mondes à ses voisins: les places des électrons apparents, des protons, etc.

    37/ De telle sorte que comme on ne vit pas "dans un seul monde" et sommes de grosses bestioles multidimensionnelles, et bien nous ne pouvons pas passer à travers les murs ou les tables.

    38/ En effet, ce ne sont pas les électrons et les protons d'un seul monde qui nous en empêchent (ils sont beaucoup rtop éloignés les uns des autres) mais les les électrons et protons tous réunis de tous les mondes proches. Voilà d'où vient ce "paradoxe" de la solidité matérielle, de l'état solide.

    39/ A noter que la TQ nest pas intervenu (j'ai juste raconté une vision des choses), mais que on peut continuer DE NE PAS LA FAIRE INTERVENIR et faire des prédictions FALSIFIABLES à partir de ce modèle de réalité. L'avantage est que commenous bougeons, même si ce n'est que doucement et peu, à l'instar de ce couple parti diner sur l'étoile, nous changeons SANS CESSE de monde, et donc NATURELLEMENT produisons sans interruption l'étalement de ce nuage de "poussières".

    40/ Voili voilou. Evidemment, si on AJOUTE la TQ à ça, c'est l'éclate

    41/ Précisions: dans ce modèle j'ai fait aller la lumière à une vitesse infinie, mais en fait, c'est + ou - conforté.

    42/ Penrose a même trouvé un modèle où l'histoire entière ddes photons sont des points.
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Bonjour.

    Juste, le "truc" en 38, je le trouve vraiment trop gros par rapport à la mécanique de Newton.

    Cela veut-il dire qu'on a environ $10000^3$ mondes à proximité ?

    Et que dire des matériaux qui sont "moins solides" telle l'eau ou le gaz, ou tout simplement nous (cerveau spongieux par exemple), est-ce parce que ces matériaux sont moins connectés à d'autres mondes ?

    Et pourquoi les caractéristiques relatives des matériaux peuvent être, suivant des procédés industriels tout ce qu'il y a d'artificiel (ajout d'un peu de poudre de rubidium par exemple, chauffage, refroidissement, etc) présenter des propriétés de résistance, d'élasticité, voire de [supra]conductivité relativement éloignés, pour ne pas dire contradictoires ?

    Aussi, il y a une "sorte" de continuité dans la théorie de Newton, or on sait qu'au niveau temporel on ne peut pas logiquement descendre en dessous d'un certain seuil qui peut tout à fait donner une illusion de continuité, même pour nos appareils théoriques les plus fous, mais qui reste ridiculement faible par rapport à la continuité des réels, telle que je la conçois du moins.

    Désolé si cela semble fouillis, j'essaie de comprendre, dans le cadre de la mécanique de Newton, comme annoncé.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Là, je suis perdu. On dirait de la science fiction....surtout le 34.5. Y en a-t-il parmi vous qui comprennent vraiment.?
    Amicalement.
    Jean-Louis.
  • Bah le problème c'est que là on quitte la science. Je rappelle que le but du scientifique, c'est d'essayer de prouver par tous les moyens qu'il a tort, et non pas essayer de bricoler quelque chose pour valider ses a priori métaphysiques. La vision hindouiste (nous sommes tous la même conscience, etc ...) de christophe a un intérêt philosophique, mais dès qu'on essaie de l'enfourner de force dans une théorique physique réelle, ça peut vite devenir folklorique.
  • @Jean-Louis à mon avis la 34.5 est juste une façon de CC pour te faire gober qu'il y a plusieurs copies de toi.

    Si j'ai bien compris cette partie de la RR, tu peux très bien atteindre n'importe quel point de l'univers rapidement pour toi, c'est ton temps propre. Et donc parcourir les 50 années lumière en une fraction de seconde pour toi.

    En gros tu bouges en emmenant ton temps avec toi, sauf que CC veut interpréter ça comme s'il y avait plusieurs copies de toi même si je ne vois pas trop le rapport j'avoue.

    Mais bon si ça lui fait plaisir, l'important c'est d'être en paix avec soi-même... B-)-
  • Attention, dans ce fil, je me contente de raconter comment je vois les choses. Même si j'y crois, la science est très peu présente et uniquement descriptive.

    @dreamer, merci, il semble que tu aies compris le modèle, et que tu discutes des aspects techniques, je te réponds en fin de post.

    @JL : j'ai essayé de dire les choses en français, c'est un peu vague veux-tu que je précise? Ou est-ce que tu as compris CE QUE JE DIS mais t'interroge dessus (sur sa véracité)

    @Cyrano, tu as raison sur le principe, sauf qu'ici, je n'utilise que les aspects descriptifs. Je ne suis pas capable de prouver que j'ai raison sur le fait que cette interpretation est la bonne. Ce que je voulais surtout rappeler est qu'on peut commence rà l'envisager DES LA RELATIVITE. Pas besoin de TQ pour parler de monde multiples. Dire "je vois le soleil tel qu'il est en ce moment dans un monde qui a 8mn de retard" est une interpretation de la relativité que je propose (et ce n'est pas la première fois que j'en parle)

    @Tous, fin de post: réponse surtout à dreamer. On peut voir cette interprétation, qu'hélas personne n'a proposé à l'époque de la découverte de la RR, puisque Einstein en avait proposé une unimonde, comme ayant le destin possible suivant:

    1/ on découvre la RR
    2/ un rigolo propose cette façon de voir les choses, tout le monde éclate de rire
    3/ On dévoure un peu plus tard la TQ
    4/ Et là on revient à (2) e nse disant "miiince, va peut-être falloir y regarder à deux fois"

    Ce n'est pas arrivé comme ça, mais je dis que ça "aurait dû" arriver comme ça.

    Fin de la conclusion du post.

    Apparté à dreamer et JL: attention dans cette angle de vue, si on prend UNE SEULE FEUILLE du multimonde, il ne faut pas croire qu'elle ressemble à l'unimonde apparent tant que ça : il se peut que les coupes de nous même de dimension4 soient bien plus "légères et aérées" que celles que l'on prétend voir. Je ne sais pas si vous avez déjà superposé des calques, mais il faut voir que chaque calque peut être assez léger.

    Je pense que tout le monde y gagnera parmi les gens intéressés si vous commencez d'abord par demander ce que vous n'avez pas comris de ce que je VEUX dire avant de d'évoquer des objections. Ca vous va?
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Christophe je crois te comprendre mais j'ai des doutes sur la véracité.
    Jean-Louis.
  • @JL, bon bin tant mieux. Et encore heureux que tu aies des doutes. Je n'ai pas envie de devenir prophète :-D :-D

    Pour augmenter tes doutes, j'en rajoute une couche: quand Mme Dupon va acheter son pain, elle marche, donc change de coupes et arrive dans un monde qui a un peu d'avance que celui dont elle est partie, elle ne rencontre "pas la même" boulangère. Bref à chaque seconde tu voyages d'un monde à l'autre, que du bonheur.

    En même temps ça n'a rien de trop étonnant que "la possibilité de bouger" soit limitée par la nature à le faire sur des rails spécifiques en fonction de ta vitesse. Un peu comme un réseau routier, qui force les véhicules lents à circuler sur une voie spécifique.

    Ou encore idem en montagne, si on est un individu sans source d'énergie : on ne peut que descendre à long terme, mais en plus "en descendant" on accumulera de l'énergie.

    On a tendance à se prendre pour autre chose que es animaux, et à prendre nos villes pour autre chose que des fourmillières et cette prétention nous conduit à ne pas voir que nos fusées sont des diligences. Mais pour la nature, on est une espèce naturelle parmi d'autres et quand on veut aller à 50 km/s, faut qu'on se range sur la pente d "hypermontagne" qui conduit à cette vitesse de descente. Mme Dupont ne peut (pour l'heure) pas aller voir la boulangère de son monde synchronisé. Si elle marche, elle prend la voie rapide.
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Bon je vais y aller avec ma question "constructive" dans ce cas.

    @CC toujours pour la 34.5/ : Mais ce qu'il se passait, c'est juste qu'il passait chaque fois dans des mondes un peu en avance (continuement).

    OK si on veut mais en quoi ça montre que le voyageur a plusieurs copies de lui-même comme tu laisses l'entendre dans 30 ?
  • En fait, je fais la jonction verbale avec ce que j'ai déjà dit dans d'autres fils. Mais c'est une expression qui ne devrait pas être utilisée la première fois que j'en parle.

    Je reprends la $h$ du départ et je note $L(a,b,c,d)$ plutôt que $L$ la fonction déjà définie aussi.

    Et bien, je pense que tu l'auras compris, je dis que TOUTES LES $L(a,b,c,d)$ sont réelles et ne sont EN PLUS pas les seules. Et ceci étant dit dans un contexte simpliste puisque newtonien.

    Mais évidemment "les copies", c'est tout simplement toi, et non pas des copies de toi. C'est connexe, on est "des grosses bestioles" et nos descriptions habituelles sont juste des descriptions de "coupes de nous" de dimension 4.

    Là où bien sûr ça augmente en intérêt c'st que le fait DE SIMPLEMENT SE DEPLACER fait que tu n'es pas "dans la même coupe de toi" que l'instant d'avant pour le dire entre guillemets. Bref, le mot copie est très mal choisi car il donne l'impression qu'une coupe est privilégiée et que les autres sont des clones. Je ne veux pas laisser se développer cette vision fausse de ma proposition (fausse au sens de je ne veux pas proposer ça)
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Bonsoir.

    Moi, j'ai lu les passages avec les fonctions quadri h, k et L de manière mécanique, dit autrement, "as is" sans même chercher à essayer de comprendre car je suis sûr* de ne pas en être capable.

    Ensuite, j'ai vu les passages avec la mécanique de Newton, et j'y ai vu quelques problématiques déjà rencontrées sur d'autres fora, notamment la continuité parfaite, qui à mon sens est juste une expérience de pensée.

    Par exemple, je reviens sur le fait qu'on ne maîtrise même pas les valeurs entières (pour rappel, 2, je ne suis pas encore intime avec, même si c'est des centimètres).

    Donc une continuité parfaite (du style continuité de la droite des réels) me semble inaccessible, pourtant c'est un préalable à la mécanique de Newton.

    Je ne prétends pas avoir raison, mais j'aimerais savoir comment c'est possible de parler d'une continuité parfaite, c'est tout.

    Je précise bien, ce n'est pas une contestation d'un point de vue technique, c'est vraiment au niveau du concept que je ne sais pas raccrocher.

    Les détails sur les caractéristiques, c'est des questions venues dans la foulée.

    À bientôt.

    * : c'est souligné pour bien marquer que c'est une certitude qui devra être fortement contredite avec force persuasion pour être modifiée, personnellement je ne crois pas pouvoir changer d'avis.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • En tout cas je remercie les participants à ces fils sur l'interprétation de la MQ de ne pas les faire dégénérer. Mais pour moi, l'interprétation de Christophe est tellement nouvelle et non intuitive (pour moi) que j'ai du mal à garder le cap. Mais c'est comme ça que la science progresse...
    Amicalement.
    Jean-Louis.
  • Je me cite :
    raoul.S a écrit:
    En gros tu bouges en emmenant ton temps avec toi...

    d'où l'expression "Prendre son temps"... 8-)

    C'était juste la pause blagounette du fil, désolé. N'hésitez pas à me le dire si elle est pourrie...


    PS. Merci CC pour ta réponse, donc lorsque tu dis "à savoir que nous ne sommes pas seuls au monde à être nous." c'est plus une phrase à effet.
  • @raoul: exactement.

    @JL :
    JL a écrit:
    est tellement nouvelle et non intuitive (pour moi)

    Et bé, en fait, vois-tu je ne crois pas que ce soit si simple (que ce soit nouveau). Ce serait très technique à détailler (au moins 20 pages sur l'élimination des coupures et la physique), mais en fait sachez que les théorème de Noether et de manière générale les physiciens sans en être conscient se servent depuis presque toujours de l'existence de $k$ et même de toutes les $L(a,b,c,,d)$ pour leurs raisonnements.

    Et ça, je pense que je peux le prouver. Je ne peux pas prouver le multimonde, mais je peux prouver que les physiciens ont utilisé CONSTAMMENT cet AXIOME dans leurs raisonnements (par exemple la conservation de l'énergie provient de l'existence des $L(0,0,0,t)$).

    D'une certaine manière, ça pourrait te convaincre qu'au fond l'existence de $h$ seule, c'est bel et bien ça qui est totalement contre-intuitif ($h,k,L$ ont été précisées aux points avant l'arrivée au point15 que j'ai mis en rouge)

    En gros le préjugé veut que le théorème de Noether (et les résultats antérieurs éparses du même genre) s'exprime pudiquement, donc ça ne se voit pas. Un peu comme le préjugé populaire est gêné quand on lui demande vrai ou faux face à (3=5 =>Macron est une femme)

    Mais en creusant et en réénonçant correctement les choses, ces "mondes translatés" sont UTILISES dans les preuves donc, puisqu'on leur accorde de l'importance, tu imagines bien que les preuves supposent leur existence sans que je n'aie à t'écrire un gros traité
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Bonjour.

    Derrière chaque grande loi de conservation, il y a une symétrie, s'agit-il de ce genre de symétrie pour le cas $L(0, 0, 0, t)$ ?

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • Oui, exactement!
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Ouf, enfin un truc sur lequel je peux tenter de raccrocher quelque chose.

    Merci et à bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • L'intéressant c'est que POUR LE PROUVER*** on admet le mutimonde d'une manière vraiment cash. (Puis après on oublie qu'on s'est permis ça)

    *** Ca s'appelle le théorème de Noether, je te mettrai un lien vers un cours que m'a donné Cyrano dessus dans le passé
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Merci, mais le théorème de Noether, j'en ai fait la publicité il n'y a pas longtemps.

    Au pire j'irais rechercher ce que j'ai loupé, mais j'ai déjà une base pour appréhender la suite.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

  • 1) Est-ce prouvable ce genre de chose ? (plusieurs mondes, plusieurs copies de soi-même)

    2) Si c’est validé, quid de « la suite » ? J’entends que c’est intéressant mais n’est-ce pas seulement philosophique dans le sens où l’on n’en ferait « rien ». Si ? Ce qui n’est pas grave. C’est comme beaucoup de choses.

    [small]ps : j’ai remarqué que Mme Dupon a pris un thé en revenant de la boulangerie [/small]
  • CC a écrit:
    Ca s'appelle le théorème de Noether, je te mettrai un lien vers un cours que m'a donné Cyrano dessus dans le passé

    Moi ça m'intéresse de jeter un œil à ce cours. N'oublie pas de poster le lien CC.
  • @dom : en fait c'est très simple:

    Ta question1

    Sans passer par la TQ, on ne peut pas prouver le caractère multi du monde. Mais on peut prouver quelque chose qui en est une sorte d'équivalence poil à gratter, mais fondamentale :

    On peut prouver que ça a été continuellement supposé dans les progrés de la physique théorique (la partie déductive de la physique).

    Ce n'est donc pas une preuve "que c'est vrai", mais c'est une preuve "que c'est utilisé" par les théoriciens. Autrement, c'est une sorte de "piège psychanalytique des scientifiques" : on peut prouver qu'ils le considèrent comme vrai.

    Ta question 2 : c'est la TQ qui se retrouve à en faire pleinement quelque chose. Mais je pense que d'ici 20-30ans, la relativité viendra s'y nourrir de la façon que j'ai dite. Autrement dit, je pense que ce que j'écris dans ce fil sera totalement incorporé à la physique.
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Voici le lien vers l'aide que cyrano m'avait apportée:

    http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?16,1699374,1703826#msg-1703826
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Cyrano et aussi plusieurs autres intervenants, pardon!
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Ah ok je vois http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?16,1699374,1699374#msg-1699374...

    Oui personnellement j'ai du mal à comprendre la physique expliquée par des physiciens... raison pour laquelle j'ai arrêté de m'y intéresser depuis longtemps. Bon Cyrano n'est peut-être pas un physicien mais ça va être difficile de comprendre depuis un fil sur un forum. Je vais y jeter un coup d’œil quand même.
  • Avec ton niveau bien plus élevé que le mien, je peux T'ASSURER que tu vas avaler ce fil sans difficultés et tout maitriser parfaitement à la fin. Justement, le fil était "pour compenser" la "flou" des physiciens.
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Bonjour,

    Je crois que le théorème de Noether est : toute symétrie implique un invariant.

    Dans ce fil, vous citez la réciproque : "Derrière chaque grande loi de conservation, il y a une symétrie."

    Je ne suis pas au courant de la réciproque : n'a-t-on pas des invariants "accidentels" sans symétrie associée ou pensez-vous construire une symétrie à partir d'un invariant quelconque ?
  • De mon téléphone à Yves, non. Je dis bien qu'un invariant (ce que tu appelles symétrie) fait, par Noether, émerger une loi de conservation.
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • Le message en question où j'aide cc est celui-ci : http://www.les-mathematiques.net/phorum/read.php?16,1699374,1700076#msg-1700076
    Ce n'est clairement pas de la physique, juste du calcul différentiel basique. Je ne considère franchement pas ça comme une grosse contribution. :-D
  • Etant sur un pc, Yves, je te précise le cadre notationnel.

    1/ Pour simplifier, disons que l'espace-temps est $E:=\R^4$, que l'ensemble des état possible d'un point à un instant donné est $C$.

    2/ Une histoire est une application de $E$ dans $C$, c'est à dire un élément de $C^E$

    3/ Notons $L$ l'ensemble des histoires $\in C^E$ qui respectent TOUTES les lois de nature.

    4/ Et bien par exemple dire que $L$ est "symétrique" pour les translations (générales), c'est dire que:

    $$\forall (a,b,c,d) \in E\forall f\in L: [(x,y,z,t) \mapsto f(x+a,y+b,z+c,t+d) ]\in L $$

    5/ Comme tu vois le vocabulaire est un peu ambigu. "invariance, symétrie, conservation".

    6/ Les théorèmes à la Noether sont des théorèmes de la forme [(4) => conservation de machin]qui sont des théorèmes faisant EXPLICITEMENT l'hypothèse multimonde** (or ils sont très appliqués, ce ne sont pas des anecdotes en général, ces théorèmes.

    ** L'énoncé unimonde est $card(L)=1$

    Remarque : (4) + $card(L) =\{f\} $ => $f$ constante (conclusion que tout le monde rejette évidemment).
    Aide les autres comme toi-même car ils sont toi, ils sont vraiment toi
  • C'est bien dans le sens de Christophe C que je comprends le théorème de Noether.

    Désolé si cela n'a pas paru clair.

    À bientôt.

    Cherche livres et objets du domaine mathématique :

    Intégraphes, règles log et calculateurs électromécaniques.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!