Nuit américaine — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Nuit américaine

L’histoire était connue. Elle était même à l’origine de nombreux romans de science-fiction et de discussions sans fins entre experts.
En préparant, en 1947, sa demande de citoyenneté, le logicien Kurt Gödel aurait décelé une faille logique dans la Constitution des États-Unis.
En gros: la possibilité d’amender la « clause d’amendement » de l’article V (qui décrit comment on peut modifier la Constitution), pourrait déclencher une concentration dictatoriale des pouvoirs aux États-Unis.
Est-ce un nouvel épisode de la série: « Je fais dire à Gödel n’importe quoi » ?
Une dérive dictatoriale est-elle possible même sans avoir lu un traître mot de la Constitution ?
...

Réponses

  • Bonjour,

    Toute Constitution peut être amendée. Les amendements sont arbitraires (choisis sans contraintes). Donc une Constitution peut devenir tyranique et totalitaire aux USA comme partout ailleurs.

    Non ?
  • Dommage que Borges, qui est cité en exergue, n'ait apparemment pas eu vent du théorème de Gödel.
  • bonjour

    les Américains respectent et soutiennent leur Constitution
    dont une connaissance minimale est d'ailleurs demandée aux immigrants désirant acquérir la nationalité américaine

    qu'il existe une faille ou une contradiction juridique dans le texte de 1787 proposé par Thomas Jefferson
    et amendé à plusieurs reprises depuis, c'est possible (les logisticiens se délectent avec les textes juridiques)
    comme chez nous dans la Constitution de 1958 dont l'article 20 est contradictoire en lui-même

    mais l'esprit américain est empirique et non prisonnier des textes
    et les garde-fous face à une éventuelle dictature présidentielle sont nombreux dans les institutions :

    lors des deux crises majeures traversées par les Etats-Unis
    (la Guerre de sécession au 19ème siècle et la Grande Dépression des années 1930)
    le président Abraham Lincoln d'une part et le président Franklin Roosevelt d'autre part auraient pu concrètement instaurer une dictature
    en fait à leurs yeux c'était inconcevable et d'autre part la Cour Suprême
    (qui joue un rôle plus important que notre Conseil constitutionnel)
    avec le relai et l'appui des médias les aurait empêchés d'envisager une telle forfaiture

    les Etats-Unis dans leur histoire n'ont jamais connu ni coup d'Etat ni dictature
    et la seule Constitution qu'ils ont connue en 2 siècles a pu être actualisée

    cordialement
  • Jean Lismonde a écrit:
    les Etats-Unis dans leur histoire n'ont jamais connu ni coup d'Etat

    Abraham Lincoln, James Abram Garfield, William McKinley, John Fitzgerald Kennedy, 4 présidents des USA assassinés pendant leur mandat. C'est quoi déjà la définition d'un coup d'Etat? B-)-

    PS:
    La plupart des gens ont une vision de la dictature pleine de clichés. Je crains que la dictature ait beaucoup d'autres visages.
    Intéressez vous à Singapour:
    Libération a écrit:
    Souvent comparée à Hongkong qui reste sa grande rivale, Singapour a su prospérer grâce à une étonnante association entre capitalisme et «démocratie autoritaire», deux termes contraires qui définissent pourtant le gouvernement singapourien. Depuis son indépendance, le pays connu une grande stabilité politique et pour cause : la même famille, le même parti est au pouvoir depuis 1959. Tous les partis d’opposition sont quasi inexistants. Les dernières élections législatives en 2015 le prouvent: le People’s Action Party (PAP) fondé par l’emblématique Lee Kuan Yew, fondateur du parti et principal artisan de la transformation de Singapour, a obtenu 83 des 89 sièges en jeu au Parlement. De plus, la liberté d’expression est toujours encadrée et le pays est géré d’une main de fer. Même si depuis 2011, Lee Kuan Yew (décédé en 2015) a cédé le pouvoir à son fils, Lee Hsien Loong, le pays est toujours classé 151e sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse 2018 par Reporters sans frontières. Les opposants politiques sont emprisonnés voire contraints à quitter le pays. Les contenus journalistiques peuvent être à tout moment censurés et de simples infractions pénales sont parfois punies par des coups de cannes sans parler de la peine de mort qui est fréquemment appliquée.

    https://www.liberation.fr/planete/2018/06/11/singapour-entre-capitalisme-et-autoritarisme_1658255
  • Avez-vous entendu parler d'un truc qui s'appelle redmap?
    https://en.wikipedia.org/wiki/REDMAP

    (désolé il n'y a pas d'article traduit en Français sur ce sujet )

    PS:
    J'ai appris l'existence de ce truc en regardant ce documentaire diffusé par Arte:
  • Je l’ai vu: c’est terrible ! Le système électoral US repose sur une corruption quasi-institutionnelle.
    ...
  • Df:
    Ils n'ont pas besoin d'instaurer de dictature le vote est largement truqué.
  • On peut lire 'Dark Money' de Jane Meyer.
  • Jean Lismonde a écrit:
    les Etats-Unis dans leur histoire n'ont jamais connu ni coup d'Etat

    Trump, en affirmant qu'il a gagné les élections et en prétendant qu'on lui vole la victoire par des fraudes est en train de faire un coup d'Etat selon des journalistes. On n'a jamais vu des grands médias couper une allocution d'un président en exercice. Les éructations et accusations de Trump ne seront pas sans conséquence sur la paix civile aux USA, c'est à craindre.
  • Effectivement, l'allocution de Trump était inédite à plus d'un titre.
  • "Deuxièmement, nous sommes dans une situation où nous avons mis en place – et vous l’avez fait lors de l’administration du président Obama avant cela –, nous avons mis en place, je pense, l’organisation d’une fraude électorale la plus vaste et la plus inclusive de l’histoire de la politique américaine." Joe Biden, 24/10/2020
  • Le 25 octobre, Joe Biden oublie le prénom de Trump dans un discours. Le 4 novembre il présente à la foule sa petite -fille Finnegan, en disant que c'est son fils Beau, qui est décédé, et ensuite il confond les prénoms de ses petits-enfants. C'est un vieillard débile, le prête-nom du système démocrate. C'est Kamala Harris qui sera le président, extrémiste racialiste. Voie ouverte pour les Républicains dans quatre ans.
  • Chaurien: L'évènement international le plus important des derniers jours n'est pas l'élection américaine mais le RCEP (Regional comprehensive Economic Partnership).
  • Ce qui est surprenant dans les élections d'une telle grande démocratie, c'est la possibilité de fraude, notamment avec le vote par correspondance et le vote électronique. D'où les contestations, que la justice devra trancher. Pour l'instant personne ne sait qui est le président des États-Unis. Déjà en 2000, Al Gore s'est dit président pendant 36 jours. Il est scandaleux que divers chefs d’États aient cru bon de reconnaître et féliciter Joe Biden. C'est la puissance de la super-classe mondiale.
    En France, le système de vote et de comptage nous met heureusement pour l'essentiel à l'abri de telles fraudes massives. Mais pas à 100 %. J'ai occupé naguère des postes divers dans les bureaux de vote lors d'élections : délégué de liste, assesseur, scrutateur, et le parti que je représentais nous avait munis de brochures d'information décrivant les techniques de fraudes de l'adversaire. C'est généralement la gauche qui fraude et c'est explicable : cette gauche est tellement persuadée d'avoir seule la légitimité du sens-de-l'histoire, et de la malfaisance intrinsèque de l'adversaire, dûment diabolisé, que tous les moyens lui semblent permis. Voyez par exemple la vulgarité de la caricature du message précédent, bien révélatrice de cet état d'esprit bouffi d'auto-satisfaction.
    Peut-être le président Trump sera-t-il évincé mais les millions d’électeurs du peuple des États-Unis ne seront pas aussi faciles à déboulonner que la statue de la caricature précédente, et les mesures que prendront les démocrates les conforteront dans leur opposition, et on verra dans quatre ans.
    Le populisme, le patriotisme, la prise de conscience identitaire se répandent en une grande vague sur le monde entier, et personne ne l'arrêtera.
    Bonne journée.
    Fr. Ch.
    20/11/2020
  • " brochures d'information décrivant les techniques de fraudes de l'adversaire."

    Intox, ou bien on pourrait la voir, cette brochure ;-) ?

    Sinon, existe-t-il des brochures décrivant ses propres techniques de fraudes, par exemple pour rémunérer illégalement des membres de son parti avec l'argent du contribuable français, ou plus généralement européen ? Ou pour outrepasser les plafonds de dépense alloués ? Etc.
    Bref, on croit toujours laver plus blanc dans sa maison, mais c'est toujours aussi sale qu'ailleurs...

    " la statue de la caricature précédente"

    Je ne vois nulle caricature dans ce dessin !
  • Je ne vois pas de vulgarité non plus. Et en termes de vulgarité: Trump en est le mètre-étalon.


    Aucun rapport avec les maths. Je ferme. --JLT
Cette discussion a été fermée.
Success message!