Blagues mathématiques — Les-maths.net

Blagues mathématiques

Comment cela est-ce possible, après quelques recherches sur le forum , je ne vois aucun sujet traitant de blagues mathématiques, par défaut, libre aux admin de changer l'emplacement, je le place ici et commence par quelques blagues , certaines (la première ici) étant accessible aux non initiés....

- Que dit 0 quand il rencontre 8 :.......................belle ceinture!

- C'est la fonction carré qui va se promener en forêt, de retour elle s'est transformée en fonction valeur absolue, pourquoi?........................parce qu'elle s'est pris une racine.


- Logarithme et Exponentielle sont en soirée. Tandis que Log s'éclate sur le dancefloor et profite de la soirée, Exp, elle, reste assise et ne fait rien, au bout d'un moment Log va la voir et lui dit: "mais que fait tu Exp?tu viens pas ?" et Exp lui répond, bah non, j'ai beau faire tous les efforts pour m'intégrer ça change rien!!
«13456722

Réponses

  • Autre souvenir :

    Exp et une constante se promènent, soudain elles voient venir une dérivée. La constante s'affole, dit \og\ elle va m'annuler \fg\ et se sauve tandis que Exp répond \og\ je ne risque rien, la dérivée va me laisser inchangée \fg. Quand elles sont à hauteur l'une de l'autre, Exp dit : \og\ Salut, je suis $\exp(x)$ \fg\ ; la dérivée lui répond : \og\ Salut, moi je suis $\dfrac{\partial}{\partial y}$\fg.

    Bruno
  • Bonjour


    C'est la blague de bs.:)


    Cordialement
  • Merci AitJoseph, je n'en avais pas retrouvé l'auteur mais rendons à César ce qui est à César et à bs ce qui est à bs !

    Bruno
  • Il y a deux ou trois ans mes élèves m'avaient demandé des blagues mathématiques. J'en avais rassemblé quelques-unes, trouvées ici ou ailleurs. Les voilà.

    I. Exponentielle et logarithme



    Un mathématicien fou monte dans un bus et se met à menacer tout le monde :
    - Je vais vous intégrer !! Je vais vous dériver !!
    Tout le monde est effrayé et se sauve, sauf une jeune dame qui reste tranquille. Le mathématicien fou arrive vers elle et dit :
    - Tu n'as pas peur ? Je vais t'intégrer !! Je vais te dériver !!
    - Non, répond la jeune dame, je n'ai pas peur, je suis exp !
    *****


    Une fonction constante et e^x marchent tranquillement dans la rue. Soudain la fonction constante aperçoit un opérateur différentiel qui approche. Elle se sauve. e^x la rattrape et lui demande ce qui lui prend.
    - Tu ne te rends pas compte ! Si l'opérateur différentiel me rencontre, il me dérivera et il ne restera rien de moi !
    - Ah ! Ah ! dit e^x. Il ne m'inquiète pas, moi ! Je suis e puissance x !
    Et il poursuit sa route. Au bout de quelques mètres, il rencontre l'opérateur différentiel.
    - Salut, je suis e^x !
    - Salut, je suis d/dy...
    *****


    Exponentielle et logarithme sont dans un bateau. Soudain logarithme s'exclame :
    - Nous dérivons ! Nous dérivons !
    Exponentielle répond :
    - Pff. Et alors ?
    *****


    Exponentielle et logarithme sont à une soirée. Logarithme s'amuse, danse, boit, drague les filles, alors qu'exponentielle reste assis dans un coin, ce qui désole logarithme qui lui dit :
    - Allez, fais un effort, intègre-toi un peu !
    - Bah, j'ai essayé, ça change rien !
    *****


    Devinettes :

    1) Exponentielle et logarithme vont au restaurant. Qui paie l'addition ?

    2) Exponentielle et logarithme font un concours de peinture. Qui gagne ?

    3) Exponentielle et logarithme sont dans un bateau. Lequel tombe à l'eau ?

    4) Comment réunit-on deux hippies pour n’en faire plus qu’un ?

    5) Quel personnage historique se cache derrière 1.0986122886681 ?

    6) Monsieur Dehun et Madame Egalzéro ont une fille, comment l’appellent-ils ?


    Origine : http://abstrusegoose.com


    II. Les mathématiciens (et leurs amis)



    Il y a trois sortes de mathématiciens : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter.

    *****


    Il y a 10 sortes de gens au monde : ceux qui comprennent la notation binaire et ceux qui ne la comprennent pas.

    *****


    Les mathématiciens ne meurent jamais. Ils perdent seulement certaines de leurs fonctions.

    *****


    Une mathématicienne a eu un bébé. On lui demande si c'est un garçon ou une fille. Que répond-elle ?

    Oui.

    *****


    Pendant le repas, un mathématicien dit à son fils :
    - Si tu ne manges pas tes légumes, tu n'auras pas de crème glacée.
    Le fils mange donc ses légumes, et son père ne lui donne pas de crème glacée.

    *****


    — Chéri, est-ce que tu m'aimes ?
    — Hmm ? Ah oui, bien sûr que je t'aime.
    — Mais est-ce que tu m'aimes vraiment ?
    — Oui, oui.
    — Mais est-ce que tu m'aimes plus que tes satanées mathématiques ?!
    — Bien entendu, ma chérie.
    — Eh bien, alors prouve-le moi !
    — Hum. Alors... Soit epsilon > 0...

    *****


    Un mathématicien, un physicien et un ingénieur voyagent à travers l’Écosse et voient un mouton noir par la fenêtre du train.
    - Aha, dit l'ingénieur, je vois que les moutons écossais sont noirs.
    - Hmm, dit le physicien, tu veux dire que certains moutons écossais sont noirs.
    - Non, dit le mathématicien, tout ce qu'on sait est qu'il y a au moins un mouton en Écosse, et qu'au moins un côté de ce mouton est noir !

    *****


    Un mathématicien et un ingénieur assistent à la conférence d'un éminent physicien concernant les théories de Kaluza-Klein sur les processus physiques intervenant dans les espaces de dimension 9. Le mathématicien apprécie beaucoup la conférence, alors que l'ingénieur fronce les sourcils et semble complètement embrouillé. À la fin, le mathématicien et l'ingénieur, qui a un énorme mal de crâne, commentent la conférence.
    - Comment fais-tu pour comprendre tout cela ? demande l'ingénieur
    - Bah, répond le mathématicien, il suffit de visualiser le processus.
    - Mais comment peux-tu visualiser un processus intervenant dans un espace de dimension 9 ???
    - C'est simple. D'abord tu visualises le processus en dimension n, et ensuite il suffit de prendre n=9.

    *****


    Un mathématicien, un physicien et un biologiste sont attablés à la terrasse d'un café, lorsqu'ils voient deux personnes entrer dans une maison en face. Quelques instants plus tard, trois personnes en sortent.
    Le biologiste :
    - Ils se sont reproduits !
    Le physicien :
    - Oh non ! Une erreur de mesure !
    Le mathématicien :
    - Si une personne exactement entre dans la maison, elle sera de nouveau vide.

    *****


    On demande à plusieurs scientifiques combien vaut pi.
    L'ingénieur répond :
    - C'est approximativement 3 et 1/7.
    Le physicien dit :
    - C'est 3,14159.
    Le mathématicien réfléchit un instant et répond :
    - C'est égal à pi.

    *****


    Théorème : Tous les nombres impairs sont premiers. Démonstration par différents scientifiques :

    Le mathématicien : 3 est premier, 5 est premier, 7 est premier, donc par récurrence immédiate, tous les nombres impairs sont premiers.

    Le physicien : 3 est premier, 5 est premier, 7 est premier, 9 est une erreur de mesure, 11 est premier... Juste pour être sûr, essayons plusieurs nombres choisis au hasard : 17 est premier, 23 est premier...

    L'ingénieur : 3 est premier, 5 est premier, 7 est premier, 9 est presque premier, 11 est premier...

    L'informaticien : 3 est premier, 3 est premier, 3 est premier, 3 est premier, 3 est premier, 3 est premier, 3 est premier...

    Le programmeur : Humm... Attendez une minute, je crois que j'ai un algorithme de Knuth qui trouve les nombres premiers... encore un petit instant, j'ai trouvé le dernier bug... non, ce n'est pas ça, ... ah ! je pense qu'il doit y avoir un bug du compilateur ici, hmm... erreur IEEE-998.0334... attendez , hmm... oui...

    Le biologiste : C'est quoi un nombre premier ?

    *****


    Un ingénieur pense que ses équations sont une approximation de la réalité.

    Un physicien pense que la réalité est une approximation de ses équations.

    Un mathématicien s'en moque.

    *****


    Deux aérostiers s'égarent avec leur montgolfière. Apercevant deux autochtones dans un jardin, ils les interpellent à grands cris :
    - Holà, messieurs du jardin, où sommes-nous?
    L'un des types lève la tête, les regarde, avant de répondre :
    - Bah, dans la nacelle d'un ballon !
    Les voyageurs repartent, et l'un d'eux dit à l'autre :
    - Celui-là, c'était un mathématicien !
    - Pourquoi cela ?
    - Nous lui posons une question simple, il nous fournit une réponse parfaitement exacte mais totalement inutile.
    Resté en bas, le mathématicien dit à son ami :
    - Ceux-là, c'étaient des physiciens !
    - Pourquoi cela ?
    - Ils nous posent des questions évidentes, et s'ils sont perdus, ils vont encore dire que c'est notre faute !

    *****


    Deux mathématiciens discutent autour d'une bière, ils ne sont pas d'accord sur le niveau de la population en maths. Le premier soutient que tout le monde oublie systématiquement ce qu'il apprend au lycée, l'autre qu'il en reste toujours quelque chose. Pendant que le premier est aux toilettes, le second demande à la serveuse :
    - Tout à l'heure, je vais vous demander quelle est la primitive de x^2, et vous me répondrez : "un tiers de x cube". Vous avez compris ?
    - Oui, oui, j'ai compris, un tiers de x cube, ok.
    Le premier revient, et l'autre lui dit :
    - Tu vas voir, demandons à cette serveuse par exemple. Mademoiselle, quelle est la primitive de x^2 ?
    La serveuse répond laborieusement :
    - Un tiers de x cube.
    Puis, avec un clin d’œil, elle s'éloigne en ajoutant :
    - Plus une constante !

    *****


    Un polytechnicien se balade en voiture en Corse. Finalement, sur une petite route, il tombe sur un troupeau de moutons mené par un berger et son chien. Il attend longtemps mais le troupeau est interminable. Et finalement, fier de lui, propose un pari au berger pour passer le temps :
    - Si je vous dis combien vous avez de moutons, m'en donnez-vous un ?
    Le berger, un peu étonné d'une telle prouesse :
    - Ben, si vous l'voulez !
    Le polytechnicien prend sa calculatrice... compute et donne le bon nombre de moutons dans le troupeau. Le berger, estomaqué, l'autorise à en prendre un. Le polytechnicien prend le bestiau... et à ce moment le berger lui propose un pari :
    - Si j'vous dis votre formation, vous m'rendez mon mouton ?
    Le polytechnicien est surpris, mais accepte.
    - Ben j'crois qu'vous êtes polytechnicien !
    Le polytechnicien, époustouflé, lui demande comment il a fait.
    - Ben, c'est simple, seul un polytechnicien pouvait prendre mon chien pour un mouton.


    III. Divers



    Devinettes :

    1) Que dit un homme complexe à une femme réelle ?

    2) Quelle est la différence entre une thèse de mathématiques et une pizza ?

    3) Que dit-on à un jeune docteur qui vient de soutenir sa thèse ?

    4) Pourquoi les irrationnels sont-ils mal aimés ?

    5) Comment appelle-t-on un Kinder Surprise sans jouet à l'intérieur ?

    6) M. et Mme Hic ont deux enfants. Comment s'appellent-ils ?

    *****


    Contrepèteries :

    1) Nul n'est jamais assez fort pour ce calcul !

    2) Tout bon matheux aime changer les maths !

    3) La prof de maths aimerait que l'on s'intéresse aux cubes de son cours

    4) Les filles trouvent toujours les maths débiles.

    5) (à la fin d'une soirée entre mathématiciens) Bon allez, un dernier calcul et on s'en va...

    *****


    Le problème de la couleur des chevaux :

    Théorème : Tous les chevaux du monde sont de la même couleur.

    Preuve : On va montrer que n chevaux sont toujours de la même couleur. On raisonne par récurrence sur n>0.

    Pour n=1, c'est immédiat.

    Soit n un entier naturel non nul. Supposons le théorème vrai au rang n, i.e. que n chevaux sont toujours de la même couleur, et montrons qu'alors il est vrai au rang n+1, i.e. que n+1 chevaux sont toujours de la même couleur.

    Soient donc n+1 chevaux. Notons-les c(1), c(2),..., c(n), c(n+1). Alors c(1),...,c(n) forment un ensemble de n chevaux, qui sont donc tous de la même couleur (par hypothèse de récurrence). De même, c(2),...,c(n+1) forment un ensemble de n chevaux, qui sont donc tous de la même couleur.

    Ainsi c(1), c(2),..., c(n), c(n+1) sont tous de la même couleur.

    Conclusion : Par le théorème de récurrence, le théorème est vrai pour tout n, et donc tous les chevaux du monde sont de la même couleur.

    26177
    26178
  • Quel nombre ne dort jamais?




    réponse : 8 car une fois couché il est beaucoup trop grand!
  • En revanche, $\phi$ d'or beaucoup !

    Le message de Juge_Ti donne à réfléchir, merci !
  • que se disent i et $\pi$ ? Suivez ce lien
  • Dans le même genre que celle de Jaymz :
    26184
  • Ce qu'il faut dire à un professeur de troisième qui n'a pas fini le programme :

    "tu as encore Thalès à faire".
  • Pendant le repas, un mathématicien dit à son fils :
    - Si tu ne manges pas tes légumes, tu n'auras pas de crème glacée.
    Le fils mange donc ses légumes, et son père ne lui donne pas de crème glacée.
    Quand j'étais gosse j'avais déjà l'âme d'un mathématicien et j'étais perturbé par cet aspect de la langue française. Je me souviens par exemple d'un jour où on m'a demandé : "Tu n'es pas allé à la boulangerie ?" et comme je n'y étais pas allé j'ai répondu "Oui".
  • La même, en moins drôle :

    En Irlande au XVII$^{\textrm e}$ siècle, sous l'occupation anglaise, il était interdit - sous peine de mort - de construire une église catholique qui fut visible d'une rue. Les maçons qui construisirent l'église Saint Theresa à Dublin, le firent avec tant d'ingéniosité qu'elle fut invisible pour les passants de Clarendon Street. Pourtant ces maçons furent pendus...

    e.v.
  • @Steven Neutral : un Japonais aurait également répondu "oui" à la question, et "non" (au lieu de "si") s'il y était allé ! Dans la langue japonaise "hai" (oui) confirme ce que dit l'interlocuteur, et "iie" (non) sert à exprimer le contraire. C'est beaucoup plus logique que notre façon de procéder.
  • Pour mesdames :

    la femme est le mal absolu, en effet prouvons le :

    On sait que la femme nécessite de l'argent et du temps:

    Femme = Argent*Temps

    Or le temps c'est de l'argent donc Femme = Argent² or l'argent est la racine du mal ....d'ou le résultat!
  • Le secret de la recette du véritable pâté d'alouettes tient dans la proportion à respecter entre le cheval et l'oiseau :
    $$\frac{cheval}{oiseau}=\frac{cheval}{\beta l}=\frac{cheva}{\beta}=\frac{vache}{\beta}=\frac{\beta\pi}{\beta}=\pi\;.$$
    Il faut donc environ 3,14 chevaux pour une alouette pour faire le vrai pâté d'alouettes.
  • Monsieur et madame Berthziaine, ont un fils comme l'appelle-t-il ?

    Basile :D

    (Une variante, possible, avec un fils et une fille, Basile et Berthe....)
  • Je pense qu'il y a une faute de frappe. Il faut lire " i shood prob say etc."
    Ou bien c'est un faux grossier. (Et non pas un fait grossier, Cidrolin !)

    e.v.
  • le prof: "aujourd'hui nous allons voir le lemme de Fatou (theorie de la mesure)"
    un etudiant: "monsieur est ce que c'est une dame?"
    le prof: non c'est un homme
    (en malinké Fatou est un prenom feminin)
    un prof: "ceci est le tableau de Mandeleiev"
    un eleve:madame est il senegalais?
    (il a pensé au nangadef wolof)
  • mariage pour tous: Les 2/5 des hétéros sont situés sur la ligne critique.
  • Voici quelques petites blagues tirées du livre Petite philosophie des histoires drôles de Luc de Brabandere.

    (1)
    C'est vous le nouveau ?
    - Je ne sais pas, je viens d'arriver.

    (2)
    Est-il vrai que vous répondez toujours à une question par une autre question ?
    - Qui vous a dit ça ?

    (3)
    Avant, j'étais indécis. Maintenant, je ne sais plus très bien.

    (4)
    Un professeur de philosophie du langage traite devant ses confrères le cas des doubles négations et fait remarquer qu'elles mènent souvent à l'indétermination :
    "Je ne suis pas pas heureux" peut en effet suivant l'intonation, vouloir dire la chose et son contraire, que l'on est très heureux ou pas du tout.

    Et l'académicien de poursuivre très sûr de lui : "La double affirmation, en revanche, n'a pas cette caractéristique. Aucun exemple n'a jamais été trouvé d'une double affirmation qui équivaudrait à une négation". Et dans le fond de l'auditoire, un des confrères de maugréer "Oui, oui ..."

    S
  • Dans le même genre que la 3) il y a aussi : avant j'étais schizophrène, mais maintenant, nous allons mieux.
  • Un taupin à son ancien camarade de terminale : " je ne sais pas, mais en colles, je divise toujours par zéro et j'en ai honte".

    son copain : " il faut peut-être en parler à ton psy"

    Six mois après : " ça va mieux ? "
    " oui ! "
    " t'as été chez le psy ? "
    " oui !"
    "combien de fois ?"
    " chaque semaine "

    " et tu ne divises plus par zéro ? "
    " si ! mais maitenant j'en suis fier ! "

    (c'est un peu nul ! je sais, mais si on se rappelle l'original, on en rit !)
  • Le taupin astucieux à son colleur de maths

    " Votre exercice, Monsieur, est intéressant et je sais le résoudre d'une manière astucieuse, originale et jolie "

    " Ah bon, allez-y !"

    " Et je puis vous donner la solution à l'envers si vous voulez l'entendre "

    " Ah bon ! alors je suis curieux, je vous écoute ! "

    " Commencez donc par me mettre un 18 ! "
  • " Le numéro que vous essayer d’appeler est imaginaire.Veuillez,tourner votre téléphone de 90 degrés et réessayer... "


    Qu'est ce qui est normé,complet et jaune ?
    Un espace de bananach


    Q:Comment un mathématicien appelle son chien?
    A: Cauchy - car ça laisse un résidu à chaque pôle...

    Qu'est-ce qu'un Kinder Surprise sans jouet dedans ?
    Réponse : un Kinder injectif, car son noyau est réduit à zéro.

    Un médecin, un légiste et un mathématicien discutent des mérites comparés d'une épouse et d'une maîtresse.
    Le légiste :
    “ Il vaut mieux avoir une maîtresse. En cas de divorce, une épouse pose de nombreux problèmes légaux. ”
    Le médecin :
    “ Il vaut mieux avoir une épouse, car le sentiment de sécurité réduit le stress, et c'est bon pour la santé. ”
    Le mathématicien :
    “ Vous avez tous les deux tort. Le mieux est d'avoir les deux. Quand votre femme vous croit chez votre maîtresse, et votre maîtresse chez votre femme, vous pouvez faire des maths. ”

    More on http://www.math.ualberta.ca/~runde/jokes.html :D
  • geluck-1225880648.jpg
    1417102850b6753b32188_l-4003.jpg
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Une autre BD de http://abstrusegoose.com/ :

    Jeu : à quel film est-il fait référence ?

    Et puis allez, encore une autre :
    26809
    26810
  • allez deux blagues pour la route:

    2 personnes qui font un tour en montgolfière sont perdues. Elles décident de descendre un peu pour demander leur chemin.Ellles aperçoivent 2 hommes qui discutent sur la route.Elles d'approchent et demandent :"Excusez-moi,mais pouvez vous nous dire où nous sommes?", les 2 hommes discutent longuement pui répondent : "Vous êtes dans une montgolfière". Les deux personnes de la montgolfièr, surprises, remercient quand même et reprennent de l'altitude. Un peu plus loin, l'un dit à l'autre :
    -"A mon avis, ces deux là, c'était des mathématiciens
    -Qu'est ce qui te fait dire ça?
    -Eh bien, ils ont mis bcp de temps à répondre, ce qu'ils ont dit est rigoureusement vrai et enfin ça ne nous sert absolument à rien!
    Pendant ce temps, les 2 mathématiciens disent :
    "A mon avis, c'était des physiciens: ils nous posent des questions évidentes et après, s'ils sont perdus, ça va être de notre faute".


    Enfin la blague la plus courte du monde : "Soit epsilon<0....."

    [/code]
  • racine carrée : dis-moi, -1, pourquoi ne pouvons-nous vivre ensemble ?
    -1 : Tu sais, racine carrée, c'est complexe !
  • -Mais dis donc la fille de S est revenue de l'étranger,beaucoup d'argent,eh?,belle voiture,en plus elle est belle.
    -Oui
    -Elle travaille où
    -En Italie,le pays de Berselkuni,tu connais?.
    -Et que fait- elle?
    -Elle travaille dans une usine qui fabrique du Cheks.
  • Un mathématicien , un ingénieur et un physicien se font enlever et sont placé dans une pièce avec une seule boite d'épinard, sans rien pour l'ouvrir. Au bout de plusieurs jours, on vient les chercher.
    Le physicien dort, sa boit d'épinard ouverte. On lui dit comment il a fait et il répond qu'il a trouver les points sensibles et a appliqué une forte pression dessus afin d'ouvrir la boite.
    Lorsqu'on vient chercher l'ingénieur, il est lui aussi en train de dormir, la boite d'épinard ouverte mais toute cabossée. On lui demande comment il a fait pour l'ouvrir, et il répond qu'il l'a frappé très fort contre les murs plusieurs fois jusqu'à ce qu'elle s'ouvre.
    Enfin, lorsqu'on vient chercher le mathématicien, on le voit par terre tout tremblant et en sueur, en train de marmonner "supposons que la boite soit ouverte, supposons que la boite soit ouverte ..."
  • Quel est le comble du mathématicien ?
  • Passer la nuit sur une inconnue sans trouver le système
  • La solution RC(:P)
  • Que dit Hamilton à Cayley ?
  • pour le comble du mathématicien, je connaissais la réponse suivante :

    c'est de voir sa moitié passer une nuit avec un tiers dans un car!
  • On n'a donc pas l'unicité de la solution (:P)
  • Je ne sais si c'est une blague, mais j'ai récupéré naguère ce dessin dans la Litteratournaya Gazeta, journal littéraire russe (bien que ne parlant pas russe). Je suppose qu'il s'agissait du prix de la vodka ou quelque chose de ce genre, en tout cas je crois me souvenir que le calcul est exact, et l'intégrale fournit un exo de colle sur le calcul des intégrales impropres par les séries entières.
    Bonne soirée.
    RC
  • S'il faut dégainer une TI 89 (oui, j'assume mon côté old school de bachelier 1999) pour boire une vodka, ça fait cher la gueule de bois.
  • Pour rester cosmopolite :)-D, voici une autre blague, etats-unienne cette fois. Vous savez que la MAA (Mathematical Association of America) publie le "American Mathematical Monthly", mais elle publie aussi deux autres périodiques de niveau moins ambitieux, mais tout aussi intéressants. L'un d'eux est "Mathematics Magazine", où l'on trouve parfois des dessins humoristiques. En voici un qui date de 1984, avec une devinette.

    29039
  • Spoiler (voir le code LaTeX) : $$ \phantom {Möbius Dick}$$ ?
  • auto-201018.jpeg
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Une autre faite en cours.

    Un élève demande une règle à des camarades. J’en trouve une de 20 cm sous mon bureau, la lui propose. Il en a trouvé une de 30 cm, mais elle est plus loin et il la préfère. Ma réponse : « Ce n’est pas taille qui compte. »
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • « Ce n’est pas taille qui compte. »
    Classique ! Après il faut avoir le culot d'enchaîner par "c'est le goût !".
  • Bâââ, Sebsheep,

    Si celle de Nicolas était courte mais bonne, la tienne n'est pas franchement de bon goût... tout comme celle que je n'osais pas faire en classe :

    Une élève de Troisième :
    "M'sieur, j'ai pas de règle !
    - Tu devrais t'en inquiéter ... "
  • Moi, ça m'est vraiment arrivé, il y a longtemps, en Première, il y avait dans la même classe un frère et sa soeur, et un jour je dis quelque chose comme "vous n'avez pas de règle ?", et le garçon me répond : "ma soeur, elle n'en a pas toujours".
    Comme jacquot, je ne me serais jamais permis une telle plaisanterie, selon le précepte de Jules Ferry : « si un seul parent d’élève risque d’être choqué par ce que vous allez dire, évitez de le dire. »
    Bon dimanche de fête nationale, commémoration de la Fête de la Fédération,
    RC
  • De grâce, ne me faites pas rire !

    Soi-disant adressé à La Fayette avant de célébrer la messe le 14 juillet 1790... Mais on ne prête qu'aux riches.

    Bruno
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!
<