Colles en classes préparatoires — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Colles en classes préparatoires

Salut à tous!

J'aurais aimé avoir un certains nombre d'informations sur les colles en classes prépa:
- Comment faut-il procéder pour pouvoir donner des colles (s'adresser au lycée même, à l'inspection générale...)?
- Faut-il avoir un profil particulier pour pouvoir en donner (agreg, thèse, prof en prépa...).
- Quelle est la rémunération horaire? Des amis m'ont dit que cela dépendait de notre statut: étudiant ENS ou thèse, prof en activité, prof de prépa (chaire sup étant plus payé que agrégé)...

Merci à tous pour vos infos.

Bonne fin de journée!

Réponses

  • A mon avis, si tu veux avoir plus de chances, vois avec tes profs de sup et spé si tu as fait une prépa, généralement, ils proposent à leurs anciens (bons) élèves de donner des colles.

    Par contre, généralement, il faut avoir fait l'X,ENS même pour coller en sup (c'est en tout cas le cas dans ma prépa).
    Il y a aussi des profs et thésards.
    Généralement ce sont des connaissances des profs du lycée.

    A mon avis si tu ne connais pas un prof ds le lycée ds lequel tu veux coller, ca risque d'être dur.

    Après la rémunération, je sais pas trop, ils en parlent pas bcp.
    Je sais juste qu'un pote qui passait des colles d'info (une dizaine d'élèves) devait toucher 30€ ou un peu plus de l'heure (il est étudiant à l'ENS).

    Voila et bonne chance :)
  • Tsss a raison sur un point : il faut connaître des profs de prépa. Souvent, il suffit d'aller leur demander.

    Il n'y a pas besoin d'être X ou normalien pour en décrocher, loin de là. Par contre, je crois qu'il faut maintenant être prof (à une époque, on pouvait donner des colles en étant étudiant, mais je crois que c'est maintenant impossible). Tu ne peux pas non plus coller en étant stagiaire IUFM.

    Pour la rémunération, en ce qui me concerne, je crois que je suis payé 51€ de l'heure (j'ai eu un papier à ce sujet, si je le retrouve, je t'en dirai plus. La rémunération dépend en effet de différentes choses). Tu es payé à l'élève (un élève absent et tu perds 17€ donc).
  • Les élèves de l'ens et de l'x n'ont peut etre pas le statut d'étudiant vu qu'ils sont payés.

    Et je pense aussi qu'il est préférable d'avoir des profs (ou étudiants ) ayant au moins 4,5 ans de maths derriere eux pour avoir le recul nécessaire.
  • on peut aussi donner des colles sans etre prof, mais on demande generalement d'etre au moins en maitrise

    sinon, ca marche enormement au piston en effet, mais on peut quand meme se debrouiller si on connait quelqu'un qui connait un prof
  • Une fois j'ai rencontré un colleur en math-spé PC* qui n'avait que le
    CAPES.

    Donc pour être colleur c'est le professeur de la classe préparatoire qui choisit.
  • Le Furet dit une bêtise : un élève absent = un élève payé. Un fonctionnaire n'est pas payé selon la présence ou l'absence de personnes tierces, sinon les facteurs des zones les plus reculées ne gagneraient pas grand chose (c'est un arrêté de la cour de cassation qui doit remonté à 1923).
  • Je pense que Le Furet précisera rapidment pour quoi il n'a pas dit de bétise (il colle en prépa donc j'imagine qu'il sait bien de quoi il parle) mais de toute façon, dans un cadre plus général, lorsque l'on est de jury d'épreuves orales ou de corrections, la rémunération est bien fonction du nombre de candidats.
  • Je pense que Yama a raison.
  • Qu'est-ce-qu'un élève absent ?? En colle, il n'y en a pas, a proprement parler : un absent est censé rattraper (en se greffant sur un trinôme la semaine suivante, par exemple).
    Par contre, quand le trinôme ne comporte que deux étudiants (il y a environ deux chance sur 3 que l'effectif de la classe ne soit pas divisible par trois, ce n'est pas une absence), la paye est bien inférieure.
  • Bonjour,


    Pour faire des colles, il faut surtout connaitre le prof qui a en charge le cours pour qu'il t'attribue celles-ci.

    Tu peux tojours aussi envoyer un CV au responsable pedagogique de la prepa qui le fera suivre aux differents profs : pour ma part c'est comme ca que j'ai eu des colles, a noter quand meme, que le prof qui a recu mon Cv par la suite me connaissait.

    Ensuite il y a le probleme avec l'administration a regler. A noter qu'il y a beaucoup plus de possibilites, les conditions a remplir sont beaucoup moins restrictives que pour coller en universite. Les vacations en universite sont regies par le fameux decret 87-889 et c'est parfois penible de trouver sa categorie, mais pour intervenir en tant que vacataire en prepa, il y a possibilite de le faire justement en tant que vacataire hors decret.

    Je sais pas si ce que je dis est clair, mais en gros l'annee derniere, je ne pouvais plus intervenir en vacataire en universite, mais j'ai pu intervenir en prepa.

    jn.
  • Et Glag aligne une autre ânerie : lorsqu'un trinome n'est pas complet, dans la mesure où cela ne résulte pas d'une manoeuvre délibérée des enseignants pour augmenter le nombre de groupes de colle, l'heure doit quand même être payée en entier. Je dois pouvoir vous retrouver le texte mais si je me souviens bien, c'est encore un arrêté de la cour de cassation, et ça a moins de 5 ans.
    Maintenant, le problème est que les adminstrations d'à peu près tous les lycées de France continuent à faire un décompte à l'élève au lieu de le faire à l'élève et à l'heure (il arrive que des groupes comprennent 4 élèves), alors même que le ministère aurait du transmettre les nouvelles règles de fonctionnement à tous les établissements. Ca ne m'étonnerait pas que l'Etat se retrouve d'ici quelques temps condamné à nouveau pour cette plaisanterie.
  • Moi je le veux bien ce texte s'il te plait, depuis le temps qu'on m'en parle. j'ai seulement un texte de 1950 qui dit que les colles sont décomptés à l'unité. (Pour moi une unité = une heure)
  • Si la plupart des lycées/rectorats procèdent comme le Furet et moi le constatons, il ne s'agit par bêtise ou d'ânerie. Ce qui intéresse les colleurs ou futurs colleurs à mon avis, c'est la manière dont ils seront payés "en vrai", pas la manière dont un arrété de 1923 ou même de 2001 dit qu'ils doivent l'être.
    Dans le lycée où je colle, je déclare à la fois le nombre d'heures et le nombre d'élèves, mais je suis payé au nombre d'élèves si j'en juge mon dernier relevé de compte...
  • On est toujours libre de ne surtout pas réclamer ce qui nous est du ...
    On peut aussi faire remarquer à son adminsitration qu'elle est tenue d'appliquer les arrêtés de la cour de cassation (et depuis que je colle, les élèves absents m'ont toujours été payé ...)
  • J'ai peut-être dit une ânerie, je dois avouer que je ne suis pas une référence en matière de gestion. Néanmoins, je gagne sensiblement moins cette année que l'an dernier, et j'ai mis ça sur le compte des nombreux désistements dans une des deux classes dans lesquelles je colle, qui fait que j'ai régulièrement des binômes ou des "trinômes fantômes".

    Sur mon carnet de colles, il est fait systématiquement mention du nombre d'élèves collés (et non du nombre d'heures effectuées) lors de chaque relevé.

    Tu colles où, Glag (si ce n'est pas indiscret) ?
  • Lycée Champollion à Grenoble.
  • Mille excuses, il me semblait que tu étais sur la région de Montpellier.
  • Ah non, j'y ai fait ma prépa mais je n'y ai jamais collé (pourquoi des excuses ??)
  • Parce que j'avais peur d'avoir confondu avec quelqu'un d'autre, mais en fait non, donc pardon de m'être excusé :)

    Nous avons eu le même prof de sup, si mes souvenirs sont bons (j'ai survolé ta thèse, un jour).
  • Il serait un peu déplorable d'être collé à l'élève et pas à l'heure.
    Lorque le trinôme devient binôme (ça m'est déja arrivé cette année), mon temps de préparation, mon travail pendant l'heure n'est pas multiplié par 2/3, mais réparti sur deux élèves au lieu de trois.
    Je vais me renseigner ce matin.
  • Tout dépend de sa manière de fonctionner et préparer : personnellement, pour une heure de colle avec trois élèves cette année je compte 3 ou 4 heures de préparation (revoir le cours, chercher des énoncés, trouver leurs solutions, rédiger un minimum) ; avec deux élèves, ce temps de préparation est multiplié par 2/3...Certes ensuite le temps de présence est bien le même.
    Au bout de quelques années de colles, quand on commence a avoir un stock d'exercices important, bien entendu le temps de préparation diminue...mais alors le tarif des colles devient très généreux !
  • Pour Roger

    Ce que tu dis m'étonne beaucoup, ou alors il y a eu des modifs depuis 1994 année de ma retraite...

    L'effectif d'une classe a des repercussions sur le nb d'heures sup mais pas sur le taux de rémunération des kholles ... Je ne vois pas ce qui justifierait un changement selon l'effectif de la classe...
    ( et le tarif dépend du statut du kholleur
    pour un prof de prepa c'était, à mon époque, et je ne pense pas que ça ait changé, 1/40 ème de l'heure sup annuelle pour 3 élèves/heure en sup et spé et 4 élèves/heures en prépa hec par ex)

    Oump.
  • Je crois que sur ce dernier point Roger a raison: ce changement
    date de 2004 ou 2005.
  • >Glag, certes mais je ne sais jamais à l'avance qu'un élève va être absent, donc je prépare toujours pour trois (et toujours trop d'ailleurs).
  • Roger a raison. Dans mon académie, la réforme avait été mise en place l'an dernier (et s'était appliquée dans l'une de nos classe). Cet année, il semble que le rectorat ait décidé de revenir dans le cadre précédent (tarif unique), ce qui parait bien plus juste. En fait, je crois que cette réforme existe depuis 1995 mais qu'elle n'avait jamais été appliquée. Les problèmes de sous de l'Etat ont du faire que certains grand argentiers ont remis le nez sur ce protocole de paiement.

    @Le Furet: Concernant le paiement, le responsable du lycée n'a peut-être pas donné la même échéancier de paiement que l'an dernier. Par contre, un élève absent, puis encore absent au rattrapage est considéré comme venu donc sa colle nous est payé (heureusement puisque l'on a travaillé pour lui (!!) quand même). Chaque classe a un volume global d'heures de colles provisionnées par le rectorat (fonction du nombre d'élèves présents à la rentrée ou plus probablement autour du 1er octobre). Que l'élève vienne ou pas, normalement tu dois pouvoir être payé. Sinon l'argent n'est certainement pas perdu pour tout le monde...
  • J'ai retrouvé dans mes papiers le texte auquel je faisais référence.

    Il s'agit de la contestation par des colleurs du non-paiment des absents par le lycée Fresnel. Les colleurs ont d'abord contesté auprès du rectorat qui n'a pas répondu, ce qui vaut rejet implicite. Ils se sont alors tournés vers le tribunal administratif qui leur a donné raison (audience du 15/02/2002, prononcé du 15/03/2002, dans les dossiers de Nicole Cochet et de CAtherine Vial), mais sans faire référence à la jurisprudence du Conseil d'Etat sur ce sujet.

    Le tribunal s'est appuyé sur un décret du 12 janvier 1970, article 3, alinéa 6 : "les heures d'interrogation effectuées dans les classes préparatoires sont toujours décomptées à l'unité. Elle ssont rétribuées à raison du trente-sixième du tarif annuel de l'heure supplémentaire, tel qu'il en résulte du présent décret, ..." et l'attendu du jugement de poursuivre : "il résulte de ces dispositions qu'une heure commencée doit être payée en totalité, qu'à cet égard la circonstance qu'un élève soit absent ou qu'il ne soit pas possible de constituer un groupe de "colle" complet de trois étudiants est indifférente dès lors qu'aunce fraude n'a été commise ; qu'il résulte de l'instruction que l'administration a d'une part omis de comptabiliser les absences de 4 élèves et, à 10 reprises, de compléter à une heure les interrogations correspondant à des groupes incomplets; ainsi Mme xxx est fondée prétendre percevoir la rémunération correspondant à 14 vacations de 20 minutes, soit 4 heures 40 minutes".
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!