Aide aux élèves — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Aide aux élèves

Bonjour, professeur à la retraite, je donne quelques cours particuliers de maths. Cette année, je travaille avec 2 élèves de terminale, qui se trouvent en spécialité maths, qui ont beaucoup de mal, avec le cours de cette année, et des lacunes très importantes. C'est sans doute peu réaliste de ma part d'imaginer qu'un adolescent, qui a réussi à tenir 6 ans sans capter les bases des calculs, fractions, inéquations, puissances etc.., va se mettre tout d'un coup à travailler,  et être conscient de ses lacunes et de l'urgence...
J'ai pas mal de fiches d'exercices sur toutes sortes de calculs de base, que j'utilisais pour faire "réviser" mes classes de terminales,  mais est-ce qu'il existe des manuels du type "tout ce qu'on doit savoir faire en maths en arrivant en terminale" ? 
Ou un conseil, comment aider un élève perdu, sans lui demander ce qu'il fait en terminale, en lui donnant envie de se prendre en charge ?
Merci.

Réponses

  • Modifié (30 Sep)
    Bonjour
    Je pense que la première étape, c'est de lui demander pourquoi il fait spé math (sans évoquer ses lacunes dans un premier temps). Ensuite, s'il a un but en tête (comme devenir biologiste par exemple), ce sera plus facile de le motiver. S'il est vraiment perdu et erre sans but dans une matière qui le dépasse, alors il n'y a pas de remède miracle. Quand il n'y a pas de motivation, le cerveau ne travaille pas, donc aucune raison qu'il progresse.

    Mais s'il n'a aucun but, il est toujours possible de lui montrer la puissance des maths et leur utilité dans la société. Au moins, il y a beaucoup d'offres d'emploi liées aux maths, donc ça peut créer une motivation.

    Sinon, il doit bien exister des cahiers de vacances adaptés à ton besoin...
  • Pour info le "paramètre" motivation arrive en dernière position, voire a été abandonné, pour expliquer la réussite des élèves au primaire et au secondaire dans les études contemporaines (que j'ai déjà citées sur ce forum, mais la pédagogie c'est la répétition ...). 

    Ce qui est important pour la réussite ce sont des habitudes de travail (régularité, s'assurer qu'on a bien compris en prenant une feuille blanche pour restituer l'essentiel du cours etc.), certains aspects psychologiques (image qu'à lui-même l'élève, ce qui est parfois problématique pour ceux issus de CSP--, et c'est là que ça peut bloquer pour se projeter dans les études supérieures) ou des choses toutes bêtes, style : l'élève a-t-il un bureau ou un coin au calme dans la maison pour se concentrer ?

    Pour les grosses lacunes dont certaines remontent au collège : "démontrer pour comprendre" qui reprend le cycle 4 d'une façon politiquement incorrecte (notamment à travers les démonstrations comme son titre l'indique, et des tartines d'exercices pour se faire la main; il existe un livre d'exos compagnon si ça ne suffit pas).

    Pour le lycée : piocher dans les Terracher qui sont de bons bouquins et qui comportent des explications bien faites pas à pas.

    "J'appelle bourgeois quiconque pense bassement." Gustave Flaubert
  • J'ai le même avis que Bibix.
    La question que je me pose est la raison pour laquelle ces élèves ont décidé de choisir la spécialité maths en première et en terminale si ils étaient déjà mauvais en seconde et en première (mais peut-être que la surnotation a encore fait des ravages...). Ces élèves avaient une bouée de secours en terminale avec l'option maths complémentaire.
  • JLTJLT
    Modifié (30 Sep)
    Je ne sais pas si c'est pertinent pour ces élèves, mais le site suivant https://www.ombplus.de
    contient des exercices sur une bonne partie du contenu de mathématiques du lycée, en commençant assez bas.

  • Xax est à la masse, comme d'habitude ! Bien sûr, la motivation ne suffit pas à un cul de jatte pour apprendre le saut en hauteur. Mais ici il n'est pas question de pédagogie générale, mais de deux élèves particuliers.
  • Modifié (30 Sep)
    Merci pour vos réponses. Je me suis posé la question du motif de la présence de ces 2 élèves en terminale spécialité maths. Mais ils sont tellement perdus, que ce n'est pas le moment. Bien entendu, je peux refuser de les accompagner, vu leurs lacunes, et leur manque d'enthousiasme. Chacun pour ses propres raisons, et sans doutes aussi, chacun avec ses difficultés, qui ne sont sans doute pas limitées aux maths, ni même peut-être à la scolarité.
    Mais j'ai accepté de faire un bout de chemin avec chacun d'eux. Donc de leur décortiquer le cours et les exos pour qu'ils puissent en savoir un tout petit peu, et je voulais, modestement, leur filer de temps en temps une dizaine d'exercices, comme des équations du second degrés, des calculs de puissance, etc., sans être même certaine qu'ils les feront. Je suis bien consciente de la difficulté de ce projet.
    Quand même, j'ai eu quelques exemples de ce type d'élèves quand j'étais prof (privé sous contrat) en terminale S ! 
    Un site d'exercices de maths comme le proposé JLT c'est très bien, mais je pense qu'ils ne sont pas assez conscient de là où ils en sont pour s'y mettre.
    En fait je ne peux pas m'imaginer ce qu'un élève complètement perdu peut faire s'il s'en rend compte. Juste désesperer et arrêter tout ? 
    C'est pourquoi, je cherchais plutôt un livre,  ou des fiches imprimées...
  • dpdp
    Modifié (30 Sep)
    Comme toujours le souci se situe en termes de lacunes accumulées au fil des années. Pour avoir donné des cours privés à, entre autres, ce genre de cas, malheureusement arrivé en Terminale avec l'échéance du baccalauréat il n'y a pas grand-chose à faire si ce n'est le bachotage : voir et faire un maximum d'exercices afin d'ancrer les automatismes nécessaires le jour J. Bien sûr, ils oublieront ces automatismes juste après l'épreuve...
    S'ils sont tellement désespérés et n'espèrent rien au bac, tu peux peut-être en profiter pour tout reprendre depuis le "début", mettons niveau seconde. @xax même s'il est encore une fois parti (un peu) trop loin, a proposé la collection Terracher qui est très bien. Je proposerai dans mon cas la collection Gauthier-Gerll-Thiercé, mais c'est du pareil au même. Le but serait de leur prodiguer un cours construit, logique, et "facile" d'accès. Après tout, c'est du niveau seconde et il est possible de se contenter de faire les exercices "simples", "mécaniques", afin de leur permettre de forger petit à petit leur confiance en eux.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!