Groupe oulipo — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Groupe oulipo

Modifié (3 Jul) dans Mathématiques et Société
Bonjour
J'ai vaguement entendu parler du groupe oulipo, parmi lesquels figuraient quelques mathématiciens. Si quelqu'un avait plus d'informations à ce sujet, je lui en serais reconnaissant. 
Cordialement.

Réponses

  • Wikipedia est ton amie. Le site de l'oulipo peut t'intéresser. De nombreux sites connexes aussi.
    e.v.
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • Il y a deux ou trois informations disséminées sur l’Oulipo dans les publications de Tangente.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Il y a longtemps (début 2000), l'Oulipo était très présent à l'université de Lille 1. Je ne sais pas si c'est encore le cas.
  • Modifié (3 Jul)
    Il y a une liste de discussion ici : https://groupes.renater.fr/sympa/info/oulipo
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Modifié (3 Jul)
    En plus des livres cités plus haut, il y a une myriade de sources. qu'on trouve facilement sur Internet. Par exemple, de Raymond Queneau, Bâtons, chiffres et lettres, Idées, NRF 1965, ou l'un de ses premiers écrits dans la veine oulipienne : Cent mille milliards de poèmes, NRF, 1961. Il y a aussi ses  Exercices de style, Gallimard 1947, dont nous avons parlé il y a peu, et qui annoncent avec humour ce courant soi-disant mathématico-littéraire.
    Pour moi c'est juste une sorte de distraction  qui a l'intérêt de tous les jeux d'esprit, acrostiches, contrepèteries, ou charades à tiroirs, ce qui n'est pas rien, mais qui n'a qu'un lointain rapport avec la littérature et la poésie authentiques d'une part et les mathématiques authentiques d'autre part. L'intérêt qu'on lui porte est très exagéré.
    ----------------------------------------------------------------------------------
    Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
    Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
    Vous avez capturé les sentiments d'un cœur
    Que pour vous adorer forma le créateur.
    Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
    Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
    Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :
    Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

  • Chaurien, chacun son truc. TU ne lui porte pas un intérêt démesuré, libre à toi mais tu n’es pas seul au monde et tes centres d’intérêt ne sont pas nécessairement ceux des autres.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Modifié (3 Jul)
    D'accord, tout se vaut, j'oubliais. Les graffiti de pissotière et La légende des siècles, c'est du pareil au même.
  • Ça serait bien de ne pas déformer mes propos.
    On peut être capable d’apprécier La vie mode d’emploi en tant qu’œuvre oulipienne ou en tant que roman (on est entre matheux, le ou est inclusif). Et tes jugements littéraires, OSEF, on n’est pas là pour en parler.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Ça c'est du Chaurien ! Comparer les essais Oulipiens et les graffitis de pissotière.... Vraiment élégant ! 
    Fais-donc des maths, Chaurien, au lieu de parler de ce que tu ne connais pas. 
  • Modifié (4 Jul)
    L'Oulipo est un groupe littéraire atypique qui suscite la curiosité. Pour autant personne n'a jamais prétendu l'élever aux rangs d'autres œuvres prestigieuses.
    Du bruit pour rien et beaucoup de fantasmes qui n'existent pas.
  • Modifié (4 Jul)
    Puisque tu parles de l'Oulipo, je souhaiterais rendre hommage à Luc Etienne, professeur de mathématiques et de physique au lycée Clemenceau à Reims, auteur de livres remarquables sur ces jeux sur les mots/les sons,  et bon musicien.
    Il a été notamment l'un des grand experts du contrepet (il a écrit un traité faisant autorité, et tenu l'album de la comtesse jusqu'à sa mort, et tenait la Chaire de contrepèterie au collège de pataphysique), mais aussi ès charades à tiroirs (ce qui est beaucoup plus rare !).
    On lui doit beaucoup de contrepèteries, certaines mathématiques, dont il me semble celle-ci : les étudiants apprennent à calculer en cent leçons.

    L'un de ses héritiers ès contrepet est Joël Martin, qui tient (encore ?) l'album de la comtesse. Un scientifique aussi, il avait d'ailleurs été invité à un séminaire d'astrophysique pour parler de contrepet :
    J'ai découvert dans son exposé la contrepèterie "maître de conférences" !
    Lorsque j'étais en première, on m'avait offert son livre "manuel de contrepet, l'art de décaler les sons". Il expliquait cela également formellement à l'aide de transformations géométriques dans l'espace, et je me souviens d'une page de calculs matriciels, avec comme seule note en bas "la clarté de ces formules rendra tout commentaire superflu".
  • Georges Clemenceau (1841 - 1929) tenait au respect de l'orthographe de son patronyme. Il renvoyait à l'expéditeur les courriers qui comportaient un accent superflu.
    e.v.
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • Luc Étienne voulait qu'on change les maths.
  • Modifié (5 Jul)
    Mise au point.
    Dans mon premier message de ce fil, je dis tout l’intérêt que je porte aux distractions, jeux de mots et jeux d’esprit, et tout ce qui tourne autour de l'Oulipo, et qu'on évoque ici, est pour moi de cet ordre.
     Ce qui m'a énervé c'est la remarque de nicolas.patrois selon quoi ce que je dis, c'est mon avis et que tout le monde n'est pas forcément du même avis. Ce qui va de soi, non ? Il nous reste encore un peu de libertés de pensée et d'expression, d'où la diversité des opinions, qui est une bonne chose. Alors pourquoi une telle remarque ?
    D'où ma réaction polémique. La polémique est, dans l'ordre de l'écriture, analogue à la caricature dans le dessin : on exagère les traits. Je ne veux pas médire de l'Oulipo ni des jeux qu'on a évoqués plus haut. J'ai dans ma bibliothèque pas mal de livres qui en traitent, je préciserai ce point plus tard. Rien ne permet à gerard0 de prétendre que je ne connais pas la question.
    Ce que je désapprouve c'est tout le bruit autour de ceci, jusqu'à en faire un courant littéraire marquant, comme jadis le Parnasse ou le naturalisme, et y voir un nouveau lien entre littérature et mathématiques, et une manifestation d'une « pensée moderne », alors que c'est juste une réunion de copains qui s'amusent, ce qui n'est pas à blâmer, mais qui est autre chose.
    J'ai connu naguère François Le Lionnais et j'ai retrouvé hier une carte postale qu'il m'avait envoyée en août 1977. On y voit le Transcendant Satrape Raymond Queneau remettant la Plaque de l'Ordre au Régent Le Lionnais et à la Régente Ursula Vian (veuve de Boris Vian), lors de la fête du Haha 89, ce qui dans le calendrier pataphysique correspond, si j'ai bien compté, à 1962. Ils ont l'air de bien rigoler, et ma foi, rien à redire.
    bonne journée.
    Fr. Ch.
  • Je réagissais à « L'intérêt qu'on lui porte est très exagéré. » D’où ma réponse : « Chacun ses goûts de chiottes. »
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • math2 a dit :
    L'un de ses héritiers ès contrepet est Joël Martin (...)
    Nan !  « ès » est une préposition qui ne s’emploie que devant un nom pluriel. C'est une abréviation de « en les ».
    e.v.
    [ P.S. Toujours en forme, Édouard. ]
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • Bonjour ev. Maintenant à la retraite, je n'entends plus mes collègues me dire :  
    "T'as encore Thalès à faire". C'était d'ailleurs du harcelage.
  • J’ai déjà essayé d’écrire des messages sans erreur, tel un exercice digne de l’Oulipo, mais en vain. 
  • Modifié (4 Jul)
    Merci ev pour tes corrections, j'avoue en apprendre tous les jours !
    Concernant "ès", j'avoue avoir tout de même quelques circonstances atténuantes : ma professeur de français de 4ème semblait elle aussi ignorer cette règle et employait cette contraction à toutes les sauces (elle avait écrit sur mon bulletin "... enfin, ès quantité de travail, il y a de quoi faire davantage pour améliorer vos rédactions") et en 4ème je croyais encore innocemment mes professeurs incollables sur leur discipline donc j'avais enregistré cette erreur sans même y faire attention ! Sachant qu'elle a fini sa carrière en Khâgne dans un bahut prestigieux, je suis rassuré de voir que même une experte ignorait cette règle que je découvre sur un forum de maths et que je vais essayer de retenir malgré mon âge avancé.
    @ Cidrolin : il faut trouver des maths impossibles.
  • Modifié (5 Jul)
    Pour compléter mon message précédent, voici une bibliographie, extraite de ma bibliothèque, sur les jeux de mots en général.
    • Brouty, Guy ; D Roncey, Alain, Les mots croisés érotiques, Le Livre de Poche 8114, 1979.
    • Cazeneuve, Jean, Du calembour au mot d'esprit, Éditions du Rocher, 1996.
    • Comtesse M. de la F., L'album de la comtesse, Le Livre de Poche 3520, 1973.
    • Duneton, Claude, Au plaisir des mots, Balland, 2004.
    • Étienne, Luc, L'art du contrepet, Jean-Jacques Pauvert, 1957, 1971, le Livre de Poche 3392, 1972
    • Étienne, Luc, L'art de la charade à tiroirs, Jean-Jacques Pauvert, 1965, le Livre de Poche 3431, 1972.
    • Étienne, Luc ; Boudard, Alphonse, La méthode à Mimile, La Jeune Parque, 1970 et 1974, Le Livre de Poche 3453.
    • Gagnière, Claude, Pour tout l'or des mots, Bouquins, Robert Laffont, 1996.
    • Guiraud, Pierre, Les jeux de mots, Que Sais-Je ? 1656, PUF, 1976.
    • Hachette, Guy, Dictionnaire amusant de mots croisés, Editions Jibena, 1977.
    • Laclos, Michel, Les jeux du Figaro, Jeux de lettres, jeux d'esprit, Jean-Claude Simoën, 1977
    • Martin, Joël, Manuel de contrepet, L'art de décaler les sons, Albin Michel, 1986.
    • Martin, Joël, La Bible du contrepet, Bouquins, Robert Laffont, 2003.
    • Oulipo, La littérature potentielle, Idées 289, Gallimard, 1973.
    • Oulipo, Atlas de littérature potentielle, Folio Essais, Gallimard, 1981, 1988. 
    • Perceau, Louis, La redoute des contrepèteries, Briffaut, 1932, 1959.
    • Queneau, Raymond, Exercices de style, Gallimard 1947, Folio 1363, 1982.
    • Queneau, Raymond, Cent mille milliards de poèmes, Gallimard, 1961
    • Queneau, Raymond, Bords, Hermann, 1963.
    • Queneau, Raymond, Bâtons, chiffres et lettres, Idées, NRF, Gallimard, 1965.
    • Queneau, Raymond, De quelques langages animaux imaginaires ..., L'Envers, L'Herne, 1971.

    Dans le livre :  Graner, François, Physique de la vie quotidienne, Scopos, Springer, 2003, Joël Martin a glissé des contrepets dans les titres des énoncés.

    Bonne soirée.
    Fr. Ch.
    04/07/2022
  • Modifié (4 Jul)
    On peut donc tourner sa peine vers les livres.
  • Il te manque des livres de Perec (La vie mode d’emploi, La disparition). Le premier a une construction mathématique.
    L’Oulipo, ça ne consiste pas seulement à jouer avec les mots et à contrepèter ; le contrepet n’entre pas en soi dans les contraintes oulipiennes à moins que la contrainte soit d’écrire un texte où, par exemple, toutes les phrases sont des contrepèteries et où le deuxième sens écrit une autre histoire. Si tu penses que les textes à jeux de mots sont caractéristiques de l’Oulipo, je comprends mieux ta réticence : ils ne le sont pas (caractéristiques) même s’ils en sont souvent proches, l’esprit est différent : la contrainte.
    J’ai, chez moi, un livre dont on peut lire les pages paires (ça fait une histoire), les pages impaires (une autre histoire) et toutes les pages (une troisième histoire) mais j'ai oublié le titre et l’auteur.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Ça ne va pas être facile de le retrouver ! 
  • Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • J’ai beaucoup de tendresse pour A Boudard, représentant d’une culture populaire, comme il en existe peu ..
  • Et de QI nettement en dessous de 100, il s'en vantait. 
    Moi aussi j'aime ! 

    Cordialement 
  • Philip Ording : 99 Variations on a Proof est un livre de mathématiques qui se revendique de l'oulipo.
    e.v.
     
    À ta naissance, tu pleurais tout le temps et tout le monde souriait autour de toi. Fais en sorte qu'à ta mort, ce soit l'inverse. (Proverbe arabe)
  • Merci, j'y jetterai un coup d'œil. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!