Programme maths 1ère option rentrée 2022 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Programme maths 1ère option rentrée 2022

Bonjour
Où peut-on trouver le programme de mathématiques (1h30) pour l'option à la rentrée 2022 ?
Merci.

Réponses

  • Bonjour,
    il me semble qu'il est encore sous forme de projet.
    J'ai récupéré ceci.
    Cordialement.
  • dfdf
    Modifié (14 Jun)
    Je lis quelques lignes du document ministériel publié par fbi et je vois qu’il relie l’apprentissage des maths à l’exercice de la citoyenneté, l’esprit critique, la persévérance, le débat d’idée, l’engagement réfléchi et collaboratif ! Et tout cela avec 3h30 par semaine au lycée. Il était urgent que toutes ces belles qualités citoyennes ne soient plus en option*.

    * ironie à deux balles

    J’ajoute qu’en plus de ces super-pouvoirs citoyens, on vous regardera comme un demi-dieu et vous aurez un job royalement payé chez Google avec accès privilégié au bar à sushis de l’entreprise.
  • Les élèves qui vont au lycée, ce sont ceux qui ont besoin qu'on leur ré-explique les bases de la vie citoyenne.
    Ceux qui ne vont pas au lycée mais s'arrêtent à la fin du collège, ils sont plus fûtés, ils ont compris ces bases de la vie citoyenne dès le collège, ils n'ont pas besoin d'aller au lycée pour suivre des cours de rattrapage.
  • Modifié (14 Jun)
    Les programmes ne veulent plus dire grand chose. Entre la bienveillance obligatoire et le nombre d'heures ridicule, l'écart risque d'être grand entre les attendus et les réelles connaissances à la fin de l'année. C'était déjà ce qui se passait souvent avec la voie professionnelle où on peut remarquer au passage que le programme est un peu plus ambitieux sur le papier: https://www.education.gouv.fr/sites/default/files/imported_files/document/spe003_annexe1_1239841.pdf
  • df : c'est 1h30.
  • kioups: oui, c’est vrai !  J’étais trop optimiste.
  • Pour des élèves qui ne font pas maths, c'est pas si mal. Reste à savoir ce qui sera réellement mis en place. Et la suite en terminale...
  • Il n'y a donc pas encore de programme pour la rentrée, de retour des fameux congés ?
  • Bonsoir
     Il vient d'être publié au BO de ce matin 7 juillet
     en pièce jointe
    Les modalités du contrôle dans le même BO
  • "Dans le cas d'un tirage aléatoire dans une population finie, la fréquence peut être identifiée à une probabilité." Beurk... Voilà comment on peut croire lire l'avenir et regardant le passé. Il manque de gros warning clignotants autour de cette notion.
  • « Tirage aléatoire » ne renseigne pas sur la loi. 
    Si cela signifie « tirage avec équiprobabilité », alors oui, « fréquence = proba » est une définition ou bien un théorème. 
  • SocSoc
    Modifié (8 Jul)
    Je ne comprends pas ce que tu dis.
    La notion de fréquence abordée ici est une fréquence statistique, c'est-à-dire que l'on a observé un certain nombre de cas et calculé la fréquence d'apparition d'un caractère. On n'est pas dans le cadre mathématique. C'est une observation factuelle du passé.
  • Pourtant c'est une conséquence classique de l'équiprobabilité. Si on tire "au hasard" (équiprobabilité) dans une population où la fréquence des individus ayant un caractère donné est f, alors la probabilité que l'individu choisi ait ce caractère est f.
    Ne pas confondre avec la fréquence du caractère dans un échantillon, variable en fonction du tirage. 

    Cordialement. 
  • Encore une fois, ce n'est pas ce dont il s'agit dans le programme, ils partent de données statistiques tirées "de la vraie vie". Par exemple on regarde 100 voitures qui passent sous un pont, on note les couleurs, et on en déduit que la prochaine voiture à une probabilité nulle d'être jaune.
  • Alors c'est une ânerie!
  • C’est plutôt en lien avec les fluctuations d’échantillonnage, j’imagine. 
    On déduit « c’est nul, avec une confiance de … ». 
  • Que dit exactement le programme ? (momentanément je ne peux pas le charger) 
  • On ne déduit rien du tout avec des statistiques. On constate. On imagine. On projette. On fait des modèles plus ou moins cohérents. On ne déduit pas.
  • Oui bien sûr. 
    Mais quand tu dis « on projette » c’est le sens du mot déduire dans ces échanges. 
    Ce n’est plus le « donc » habituel, sauf la notion d’intervalles de confiance.  
  • SocSoc
    Modifié (8 Jul)
    Edit: Je reviendrai développer avec du temps!
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!