Agrégation après école d'ingénieur — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agrégation après école d'ingénieur

Modifié (21 May) dans Concours et Examens
Bonjour,
après deux années de prépa voie MP, j'ai intégré une école du "groupe A+". Je suis actuellement en fin de 1A dans cette même école.
En prépa, j'aimais surtout les maths et je m'imaginais faire ça plus tard. Mais arrivé en école, j'ai été un peu déçu par l'enseignement de cette matière, globalement de bien moins bonne qualité qu'en prépa (même si je m'y attendais, l'école n'étant pas axée maths). Ça m'a conduit à plus ou moins délaisser les maths : j'ai suivi les cours du S1 avec sérieux, mais avec pour seul objectif de valider avec une bonne note : je n'ai pas retenu grand chose en profondeur (typiquement je ne lisais pas les démos).
Mais récemment j'ai eu un regain d'intérêt pour la matière, et également pour le métier qui trotte dans ma tête depuis plusieurs années (pour diverses raisons) : être prof (dans le secondaire, je ne pense pas avoir le niveau pour enseigner en prépa). Je n'en suis pas encore sûr, et je compte sur les stages/césure pour me décider, mais j'aimerais en savoir un peu plus sur la réalisabilité de ce projet (=réussir l'agreg)

En 1A j'ai suivi des cours de mesure, de proba, de calcul diff qui correspondent à peu près au niveau L3 dans ces disciplines, même si ces cours sont à consolider bien sûr.
En 2A j'aurai la possibilité de suivre quelques cours de maths aussi, mais vraiment pas grand chose et rarement des maths fonda.
en 3A (après la césure), je peux suivre une option de maths app, modélisation ou probabilités, mais encore une fois ce sont des maths app...

Bref, mis à part les quelques cours de cette année, je ne risque pas d'apprendre grand chose dans mon école qui me soit utile pour l'agreg, sauf pour préparer l'option A ou B (selon mon choix d'option de 3A).
Je pense avoir de bons acquis de prépa, mais je ne sais pas ce qu'il en restera après 3 ans (+césure probable) sans "vraies maths".

Bref, mettons que je suive uniquement le parcours de mon école, est-ce qu'une année d'agreg pourrait suffire à avoir de bonnes chances de l'obtenir? J'imagine que je ne dois pas être le premier dans ce cas. 
Si non, que dois je faire pour mieux m'y préparer ? Je pense qu'il m'est envisageable d'atteindre un solide niveau de L3 en complétant mes cours de 1A avec des cours extérieurs. Auriez-vous des poly/cours à me conseiller ?

Réponses

  • Modifié (21 May)
    Bon j'ignore ce qu'est une école du groupe A+, et de toutes façons le principal intérêt pour l'agrégation n'est pas tant que cela l'école d'ingénieur que tu as intégré, ce n'est pas tant révélateur d'un niveau en maths :


    - l'un des premiers de ma M' en maths n'a pas eu l'X qu'il souhaitait en 5/2 (il avait refusé Centrale Pa' en 3/2 pour cette école), il a fini à Ulm
    - l'avant dernier est lui rentré à l'X

    (Les ENS seraient un indicateur un peu plus fiable, quoiqu'encore, quoique major en 5/2 de ma M' enmaths, je n'ai été admissible à aucune alors que nous avons eu 5 ou 6 reçus )...



    À peu de choses près, le programme de l'agrégation correspond à une bonne L3 bien maitrisée.

    Par conséquent, même si tu ne seras peut-être pas un virtuose des maths générales, si tu fais des maths appli sérieusement, tu as largement de quoi réussir. La sélectivité et le niveau des candidats n'est plus ce qu'elle a été avant la masterisation, et a fortiori dans les années qui précédaient.


    Je pense qu'il s'agit effectivement de bien réviser le programme de prépa, préparer sérieusement une L3, éventuellement approfondir l'aspect théorique des maths appli que tu verras en école d'ingé, et tu as largement de quoi réussir.

    L'idéal est de faire cela avant la préparation, et d'ailleurs d'aller voir des oraux l'année n-1 si cela redevient autorisé.

    Évidemment, si tu parlais de vouloir enseigner en prépa, mon texte serait différent, les places commencent à être plus chères.

    Perso, j'avais aussi un parcours en école d'ingé (mais L3 puis M1 maths appli en //), et un goût prononcé pour les maths appli. Mon niveau plus faible en MG ne m'a pas empêché de taper dans le top 5% des reçus, et pourtant à une époque où le concours était plus sélectif y compris sur la tête. Il ne te sera pas demandé de tout maîtriser parfaitement, et donc il n'est pas interdit d'avoir des points plus faibles pour réussir très bien le concours, et a fortiori pour le réussir tout court.
  • Modifié (21 May)
    Concernant les polys, mieux vaudrait conseiller des bouquins, auxquels tu auras le droit à l'oral. Je te conseille de fouiller la mine d'or qu'est ce forum avec de nombreux posts et échanges sur le concours.
    Enfin, c'est sans doute une évidence, mais il faut lire les rapports de jurys.
  • Modifié (22 May)
    Ne pas perdre de vue "les maths générales" (structures algébriques, arithmétique, géométrie) qui peuvent être le parent pauvre des formations en maths appliquées qui font beaucoup appel à l'analyse ou aux probas. A l'agrégation, on est en gros sur du 50-50.
  • Modifié (22 May)
    Et un enchainement école d'ingénieur, thèse et agrégation "spéciale docteur", qui devrait assez raisonnablement t'ouvrir les portes du supérieur ?
    Bonne journée.
    F.
  • Modifié (23 May)
    Aller jusqu'à la thèse augmenterait la probabilité d'avoir un poste dans le supérieur (concours des MCF, chez les PRAG c'est souvent souhaité, en CPGE aussi), mais mieux vaut partir avec l'idée que ça reste très marginal tout de même, donc je reste assez mesuré sur le "assez raisonnablement".
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!