Capes 2022 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Capes 2022

xaxxax
Modifié (11 May) dans Concours et Examens
816 admissibles pour 1035 postes au concours ...
Ayant parcouru l'épreuve (la vraie) qui, d'avis autorisés, était d'un niveau L1, ça signifie qu'il n'y a eu sur la France entière que 816 personnes inscrites en M2 qui ont eu plus de 8/20 ?


Mots clés:
«134

Réponses

  • Modifié (10 May)
    J'ai passé le capes externe en candidat libre ayant un diplôme d'ingénieur et ayant arrêté les maths en MP, donc il n'y a pas que des personnes qui ont un M2 maths qui passent le concours.
  • La proportion d'ingés ne doit pas être énorme quand même.

    Tiens merci au passage, tu me fais penser qu'il y a le 3eme concours aussi, là il doit y avoir plus d'ingés :

    134 admissibles / 179 postes ...

  • Le jury dans sa grande sagesse a jugé que ceux qui étaient au delà de 817 n'avaient pas le niveau. L'école mathématique française leur dira merci plus tard. Oshine un diplôme d'ingénieur est considéré comme un M2. 
  • Notons qu'on est quand même dans une année un peu spéciale car c'est l'année impactée par la réforme du CAPES (année de transition, le concours passe de fin de M1 à fin de M2), ça doit jouer.

    Cela dit, ça n'empêche pas que c'est hyper alarmant à quel point le métier est devenu à ce point non attractif (pour ne pas dire repoussant)... 
  • Sachant qu'une partie de ces postes manquants était censé faire 18h a la rentrée prochaine !
    Il va y avoir beaucoup d'élèves sans maths l'an prochain  :'(
  • L'an dernier :
    - premier concours : 1706 admissibles   1067 admis / 1167 postes
    - troisième concours : 250 admissibles  141 admis / 149 postes
    manque 108 postes

    Cette année, à moins de déclarer tous les admissibles admis, le déficit va être de l'ordre de 600 postes ... là il va y avoir un gros problème ...

    Héhéhé ton explication peut jouer pour le premier concours, mais comment expliquer le fait qu'au troisième les choses se soient contractées à ce point ?

    Est-ce qu'il y a sur le forum des préparateurs au master Capes qui pourraient nous éclairer ?
  • La mode est plutôt d’embaucher des contractuels, comme à l’hôpital.
    Sauf que les contractuels, en cas de pénurie, deviennent exigeants.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Le passage de M1 en M2 joue beaucoup sur le nombre de candidats quand même.

    Qu'en est-il de l'agreg externe ? A priori pas impactée par cette énième réforme. J'ai l'impression dans mon académie qu'il y a "beaucoup" d'admissibles.
  • Trouver 600 contractuels au pied levé ça va être duraille, à moins de recruter des comptables ou des chargés d'études marketing sur leboncoin.
  • DomDom
    Modifié (11 May)
    « Diplôme d’ingénieur », ça ne veut plus dire grand chose. En fait, toute cette dégringolade (certains disent « déclassement ») transforme tous les diplômes en carton. M1, M2… réellement ? 
    Dans les années 2000 la Licence était plus relevée semble-t-il (bon, j’exagère… peut-être pas dans toutes les matières… ni tous les Master… mais cette mention MEEF, c’est quoi ?). 
    Pour être honnête, dans les années 2000, certaines maîtrises étaient déjà plus relevées que d’autres (selon les modules qu’elles contenaient).
    J’ai en mémoire des modules ne contenant que six étudiants… et pour éviter les fermetures… mieux valait qu’ils soient reçus…
    Et encore une fois ce n’est pas pointer du doigt les étudiants, qui n’y peuvent rien.
    Pour le CAPES on a, une fois parlé du niveau, la grande crise du recrutement (je n’aime pas parler « des vocations »). 
    Même « les vacances » ne suffisent plus pour vouloir être prof.
  • C'est sûr que commencer à 1500€ par mois dans un collège en ZEP de la région parisienne avec un bac+5...
  • C'est curieux. Avec la réforme, on perd les étudiants de M1 MEEF. Et il y a des mesures transitoires pour éviter un creux cette année.
    Tant mieux, si les académies cherchent des contractuels. Je devrais postuler.
  • DomDom
    Modifié (11 May)
    Oui. 
    Au passage, avant c’était Licence (BAC+3) pour le CAPES. 
    À l’époque où le dossier des retraites est sur la table on se demande pourquoi c’est devenu BAC+5…

    Ça déplace de deux ans au moins l’âge de départ… et toutes les propositions politiques se jouent là-dessus (60ans/62ans/65ans). 
  • Modifié (11 May)
    A la fin , chaque classe aura un enseignant en mathématiques : les académies seront moins exigeantes sur les contractuels.
    La situation va s'arranger, il y a tout un stock de contractuels qui n'avaient pas été reconduits les années passées, les académies peuvent les recontacter.
  • Modifié (11 May)
    À l'agreg externe cette année, 719 admissibles, ce qui est moins que l'année dernière, mais il y a eu la suppression de l'option informatique et l'ouverture de l'agrég info, l'un dans l'autre c'est plus ou moins ce qui était attendu.
    Le nouveau format "recrutement en M2" a beaucoup joué. Dans mon département, qui fournit habituellement une vingtaine de candidats au Capes par an, ils ne sont que 5 a le passer cette année (et la plupart sont des agrégatifs qui passent le Capes en plan de secours). Ceux qui sont en M2 ont déjà le Capes, ceux qui sont en M1 ne peuvent pas le passer.
    Pour le troisième concours je ne sais pas. Peut-être un effet du marché du travail plutôt dynamique en ce moment, ou les difficultés de l'Education Nationale face au Covid qui ont découragé des vocations ?
  • xaxxax
    Modifié (11 May)
    @gai requin, c'est pas 2000€ :) ?
    https://www.lesechos.fr/elections/presidentielle/presidentielle-emmanuel-macron-sengage-a-augmenter-tous-les-enseignants-1401961

    J'ai l'impression que les signaux politiques contradictoires et le mépris à peine voilé du pdt ont eu raison de pas mal de vocations ténues, c'est sans doute ce qui explique l'effondrement au 3e concours et partiellement celui du premier.
  • Entièrement d'accord avec Dom, ce passage de BAC+3 à BAC +5 pour le CAPES n'a que des inconvénients.
  • Sans pour autant avoir relevé le niveau disciplinaire. 
    C’est assez dingue. 
  • zestiria a dit :
    les académies seront moins exigeantes sur les contractuels.
    La situation va s'arranger, il y a tout un stock de contractuels qui n'avaient pas été reconduits les années passées, les académies peuvent les recontacter.
    Je ne sais pas si rappeler des contractuels qui n'ont pas été reconduits est vraiment une situation qui s'arrange...
  • zestiria : pas sûr que toutes les classes aient un prof. Cela arrive malheureusement bien souvent que des élèves se retrouvent sans enseignant pendant plusieurs mois...
  • DomDom
    Modifié (11 May)
    En effet. 
    Cela dépend de l’établissement. 
    J’ai pu observer encore un « truc à deux vitesses ». 
    Les bahuts défavorisés peuvent parfois attendre dès la rentrée des profs. 
    Par contre, dans des zones moins difficiles, « surtout pas ! ». 
    Et ce n’est pas la difficulté d’exercice qui crée cela. 
    C’est plus simplement la réaction des parents selon les endroits qui met la pression (ou pas) sur les chefs d’établissement, les inspections académiques et les rectorats.
    En zone difficile, les parents font confiance où ne connaissent pas les rouages qui permettent de se plaindre. Bien entendu, je dis « font confiance » sans nier qu’il existe des parents qui viennent engueuler sans ménagement toute l’institution à travers l’établissement…
    Bref. Il manquera forcément des profs à la rentrée 2022. Je pense aussi aux profs d’allemand, matière sinistrée, qui manquent souvent. Il n’y a pas de poste en collège (sauf exception) faute d’élèves qui suivent cet enseignement. Ou alors des postes sur deux ou trois bahuts. C’est compliqué…
  • Modifié (11 May)
    Le gouvernement veut supprimer le Capes. Les 600 postes non pourvus serviront à le justifier. 
    En effet, les 1000 postes ouverts seront occupés à 40% par des certifiés (qui ont un niveau limite en plus…) contre 60% par des contractuels…
  • Modifié (11 May)
    Bonjour,
    Et je suis curieux de connaître le boulot qu'on va donner aux nouveaux capésiens/agrégés en informatique.
    Cordialement,
    Rescassol
  • Modifié (11 May)
    [Inutile de recopier son propre message situé en avant-dernière position. Un lien suffit. AD]
    Et règle d’or dans la fonction publique : toute ressource non utilisée doit être supprimée. C’est comme les lits d’hôpitaux. Il faut travailler « à saturation ».
  • Donc ce serait la fin du CAPES ? On garderait un corps d'agrégés et  un volant de contractuels pour remplacer les certifiés ?
    Les syndicats enseignants vont se mobiliser, il n'est pas dit que le gouvernement arrive à supprimer le CAPES. 

    On peut imaginer une évolution à deux vitesses :
    - les reçus au CAPES vont là où on leur dit d'aller, dans les postes que personne ne veut prendre
    - les contractuels choisissent leur poste

    A terme, les étudiants choisiront entre le CAPES, avec les pires postes et être contractuel, avec recrutement local. C'est déjà le cas, certains membres disent qu'ils préfèrent être contractuels, vu la pénurie de candidats, ils choisissent leur établissement.
  • Je ne crois pas une seule nanoseconde à la suppression du CAPES. Le concours, et le métier, va peut-être évoluer dans ses attributions etc... mais il y aura toujours un recrutement de fonctionnaires d'états dont la mission sera d'enseigner.

    Ce que je dis est valable pour moi d'ici 20-30 ans. Après, j'en sais rien du tout !
  • Modifié (11 May)
    @Rescassol. L'option informatique et sciences du numérique au lycée. Et pour les très bons les nouvelles prépas maths-info. Pour l'instant ISN est majoritairement enseigné par des profs de maths.
  • Ce n'est plus ISN, c'est NSI à présent : Numérique et Sciences Informatiques, et ce n'est plus une option, c'est une spécialité.
    Ah, le jargon de l'Éducation Nationale... :)
  • Bonjour,

    Et on va trouver 15 h par semaine et par lycée avec ça ?

    Cordialement,
    Rescassol

  • La spécialité NSI, c'est 4h en 1ère et 6h en Term + 1h30 de SNT en 2nde, ça va vite.
  • DomDom
    Modifié (11 May)
    Peut-être faut-il comprendre « supprimer le CAPES » plutôt comme « création d’un nouveau statut ». 
    J’imagine bien un prof « de demain » : 20h de service et plein d’autres trucs, des tâches diverses. 
    Sans parler de la flexibilité pour enseigner ici et là.
    Bon, j’admets faire de la fiction. 
  • Modifié (11 May)
    Bonjour
    Bon, d'accord. Ça va faire à peu près un prof par lycée en moyenne.
    Il ne reste plus qu'à attendre que ça arrive au bac.
    Cordialement,
    Rescassol
  • C'est déjà au bac, épreuves aujourd'hui et demain !
  • Bonjour,

    Attends, nous sommes bien la première année où il y a une agrégation d'informatique ?
    Donc, il n'y aura d'élèves au bac issus de l'enseignement de profs ayant ce diplôme que dans trois ans ?
    Ceci dit, si quelqu'un peut mettre en ligne les épreuves d'aujourd'hui et demain ..........

    Cordialement,
    Rescassol

  • @Rescassol. Le Capes d'info existe depuis 2020. Par ailleurs, les professeurs de maths pouvaient passer depuis un certain temps des certifications supplémentaires pour enseigner l'info.
  • DomDom
    Modifié (11 May)
    Je n’ai pas tout lu mais j’ai compris l’idée principale : un prof en « distanciel ». 
    À la limite, ça enlève grandement les problèmes d’attitude (ils sont gérés par quelqu’un d’autre que le prof). Ça permet à celui qui veut suivre de pouvoir entendre le prof. … hum… seulement si le calme est obtenu par celui qui surveille…
    Bon… ce n’est plus du tout le même métier. Un prof qui n’est pas en contact avec l’élève dans la même pièce, ce n’est plus vraiment un prof. 
    Pour les élèves qui s’en sortent, ça passe. 
    Pour les élèves qui ne s’en sortent pas, c’est pire (pour eux). 
  • @zestiria "Les syndicats enseignants vont se mobiliser"  :D  :D  :D
    @Jaymz "Je ne crois pas une seule nanoseconde à la suppression du CAPES" on parie ?
    https://www.sudouest.fr/elections/education-nationale-emmanuel-macron-voudrait-supprimer-le-capes-et-l-emploi-a-vie-8910891.php

    Il n'y a pratiquement plus aucune opposition à ce qu'il met en oeuvre, le dernier mouvement social authentique (les gilets jaunes) a vu la France, dans l'indifférence générale, avoir un nombre record de prisonniers politiques. Alors vous pensez bien que le Capes ...
    Nous avons changé d'époque, il faut se réveiller ...

    @guiguiche ces profs en distanciel semblent avoir été mis en place parce qu'il n'y avait plus de contractuels à recruter on dirait...
  • @Rescassol : Te connaissant un peu, je t'envoie directement sur https://agreg-info.org/  ;)
  • Modifié (11 May)
    xax a dit :
    Il n'y a pratiquement plus aucune opposition à ce qu'il met en œuvre, le dernier mouvement social authentique (les gilets jaunes) a vu la France, dans l'indifférence générale, avoir un nombre record de prisonniers politiques. Alors vous pensez bien que le Capes ...
    Nous avons changé d'époque, il faut se réveiller ...
    Ça se discute, comme dirait l’autre.
    Je ne compte plus les ronds-points ornés de slogans contre lui ni les appareils photos de bord de route repeints en rose.
    Par ailleurs, l’abstention, le vote pour le FN et pour FI sont en hausse.
    Oui, la suppression du CAPES est dans ses cartons, mais il risque de se heurter aux conséquences s’il essaie : plus personne ne viendra faire ce boulot (déjà que…) et ceux qui restent ont une forte envie de se barrer ou au minimum de mettre le binz de l’intérieur.
    Oui, l’époque change mais je ne suis pas sûr que ce soit au bénéfice de Macron.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Bonjour,

    Merci, Gai-Requin. 
    J'ai beaucoup fait d'informatique, dans divers cadres, et je ne vois pas trop l'utilité d'imposer OCaml.
    J'attend quand même de voir ce qui est tombé au bac.

    Cordialement,
    Rescassol

  • @nicolas.patrois le type en question est plus malin qu'intelligent (d'ailleurs sa proximité avec un de ses prédécesseurs qui a la même physionomie mentale l'atteste). Donc il va bien manœuvrer mais il ne sera pas à même ni de mesurer ni d'envisager sur le long terme les conséquences des actes que son idéologie lui dicte (bien qu'issu de la même banque, il n'est pas du même calibre intellectuel que Pompidou ...).

    Dans ses conditions, s'il a une ouverture pour plomber définitivement un corps de métier connu pour fournir des acteurs politiques et syndicaux pas toujours à la botte du maître (Mélenchon par exemple...), il ne va se gêner. Peu importe que ça entraîne un peu plus vers le fond le système éducatif français en général, et les maths en particulier ...

    Il y a quand même un corpus de travaux abondant et fiable sur l'état des maths en France, des rapports d'un bon niveau plein de bonnes mesures pour redresser la barre. Et objectivement s'en est-il saisi ? 

    Et bien non, il préfère l'improvisation permanente et n'a même pas été capable (lui ou ses clones sous-fifres) de s'apercevoir que le recrutement en maths allait s'effondrer à cause d'une décision balancée pour se faire plaisir et pour laquelle les conséquences n'ont même pas été envisagées au premier ordre.
  • J'insiste, je ne crois pas une femtoseconde à la suppression du CAPES. Le métier va évoluer, comme je le disais, avec plus d'autonomie pour les chefs d'établissement etc... mais de là à supprimer ces concours.
    Ce n'est pas ce supposé manque d'opposition qui empêchera Macron de le faire mais je pense que les chantiers sur l'EN dans lesquels il va se lancer sont ailleurs.
  • Modifié (11 May)
    Plus d’autonomie pour les protals ? Déjà qu’ils croulent sous le boulot alors si, en plus, on leur rajoute cette responsabilité, ils vont péter un boulon.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • DomDom
    Modifié (11 May)
    C’est peut-être plus simple de créer un nouveau statut que d'en modifier un qui est existant. 
    Mais j’admets être dubitatif…
    Je trouve qu’il est imprévisible même si de manière pavlovienne (ou statistique), quoiqu’il décide, ça ne plaira pas aux profs. 
    L’augmentation appelée « revalorisation » me laisse à penser que ce serait un pourboire…
    Nous verrons bien.
  • Bonjour,
    Il fût un temps (1980 je crois) où il y avait 200 postes environ au CAPES de maths (dernier budget Giscard), et les candidats ne manquaient pas: plusieurs milliers je crois.
    En conséquence, avoir le CAPES de mathématiques était quasiment aussi difficile que d'avoir l'agrégation correspondante.
    Et j'ajoute que, maître auxiliaire à l'époque, je crois que je gagnais à peu près deux fois le SMIC (peut-être un peu moins...je vérifie)
    Cherchez l'erreur, les erreurs!.
    Changement complet de paradigme en 40 ans.
    Cordialement.
    PG
  • je pense qu'on ne leur demande pas leur avis aux chefs pour le coup.
  • Non, on ne leur demande pas leur avis, pas plus qu’aux enseignants.
    Cela dit, quand même un syndicat mou du genou monte au créneau à ce propos (recrutement par les protals), c'est qu’il y a un problème.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Modifié (11 May)
    "Tant mieux, si les académies cherchent des contractuels. Je devrais postuler."
    Tu ne devais pas faire des "datas" je sais pas quoi ?
  • Modifié (11 May)
    Bonjour,
    vieux monsieur de presque 50 ans ayant arrêté les maths il y a un quart de siècle, je me suis inscrit au concours cette année pour évaluer mon niveau.
    Or, je suis admissible et c'est une surprise.
    D'où quelques questions à propos de l'épreuve de leçon :
    le candidat doit faire un exposé sous la  forme d'un plan d'étude hiérarchisé et détaillé pendant 20 minutes maximum, les développements et les exercices sont pour la deuxième partie de l'entretien.
    Comment faire un exposé qui dure autour de 20 minutes ? L'annonce d'un plan et de la liste des définitions et démonstrations présentées dans la leçon ne prennent que quelques instants ?
    Comment tenir aussi longtemps ?
    Suis-je passé à côté d'une information ?
    Merci de vos réponses.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!