Colloque Inspé Grenoble — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Colloque Inspé Grenoble

Deux présentations intéressantes sur l'événement "Comprendre et favoriser l'apprentissage des mathématiques, comment ?" :

1. Influence de l'environnement familial d'apprentissage sur les compétences mathématiques
L'intérêt du travail présenté (école primaire) est la mesure de l'influence des facteurs proximaux concernant la stimulation culturelle basale familiale (hors devoirs), qui s'avère fondamentale.
. rappel des résultats des élèves qui, en France plus qu'ailleurs, ont une très forte dépendance sociale (ce qui n'a rien d'étonnant, l'école primaire française ayant renoncé aux apprentissages élémentaires),
. grande importance des facteurs parentaux proximaux,
. importance du niveau d'exigence (à ce niveau la compétence parentale en maths n'a que peu d'importance), les exos simples ne servent à rien (ce qui invalide une fois de plus les tenants de "l'adaptatisme", au besoin avec l'aide de l'IA pour être sûr de foirer),
. corrélats neurophysiologiques : démarrer les maths tôt et raide c'est mieux (ça je le savais, mais là c'est mesuré in situ).

2.  L'apprentissage des fractions chez les enfants : regards croisés en didactique des mathématiques et en sciences cognitives
. Les intervenants rappellent que la maîtrise des fractions fin primaire / début collège est un très fort prédicateur de la réussite ultérieure en maths,
. Le "numérique" au mieux ne sert à rien dans les apprentissages (à la grande tristesse du prof qui a fait l'étude, c'est rigolo de voir son dépit).

Je n'ai pas d'avis sur les autres présentations (je ne les ai pas regardées) mais rien qu'au titre ... après c'est de l'Inspé ...

https://inspe.univ-grenoble-alpes.fr/recherche/autres-seminaires-et-colloques/comprendre-et-favoriser-l-apprentissage-des-mathematiques-comment--972400.kjsp

Pour ceux qui téléchargent pour regarder en accéléré, il faut passer par "outil de développement" de Chromium pour choper le m3u8 et après un coup de youtube-dl.

Réponses

  • DomDom
    Modifié (6 May)
    Qu’est-ce que c’est jargonnant (mais c’est le jeu ma pauvre Lucette). 
    Aussi, quand on avance rapidement c’est difficile de savoir de quoi l’on parle.
    Ce ne sont que des impressions que je livre, et non des jugements de fond. 
  • xaxxax
    Modifié (6 May)
    Quel jargon?  Regarde les présentations il y a des mesures très intéressantes et nouvelles. Depuis peu de temps en fait, on parvient à faire des corrélat neurophysiologiques assez fin, les techniques d'analyse étant plus abordables (IRM, dosage neuro).
    Pour le secondaire on a déjà cité sur ce forum des références (Maths Coss je crois) sur les bienfaits des maths après 16 ans pour le développement du carafon. Rien d'étonnant à ce qu'on retrouve des trucs similaires pour le primaire.
  • En résumé, les riches ont de meilleures conditions que les pauvres. Et si l'on comprend tôt les fractions, c'est mieux pour la suite.
    On paie des « didacticiens » pour faire mine de découvrir ces vérités de bon sens. Çà me rappelle les mêmes banalités concernant les filles, comme on l'a vu dans un autre fil.
  • Justement  Chaurien ce n'est pas ça qui est mis en avant dans les travaux de Cléa Girard (de mémoire elle ne parle que de corrélation pour les conditions sociaux-économiques). Par contre l'influence massive de certains facteurs proximaux semble causale quant aux différences mesurées dans les activités cérébrales. C'est ce qui m'a paru intéressant car ce type de recherche est assez récent, il y a encore peu de travaux expérimentaux (ici ce n'est pas une thèse de sociologie ou de didactique, mais de neurophysiologie).

    Pour les fractions je suis d'accord avec toi, c'est plutôt le comique du dépit conclusif "ah zut alors, les tablettes ça ne marche pas terrible pour apprendre les fractions, pourtant on y croyait" qui est savoureux.

    Le point de bon sens serait plutôt : le numérique oui, mais quand les bases sont déjà bien connues (apprendre la géométrie avec Geogebra dès la 6e ...), comme un prolongement, pas un primo apprentissage.
  • Peux-tu cibler la fourchette de temps où « la tablette c’est bof » ?
  • C'est vers 37' quand il présente le résultat ci-joint ("experimental" c'est bien sûr le résultat avec les tablettes). Après il y a d'autres moments comiques quand on apprend que la boite qui misait sur la vente du logiciel a fait faillite ou que en fait les enseignants ne parviennent pas à gérer les interactions (heureusement bientôt il y aura l'IA :))




  • Afin d'équilibrer un peu, il faudra un jour parler des ISFEC. Une collègue de maths stagiaire du privé sous contrat y a subi cette année une formation obligatoire d'une journée qui s'intitulait : "Enseigner l'histoire de la Shoah".
  • Modifié (24 May)
    Toujours le diktat des neurosciences et rien sur l'éveil à la sexualité des filles et garçons a des ages variables (CM2 et début du collège) et la laïcité mise à mal. Mon gosse de CM2 fréquente un établissement de quartier (avec quelques parents musulmans intégristes) et l'information sur la sexualité est une cata avec certains jeunes garçons qui ont le plus grand mal à concevoir que leur voix va muer leurs pieds grandir (je ne parle pas de la contraception et de l 'éveil aux relations avec le sexe féminin : pour eux c'est de la science fiction et ils sont plus familiers avec les jeux vidéos violents pour  plus de 18 ans faits par et pour le sexe mâle (Squiz game) que par la fréquentation de leur petites camarades : d'ailleurs cela se voit dans la cour, celle-ci est occupée par les garçons et leurs jeux, les filles occupant la périphérie et tout ça dans le contexte environnemental du burkini à la piscine (j'habite une commune limitrophe de Grenoble). La censure de Courbet par le réseau social Facebook ne vous a pas alerté?
  • Oui mais un nouveau ministre vient d’être nommé. 
    Tout devrait aller mieux. 
  • xaxxax
    Modifié (24 May)
    @AlainLyon avant de parler de "diktat des neurosciences" je t'invite à prendre connaissance des présentations que j'ai indiquées, voire simplement de lire les quelques points que j'ai rapportés ...
    Quant à la gestion des classes je veux bien te croire, ayant moi-même du recadrer des PE qui s'étaient improvisés exégètes du Coran pour "dialoguer" avec des élèves déjà radicalisés.
    @Dom le nouveau ministre me semble plutôt posé, assez loin de la caricature donnée par certains. Je suis curieux de voir comment il va s'atteler à l'effondrement du recrutement.
  • DomDom
    Modifié (24 May)
    Tu as raison, j’ironisais gratuitement. Et c’est sur le fait qu’il soit nouveau et non sur son profil (j’entends bien toutes les critiques sur ces discours et ses écrits, mais j’aime dissocier tout ça de l’exercice). 
    Il est possible qu’il ne soit là que jusqu’aux législatives, aussi…

    Au sujet du recrutement, le timide et « dérisoire mais mieux que rien » dégel du point d’indice ne suffira pas. 

    Cette histoire de recrutement est un sacré chantier cela dit et c’est sur le temps long. 
    Il s’agit des rémunérations mais aussi des conditions de travail liées à l’autorité et au respect du professeur qui sont des vieilles lunes ringardes en 2022. 
    Honnêtement, quel que soit le pouvoir en place, je reste bien pessimiste sur ces questions. 
    Chers professeurs, ne rien attendre est parfois la seule manière de rester positif. 
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!