Agreg interne 2022 : oraux et résultats ! — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agreg interne 2022 : oraux et résultats !

Modifié (4 May) dans Concours et Examens
Bonjour
Voici un fil ou nous pouvons discuter des futures épreuves orales de l’agrégation interne de cette année.
Pour le moment , les convocations se font attendre ^^.
C'est ma 1ère admissibilité au bout de 4 ans et j'espère vraiment que se sera la bonne lol.
Mots clés:
«134

Réponses

  • Oui d'ailleurs j'espère qu'on les aura bientôt pour anticiper un peu
  • Pour le moment, il est indiqué que les auditeurs ne sont pas acceptés aux oraux.
    Est-ce susceptible de changer ?
  • Comme toi Matrix : première admissibilité en 4ans.
    J'espère avoir un congé l'an prochain si ça ne passe pas cette année.
    Car entre les cours,les conseils de classe, parcoursup, les copies  et la préparation des oraux : cela me fait  des  journées de 12 heures de boulot!
    J'espère tenir d'ici les oraux.
  • Bon courage à tous !

    Moi, je la loupe à 0.4 point pour cette année.
    Quoi qu'il se passe, tout le travail abattu paiera, que ce soit cette année ou une prochaine.
  • Exactement Jaymz. 
    Courage !!!
  • Matrixx a dit :
    C'est ma 1ère admissibilité au bout de 4 ans et j'espère vraiment que se sera la bonne lol.
    Bonjour courage Matrixx ! Tout est possible, ce fut exactement ma situation il y a maintenant 10 ans.

  • Modifié (25 Mar)
    Bonsoir,
    comme vous, première admissibilité... et déjà bien content puisque c'était le challenge démarré l'année dernière suite au covid et au "vide" laissé par les enfants. Donc je me suis inscrit cette année, comme je me l'étais promis! Et comme je l'ai déjà exprimé sur l'autre fil dédié à l'agreg interne, j'ai essentiellement travaillé les leçons d'oral pour me remettre à flot et bien m'imprégner du programme. Je pense que j'ai plutôt bien réussi l'épreuve d'Algèbre et bien foiré celle d'Analyse. Bref, du bon côté de la barre, mais sans doute bien juste.
    Pour l'oral, je sais que ce sera compliqué pour moi, car je me crois plutôt lent. J'ai essayé de passer au tableau (en solo, dans mon lycée) quelques plans et développements de type1, et je déborde invariablement. Ceci dit, à moi d'élaguer... j'en écrirai moins, il faudra les dire bien! Par contre, l'épreuve 2 me "stresse" bien, car j'ai du mal avec les "illustrations" ou "aspects" algorithmiques présents dans pas mal de sujets. J'ai 50 balais, et je reconnais n'avoir que bossé un minimum ces aspects. En fait, suffisamment pour bosser avec des lycéens. Autant dire que toutes les problématiques liées aux limites des machines, aux coûts opérationnels d'un algorithme par rapport à un autre ne me rassurent guère...
    Je viens donc demander conseil: savez vous où je peux trouver un petit condensé de ces approches qui soit abordable et un minimum assimilable en un temps raisonnable? J'ai emprunté hier à la bibliothèque un ouvrage de Mr Demailly d'analyse numérique, et les quelques pages que j'ai déjà lu m'ont déjà un peu dérouté...
    Sinon, bon courage à toutes et tous...
  • Modifié (25 Mar)
    Hé bien je vois que nous sommes plusieurs dans le même cas , c'est réconfortant.
    Qu'est-ce que vous faites en ce moment pour préparer les oraux ? des plans ? des développements ? revoir les acquis ?
    Je me concentre plus sur l'oral 2 car il me parait être le plus difficile dans le sens où on peut plus facilement sécher sur un sujet si on n'y a jamais réfléchi.
    C'est un choix très personnel bien sûr qui vaut ce qu'il vaut ^^
  • Modifié (25 Mar)
    Je fais des leçons 1 et 2 car j'en avais peu de prêtes.
    Je pense que les deux dernières semaines seront consacrées à l'apprentissage des développements et la relecture des leçons. Certaines leçons ont été faites il y a plus d'un an donc je ne me rappelle plus du développement ni du plan.
  • On en est où des convocations?
  • zeitnot a dit :
    Bonjour courage Matrixx ! Tout est possible, ce fut exactement ma situation il y a maintenant 10 ans.
    Hu hu, moi c’était la dernière admissibilité (puisque c’est passé à l’oral) mais pas la première.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Modifié (29 Mar)
    Bonjour
    Toujours pas de convocation en vue ...
    Merci pour les encouragements Zeitnot :)
    Est-ce qu'il y a des anciens membres de jury présent sur le forum qui peuvent nous donner des conseils/astuces ? (le premier étant bien sûr de bien se familiariser avec les anciens rapports de jury ;)
    Je suis preneur de toute bonne idée.
  • Modifié (29 Mar)
    Se retenir de dire de grosses c******es, pour commencer. o:)
    Ne pas p***r plus haut que son c*l, ensuite.
    Ne pas s’éparpiller avec ouate mille livres, enfin.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • Ouh là, c’est plus facile à dire qu’à faire, tout ça ! 

    Je n'ai pas du tout le niveau M1, dommage il a l'air bien le livre. OS

  • Modifié (29 Mar)
    @matrixx
    Voici un ancien fil de discussion sur les oraux de l'agrégation interne de 2019 (avant la covid)!
    https://les-mathematiques.net/vanilla/index.php?p=/discussion/1813468/mes-epreuves-orales-de-lagregation-interne
    Tu pourras trouver des éléments sur le déroulement des oraux ainsi que le ressenti de certains candidats !
    Ensuite je déjeune toutes les semaines à la cantine avec un membre du jury de l'agrégation externe. Je te conseille de suivre les conseils de nicolas.partois.
    Bonne chance pour la suite...
  • Modifié (29 Mar)
    Merci pour le fil de discussion , je viens de lire, c'est très instructif.
    Nous venons de recevoir les convocations par mail.
  • Je me souviens que le candidat a envie de répondre instantanément aux questions alors qu’il peut être apprécié (et même bien plus prudent !) de réfléchir à haute voix en écrivant au tableau s’il y a des calculs, etc.  
  • Toujours pas de convocation...
  • @chanig
    C'est bête mais regarde les spams...

  • chanig ça sert à quoi d'apprendre un développement t'as 4 heures pour le préparer le jour J et tu as le droit aux livres que tu veux ? 
  • DomDom
    Modifié (30 Mar)
    C’est vrai ça. Il faut écouter les conseils. Surtout de ceux qui sont passés par l’oral pour être recrutés. 
  • Qu’ils soient dignes de la fougue de Tornado !
  • Wronskien a dit :
    @chanig
    C'est bête mais regarde les spams...


    Etant dans le privé, je pense que cela arrivera demain.
  • OShine a dit :
    chanig ça sert à quoi d'apprendre un développement t'as 4 heures pour le préparer le jour J et tu as le droit aux livres que tu veux ? 
    Sachant qu'en 2 semaines tu fais 3 questions d'un sujet d'écrit, c'est sûr qu'en 4 heures tu dois préparer des plans + développement d'un niveau incroyable...

    N'écoutez surtout pas ses conseils et bossez vos oraux !
  • Oshine.. quel troll de compétition qu'on a la
  • Modifié (29 Mar)
    OShine a dit :
    chanig ça sert à quoi d'apprendre un développement t'as 4 heures pour le préparer le jour J et tu as le droit aux livres que tu veux ? 
    C'est un peu déplacé comme remarque. Déjà ça sert à savoir quel développement tu vas mettre dans quelle leçon pour ne pas avoir à le chercher le jour J...
  • Modifié (30 Mar)
    @Amédé, tu qualifies la remarque d'@Os "d'un peu déplacée", j'irais un peu plus loin, en la qualifiant de "nauséabonde, inepte, et profondément irrespectueuse pour ceux qui préparent ce concours"...
    La préparation, qui dure 3h (et pas 4h comme dit celui qui ferémieudes'tere) est à la fois interminablement longue et beaucoup trop courte  :/
    Elle laisse beaucoup de temps pour gamberger, et bien sûr trop peu de temps pour "improviser" une leçon : qui peut imaginer d'ailleurs, à part qui on sait, qu'on peut "improviser" une leçon d'agrégation, et ensuite berner un jury d'agrégation...
    Par expérience, je rejoins les conseils de @nicolas.patrois , je souhaite aux heureux admissibles d'avoir la chance d'être soumis à une leçon qu'ils auront préparée, qu'ils seront alors capable de produire leur plan en 15 min (donc qu'ils n'auront pas été trop ambitieux) ainsi que leur développement (judicieusement choisi, c'est à dire à leur niveau, et faisable de mémoire en 15 min aussi). Il leur restera alors à gérer, sans filet, une trentaine de min de questions avec le jury, et là, bien sûr, ils ne pourront pas s'échapper, essayer de sauter les questions difficiles, ou lire le corrigé pour faire semblant de comprendre... Personnellement, à un moment, j'ai bien eu envie de dire "c'est une question combien d'étoiles ça ?" ou "c'est pas dans mon livre tout en un ça, donc je comprends pas", mais j'ai préféré m'abstenir, et je vous conseille d'en faire de même...
    Et si vous ressortez à peu près indemne de cette première épreuve, il vous faudra trouver le courage d'y retourner le lendemain !
    Après, si vous tombez sur un sujet peu ou pas préparé, alors mon conseil serait de vous mettre en "mode concours" : cela va arriver à d'autres candidats, c'est un concours, je dois faire mieux (ou moins pire) qu'eux, et en limitant les dégâts, ça peut passer. Si vous avez travaillé, acquis un certain niveau, le jury saura le détecter, même sur un thème où vous n'êtes pas à l'aise...
    Bon courage pour la dernière ligne droite !
  • Modifié (30 Mar)
    Deux petites remarques. D'abord l'oral est une épreuve d'endurance et les trois parties sont de plus plus difficiles. Le niveau de ce qu'on voit baisse au fil de l'épreuve. Aussi, il est vraiment important de bétonner le développement et il faudrait rester en forme pour la fin.
    Par ailleurs, il n'est pas si grave de dire des bêtises pour autant qu'on sache les rectifier. (Crécelle qui doit alerter : "Vous avez dit que... Êtes-vous sur.e ?") (J'ai plein d'exemples qui vont dans ce sens, comme candidat ou comme juré.)
  • Oui, d'expérience, le jury est bienveillant et nous aide à rectifier les boulettes dues notamment au stress.
    Pour la partie entretien, bien prendre le temps de réfléchir avant de répondre, il ne nous est pas demandé de répondre dans la seconde.
    Comme le dit Math Coss, les questions sont parfois orientées pour nous aider à rectifier une étourderie.
  • Un collègue me dit qu'il n'a toujours pas de convocation pour les oraux...
  • OShine a dit :
    chanig ça sert à quoi d'apprendre un développement t'as 4 heures pour le préparer le jour J et tu as le droit aux livres que tu veux ? 


  • Vous vous entraînez chez vous pour vous chronométrer sur chaque développement ?
    Je peux ne développer qu'une question d'un exercice si mon développement porte sur un exercice ?ou une partie d'un théorème ?
  • Cela dépend où l’on en est. 
    Parfois on peut connaître un développent par cœur par cœur. Alors on déplie tout en 15 minutes. 
    Quand je dis « par cœur » je ne parle que que de récitation mais aussi des mécanismes de la preuve et de la théorie qui est derrière.

    Je pense en effet qu’il faut s’entraîner avec un chronomètre pour voir si l’exposé est crédible dans le format « 15 minutes ». 
    Si c’est trop long, ne pas hésiter à dire « je passe quelques étapes pour des raisons de temps ». 
    Si c’est très calculatoire d’ailleurs, ce n’est peut-être pas très important à exposer. Tout cela est une question de choix que le candidat doit faire et doit savoir justifier. 

    Remarque : si un PC est à portée et si cela s’y prête, c’est une bonne idée de faire faire le boulot par Xcas par exemple (des DL, une vérification de produit matriciel du type $P^{-1}AP$, etc.). 
  • @Chanig, l'idéal est même de s'entrainer à l'école sur un tableau, tu vois le chronometre et la place qu'il faut pour écrire ton développement.
  • C'est vraiment très utile de faire des répétitions chronométrées.
  • Dans un monde idéal (j'ai conscience que c'est un monde très idéal), il faut avoir fait passer tous ses développements à l'oral, chronométré, et ce plusieurs fois jusqu'à ce qu'ils tournent parfaitement. Bon courage à tous les candidats !
  • OShine a dit :
    chanig ça sert à quoi d'apprendre un développement t'as 4 heures pour le préparer le jour J et tu as le droit aux livres que tu veux ? 

  • OShine a dit :
    chanig ça sert à quoi d'apprendre un développement t'as 4 heures pour le préparer le jour J et tu as le droit aux livres que tu veux ? 
    J'ai l'impression que tu n'as pas conscience de comment se déroule l'épreuve le jour J ... (d'autant que c'est 3h, pas 4, la différence est importante !).
    Pour ma part, j'ai bossé toute l'année absolument tout: les plans, le cours, les leçons, les développements, je me suis énormément entrainé sur deux petits tableaux que j'ai acheté chez moi, avec chronomètre. Quand on veut un concours, on se donne les moyens de l'avoir (dans la mesure du possible bien sûr, mon cas est "simple" dans la mesure où je l'ai passé en tant qu'étudiant, sans avoir rien d'autre à faire à côté).
    Et malgré tout, même si mon avance m'a permis d'être relativement tranquille le jour J (je parle pour l'agreg externe, mais j'ose croire que c'est similaire pour l'agreg interne ?), 3h ça passe quand même très vite.

    Crois-moi: en 3h, tu n'as pas du tout le temps de préparer deux développements. Si tu n'avais que ça, à la rigueur, oui, mais tu as aussi ton plan à rédiger et à maîtriser un minimum. Et bien sûr, tu n'as pas tes notes le jour J: tes développements se font sans notes.

    Voilà pourquoi il faut travailler le plus possible ses développements et ses plans avant. La stratégie du "j'ai 3h, j'ai le temps" n'a jamais marché (et j'ai des exemples à l'appui ...).
  • Modifié (23 Apr)
    Bonjour
    Bon courage à tous pour les oraux qui démarrent aujourd'hui ^^
  • Exact !
    Allez, courage et détermination, cela permet de ne rien regretter. Et on n’oublie pas que l’impression de ne pas avancer est normale et concerne tous les candidats (sauf $\varepsilon$). 
  • Modifié (24 Apr)
    J'aurais dû avoir toutes les leçons et développements prêts le jour des résultats d'admissibilité pour n'avoir qu'à les relire après et les peaufiner.
    Eh ben non ..
  • DomDom
    Modifié (24 Apr)
    Et ce n’est pas déterminant pour être admis. 
    On fait ce que l’on peut et la grande majorité des admis des sessions précédentes n’étaient pas « à jour », ni « au point », etc.
  • Oui c'est ce que je me dis pour me rassurer.
    J'ai encore une semaine avant le grand jour mais je vais ralentir le rythme car mon cerveau sature et je fatigue nerveusement.
  • Très bonne idée. 
    Lever un peu le pied si ça ne suit pas. 
    Là encore : tout est normal. Et chacun son profil. 
  • Modifié (24 Apr)
    Peut-on assister aux oraux cette année ?
  • Modifié (24 Apr)
    Amédé
    Non et tant mieux : j'ai déjà, assez avec trois examinateurs, je n'ai pas envie d'autres personnes, à moins qu'il me paie car les spectacles même mauvais sont payants.
    [Inutile de reproduire le message précédent. AD]
  • Ha oui ?
    Cela m’étonne. Mais je ne juge pas. 
    L’oral public dans de tels concours ne me dérange absolument pas. 
    Cela dérange « encore » des candidats, même professeurs depuis plusieurs années (en majorité) ?
  • On n'a pas 'habitude d'être "jugé" par nos pairs.
    Devant mes élèves, je maitrise mon cours et je ne crains pas leurs question car je sais y répondre.
    Et puis je n'aime pas être le centre des regards . :p

  • chanig a dit :
    Non et tant mieux : (...), je n'ai pas envie d'autres personnes, à moins qu'il me paie car les spectacles même mauvais sont payants
    Il vaut mieux que les oraux soient gratuits :
    Nicolas Boileau a dit :
    Le droit de siffler s'achète à l'entrée.
    Bon courage à toi et à tous les candidats.
    e.v.
  • Modifié (24 Apr)
    Hello,
    160 leçons c'est quasi-impossible et puis je m'en rends compte que tant qu'on est pas admissible, c'est difficile de rentrer à fond dans la préparation des leçons et pourtant ...
    On est tous à peu près dans la même situation je pense donc il faut faire de son mieux, dire le moins de bêtises au tableau et prier pour que ça passe ^^
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!