Master 2 d'algèbre appliquée et choix d'orientation — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Master 2 d'algèbre appliquée et choix d'orientation

Bonjour,

Je suis actuellement en M1 de maths fondamentales et je souhaite m'orienter vers un M2 de maths plutôt appliquées. J'hésite entre faire un master orienté finance et faire le master 2 d'algèbre appliquée de l'université de Versailles. 

En fait j'adore l'algèbre, c'est mon domaine favori pour le moment, mais je ne trouve quasiment pas d'infos sur cette formation.  Alors je me demandais, si des gens ici y étaient passés (ou en avaient eu des retours ?), le niveau de la formation est-il élevé (en comparaison avec le MASEF à Dauphine ou le m2mo par exemple) ? Je n'ai jamais fait de C++, le niveau est-il facilement rattrapable ? Comment sont les débouchés hors recherche fondamentale ?

J'ai souvent lu sur ce forum que, une fois dans le monde du travail (hors recherche fonda) les maths que l'on utilise sont loin de celles que l'on utilise en étant étudiant. C'est pour cela que j'ai peur d'être déçu par la formation. Bien que préférant l'algèbre aux proba et à l'analyse (qui ne me déplaisent pas non plus), si l'on se limite à des applications simples, ne devrais-je pas mieux aller en master de finance (qui sont plus connus et qui semblent être des valeurs sûres au moins) ? J'en appelle à votre expérience !

Merci

Réponses

  • Modifié (26 Jan)
    Bonjour
    J'ai fait le master de Versailles. J'ai soutenu en septembre de l'année dernière. C'est d'abord et avant tout, un master de maths. Certains cours sont plus difficiles que d'autres mais rien d'insurmontable pour quelqu'un de sérieux. Tu ne feras pas du C++ mais du C. Il y aura, comme toi, des élèves n'ayant pas ou peu fait de programmation en C. On t'expliquera les bases, mais le cours étant dense, il y a une certaine cadence à avoir. Même si le master se veut recherche et professionnel,  il est clairement plus orienté recherche. Dans ma promotion, la plupart ont continué en thèse académique, sur des sujets de cryptologie (voire de géométrie algébrique ou de calcul formel). J'en connais au moins une qui a été embauché dans une entreprise suite à son stage. Les autres sont allés dans l'enseignement, une autre formation ou sont en recherche d'emplois.
    Si tu veux faire de la cryptologie "pratique" et finir en entreprise (ou thèse CIFRE), privilégient les autres formations : Bordeaux, Limoges...
    Si tu as d'autres questions, n'hésite pas.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!