Matheux versus physiciens sur la question de Dieu. - Page 2 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Matheux versus physiciens sur la question de Dieu.

2

Réponses

  • Modifié (7 Jan)
    Mister Da a dit :
    Du coup quel regard portes-tu sur le Tractatus logico-philosophicus de Wittgenstein
    Il y a fort longtemps que je n'ai pas lu Wittgenstein, mais j'en garde un souvenir ébloui, mais plus des cahiers bleu et brun que du Tractatus.
  • Modifié (7 Jan)
    Mathurin a dit : @Médiat_Suprème ,
    mais je ne fais pas le même choix que toi, car pour moi ce choix relève d'une sorte de solipsisme.
    J'avais bien noté que nous parlons tous les deux de choix, ce qui, pour moi est essentiel au dialogue.
    Par contre je ne ressens pas mon choix comme une variante du solipsisme, j'accepte volontiers l'existence d'une réalité extérieure à mon cerveau, ce que j'ai du mal à accepter sans hésitation c'est son objectivation par le cerveau.
  • Modifié (7 Jan)
    oui la question est plutôt : "Y a-t-il quelque chose de découvert (non inventé) dans les maths ?" Et si oui, quoi ?
    Cordialement.
  • je ne suis pas certain de ce que tu entends par "objectivation" , mais si je l'ai bien compris c'est encore une autre question : le fonctionnement de nos sens ...
    Pourquoi ne pas considérer que la même question se pose pour la "réalité rationnelle" ?
    Cordialement
  • Modifié (7 Jan)
    Mathurin a dit : c'est encore une autre question : le fonctionnement de nos sens ...
    Pour faire une analogie (que cela), oui ,je questionne les IO, mais aussi le CPU.
  • D'accord mais le CPU est contraint lui aussi, pourquoi ne pas considérer qu'il s'agit d'une IO supplémentaire ?
  • Personnellement je distingue les sens (capteurs), avec leurs imperfections par rapport à une réalité supposée objective, la transmission des informations  avec ses imperfections par rapport à une réalité supposée objective, la façon de traiter cette information avec ses spécificités (je ne parle plus d'imperfection car il n'y a plus de "réalité" objective ou non à laquelle la confronter)
  • J’ai demandé à Dieu de m’envoyer quelques notions d’algèbre homologique et je n’ai toujours rien reçu. 
    C’est bien la preuve qu’il n’existe pas !
    Quant aux physiciens, ils ont trop la tête dans le guidon des contingences !
  • @Foys : Je ne suis pas sûr que ce soit aussi facile que ça. Il existe une infinité d'axiomes possibles et une infinité de définitions possibles mais notre rationalité est irrémédiablement portée vers certains d'entre eux. Peut-être que parmi cette infinité de concepts abstraits, nous "découvrons" ceux qui nous permettrons au mieux de comprendre la structure rationnelle du monde, avec nos capacités limitées. 
  • Modifié (7 Jan)
    Bonjour, je profite de ce fil, que je ne voudrais pas polluer, par poser une question déjà posée mais qui n'a pas eu de réponse. Il s'agit d'Alain Badiou dans son livre "le Nombre et les nombres". Il écrit: " nous autres post modernes, savons que l'Un n'est pas (je comprends "Dieu n'existe pas"), en d'autres termes la Nature n'existe pas." Et là je ne comprends pas. Si quelqu'un versé dans la philo, peut m'éclairer.
    Merci.
    Bonne journée. Portez-vous bien, et prenez soin de vous et des autres.
    Jean-Louis.
  • @Jean-Louis : L'Un n'est pas le Dieu occidental classique, c'est plus large que ça. Par l'Un, il veut dire "le monde unique objectif, indépendant de nos perceptions individuelles". La position post-moderne consiste notamment à dire qu'il n'y a pas de Monde, un et objectif, mais au contraire une pluralité de mondes décrits par nos subjectivités propres. Toi et moi ne voyons pas le même monde puisque nous sommes deux personnes différentes. Il n'y a pas d'objectivité (pas d'Un qui pourrait nous réconcilier) juste des subjectivités qui s'affrontent.
    Le post-modernisme a été l'avènement ultime du relativisme et du subjectivisme. Le modernisme avait déjà commencé à prôner un subjectivisme moral mais le post-modernisme appelle au subjectivisme intégral, même concernant n'importe quelle observation empirique. Il n'y pas réellement "d'arbres". Il y a l'arbre que j'observe, l'arbre que tu observes, l'arbre qu'Emmanuel Macron observe mais si aucun de nous n'était là ... qu'y aurait-il ? Pour un penseur classique, l'arbre serait quand même là car son existence est un fait indépendant de nos opinions mais pour le post-moderne il n'en est rien. C'est une conséquence d'un autre courant philosophique qui s'appelle la phénoménologie. Mais les post-modernes vont encore plus loin, notamment concernant tout ce qui est analyse textuelle. Pour eux, n'importe quel texte (même basique du style "va dans ta chambre") a une infinité d'interprétations possibles et aucune ne pourrait être considérée comme canonique. Bref la perception Une et Unique n'existe pas. 
    Autant dire que Badiou n'est, selon moi, pas un penseur très intéressant et que le post-modernisme n'a pas un grand succès en général. Très peu de gens pensent que la lecture d'une notice de médicament est subjective.  :p
  • Merci Cyrano pour cet éclaircissement...
    Jean-Louis.
  • Modifié (7 Jan)

    @Jean-Louis : je ne conçois pas le néant dans lequel je suis censé être plongé après ma mort

    Il existe trois situations au cours desquelles tu es néant : le sommeil profond (sans rêve), l'évanouissement, et le coma (naturel ou provoqué). Toutes les nuits, pendant quelques heures, toi-même et le monde cessez d'exister, mais tu ne le sais pas, tu ne l'éprouves pas. Tu ne peux pas en faire l'expérience parce pour expérimenter il faut un sujet conscient, et tout comme la lumière chasse les ténèbres, la conscience chasse le néant. C'est ce qui se produit à ton réveil chaque matin : l'expérience sensible reprend.

    On pourrait ajouter une quatrième situation : la mort. Mais pour ça il faudrait que la conscience soit créée par le cerveau, dont la mort entrainerait la disparition de celle-ci. Ce n'est qu'une hypothèse, ou plutôt une croyance. Personne n'en a jamais apporté la moindre preuve. Par contre, il existe d'innombrables preuves (ou suspicions) que la conscience est séparée du cerveau, à commencer par ce qu'on nomme le cas Pamela Reynolds.

    Dans la seconde partie de ce documentaire, à partir de 9:00, le lien est encore fait entre cerveau et conscience. De nombreux neuroscientifiques s'accrocheront à cette idée pendant longtemps encore, parce qu'ils ne veulent pas admettre que la conscience puisse continuer sa propre vie après avoir abandonné le corps physique. Quant aux chercheurs en intelligence artificielle, ils continueront de croire que la conscience émerge de la complexité d'un système, le cerveau par exemple.

    @Cyrano : Il n'y pas réellement "d'arbres". Il y a l'arbre que j'observe, l'arbre que tu observes, l'arbre qu'Emmanuel Macron observe mais si aucun de nous n'était là ... qu'y aurait-il ?

    Voici un extrait d'une conversation qu'Einstein a eue avec le poète, dramaturge et philosophe bengali Rabindranath Tagore, en 1930 :

    Einstein : Même dans notre vie de tous les jours nous nous sentons obligés d'attribuer une réalité indépendante aux objets que nous utilisons. Nous le faisons pour relier entre elles de manière raisonnable les sensations que nous procurent nos sens. Par exemple, qu'il y ait ou non quelqu'un dans cette maison, la table reste néanmoins là où elle est.

    Tagore : Oui, elle demeure là où elle est en dehors de tout esprit humain, mais pas en dehors de l'Esprit universel. La table que je perçois est perceptible par tout individu dont la conscience est du même type que la mienne.

    Einstein : S'il n'y avait personne dans la maison, la table existerait toujours - ce qui est déjà inacceptable de votre point de vue - parce que nous ne pouvons pas expliquer ce que signifie le fait qu'une table soit là indépendamment de nous.

    Notre point de vue sur l'existence d'une Vérité indépendante de l'humanité ne peut être ni expliqué ni prouvé, mais c'est une croyance partagée par tous - même par les êtres les plus primitifs. Pour nous, la Vérité est quelque chose qui nous surpasse. Il nous est indispensable de concevoir une réalité indépendante de notre existence, de notre expérience, de notre intellect, même si nous ne savons pas ce que ça signifie.

    Tagore : La science a prouvé que la table en tant qu'objet solide est une apparence, et que par conséquent elle n'existerait pas s'il n'y avait pas d'esprit humain pour la percevoir. En même temps, il est nécessaire de souligner que la conception selon laquelle la réalité physique ultime ne représente rien de plus que des électrons tournant autour de leur noyau, appartient également à l'esprit humain.

    Dans l'appréhension de la Vérité réside un conflit éternel entre l'Esprit universel et le même esprit confiné dans un individu. Les perpétuelles tentatives de réconciliation sont portées par la science, la philosophie et l'éthique. Dans tous les cas, s'il existait une Vérité totalement indépendante de l'humanité, alors pour nous elle n'existerait tout simplement pas.

    Source

  • Modifié (20 Jan)
    Bonjour

    pour répondre à la dernière question de Foys "les math sont-elles inventées ou découvertes " ?
    historiquement les concepts mathématiques (y compris les nombres) ont bien été créés par les Mésopotamiens, les Egyptiens, les Grecs et les Mayas.
    Mais parmi les nombreux objets mathématiques inventés n'ont survécu que ceux qui apparaissaient dans les math appliquées 
    (comptabilité, solfège, statistique) et surtout dans les sciences physiques (astronomie, mécanique, statique, thermodynamique, botanique et biométrie), 
    c'est à ce moment là que l'on peut parler réellement en mathématiques de découvertes

    pour revenir à la question initiale : "la proportion des croyants (en Dieu) est-elle plus forte chez les matheux que chez les physiciens ?"
    la réponse probable (si on établissait une étude statistique) serait positive
    tout simplement parce que nos amis physiciens sont plus concrets dans leurs raisonnements et démonstrations,
    plus pragmatiques et empiriques dans leurs recherches
    et moins ésotériques et moins spéculatifs d'une façon générale que les matheux

    Cordialement
  • Modifié (21 Jan)
    A moins d'interroger tous les gens concernés, et, à condition qu'ils veuillent bien dire ce en quoi ils croient ou ne croient pas, on n'a pas les moyens de répondre à la question posée donc je me demande quel est l'intérêt de la poser ?
  • Modifié (13 May)
    @Fin de partie : +1 (d'où ma première réponse) et j'ajouterais, même une fois en possession de ces résultats (statistiques ou complets), on en fait quoi, on en tire quelle conclusion ? Il y a tellement de facteurs qui entrent en jeu dans le choix de ses croyances, certes je suis logicien, mais heureusement je ne suis pas que cela.
  • La vérité est un triangle dont les sommets sont les trois points suivant:
    1)L'existence du soleil que nous tous voyons par temps clair sera toujours moins vraie que mon existence que je peux exprimer par la phrase suivante tous les matins au réveil:
    "Je suis moi"
    Quand bien même je souffre d'amnésie ne me rappelant même plus mon propre nom: moi c'est moi et cela est plus vrai que l'existence du lit sur lequel je viens de me réveiller.
    2)La non violation du principe de non contradiction sera toujours prioritaire à mon existence.
    Le principe de non contradiction est de toute éternité et rien ne peut exister sans lui exception faite de celui qui le fonde.
    3)Le principe de non contradiction (comme tout autre principe) ne peut se fonder sans une volonté qui l'érige et donc sans quelqu'un qui le pose et ce quelqu'un est celui qui de toute éternité déclare : Je suis celui qui est, qui était, et qui vient (c'est le Dieu sans nom que connaissaient les égyptiens et qui se présenta ainsi à Moïse)
  • C'est marrant, pour moi, la meilleure critique de votre point 2 est votre point 3, et la meilleure critique de votre point 3 est votre point 2.
  • Modifié (13 May)
    Bonjour Mediat_Suprème
    J'ai oublié de citer mes sources(évidemment c'est pas de moi: j'ai beaucoup de travail en retard à faire en géométrie, je ne suis pas en mesure de penser à autre chose car déjà j'ai du mal avec les maths alors le reste j'en parle même pas)
    Ma source est  : Luc F.Dumas (il est suisse et lui c'est pas une "usine" lui par contre contrairement à moi)
     4 Philosophie - La matière - Le "moins-être" - LUC F DUMAS _ - YouTube
    Décédé le 19 octobre 2021
    Sa page wikipédia 
    Luc François Dumas — Wikipédia (wikipedia.org)

    PS: On peut se tutoyer? je suis usine (pas la Firme) 
  • Bonsoir,

    Où sont les mathématiques là dedans ?

    Cordialement,
    Rescassol

  • SocSoc
    Modifié (13 May)
    Je me suis souvent posé la même question, mais avec l'intuition que la réponse serait plutôt non.
    Quand les physiciens espèrent la découverte de la loi universelle, cela pour moi équivaut à croire en dieu. En fait, le simple fait de parler de "lois" de la physique postule d'une part le fait qu'elles aient été dictées, mais surtout d'autre part le fait même qu'elles existent. Mon point de vue de matheux sur la physique est que tous les phénomènes semblent être continus, et que c'est simplement l'approximation locale que l'on observe que l'on appelle "loi".
    Du côté des mathématiques, on ne se laisse pas imposer les commandements et via l'axiomatique on établit nous même les lois de notre monde. On laisse ensuite les physiciens ou autres utilisateurs des mathématiques transformer notre monde imaginaire mais presque parfait en modèle bancal pour le monde réel, à leurs risques et périls.
    À l'occasion des puissances de 2, j'aime bien faire calculer aux élèves leur nombre d'aïeux dans l'arbre généalogique et observer les différentes réactions, face aux nombres astronomiques ou encore à l'objection qu'ils soulèvent parfois "Mais au début ils n'étaient que 2!".
    La simple notion d'infini en mathématiques devrait nous convaincre que nous n'aurons jamais aucune réponse et que la seule philosophie cohérente serait une forme d'agnosticisme. L'infiniment grand, tout comme l'infiniment petit me donnent le tournis et me laisse l'impression que l'univers n'est qu'une interminable fractale.

  • dfdf
    Modifié (15 May)
    L’existence de Dieu est un problème difficile mais moins difficile que l’existence du produit tensoriel (ce n’est que mon avis).
    Comme disait un excellent auteur dont je n’arrive pas à retrouver le nom:
     $\textbf{« L’existence de Dieu ne concerne que Lui ! »}$

    ps: après verification, il s’agit de Louis Scutenaire.
  • Bonjour,

    Soc, je n'aurais pas dit mieux.

    Cordialement,
    Rescassol

  • Bonsoir,

    J'ai une question sur le sujet de D.ieu mais ce n'est pas en rapport avec les mathématiciens ou les physiciens: Supposons qu'il existe une religion qui "a" (je n'arrive pas à trouver le mot adéquate) un seul D.ieu. Supposons que cette religion propose un programme après la mort pour les membres de cette religion et que l'étape finale de ce programme consiste en un choix: choix 1: les membres qui ont pratiqué sérieusement cette religion durant leur vie acquiert l'immortalité, obtiennent un corps différent d'un corps de chair et de peau et consacre durant leur nouvelle "vie" à étudier la pensée de ce D.ieu qui est infini (la pensée et ce D.ieu sont infinis);choix 2: les membres de cette religion qui n'ont pas pratiqué sérieusement cette religion et tous les autres personnes de ce monde vont dans le Néant. Ma question est :est-ce que vous décideriez de rejoindre cette religion et de pratiquer sérieusement cette religion et si la réponse est oui est-ce que ça serait pour ne pas aller au Néant ou pour étudier la pensée de ce D.ieu ou pour les deux?
  • Modifié (14 May)
    Bonjour.
    Si on ne croit pas en cette religion (*), on n'a pas plus de raison de la pratiquer que d'attendre au pied de la cheminée la venue du Père Noël et de ses cadeaux. Ta question n'a pas de sens en soi.
    Cordialement.
    (*) Il y a des milliers de religions, et aucune raison de les croire !
  • Je n'ai pas compris gerard0 pourquoi ma question n'a pas de sens. Explique moi stp.
  • Moi je me demandais pourquoi tu écris D.ieu avec un point...

    et après je suis tombé sur ça.
  • Modifié (14 May)
    @topalg : je m'immisce dans une conversation dont je n'ai lu ni le début, ni le milieu, et très peu la fin. D'abord une remarque : dans ta question, ce que tu appelles le Néant s'appelle plutôt l'Enfer dans la plupart des religions connues. Bref.
    Je ne suis pas croyant. J'ai du respect pour les fervents croyants (pas ceux qui vont à la messe pour le beflam et qui niquent leur voisin à la première occasion). Mais pour répondre à ta question, seuls les vrais croyants pratiquent dans l'idée d'aller au paradis et de prier pour leurs potes pêcheurs qui risquent de rater le coche.
    Maintenant, pour répondre à ta question, je pense que la plupart des gens qui y croient à moitié (ce qui représente quand même pas mal de monde) n'en ont rien à cirer du paradis. Mais le truc c'est qu'ils ont une sainte trouille de l'Enfer.
    Une bonne référence en la matière : "Les piliers de la Terre", de Ken Follett.
  • Il y a un livre récemment sorti sur les preuves de l'existence de Dieu, écrit par des scientifiques.
  • P.S. : j'ai suivi le lien de raoul.S, mais je ne suis pas allé bien loin, car peu me chaut la façon dont tu écris Dieu : c'est une affaire entre toi et Lui.
  • Topalg, ta question n'a de sens que pour quelqu'un qui croit en dieu et qui donc est confronté à ce choix. Quelqu'un qui n'y croit pas n'a pas besoin de se poser la question. Cela donne des indices sur ce que pense ton interlocuteur sur l'existence de dieu :)
  • Modifié (14 May)
    Comme la religion dont je parle existe réellement je me permets de te dire Martial que ce que tu dis au début est inexacte car dans cette religion qui est le Judaïsme le néant et l'enfer sont deux choses distinctes. En vrai dans mon premier message j'ai dis certaines choses qui sont inexactes, c'est possible que ces choses se révèlent être vrai (ça concerne le néant, aucun juif sérieux dans la pratique du Judaïsme ne sait si le néant existe ou pas) et c'est aussi possible que ces choses ne soient pas vraies (car tous les rabbins et les rav vivants sauf peut-être un ne savent pas). Si j'ai écris ces choses la c'est parce que ça m'arrangeait de le faire. De plus la notion de paradis dans le Judaïsme existe, seulement les rabbins(et les rav ) ne sont pas d'accord sur ce qu'ils appellent paradis. Ensuite Martial je n'aime pas trop le terme de vrai croyant quand tu parle du Judaïsme car seulement croire dans le Judaïsme n'est pas suffisant pour aller dans le 1er choix. Ensuite dans le Judaïsme les juifs (qui pratiquent sérieusement le Judaïsme) prie pour plusieurs choses et pas seulement pour aller au Paradis. Dans le Judaïsme les juifs sérieux dans la pratique du Judaïsme n'en ont pas du tout rien à faire du paradis car dans ce lieu tu étudies la Torah. Dans le Judaïsme probablement tous les juifs redoutent l'enfer mais le temps qu'un juif passe en enfer est limité et dépend des péchés qu'ils ont. La Torah mentionne le nom de  certains juifs qui n'ont jamais fait de péchés durant leur vie. Si vous désirez savoir ce que j'ai dit d'inexacte par rapport au Judaïsme je peux vous le dire si vous le voulez. Je ne sais absolument rien sur ce qui se passe après la mort pour les non juifs.
  • Voilà le genre de message qui me conforte dans l'idée que les mathématiques c'est vachement bien !
  • Modifié (14 May)
    Soc a dit :
    Du côté des mathématiques, on ne se laisse pas imposer les commandements et via l'axiomatique on établit nous même les lois de notre monde.
    C'est un point de vue mais on peut aussi penser qu'on n'établit rien du tout, on ne fait que découvrir ces lois comme les physiciens découvrent les lois qui gouvernent, par exemple, la matière. Le mot loi est ici un peu trompeur car on pense aux lois qui sont votées, et que donc cela induit que derrière ces lois de la nature il doit y avoir quelque chose, quelqu'un qui les édictent/qui les votent.
  • Si on "découvre" qui ou quoi les a établies, choisies ?
  • Modifié (14 May)
    @topalg : sorry, je ne savais pas que tu parlais du judaïsme. Je pensais plutôt au christianisme, pour lequel je n'ai pas plus d'affection que pour les autres religions, d'ailleurs, c'est juste une histoire d'éducation.
    Tu dis que tu ne sais pas ce qui se passe après la mort pour les non juifs. Là, je te rejoins, mais je ne sais pas non plus ce qui se passe pour les juifs, et encore moins pour les athées comme mézigue. Quoique, pour ces derniers, j'ai mon idée sur la question : wallou. Pour moi, quand t'es mort t'est mort ! Evidemment ça fait ch... C'est pour ça que je suis content quand je me réveille le matin, surtout quand je constate que je peux encore me meuvoir.
  • Bon, tout ça n'a rien à faire dans une discussion d'un forum mathématique, même si le sujet était déjà un peu limite (mais était un sujet de faits).
    Puis-je lancer un débat sur l'intérêt d'attendre au pied de la cheminée la nuit du 24 au 25 décembre ? (Rappel : la très grande majorité des humains ne croient pas au dieu des juifs).
  • Bonjour,

    Je voulais juste signaler que l'existence d'usine n'est pas une vérité pour moi.

    Cordialement,
    Rescassol

  • Je ne comprends pas le message de Rescassol car je sais que j'existe pour personne et c'est ainsi que je me suis présenté sur ce forum.
    Pour le reste je ne suis pas stupide au point d'avoir des amis et une famille à protéger alors qu'on entre dans une guerre totale et que cette guerre totale a commencée en 2020.
    Ne pensez pas que le Komintern a été dissous le 15 mai 1943 (date anniversaire aujourd'hui) alors qu'il a juste muté en une machine de guerre et reprogrammé en adoptant la religion chrétienne orthodoxe sous les ordres de Poutine.
    En ce qui me concerne je suis programmé et j'ai été enclenché il y a de cela déjà cinq ans.

    Ce monde va entrer dans l'horreur et se sont ceux qui ont le plus à perdre qui seront le plus à plaindre.
    Comment est-il possible d'être aussi stupide pour croire que ce monde ne va pas subir dévastations sur dévastations?
     
    Hébreux 10:31
    C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

    Vous pensez sérieusement que vous vous en sortirez après la covid, la guerre en Ukraine et les pénuries qui viennent?
    Ce qui va suivre ne sera que dévastations et désolations jusqu'à ce que l'antéchrist se dévoile et vienne vous en délivrer en faisant de vous ses esclaves.
    Vous pouvez m'insulter et me bannir mais au moins vous êtes prévenus car c'est mon devoir que de vous prévenir.
  • Bonjour,

    Bon, on ferme ?

    Cordialement,
    Rescassol

  • Modifié (15 May)
    Bonjour Rescassol, tu peux nous expliquer le but de faire référence à usine ou Oshine assez régulièrement dans les fils, tu te dis que leurs interventions sont indispensables, c'est ça ? Parceque je ne me l'explique pas sinon et d'accord avec gerard0 bien sûr.
  • Au moins on sait où on en est avec usine, ce qui évitera de perdre notre temps, sauf pour les psys qui ont de quoi s'amuser, 
  • Bonjour,

    > Vassillia: tu peux nous expliquer le but de faire référence à usine ou Oshine ...

    Je ne fais pas souvent référence à usine. En l'occurrence, je lui répondais directement.

    En ce qui concerne OShine, je n'atteins pas le quart de la moitié du début du commencement de sa production.
    Mais il faut dire que c'est un bon exemple, c'est même un champion du monde.
    Je suis quand même parvenu à lui faire faire, presque, un de mes DS de TS.

    Cordialement,
    Rescassol


  • Au moins on sait où on en est avec usine, ce qui évitera de perdre notre temps, sauf pour les psys qui ont de quoi s'amuser, 
    Quand l'Europe sera vitrifiée (elle le sera car ça a été décidé par mon chef suprême) je ne suis pas certain que vos psy auront très envie de s'amuser avec moi
  • Modifié (15 May)
    @usine pourquoi tu n'irais pas prendre tes gros suppositoires atomiques et tu n'essaierais pas de te les... voilà :mrgreen:

  • La vitrification de l'Europe est prévue pour le 13 (premier) 07 (premier) 5657 (premier) à 17 (premier) heures 23 (premier) minutes et 19 (premier) secondes, et c'est mon chef suprême (celui avec la plume qui me l'a dit.
  • df a dit :
    L’existence de Dieu est un problème difficile mais moins difficile que l’existence du produit tensoriel (ce n’est que mon avis).
    Comme disait un excellent auteur dont je n’arrive pas à retrouver le nom:
     $\textbf{« L’existence de Dieu ne concerne que Lui ! »}$
    Je connaissais le graffiti sur la Sorbone en mai 68 "Si Dieu existe, c'est son problème". J'ai toujours pensé à que l'auteur était anonyme.

    Pas contre je n'ai pas compris ta remarque relative au produit tensoriel. Il a des démonstration de son existence et unicité (à isomorphisme près) ce qui n'est pas le cas pour Dieu(x). Non ?

    Cordialement,
    Mister Da 
  • OShine a écrit :
    Il y a un livre récemment sorti sur les preuves de l'existence de Dieu, écrit par des scientifiques.

    Et si le Dieu des religions organisées s'avérait être inventé de toutes pièces, que deviendrait cette démonstration ?

    topalg a écrit :
    aucun juif sérieux dans la pratique du Judaïsme ne sait si le néant existe ou pas.

    La question du néant a été soulevée par Jean-Louis dans un autre fil, et voici ce qu'en substance je lui avais répondu : une chose est réputée exister si on peut l'observer et/ou en faire l'expérience. Elle existe dès le moment où elle est entre dans le champ de perception d'un observateur (sinon c'est une croyance). Supposons qu'on puisse faire l'expérience du néant : ce serait une sérieuse contradiction puisqu'il existerait au moins un individu qui en prendrait conscience ! Le néant étant un concept d'absence absolue, de nullité absolue (Wikipédia), il ne peut représenter ni contenir quoi que ce soit dont on pourrait prendre conscience. On peut comparer le néant à l'état de sommeil profond (sans rêve), durant lequel il n'existe plus rien. Ce néant est la conséquence de la disparition temporaire de la conscience. De ce fait, on ne peut pas en prendre conscience, et donc le néant n'existe pas.

    topalg a écrit :
    Je ne sais absolument rien sur ce qui se passe après la mort pour les non juifs.

    Je suis étonné que tu ne le saches pas ! Voici ce que le Talmud enseigne au sujet des chrétiens :

    Ce sont des idolâtres, la pire engeance qui soit, des bêtes à apparence humaine, qui ne méritent que d’être traités de bêtes, de vaches, d’ânes, de chiens, de pires que des chiens ; ils se reproduisent comme des bêtes, ils sont d’origine diabolique, leur âme provient du diable et retourne dans le diable, en enfer, après leur mort, et le corps d’un chrétien mort ne diffère en rien de la charogne d’un animal.

    C'est donc clair : les juifs vont au paradis tandis que les chrétiens vont pourrir en enfer.

    Source : extrait d'un livre critique sur les enseignements rabbiniques écrit par le révérend J.B. Pranaitis vers 1892.

  • Modifié (15 May)
    Si on "découvre" qui ou quoi les a établies, choisies ?
    Personne, voire la nécessité. On peut penser que le monde ne peut pas exister, ne peut pas être relativement stable à notre niveau si un tas de propriétés dont nous connaissons probablement qu'un faible nombre d'entre-elles ne sont pas vérifiées.
    Je pense que notre univers n'est qu'un univers parmi tant d'autres dont certains n'existent pas longtemps car les lois qui les gouvernent ne permettent pas de stabilité. Cela se trouve des tas d'univers de créent (voire se défont et se font) en permanence et peu arrivent à se maintenir. Le phénomène a toujours existé et ne cessera jamais d'exister, il n'a ni début, ni fin.
    Peut-être qu'il y a une espèce de loi de la sélection naturelle qui gouverne la création des univers.
  • Modifié (15 May)
    usine https://les-mathematiques.net/vanilla/index.php?p=/discussion/comment/2357449/#Comment_2357449
    Vous pensez sérieusement que vous vous en sortirez après la covid, la guerre en Ukraine et les pénuries qui viennent ?
    Ce qui va suivre ne sera que dévastations et désolations jusqu'à ce que l'antéchrist se dévoile et vienne vous en délivrer en faisant de vous ses esclaves.
    Vous pouvez m'insulter et me bannir mais au moins vous êtes prévenus car c'est mon devoir que de vous prévenir. "
    Pourquoi souhaites-tu nous prévenir ? Cela va changer quoi au triste et funeste destin que tu nous annonces ?
Cette discussion a été fermée.
Success message!