Agreg interne 2022 - Page 5 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agreg interne 2022

1235

Réponses

  • C'est bon pour moi encore une fois 😊
  • Modifié (15 Mar)
    math2 a dit :
    @ m.c1 : si tu fais des barres identiques à l'admissibilité, cela a pour conséquence de faire davantage d'admissibles du privé, mais comme au final les jurys sont contraints par les nombres de postes de chaque concours, tu vas rendre l'oral encore plus sélectif côté privé et nettement moins sélectif côté public. Je ne suis pas certain que ce soit souhaitable.
    ...
    C'est marrant, il n'y a pas si longtemps, des amis jurés se plaignaient du niveau auquel il fallait descendre dans le concours privé pour pourvoir les postes alors qu'ils étaient satisfaits du concours public. Il semblent que les choses aient changé, il y a peut-être une dizaine d'années.
    Bonjour Monsieur math2
    Votre argument pour la sélectivité à l'oral est effectivement un point de vue honnête
    Par contre,  vos propos sont totalement erroné
    En ce qui concerne "le niveau auquel il fallait descendre pour pourvoir les postes du privé
    Car en fait, il suffit de lire les rapports de jury, à aucun concours du caer pa de mathématiques depuis sa création, un enseignant du privé n'a été admis avec une barre d'admission inférieure à un enseignant du public
    Par contre certaines années le nombre de contrats n'était pas pourvu en sa totalité vu que les derniers qui auraient été admis avaient un total de points inférieur au dernier admis du public
    Bien cordialement 
    Dom a dit :
    Si les sujets n’étaient pas les mêmes, on n’en entendrait même pas parler.
    Ce ne sont pas les mêmes (se le dire et l’accepter telle la méthode Coué pourra aider) puisque ce n’est pas le même concours. 
    ...
    Bon, je sais, c’est pénible à entendre et on a le droit de considérer que c’est faux. 
    Bref. 
    Bonjour Monsieur Dom
    Il m'avait semblé que ces deux concours étaient les mêmes.... 
    Mais si ce ne sont pas les mêmes alors pourquoi ne pas pourvoir tous les contrats certaines années.?
    En fait il n'y aurait aucun questionnement si avant les épreuves il était annoncé le nombre de candidats admissibles. 
    Ma question à l'origine était surtout une incompréhension des changements de règles d'une année sur l'autre.
    Depuis deux ans la barre d'admissibilité n'est plus la même, et j'aurais juste apprécié d'avoir une précision d'un membre du jury pour expliquer ceci. 
    Et je ne voulais pas créer de polémique ne faisant pas pour ma part de différence entre deux enseignants. 
    Bon courage aux admissibles pour les oraux
  • Cela m’aurait amusé que les admis choisissent à la fin : public, privé. Dans l’ordre du mieux classé au moins bien classé, « comme dans les films américains ». On aurait eu encore des revendications. 

    Je reconnais que tu poses une question sans râler. 
    Comme tu dis, chaque année vient se pointer une jérémiade, une fois les concours terminés. 
  • En même temps, il y a des règles du jeu et il faut les respecter !
  • Pour notre culture générale, quelqu’un sait-il si les copies sont corrigées par les mêmes personnes pour le privé ?
    Évidemment, au sein du concours public on compte un bon nombre de correcteurs.
    Mais dans mon souvenir, les « privés » composent dans des rangs différenciés du public. 
    Les copies sont distinguées dès le départ. 
    Est-ce pour faciliter une tâche administrative ou est-ce bien une nouvelle preuve de la distinction nette des concours (autre barème ?). 
  • Modifié (15 Mar)
    De mon expérience de correction du CRPE (depuis  5 ans), on voit sur l'entête de la copie s'il s'agit d'un candidat du privé ou du public mais il n'y a aucune distinction par la suite. Seules les barres changent.
  • Modifié (15 Mar)
    Bonjour à tous
    Première fois sur ce forum (je lis attentivement depuis plus d'un an sans jamais rien poster), je commence avec ce premier commentaire suite à la publication des résultats.

    C'est la deuxième fois que je passe l'agrégation interne, mais c'est la première année où j'ai bossé dessus.
    J'ai depuis septembre environ repris les "bases" (MPSI / MP), je n'avais pas encore tout revu au moment de l'écrit (notamment du programme de spé) et surtout je n'avais fait aucun sujet pour m'entrainer. J'allais quand je le pouvais à la préparation où j'étais inscrit, étant TZR, cela dépendait de mes remplacements.
    Je ne me faisais pas vraiment d'illusion sur le résultat, je me doutais que ça ne passerait pas pour cette année, mais j'en tire quand même du bénéfice.
    Le premier écrit j'en sortais relativement content, j'avais presque tenu les six heures, j'avais bossé certains thèmes du sujet. Je ne me souviens plus exactement de ce que j'ai fait, mais au final j'ai eu 8,2 / 20. 
    Le deuxième écrit a été beaucoup plus difficile autant d'un point de vue  des mathématiques que du physique. Je n'ai vraiment pas aimé le sujet, au bout de 10 minutes c'était déjà l'horreur. Je n'avais pas encore revu les thèmes abordés, j'ai du composer avec mes vagues souvenirs. J'étais fatigué en arrivant au concours, j'ai rapidement après le début de l'épreuve ressenti de la fièvre, ce n'était vraiment pas des conditions optimales pour composer. Il s'est avéré le lendemain que la cause portait le nom de "COVID". Résultat final pour l'analyse : 6 / 20.
    Un total de 71 points pour une barre fixée à 88.
    Je vais pouvoir terminer tranquillement de reprendre les bases de spé, j'espère terminer avant l'été. Je pourrais attaquer ensuite la préparation aux écrits et surtout les oraux.
  • Bonjour,

    Et bien, Kodak, tu ne t'en sors pas si mal que ça pour cette première fois, c'est encourageant pour l'an prochain.

    Cordialement,
    Rescassol

  • @ m.c1 : mille excuses, tu as raison, il m'avaient été dit "au niveau auquel il aurait fallu pour pourvoir tous les postes du CAER". Ma mémoire est défaillante, visiblement ...
  • et sinon, les membres de n'importe quel jury de concours sont astreints à ne rien dire, seul le rapport de concours est la communication officielle d'un jury.

    @ Kodak : effectivement pour un premier essai, tu ne t'en sors pas si mal, continues !
  • Kodak, la première année, j'avais les mêmes résultats que toi sans avoir vraiment revu les bases. Il m'aura quand même fallu 4 ans, pour pouvoir être enfin admissible.
  • Juste une petite question,
    Il est indiqué sur le site du jury que "Par ailleurs, l'accueil d'auditeurs souhaitant assister aux épreuves n'est pas autorisé."
    Je comprends tout à fait cette décision, qui était adaptée au moment ou elle a été décidée.

    Sait-on si cela peut changer si les conditions sanitaires évoluent favorablement ? Ou est-ce gravé dans le marbre pour cette session ?
    J'avoue que j'aime bien aller regarder quelques oraux, et je pense aux collègues admissibles qui aimeraient peut être bien aller voir quelques oraux avant de passer.
    En tous cas, bravo aux admissibles, et si j'ai un conseil à vous donner, c'est de tout donner, rien n'est joué !
  • Allez ! Courage pour ces révisions acharnées !
    Pas de panique pour les malheureux non admissibles, tout ce qui a été acquis cette année n’est pas perdu. 
  • Bravo aux admissibles et bon courage pour les prochaines semaines.
  • Modifié (15 Mar)
    Kodak tu survoles les programmes ? Le sujet d'analyse avec leur statistiques que plus personne n'étudie était pourri et pas intéressant. 
    Je ne vois pas comment tu peux avoir les bases de MP d'ici l'été tellement le programme est dense. Rien que la compacité et les espaces vectoriels normés ça prend minimum 1 mois. 
    Il m'a fallu 3 ans pour revoir le programme de MPSI et 1 an pour revoir un tiers du programme de MP. 
    Après j'essaie de tout comprendre si je bloque sur un détail je peux rester 3 jours dessus. 
  • Modifié (15 Mar)
    Bonsoir,

    Kodak, n'écoute surtout pas OShine, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est "atypique".
    Il suffit, si tu en as le temps, de parcourir ses diverses aventures sur ce forum.
    Mais il y en a tellement que tu risques de perdre trop de temps, il vaut mieux que tu le passes à bosser

    Cordialement,
    Rescassol

  • Le rapport du jury conseille de s'entrainer régulièrement sur des sujets d'écrits, pas forcément d'agreg interne, afin d'acquérir des réflexes et de progresser.
  • Les statistiques que plus personne n'étudie?? J'espère que tu parles exclusivement de l'agrégation  :D
  • Non, il parle de lui. 
  • https://les-mathematiques.net/vanilla/index.php?p=/discussion/comment/2346875/#Comment_2346875

    Ce n'est plus possible ce genre de messages. La modération peut-elle faire quelque chose ?
  • Modifié (16 Mar)
    OShine a dit :
    Kodak tu survoles les programmes ? [...]
    Après j'essaie de tout comprendre si je bloque sur un détail je peux rester 3 jours dessus. 
    Les bases comme tu dis, je les "ai" déjà (et même plus à la vue du programme de spé). Je ne suis pas en train de tout apprendre, mais je révise. J'ai toujours été bon dans mes études, j'ai validé facilement ma licence en étant étudiant salarié.
    Certes j'ai oublié certaines choses, j'ai perdu en pratique, mais les connaissances sont quand même là quelque part.
    Et puis, si tu lis bien mon message, j'ai écris que j'espère terminer avant l'été. Je ne me mets pas de pression, s'il me faut plus, évidemment ce serait plus long, mais je pense que préparer correctement les deux oraux permet d'approfondir le programme de l'agrégation et de gagner en confiance.
    Rescassol a dit :
     [...]
    Oui j'ai déjà lu à plusieurs reprises ses interventions, je connais le personnage. Je m'attendais à une réponse de ce style de sa part. :D
  • Modifié (16 Mar)
    Je ne pense pas que préparer les 200 leçons d'oraux fasse progresser à l'écrit.
    Je ferais des sujets de polytechnique MP qui sont d'un niveau équivalent voir plus durs mais plus intéressants que ceux de l'agreg interne. 
  • Tu as tort (surprise !).
  • SocSoc
    Modifié (16 Mar)
    [Inutile de recopier un message présent sur le forum. Un lien suffit. AD]
    Je ne saurais qu'appuyer ce que dit Zgrb, si l'accès est autorisé et si vous n'êtes pas dans les premiers à passer, c'est extrêmement formateur d'aller assister à des oraux, avec le plus de jurys différents possible.
  • Vous avez une petite idée de quand on reçoit les convocations pour les oraux ?
  • OS tu racontes n'importe quoi... Le candidat qui préparait sérieusement 210, 412 et 413 (leçons sur les séries entières pouvait "torcher" sans sourciller la partie I en 30 minutes.
  • Amédé a dit :
    OS tu racontes n'importe quoi...
    ça fait partie des invariants de groupe OS ( Olibrius Spécial) :s

  • Pour être plus constructif, je fais partie de ces "idiots" qui ont exclusivement préparé les leçons d'oral et qui sont admissibles.
    De toute façon, ce qui est clair, sans le congé de formation, c'est que le temps doit être optimisé. Pour être complet, j'ajoute que j'ai commencé à défricher l'année dernière, comme je l'ai dit dans ma présentation sur le forum, et que je me suis donc inscrit cette année. J'ai surtout travaillé les leçons d'algèbre.
    Donc déjà content d'avoir franchi le 1er obstacle... il me reste énormément de boulot, et il est d'ors et déjà clair qu'il y aura des impasses d'ici 1mois.
    Au passage, si quelqu'un a la réponse à la question que pose Boulex ....
    Évidemment, il y a du stress, et je me dis que j'aurai sans doute du m'inscrire à une formation pour pouvoir passer un ou deux oraux blancs. Hier après midi, je suis resté au bahut pour me "faire" deux leçons en solo au tableau. Pas évident les 15mn, on va moins vite que sur feuille. Et puis, pas de question de jury évidemment! Bon allez, ça va pas tarder à sonner, je vais rejoindre mes élèves... @+
  • OShine a dit :
    Je ne pense pas que préparer les 200 leçons d'oraux fasse progresser à l'écrit.
    Une fois de plus, tu te trompes ! Peut-on lui restreindre l'accès à cette discussion, qu'il arrête de donner des conseils catastrophiques aux candidats ?
  • Modifié (17 Mar)
    Amédé les séries entières et les les familles sommables sont au programme donc normalement pas besoin de préparer la leçon pour les maîtriser. Il suffit d'apprendre le cours de prépa MP.
    Track trick t'es motivé c'est bien. 
    Moi perso je miserais pas sur l'oral trop de leçons ça donne le tournis. Après un petit coup de chance au tirage ça arrive. 
  • Comme beaucoup, j'ai eu l'agreg en bossant principalement les oraux. Et pas en essayant de faire des exos de X ou de ENS qui ne sont pas dans mon bouquin...
  • J'en peux plus !
    OS raconte tout le temps n'importe quoi. La dernière : les familles sommables sont au programme de l'interne. Et bien non, lis les programmes avant de balancer des choses comme ça, comme tout le reste.
    J'avais dis que je ne répondrai plus à ces inepties mais puisque certains l'ont fait, je suis le mouvement pour demander que quelque chose soit fait afin qu'on évite 50% de messages inutiles dans les fils où il intervient.
  • Modifié (17 Mar)
    O Shine qui a eu le capes l'année où il n'y avait pas d'oral et qui se permet de donner des avis sur l'oral d'un concours qu'il est incapable de préparer.
    Vraiment lamentable !
  • OShine tu es un bouffon (dans le sens médiéval du terme)
    Je pense que la plupart d'entre nous ici a obtenu l'agrégation en bossant principalement les oraux.
  • Tu dis n'importe quoi OS. Tiens on prend une série de nombre réels convergente $\sum\limits_{n\in\N}{x_{n}}$, montre moi que $\sum\limits_{k=1}^{n}{kx_{k}}=\underset{n\rightarrow+\infty}{o}(n)$
  • OShine a dit :
    normalement pas besoin de préparer la leçon pour les maîtriser. Il suffit d'apprendre le cours de prépa MP.
    Tu as tort (surprise !). Quel que soit le sujet il est rentable de « préparer la leçon ».
  • Modifié (17 Mar)
    OShine, chacun est différent, et je ne me permettrais pas de dire que ce qui a fonctionné pour moi est valable pour tout le monde. Tout dépend de nos qualités, de l'acquis que l'on a lorsqu'on commence à préparer le concours. Mais personnellement, je n'ai pas fait tant de sujets d'écrit (peut-être 3 dans chaque épreuve), et d'ailleurs j'ai plus travaillé les maths avec l'idée de compléter mes faiblesses et prendre du recul sur ce que je maitrisais que de préparer spécifiquement des oraux. J'avais clairement le matériau, mais je n'ai pas préparé tant d'oraux que cela pour l'externe, peut-être une dizaine dans chaque épreuve. Résultat, bien que la passant durant une année de thèse, j'ai tapé dans le top 20 de l'externe, et je suis loin d'être un génie (par contre j'ai toujours beaucoup travaillé, même lorsque j'étais collégien ou lycéen). Personnellement, j'ai toujours trouvé plus efficace de faire des maths de manière assidue et transversale, ou à défaut de préparer les oraux, qui seront aussi une préparation pour l'écrit. Je trouvais moi que le principal problème de l'écrit est de savoir gérer une épreuve de 6h.
    Maintenant, c'est un ressenti personnel, mais je ne suis guère étonné sur ce fil de lire que la préparation des oraux (qui mine de rien en analyse aurait aidé ici pour le I et le III directement, mais aussi dans II et IV si on y réfléchit un peu) est prioritaire.
    Ensuite, je ne sais pas trop comment interpréter ta sortie sur les statistiques. J'ai fait pas mal de probas et de stats dans ma jeunesse, je trouve cela ennuyeux au possible, donc je ne prêche pas pour ma paroisse. Personnellement, je préfère nettement les sujets des années précédentes, qui font plus "analyse classique du XIXème" donc pour le coup plus vieillots. Cependant, il ne faudrait pas oublier que les statistiques pourvoient pas mal de métiers pour les étudiants ayant été formés en maths appli, que certaines années récentes les recrutements d'enseignants chercheurs en maths appli se faisaient beaucoup en stat et en probas (j'ai même entendu une fois une collègue dire, au niveau professeur des universités "en probas et stats, il y a plus de postes en France que de bons candidats"). Peut-être voulais-tu exprimer que la théorie de l'estimation telle que vue ici est un peu vieillotte (il y a déjà 15 ans, un collègue me disait que cette théorie, avec FDCR, l'EMV, la méthode des moments, les stats exhaustives, le théorème de Rao-Blackwell c'est du passé, on en est maintenant intégralement aux M-estimateurs, et depuis avec le big data les outils sont davantage informatiques sans doute, et peut-être mathématiquement différents), là dessus tu as sans doute raison mais voulais-tu vraiment écrire cela ? J'ai moi-même été formé à l'analyse des données à la française (Benzecri ou un nom comme cela), en gros ACP, AFC, etc., il paraît que maintenant c'est considéré comme de la préhistoire.
  • Je viens de regarder la fin du probleme d'ecrit d'analyse. C'est triste de voir une pareille bouillie pour demontrer Cramer Rao.
  • @G.Letac

    Je ne jetterais pas la pierre aux concepteurs de sujets. Quand on sait le travail que ça demande, la rémunération afférente, c'est déjà pas mal qu'il se trouve quelqu'un pour s'y coller. Reste la volonté de complaire à la direction du concours, pas toujours payée de retour.
  • C'est pas le jury qui conçoit les sujets?
  • Bien sûr, c'est un.e membre du jury. So what?
  • Modifié (17 Mar)
    Je confirme, j'ai obtenu l'agrégation en candidat libre UNIQUEMENT en préparant les Oraux. Cela se voit - un peu - sur mes notes à l'écrit, manque d'entraînement et de vitesse. Mais cela se voit surtout sur mes notes à l'oral...
  • Nothing! Mais celui d'analyse 2022, semble être composé par au moins deux personnes
  • Ok, il y a (dans mon souvenir), un binôme. Ils co-écrivent le sujet. Ils peuvent en écrire chacun la moitié. ça n'enlève rien au fait que c'est un exercice périlleux que d'écrire un sujet pour un concours (Capes/Agreg ou écoles d'ingé), même si le sujet est cobayé de façon interne.. J'en ai écrit quelques-uns et je me souviens du nombre incalculable d'heures passées à tout vérifier, et l'angoisse que quelque chose m'ait (nous ait) échappé quand le sujet était donné, et l'attente des premières réactions le soir même du concours. 
  • Modifié (17 Mar)
    Oshine,c'est vrai, je suis admissible en ayant surtout bossé les écrits sans m'entraîner 6 heures sauf lors de mes 8 épreuves d'agreg.
    Mais je ne serai pas admise car je ne maîtrise pas les oraux. Je n'ai pas beaucoup de leçons prêtes.
    Mais, l'an prochain,si j'ai mon congé, je bosserai surtout les oraux et approfondirai mes connaissances.
  • Modifié (17 Mar)
    @Amédé
    Montrons que si $S_n=\displaystyle\sum_{k=1}^n x_k$ converge alors $\displaystyle\sum_{k=1}^n k x_k = o(n)$
    Soit $n$ un entier tel que $n \geq 1$.
    Pour tout $k \in [|1,n|] ,\  \dfrac{k}{n} \leq 1$ donc $\dfrac{1}{n} \displaystyle\sum_{k=1}^n k |x_k | \leq \displaystyle\sum_{k=1}^n |x_k |$
    Je n'ai pas abouti le signe de $x_n$ pose problème et une série convergente n'est pas forcément absolument convergente.
  • Modifié (17 Mar)
    Chanig, c'est déjà formidable d'être admissible. Peut-être vas-tu être reçue.
    Autrefois, il y avait des avantages attachés à la bi-admissibilité. J'en sais quelque chose car j'ai été autrefois admissible sans m'y attendre, et j'ai alors préparé dans la mesure de mes possibilités car je travaillais, et la bi-admissibilité était déjà un objectif motivant.
    Entre autre méfaits, la toxique Belqacem a supprimé en 2016 ces avantages attachés à la bi-admissibilité. Elle fait partie de ceux qui ne veulent pas récompenser le mérite. Espérons que cette mesure sera rétablie.
  • Oui mais là il a raison 😆
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!