Agrégation externe 2021, résultats - Page 2 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Agrégation externe 2021, résultats

24

Réponses

  • Ne serait-ce pas le cas de quantité de gens ?
  • J'ai 33 ans peut être qu'à 53 ans j'aurai le niveau de l'agreg Ronan :-P

    Je ne suis pas pressé.
  • aléa écrivait:

    "Il faut surtout ne pas s’arrêter de faire des mathématiques parce qu'on a eu l'agrégation..." . J'en connait pas mal qui arrêtent.
  • Oshine, je n'ai mis que 3 ans (pour l'interne, je précise) tout en bossant à plein temps, alors que j'avais arrêté mes études 25 ans auparavant; il est vrai que mes enfants étaient déjà grands, cela aide beaucoup. Cela n'aurait pas été possible si je n'y avait pas pris beaucoup de plaisir.
    Beaucoup la préparent dans des conditions bien plus difficiles, avec des enfants en bas age par exemple.
    J'estime que notre réussite (et même nos échecs) sont tout aussi valeureux que lorsqu'on l'a obtenue à 23 ans après une jeunesse sans histoire et sans accident de la vie.

    Socialement, évidemment, c'est une autre histoire.
  • Pour revenir sur un ancien post, après avoir tenté plusieurs fois l'externe (avec des années plus sérieuses que d'autres) tout en bossant en tant que certifié, j'ai eu l'interne la deuxième fois à 31 ans(*). Et une bonne partie de ce que j'avais préparé pour l'externe a pu être réutilisé pour l'interne (écrits + oral 1).
    Donc le nombre d'essais ne veut rien dire. Il ne faut juste pas se décourager! Le travail fini par payer.

    (*) D'où vient votre délire de l'agrégation c'est à 23-25 ans ou rien du tout????
  • Je connais pas mal d'agrégés qui l'ont eu jeune et cinq ou six ans après, ils partagent souvent le même constat : "Si je devais la repasser là, je ne l'aurais plus..." Je trouve que la décrocher à 50 ans (c'est mon cas, pour l'interne) a un autre goût en quelque sorte.
  • Dans le rapport de 2019, c’est indiqué que la plupart des reçus à l'agrégation externe ont entre 22 et 25 ans.

    Heureusement, il est possible d'être reçu à des âges plus avancés. Si je veux avoir un point de repère du niveau requis, il faut avoir le niveau d'un
    étudiant de M1 mention très bien, qui fait en plus une année de préparation intensive ?122110
  • C'est un peu plus compliqué que ça. L'agrég est une dynamique, ça ne se résume pas à la note de départ.
    Moyenne de nos 5 agrégés de l'an dernier en M1: 11,37 11,74 13,45 14,88 16,14 .
  • J'ai l'impression qu'il y a des effets de décrochage. Les écarts de carrière et de niveau s’accroissent entre un qui réussit l'agrégation juste après le M1, enchaîne ensuite un M2 et une thèse ; et un autre étudiant qui obtient le CAPES, et obtient ensuite l'agrégation quelques années plus tard.

    C'est marquant de voir à quel point les trajectoires sociales se décident dès les premières années d'études.
  • Finalement, quel est le bon état d'esprit à adopter pour la suite ?
    Je fais avec le niveau que j'ai, j'essaie de faire des progrès à mon rythme, même s'il est plus lent que la plupart des lauréats,
    et un jour, je serai content d'avoir l'agrégation.
  • Le bon état d'esprit, c'est si tu y prends du plaisir, tu continues.
  • Salut Zestiria,

    Pour les fils de toi que j'ai vus (je regarde juste les trucs de probas, je ne sais pas s'il y en avait d'autres !), dans l'ensemble rien ne m'a choqué. Parfois besoin de débloquage, mais c'est normal, il me semble.

    Moi, je te recommande de t'accrocher, car je pense que ta réussite ne saurait tarder.

    Des fois, en analyse-probas, on se fait saquer parce qu'on n'assure pas dans le début de l'épreuve, qui, typiquement est de l'analyse.

    Sinon, c'est vrai que si, comme tu indiques, il suffisait de 5/20 de moyenne pour être admissible, et que pour toi, ça n'a pas marché, il est urgent d'en savoir plus : à quelle épreuve y a-t-il eu un problème ? algèbre-géométrie (appelé "maths-gé", apparemment !? :-S) ou analyse-probas ?

    Si tu peux obtenir tes copies, peut-être que tu pourras en savoir plus : est-ce que tu ne fais pas assez de trucs (trop lent ?) ou est ce qu'au contraire, tu veux aller trop vite et que tu ne soignes pas assez, et qu'ainsi, tu ne remportes pas les points, alors que tu aurais pu ?

    Que des questions comme ça, mais en tous cas, à moi. tu m'as semblé assez sérieux, et je pense que les gars comme toi y arrivent tôt ou tard quand ils restent en lice.

    (et puis franchement, tes statistiques sur l'âge des lauréats me semblent peu déterminantes pour décider qu'il vaudrait mieux lâcher l'éponge !)

    Amitiés,
    --
    Marsup
  • Merci pour tes encouragements. En algèbre-géométrie, mes connaissances se limitent à l'algèbre linéaire, donc j'ai une marge de progression.
    En analyse, j'ai suivi un cours d'analyse fonctionnelle, et mes connaissances sont fragiles.

    Mes objectifs sont d'abord :
    - apprendre l'analyse complexe
    - travailler un premier cours d'algèbre générale

    Mes notes sont jointes.122176
  • C'est déjà bien mieux que moi !
    3,25 et 2 mais en restant 2h30 à chaque fois.
  • Si l'objectif premier est l'obtention de l'agrégation, je ne sais pas si l'analyse complexe est une priorité, j'ai l'impression que ça ne tombe pas des masses. ( je ne suis sûr de rien ceci dit).
    Surtout si tu envisages de passe l'interne si tu n'as pas l'externe dans les 5 ans.
    Après si c'est parce que le sujet t'intéresse, c'est différent bien entendu.
  • Bonjour,


    Avoir un enfant en bas âge, et toutes les situations familiales difficiles; la pression sociale; la pression financière; le nombre d'heures-sup que l'on assure, il y a beaucoup de paramètres extérieurs.

    Avoir suivi -ou non- sérieusement les cours de maths; jusqu'à quel niveau; avoir passé l'examen en faisant du mimétisme ou en comprenant les concepts; il y a beaucoup de paramètres évidents.

    Avoir 20-25 ans et une mémoire entraînée, en avoir 35-40 et être moins vif; moins bon à la mémorisation, etc.

    On, part tous d'un point précis et, finalement, il ne sert à rien de se comparer aux autres. J'ai rencontré un étudiant de 20 ans à l'ENS Ulm qui torcherait les épreuves 10 fois plus vite que moi. Mais au fond, à quoi bon se comparer. Lui, pour des raisons personnelles, ne les passera même pas.

    Mieux vaut se comparer à soi-même l'an passé, l'année précédente. Autant regarder le point de départ, l'objectif, le chemin parcouru et celui qui reste à parcourir.

    Le plus précieux, au fond, c'est l'espoir, c'est la foi qu'on l'aura un jour.

    On peut se sentir piétiné en sortant des oraux. J'ai eu la licence sans aller en cours; le master sans bosser à la maison; et j'ai eu très mal en sortant des premiers oraux et en lisant mes notes. La première année, j'ai réussi à avoir deux notes à moins de 2/20. L'année dernière, celle qui fut sans oraux, il me manquait 0,25 points.

    Cette année, j'avais le niveau de l'interne, enfin je le croyais. Première année à la passer; 12,4 et 13 aux écrits. Premier oral, mauvais tirage, mauvais choix, plan pourri, développement faible, 7/20 au premier oral. Et là, acculé, mis en danger, j'ai laissé mon orgueil jouer, je suis allé au deuxième oral pétri de ma prétention, aveuglé de vanité, j'ai traité le jury comme des personnes à qui j'allais révéler quelque chose qu'ils ne connaissaient pas mais je me suis planté; cet outil appliqué à l'équation (mal posée, de surcroît) que je proposais n'avait aucun intérêt; ils s'en sont bien sûr rendu compte bien avant moi; j'ai beau avoir corrigé l'équation, répondu aux questions (sauf à la dernière), le jury m'a mis 4.

    4/20 à l'interne en analyse alors que j'ai eu le double à l'oral d'analyse de l'externe en 2019....

    Je ne peux pas crier au scandale, j'ai vraiment l'impression de l'avoir mérité, ce 4, même si j'ai espéré l'indulgence chaque jour jusqu'aux résultats. Et de toutes manières, après avoir tant bossé (et si peu en comparaison d'autres candidats), je ne voulais pas l'avoir sans la mériter.

    Le mérite, estimé par rapport à ce chemin: d'où est-ce qu'on part? Pour arriver où? Pourquoi? Le mérite, qui apporte son sens au chemin.


    Celui qui l'a sans sourciller du premier coup, souvent, a bossé dur durant des années et, parfois, ne valorise pas cela de la même manière que celui qui la passe des années durant. L'agreg est-elle une fin en soi? Pourquoi la passer? L'argument financier tient à peine vu ce qu'on pourrait gagner en travaillant autre chose durant ces années. Puis, pour gagner de l'argent, on serait ailleurs qu'à l'EN, à ricaner quand notre ministre promet une augmentation. Est-ce que l'on cherche à se rassurer sur nos capacités? Est-ce que l'on cherche à prouver quelque chose, à nous, à nos proches, à nos collègues, à notre hiérarchie? Est-ce que l'on cherche une revanche? Ou alors ne cherche juste pas à boucler la boucle, à fermer cette parenthèse ouverte le jour où on a eu notre bac S?

    N'a-t-on pas peur de réussir et de se rendre compte que l'on n'a plus envie de faire des maths - et donc qu'on en faisait pour l'argent ou la gloire?

    J'ai rencontré de nombreux collègues qui passaient l'externe ou l'interne: tous très cordiaux, tous unis par l'amour des mathématiques, par la volonté de progresser, de s'améliorer, de comprendre et d'aider à comprendre.

    Voilà, je pense, je crois, j'allais dire humblement mais personne ne m'aurait cru, une raison (autre que celle d'éviter l'afflux de professeurs incompétents en post-bac) pour laquelle la barre est maintenue à 8 à l'externe quitte à garder des dizaines de postes vacants: le sens que ce concours porte.

    Je donne mon avis, il vaut ce qu'il vaut, mais j'insiste et je persiste; ces blessures d'orgueil doivent nous faire grandir. Comme avec nos petits 5èmes, les mathématiques sont une fin, mais, aussi, au fond, sont un prétexte.

    Ces quelques lignes, donc, pour délivrer un message plein d'espoir à ceux qui se désespèrent, qui souffrent, qui luttent. Le jury a conscience de nos efforts; il les respecte. Nos proches acceptent de souffrir avec nous. Et surtout, vous n'êtes pas seuls.
    Ces quelques lignes, pour dire merci à ce collègue qui a la gentillesse de nous expliquer qu'il fut lauréat à 53 ans.
    Ces quelques lignes pour dire tout mon respect à ceux qui nous aident, nous conseillent et nous encouragent sans nous connaître, sans rien gagner de matériel.


    [small]A part ça, si quelqu'un a des cours scilab pour l'option Calcul Scientifique, et qu'il veut bien me les envoyer en MP.(:P)[/small]


    Courage à tous.

    Chelito
  • Cinquante-trois ans ? Un gamin par rapport à ce collègue qui a été admis (dans la joie) à cinquante-sept ans il y a quelques années.
  • @Romanesco: il y a parfois des petites questions d'analyse complexe dans les écrits.
  • Bonjour, dans les années 70, il y en avait beaucoup...
    1970: classe de Hardy; noyau de Poisson
    1971: Fonctions de Bessel, contour de Hankel
    1973: problème des moments, calcul d'intégrales par contour, détermination du logarithme
    1974: calcul d'intégrales par contour
    1975: théorème de Hardy sur le zéros de zeta, séries de Dirichlet, fonctions entières, principe du maximum, prolongement analytique
    1976: fonctions polyharmoniques
    A demon  wind propelled me east of the sun
  • C'est plus facile d'apprendre quand on est jeune. Quand t'as 20 ans tu apprends vite et tu es plus endurant.

    À 30 ans passés je n'arrive plus à travailler plus de 2 heures consécutives. Je fatigue vite.

    Je prends plus de plaisir à travailler 30 min par ci et 30 min par là.
  • Ça dépend des gens ça Oshine.
  • Les capacités cognitives baissent avec l'âge je pense que ça a été prouvé.
  • Ah bon ? Comment font les chercheurs qui continuent à publier ?
  • Davantage d'envie, de motivation, de recul peut-être, de maturité sans doute ...
  • Oshine : j'ai presque 50 ans. Il y a 5-6 ans, quand j'ai voulu me plonger dans la prépa agreg, j'ai laissé tomber car je n'arrivais pas à comprendre ce que je lisais et je n'arrivais pas à me concentrer plus d'une demi heure.
    Maintenant, j'y arrive plusieurs heures d'affilée.Comme quoi, avec l'entrainement les neurones se multiplient :-D
  • @ zestiria : moi je suis assez d'accord avec OShine. Même si je n'ai pas de référence d'un article traitant de cela, j'ai souvent observé que mes collègues sont moins productifs également en recherche (malgré l'expérience acquise) lorsque l'âge avance. J'en parlais récemment avec un collègue avec lequel je travaille beaucoup : je pouvais sans problème passer des journées entières à faire de la recherche en maths lorsque j'avais 30 ans, aujourd'hui vers l'âge de 50 ans il faut que je me motive et qu'il n'y ait aucun bruit autour de moi pour que je puisse en faire 2h (c'est dire que durant les confinements ça a été compliqué). Mon co-publiant (étranger) avec lequel j'ai abordé cette question a une expérience similaire. Jusqu'à mes 35 ans en gros, faire un sujet d'agreg de 6h en continu ne me posait aucun problème : une courte pause de 5min autour de 4h ou 5h d'épreuve et je repartais direct. Aujourd'hui, sauf si j'étais amené à passer le concours, j'ai du mal à rester concentré 6h, même avec une courte pause comme je faisais autrefois.
  • Comment est-ce que le niveau en maths des chercheurs évolue avec le temps ?

    J'ai l'impression que les premières années ( thèse puis post-doctorat), les jeunes chercheurs augmentent grandement leur niveau, et qu'ensuite il y a un effet de palier. Un maître de conférence qui débute aura un niveau proche d'un autre qui est là depuis 10 ans.

    Cela pourrait se mesurer par les publications.

    Là où je veux en venir, c'est qu'il n'y a pas forcément d'âge pour faire une thèse. J'imagine que quelqu'un qui arrive à faire une thèse même tardivement, aura quand même un bon niveau, et n'aura pas forcément un gouffre de niveau avec quelqu’un qui a fait sa thèse à 26 ou 27 ans.
  • Bizarre, cette conversation sur les chercheurs alors que le fil parle de l'agrégation externe !! Ce n'est pas de la recherche, l'agreg !
    On est vraiment au café du commerce !

    Et considérer O Shine comme un exemple est d'un tel ridicule ! Vu ce qu'il a retenu de ses deux années de prépa, peut-on considérer qu'il y a vraiment travaillé ? Il dit parfois lui-même qu'il ne faisait rien au lycée et qu'il n'a rien compris en première année (ses questions sur les notions de base, après les avoir revues dans "son livre" le montrent caricaturalement).

    Un jeunot qui a passé le capes il y a 5 ans puis fait des classes de collège n'a pas plus de facilité qu'un vieux birbe de 50 ans qui enseigne en lycée mais s'est tenu au courant des maths depuis 25 ans. L'étudiant qui a eu son capes par miracle parce qu'il n'y avait pas d'oral n'a aucune chance à l'agreg, non pas parce qu'il est prof, mais parce qu'il est très faible en maths, et que sa réussite l'incitera à continuer à "faire des maths" de la même façon, celle qui ne permet pas de savoir de quoi on parle.

    Cordialement.
  • Gérard a écrit:
    Un jeunot (...) n'a pas plus de facilité qu'un vieux birde de 50 ans

    Un birde, c'est un birbe qui prend du bide ?

    Amicalement,

    e.v.
  • Tout à fait !
    L'influence du barde était très forte, je laisse comme ça.
    Cordialement.

    [Trop tard, j'avais corrigé avant de voir le message de ev. :-D AD]
  • On n'a eu les résultats au Maroc qu'aujourd'hui (même écrit, même correction et même seuil que l'écrit français, mais pas le même oral). J'ai été admissible.
    On a eu 13 admissibles dans ma classe (prépa agrég). Un camarade que j'estime être parmi les meilleurs de la classe n'a pas été admissible, on avait souvent des notes proches pendant l'année et après avoir discuté de l'épreuve MG, il avait certainement mieux réussi que moi. Est-il possible qu'il y ait eu une erreur de correction/saisie... ?
  • Je ne sais pas si cela a été mentionné récemment sur le forum, mais une mise à jour a été faite sur le site du jury de l'externe concernant la bibliothèque du jury :

    Pour la session 2021, en raison de la situation sanitaire, afin de limiter la circulation dans les couloirs, les livres de la bibliothèque de l'agrégation seront mis à la disposition des candidats pendant la préparation des épreuves de leçons sous la forme de "click&collect" (apportés par les appariteurs à la demande des candidats). Les candidats pourront comme usuellement apporter leurs propres livres dans une valise qu'ils garderont dans leur salle de préparation.

    Quelle bonne nouvelle !
  • Bravo!

    C'est vraiment magnifique.
  • Bonjour,
    Content pour la bibliothèque de l’agrégation mais c’est bien pour les livres que l’on connaît. Parfois, c’est utile de pouvoir consulter les livres directement. Par ailleurs, connaissez-vous vous une bonne référence pour l’épreuve de modélisation pour l’option proba ? Je n’ai pas eu la chance (???) d’avoir réussi l’interne (ma deuxième épreuve orale était vraiment ratée, j’ai eu 5 et je m’attendais avoir 1 ou 2. Sans l’oral, cela passait...). Donc je tente les oraux pour la neuvième fois...mais je suis de plus en plus motivé !
    Bon courage à tous !
  • Bonjour
    pour les convocations il n'y a pas les horaires mais seulement les jours pour l'instant non?
  • Bonjour,

    Sur le site, des que tu as accepté les dates, tu as accès aux horaires.
    La convocation, que tu peux alors télécharger, précise date / heure de convocation et heure de passage.

    Cordialement,
    Alain
  • Bonjour,

    La récupération en ligne de la convocation s'accompagne d'un formulaire dans lequel on est sensé indiquer nos préférences pour notre future carrière (plutôt un poste au lycée, à l'université, en prépa, etc). Est ce que quelqu’un sait si les choix retenus dans ce formulaire sont importants ou finalement assez peu? Que se passe t-il si je choisis de cocher toutes les options possibles par exemple? J'ai également remarqué qu'on pouvait solliciter un entretien avec un inspecteur. Est ce qu'il y a un intérêt particulier à faire ça?
  • Bonjour,

    @Jimbo: ça n'a aucune incidence, je pense que c'est pour les statistiques.
  • Si tu as un très bon niveau et que tu veux enseigner en prépa, je solliciterais un entretien avec un inspecteur pour me faire déjà connaître.
  • Entendu, merci pour les réponses.
  • Bon courage à tous pour les oraux de l’externe .
    Serait-il possible d’avoir quelques retours/impressions ?
  • Bonjour
    le seul retour que je peux formuler et que sur une même salve nous avons été 2 à avoir un couplage :équa diff+ proba donc attention aux impasses!
    Et qu'il est très difficile de se juger en dehors des normaliens nous ne savons pas ce qu'il en est ; cela dépend aussi de ce que font les autres et etc...
  • Bonjour,

    Premiers oraux de mon côté, jury tout à fait bienveillant. Tirage en analyse plutôt favorable, et mauvaise prestation orale, tirage en algèbre compliqué, et paradoxalement meilleure prestation orale à mon goût !

    Le point d'interrogation se situe dans la note de modélisation, qui me permettra éventuellement de compenser la casse pour les leçons ^^.

    En tous les cas, contente d'avoir été au bout !
  • @doudou97 intéressant de la part du jury de proposer les couplages edo/probas ! Après, ce sont deux parties du programme qui ne sont généralement pas trop appréciées :-D
  • Bonjour

    L'organisation est impeccable, d'un formalisme assez ultime (à coté, les oraux de l'X de mon époque, on aurait dit Woosdstock). Tout le personnel d'accueil, les appariteurs et autres gentils bagagistes sont aimables et accueillants, et peu avares de paroles d'encouragement; c'est peut être un détail, mais ça aide !

    Je n'ai eu que des jurys bienveillants (par ex qui pointent tes bêtises pour te faire réagir et/ou corriger, qui te donnent des indications, éventuellement très basiques etc.), qui sont là manifestement pour nous évaluer, pas pour nous piéger ni nous casser. Alors bon je suppose que plus le jury doit faire preuve de bienveillance, moins c'est bon pour ta note ... mais humainement c'est quand même mieux.

    Sinon mes tirages :

    - AP
    219 Extremum ... <-- choisi
    233 Analyse matricielle ...
    quelle souffrance ... :(

    - MG
    160 Endomorphismes remarquable d'un espace Euclidien <-- choisi
    121 Nombres premiers
    Plutôt statisfait ; en tout cas contrairement à l'AP, je n'ai pas eu honte de ma prestation. De là à dire ce qu'elle vaut .... réponse le 5 juillet.

    Cordialement,
    Alain

    PS: J'ai une question qui me taraude. Lors du tirage du couplage, il faut le recopier à la main sur une feuille à part, qui ne va même pas jusqu'au jury puisqu'elle est ramassée durant la préparation. Quelqu'un a une idée de ce à quoi ça sert ?
    De plus j'ai été surpris après un oral que je jury garde les copies du plan ET l'original, je pensais repartir avec. Là aussi, quelqu'un sait pourquoi ?
  • Alain a écrit:
    Lors du tirage du couplage, il faut le recopier à la main sur une feuille à part (...). Quelqu'un a une idée de ce à quoi ça sert ?

    Je n'en sais rien : ça ne va pas m'empêcher de donner mon avis. Peut-être une sécurité en cas d'effacement de la saisie par codes barre.
    Alain a écrit:
    Le jury garde les copies du plan ET l'original.

    C'est clairement parce que des rigolos s'en étaient servis pour appuyer un recours.
    À noter que cette année, c'est le même tabac au capes.

    À bientôt pour de bonnes nouvelles.

    e.v.
  • Noveang tu as quel couplage ? proba EDO ?
  • En analyse j'ai eu :
    - Exemples d’études et d’applications de fonctions usuelles et spéciales,
    - Suites numériques. Convergence, valeurs d’adhérence. Exemples et applications. (<- Choisi)

    Et en algèbre :
    - Racines d’un polynôme. Fonctions symétriques élémentaires. Exemples et applications, (<- Choisi)
    - Exemples d’équations en arithmétique.

    J'ai pas hésité longtemps pour les deux, étant allé à l'oral sans la moindre préparation, j'ai choisi les sujets sur lesquels c'était le plus abordable d'improviser suivant mes connaissances. Et malgré plus de lacunes en algèbre, j'ai trouvé ma prestation plus satisfaisante, mais très compliqué de se juger dans l'absolu, on verra bien :)
  • Je trouve que tu as eu un tirage difficile en algèbre.
  • Bonjour

    Je viens de voir sur publinet que les résultats sont le 6 juillet. Je croyais que c'était le 5; j'avais mal lu, ou est-ce en train de glisser ?

    Cordialement,
    Alain
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!