Agrégation externe 2021, résultats — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world
«134

Réponses

  • Je compte 750 admissibles sur le concours standard. Il y en avait près de 800 il y a 2 ans. J'imagine qu'ils ont été un peu plus sélectifs compte tenu de la situation sanitaire (pour avoir des oraux un peu moins compliqués à organiser).
  • La barre d'admissibilité est à 40 points. Il fallait avoir 5/20 de moyenne à chaque épreuve. Je suis en dessous.
  • Bonjour,
    SVP, quelqu'un sait où est-ce qu on pourrait trouver une correction des sujets (écrits agreg externe) ? Il me semble également qu'ils étaient très sélectifs.
    Je suis également en dessous de la barre d'admissibilité et très surpris par mes notes.
    C'est reparti, le combat continue....

    Courage aux admissibles pour la suite !
  • Je n'ai pas accès à mes résultats individuels.
    A signaler que j'ai passé le concours au Maroc, via la convention qui existe entre le Maroc et la France...
  • moi aussi légèrement en dessous (il manque 0,5 point..), mais en progression par rapport à l'an dernier.
    je ferais encore mieux la prochaine fois.
  • Si tu es admissible c'est normal
  • Je ne sais plus ce qu'il en était les années précédentes, mais cette barre d'admissibilité me semble extrêmement faible.
    Je suis en-dessous mais de peu alors que je n'ai pas eu le temps de bosser depuis un an et que je n'ai fait que quelques unes des toutes premières questions à une allure d'escargot.
    Bon, évidemment, celui qui a 5 et 5 aux écrits devra avoir bien préparé l'oral s'il veut avoir une chance. Celui qui a bien travaillé ses leçons et développements, je ne l'imagine pas avoir des notes aussi faibles à l'écrit. Les candidats qui passent de 5 aux écrits à 15 aux oraux ne doivent pas être bien nombreux.

    Quoi qu'il en, soit, courage aux admissibles !
  • Bonjour,

    Dans le cas ou l'on est admissible, les notes ne sont pas partagées avant la fin des oraux et la note finale?

    Merci
  • Bonjour,
    pouvez vous me confirmer la barre d'admissibilité?
    10/40 me paraît effectivement assez faible.
    Merci et bonne journée.
    Niceboy
  • Sato a écrit:
    Je ne sais plus ce qu'il en était les années précédentes, mais cette barre d'admissibilité me semble extrêmement faible.
    Il me semble que c'est raccord avec les barres des années précédentes.
  • Bah
    Une barre est une barre....
    Le concpurs reste difficile à avoir et impossible sans avoir bouffé des maths 6 jours sur 7 pour la plupart des candidats.
  • Oui Smowe, les notes ne sont disponibles que pour les non-admissibles.
  • Il y a 10 ans, quand je l'ai passée, la barre d'admissibilité était à 13,5/40 et d'admission à 9,3/20. Un an avant ces barres étaient à envirion16/40 à l'admissibilité et 10 et des poussières pour l'admission, comme au milieu/fin des années 2000.

    Depuis quelques années c'est autour de 5 pour l'admissibilité et 8,1 pour l'admission (et tous les postes ne sont pas pourvus, donc ce 8,1 est un seuil du jury).
  • @SchumiSutil, tu nous parles d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ...repose en paix Charles.
  • Bonjour;
    Je suis en dessous aussi
    ;J'aimerais bien avoir un corrigé de l'analyse pour progresser et rédiger correctement les réponses.
  • @SchumiSutil, les barres sont factices, le jury peut éventuellement envoyer un message en affichant une barre plus basse mais il aurait aussi pu publier les résultats de cette année avec une barre à 15. On fait ce qu'on veut des notes dans un concours, du barème, à la cuisine sur les notes ensuite. C'est comme ça dans tous les concours.

    Les notes d'un concours n'ont à priori aucun sens intrinsèque si ce n'est de permettre de classer les candidats.
  • La barre n'est-elle pas relative ? Je suis en dessous de la barre d'admissibilité. Cela veut dire quand même dire que j'ai un niveau fragile.
    Je me suis confronté à la réalité, et même si c'est brutal, j'ai vu où j'en étais.
  • On peut être juste sous la barre et avoir un certain talent :

  • Savez-vous quand et où peut-on récupérer sa convocation pour l’oral ?
  • La barre n'est-elle pas relative ? Je suis en dessous de la barre d'admissibilité. Cela veut dire quand même dire que j'ai un niveau fragile.
    Je me suis confronté à la réalité, et même si c'est brutal, j'ai vu où j'en étais.

    Cela reste une épreuve ponctuelle. De fait, si on est en dessous de la barre, c'est qu'on a été capable de se planter.
    Cette année, j'ai assez tristement des étudiant(e)s collé(e)s qui avaient dans l'année des résultats supérieurs à d'autres qui sont admissibles.
    Je pense que la première épreuve avec des préliminaires à rallonge à pu être assez déstabilisante.
    Si cette forme exos+problème se confirme, il faudra être un peu clair sur le barème, car en l'état, ça incite à bâcler les exos.
  • @Zeitnot


    Bien sûr, il ne s'agit pas de vexer les autres candidats, ni de se mortifier. Disons que j'accuse le coup.
    J'aurais bien aimé être admissible, pour dire que mon année de stagiaire n'est pas entièrement un désastre.
  • Zestiria tu fais partie des courageux qui l'ont tenté alors que tu as une année délicate. Ce n'est que partie remise.
  • Je ne suis pas admissible et ma copie est vraiment insuffisante. J'ai sans doute bien fait ce que j'ai fait mais je n'en ai vraiment pas fait assez.

    Là où je veux en venir : il ne s'en faut pas de beaucoup que je sois admissible avec un niveau trop faible. Si j'avais fait deux trois questions de plus, j'aurais été à l'oral sans aucune chance non infiniment petite d'être admis. C'est en ce sens que je trouve la barre trop basse. Cela vient sans doute d'une intention louable du jury pour laisser une chance à tous et donner plus de poids aux oraux mais je pense que c'est, en pratique, contre-productif.
  • Sato a écrit:
    J'ai sans doute bien fait ce que j'ai fait mais je n'en ai vraiment pas fait assez.

    C'est ce que disent à peu près tous les collés. Le plus souvent, ils ont tort, c'est exactement l'inverse.
  • C'est sûrement vrai pour les autres, mais en ce qui me concerne, il n'y a pas de doute.
  • Mon cher Zestiria

    Tu as été bien courageux cette année et j'admire ta force.
    Ce n'est que partie remise.

    Amicalement,
    Roger
  • @Sato : je ne sais pas comment tu peux être aussi sûr de toi, car cela demande vraiment d'avoir du recul sur sa copie, et une personne ayant ce recul a selon moi le niveau pour être admissible. Je n'ai pas l'impression d'en avoir fait beaucoup l'année dernière, et je suis admissible. Te souviens-tu de quelles parties tu as traité à peu près ?

    J'en profite pour remercier toux ceux qui m'ont aidé à prendre conscience de mes erreurs et qui m'ont donné des conseils de rédaction : cela a sûrement fait une petite différence, même si je ne connais pas mes notes, je suis sûrement aux alentours de 5 ou 6 mais cela donne de l'espoir par rapport à l'année dernière où c'était très compliqué de rebondir.

    @alea : au contraire, j'ai l'impression que le format exos + problèmes incite à bien rédiger le début, notamment pour les candidats "faibles" ou "moyens comme moi qui peuvent se mettre en valeur. Les bons candidats eux iront plutôt vite pour se confronter au "vrai" problème et viser un classement. Suite aux conseils reçus sur ce forum, j'ai choisi la stratégie "je mets en valeur le peu de connaissances acquises". Je ne sais pas si un barème aidera vraiment les candidats, mais un petit texte au début pour préciser qu'une "démarche ...sera valorisée" (comme le texte de l'an passé publié sur le site du jury) permettrait effectivement de clarifier les choses pour tout le monde
  • Bonsoir

    Pour ma part j'ai raté l'admissibilite de 0, 5 point
    5,25 en algèbre et 4,25 en analyse

    Je ne suis pas très déçu mais je pense qu'un oral cette année aurait été une bonne première expérience.
    Pour le nombre d'admissibles, les rapports témoignent qu'il y a à peu près 1 admissible sur 2 candidats présents.
    Comme il me semble qu'il y avait un peu moins de monde aux écrit cette année ça me semble cohérent qu'il n'y ait que 750 admissibles (il y en avait 800 à peu près les années précédentes).
    Je trouve personnellement bien de donner sa chance à des admissibles "modestes".
    Tous les agrégés que je connais me disent en tout cas qu il faut beaucoup de connaissances pour reussir l'agrégation (et évidemment une bonne rigueur mathématique).
    Avec un service a 21,5 h et une grosse charge familiale (c'est mon cas), c'est dur de mémoriser toutes les connaissances nécessaires pour avancer dans les problèmes. Mais je pense que sur la durée ça peut le faire.
    Par exemple, je n'avais pas révisé les equa diff en analyse et elles arrivent dans les exercices préliminaires.
    J'ai perdu un peu de temps à ce moment là, je perds un peu en lucidité et finalement je zappe les questions sur le dénombrement et les séries qui avec le recul n'étaient pas très difficiles !
    Les autres non admissibles, vous êtes passé (très) près de la barre aussi ? (vous pouvez répondre en mp).

    [Ne pas négliger les apostrophes. :-) AD]
  • Je pense qu'en maths on progresse chaque jour.

    L'année prochaine vous serez plus forts. Il y a 1 an je ne comprenais rien aux permutations, aux cycles à supports disjoints etc.... Maintenant je trouve ça facile.
  • Je suis d'accord avec Oshine.
    On progresse tout le temps, à la condition de bosser.
  • Salut,
    Je suis admissible avec 21h, trois enfants dont un qui demande beaucoup de soin et surtout je suis très actif dans mon collège, que ce soit dans des projets, ou ça ou autres commissions, j'ai 4 missions particulières, je fais des HSE en plus des 21h. Je ne suis pas admis à l'interne avec des oraux ratés car non préparés et un stress très grand qui a montré un manque d'assurance flagrant.
    Bref tout ça pour dire que je suis persuadé comme le disait un collègue sur le forum que l'agreg est une fatalité. Surtout je crois qu'il ne faut pas se mettre de pression et être sûr de ce qu'on dit même si ce sont des bêtises ! Je crois que j'ai vraiment oublié cette dimension plaisir avec l'interne et donc cela explique pour les notes catastrophiques des oraux. Je n'ai aucune illusion quant à la réussite de l'externe donc j'irai aux oraux dans l'idée de m'entraîner pour l'interne de l'année prochaine ce qui enleve déjà le stress.
    Les épreuves me font peur un peu surtout la modélisation option B non préparée et sans bouquin lol. Ça va être sympa.
  • Bonjour !
    Avez-vous une idée du temps que cela prend pour avoir sa convocation d'oral d'ordinaire ?
    Merci à vous !
  • Bonjour,
    Borelline, j'ai cru comprendre que les convocations arriveraient par courrier (comme celles pour les écrits) autour du 19 mai.
    Bonne journée
  • Merci pour l'information ! Et les dates d'oraux en même temps?
  • D'accord! Merci !
    Mais il n'est pas à envisager qu'on reçoive les dates avant ? (sur internet )
  • Normalement, cela devrait être disponible quand cela sera prêt sur publinet en entrant ton numéro de candidat et ta date de naissance.
  • Encore merci !!
  • La plupart des reçus à l'agrégation sont des étudiants qui sont reçus à 22 -23 ans.
    Quand je vois certains lauréats qui essaient année après année, c'est décourageant.

    L'agrégation, soit tu l'as à 23 ans, soit tu ne l'as jamais. Qu'est-ce que cela veut dire d'être bon en mathématiques ?
    Est-ce que cela veut dire avoir l'agrégation à 22 ans, ou bien on ne sera jamais bon en mathématiques ?
  • @ zestiria

    C'est risible. La grègue soit tu l'as, soit tu l'as pas.

    L'essentiel c'est ce qu'on fait de sa vie.

    e.v.
  • Je l'ai eue à 53 ans, comment me qualifies-tu alors?
  • Pourtant, je crois que Jacques Séguéla disait : "Si à 50 ans t'as pas eu ton agrégation..."
  • Je me rappelle mon premier oral d'externe, j'ai découvert l'option que j'avais choisie pour la modélisation le jour de l'épreuve, un des 4 jurés ne m'a pas regardé dans les yeux une seule minute, et j'ai compris qu'on avait touché le fond quand la nana m'a dit si je savais jusqu'à quand tester les diviseurs de N pour les avoir tous ....

    j'ai eu l'interne l'année suivante, assez facilement (et avec bcp de chance au tirage).

    Dans tous les cas, chaque épreuve nous renforce, quelque soit la performance réalisée.

    Ah, c'était la belle époque !

    "Tu n'as aucune chance, alors saisis-là !". Bonne chance les enfants :)
  • @Zestiria: Je ne pense pas que tu as idée des sacrifices que font les gens qui sont excellents en mathématiques, pour y parvenir. Pour l'anecdote, j'avais un ami proche qui est entré et sorti de l'X en tête de classement, et je sais qu'il a passé 7 ans de sa vie à faire des maths à longueur de journée.
  • Je suis d'accord, ce qui compte c'est de faire des progrès. On ne vas s’arrêter de faire des mathématiques à 22 ans, parce qu'on a pas eu l'agrégation. Et en même temps, en France, le modèle imposé, c'est quand même de réussir dans un court laps de temps :
    la trajectoire sociale se joue à 20 ans.
  • Bien sûr que non... quelle idée...
  • zestiria a écrit:
    L'agrégation, soit tu l'as à 23 ans, soit tu l'as jamais.

    Les candidats à l'agrégation se divisent en deux catégories:
    • ceux qui ont un pistolet chargé
    • ceux qui creusent

    Toi, tu creuses......
    Liberté, égalité, choucroute.
  • Bonjour,
    Zestiria a écrit:
    L'agrégation, soit tu l'as à 23 ans, soit tu l'as jamais.

    N'importe quoi !! Je l'ai eue à 26 ans.

    Cordialement,

    Rescassol
  • On ne vas s’arrêter de faire des mathématiques à 22 ans, parce qu'on a pas eu l'agrégation.

    Il faut surtout ne pas s’arrêter de faire des mathématiques parce qu'on a eu l'agrégation...
  • Oui, je creuse, comme l'éducation nationale, je me sens moins seul B-)-
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!