Étudier les mathématiques à plus de 50 ans — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Étudier les mathématiques à plus de 50 ans

Bonsoir
J'envisage de reprendre des études de mathématiques en L1, à distance, au CTU de Besançon. J'aurai 51 ans cette année.
Les mathématiques me passionnent, j'ai eu un bac C autrefois et avais commencé des études de maths en fac que j'ai dû arrêter en 2ème année de Deug A (ex L2).
Je bosse depuis 2 ans le programme de terminale C (S maintenant) et ça le fait : tout est revenu, même mieux qu'il y a 30 ans.
Bien sûr ce n'est pas dans un but professionnel : si ça marche comme je souhaite, je devrais décrocher mon master au moment de partir à la retraite...
Non, c'est juste pour le plaisir et aussi pour l'honneur. Je pense là au livre de Jean Dieudonné, "Pour l'honneur de l'esprit humain", dont je conseille la lecture.

Est-ce que ça vous paraît avoir du sens ?
Ne suis-je pas complètement hors-jeu avant d'avoir même commencé ?
Y a-t-il sur ce forum des gens dans le même cas ?
Merci.
Bonne soirée.

Réponses

  • Bonjour Paul. Je ne suis pas dans ton cas mais dans mes anciennes promotions il y avait des gens ayant le même but que toi, et ils s'en sortaient très bien ! Ils avaient cet avantage d'être plus motivés et impliqués que la moyenne, et ça, ça fait la différence. Fonce !
  • Ça a complètement du sens ! Il faut étudier ce qu’on a envie.
  • Bonsoir,

    Bravo !! Zyva !!

    Cordialement,

    Rescassol
  • Bonne reprise !
  • Bon courage, c'est un objectif noble, qui pourra t'apporter beaucoup de plaisir si tu persévères et arrive à voir la beauté de cet art ! ;-)
  • Paul-AC: Bon courage à toi et j'espère que tu en retiras beaucoup de contentement.
    Les mathématiques peuvent procurer aussi un plaisir esthétique réservé à ceux qui s'aventurent à pousser les portes.
  • @Paul-AC : si tu domines le programme de Terminale S en math tu ne devrais pas avoir de problèmes en L1. J'ai un pote qui enseigne en L1 (entre autres), il me dit que l'essentiel du taf consiste à réviser et consolider les bases de TS.
    Attention toutefois, si tu veux valider ton année il y a d'autres matières à bosser : info, physique, anglais...

    Je te livre mon expérience personnelle qui n'a rien à voir vu que c'est à un autre niveau mais le principe est le même : j'ai commencé à enseigner en 1983 avec une maîtrise et un CAPES dans la poche. J'ai eu l'agreg en 1988, en bossant, et un DEA d'analyse fonctionnelle en 1990, toujours en bossant.
    En 2002, comme je commençais à m'emmerder à enseigner toujours la même chose je me suis remis à faire des maths de façon informelle, puis en 2003/2004 j'ai fait un M2 de logique mathématique, que j'ai obtenu avec mention AB. (Pas glorieux, mais je ne pouvais suivre que la moitié des cours, ce qui ne facilite pas la tâche). J'avais 46 ans à l'époque.

    Cette année, juste avant de partir à la retraite j'ai suivi de janvier à mars un cours de forcing. C'est du niveau M2 plus, une branche très difficile de la théorie des ensembles. Ce serait très prétentieux de ma part de dire que j'ai tout compris, mais je sens bien que j'ai fait des gros progrès dans le domaine.

    Un autre exemple pour finir : j'ai un pote qui a 65 ans, qui a fait un bac D et est ensuite devenu certifié de math. Il est à la retraite depuis l'année dernière. Un ami le contacte pour lui demander s'il veut bien donner des cours à son fils qui est en TS spé maths. Il dit banco, arrondissement de fin de mois oblige. Après il se dit merde, j'y connais rien en arithmétique (il n'avait jamais eu de TS), je vais passer pour un glandu. Alors il prend un bouquin de spé et commence à potasser le truc. Là dessus arrive le confinement, les cours sont annulés. Comme il n'a rien d'autre à faire (plus moyen d'aller s'en jeter un derrière la cravate au troxir du coin), il continue à bosser l'arithmétique et fait tous les exos du livre. Il est content, ça lui occupe le cerveau et en plus il a la satisfaction de progresser.

    Tout ça pour te dire une seule chose : FONCE, mon gars ! Et si t'es dans la merde on est là pour t'aider.

    Cordialement

    Martial
  • Bonsoir à vous.

    Merci d'avoir pris le temps de répondre et pour vos encouragements.

    Outre la difficulté liée à toute reprise d'étude, quelle que soit la motivation dont on puisse faire preuve, il y a aussi celle que représente l'isolement dans lequel on risque de se retrouver quand on mène des études à distance et que l'on a pas de réseau constitué...

    Vos réponses m'ont boosté et je note qu'en cas de souci de compréhension ou de résolution de problème, je pourrai les exposer sur ce forum.

    @Martial : merci à toi, particulièrement, pour le récit de ton expérience perso.

    Bonne soirée.

    Paul
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!