Pourcentage — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Pourcentage

Bonjour,
on nous dit (radio, télé, internet, télévision,...) que le virus qui sévit actuellement tue 2% des gens malades et on nous donne des chiffres comme, aujourd'hui, 2715 morts pour 78064 cas de contamination.
Le calcul donne 3,48%.

Les autorités compétentes n'ont sans doute pas la même calculatrice que moi (Casio 35 +).
Qu'en penser ?
Bien cordialement.
kolotoko

Réponses

  • Dans ces batailles de chiffres qui évoluent sans cesse (à chaque seconde ?), je ne sais pas s’il est pertinent de s’y attarder (au bout de 5 minutes l’eau aura coulé sous les ponts pendant 300 secondes...).
    Bien entendu on a aussi des chiffres du pays Chine, du contient Asie, du Monde etc. et il est difficile parfois de savoir de quoi (de qui) parle le journaliste (qui ne le sait pas lui-même).

    Les discours devraient tout être mesurés et ne pas balancer ces « 2% » par exemple.

    Il suffirait éventuellement d’en faire une grosse louche et de proposer « moins de 5 % ».
    Cela n’éviterait pas tous les écueils, bien entendu.
  • Les chiffres sont vraiment à prendre avec des pincettes , surtout ceux provenant de Chine.
    Tiens , un nouveau mort en France de quelqu'un qui était touché par le coronavirus.
    https://www.20minutes.fr/monde/2727027-20200226-coronavirus-direct-52-morts-chine-plus-faible-bilan-quotidien-depuis-trois-semaines
  • Impossible !
    « Il n’y a pas de circulation du virus en France », voyons !!!
    Bon pas de polémique, juste un regard amusé tant que je le puisse de cette manière de communiquer.
  • "Il y a trois sortes de mensonges: les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques" - Samuel Langhorne Clemens, dit Mark Twain.

    Tout statisticien sait ça, les utilisateurs de statistiques devraient aussi le savoir. Le 2% est une construction statistique sur des données choisies à un moment donné, données appelées à fluctuer. D'autant qu'on ne sait pas actuellement faire le départage entre ceux dont la mort est provoquée par le rétrovirus de ceux dont la mort est hâtée par ce même virus. Faut-il compter les deuxièmes comme les premiers ? Un gros fumeur qui a un cancer du poumon et dont la mort se produit pendant qu'il est grippé est-il une victime de la grippe ou du tabac ?

    Cordialement.
  • Bonjour à tous,

    Je me suis un peu intéressé à cette question avec un site, Worldometer, qui fournit les chiffres en infobulle sur des courbes.
    Le ratio morts cumulées sur cas cumulés, celui qui vient immédiatement à l'esprit, a débuté à 3,1 %. Puis l'épidémie prend de l'ampleur, il arrive de plus en plus de malades que la mortalité ne peut suivre instantanément : le dénominateur croît plus vite que le numérateur, le ratio baisse progressivement. Il a atteint les 2,0 % et s'y est stabilisé quelques jours. Mais alors l'épidémie commence à s'essouffler, les entrées quotidiennes de malades déclinent. Mais les morts suivent avec retard. Un dénominateur qui croît moins vite que le numérateur, le ratio remonte. Il rejoint le sommet initial et le dépasse. Actuellement à 3,4 %.
    Une étude sur le meilleur indicateur de mortalité, il y a une dizaine d'années, faisait remarquer que les décideurs devaient être conscients que cette remontée est un artefact et ne montre nullement que le virus devient plus mortel.
    Une remarque intéressante, le 12 février les Chinois ont modifié la méthode de décompte, ratissant plus large en retenant d'autres critères que le dépistage par tests au labo. Comme ils donnaient les chiffres avec et sans la nouvelle méthode, on pouvait facilement calculer que la majorité des nouveaux cas n'étaient pas dus au virus. Et notre indicateur le montre bien : il casse net sa remontée et chute de 2,5 % à 2,1 %, avant de reprendre sa progression.
    Aussi on peut se demander s'il n'est pas plus pertinent d'introduire un délai entre diagnostic et décès. J'ai arbitrairement choisi 7 jours, et ça fonctionne pas mal.
    On commence à 25 %. Il y a 7 jours avant encore peu de cas, le dénominateur est faible, le ratio élevé. Mais il baisse rapidement. En sept jours il descend à 6 % et continue à baisser. On obtient un effet de ciseau entre un taux bas progressant lentement et un taux haut qui décline lui aussi de plus en plus lentement. Actuellement, fourchette 3,4 %, comme dit précédemment, à 3,7 % pour la borne haute.
    Mais rien ne garantit que ce choix d'un écart de 7 jours soit judicieux. Sauf que ce ratio à moins 7 jours a été sensiblement stable à un minimum d'environ 4,4 %. Puis, logiquement, il a cassé avec l'introduction de la nouvelle méthode de décompte. Et s'est stabilisé entre 3,5 et 3,7 %. Il semble donc assez bien refléter la mortalité de l'épidémie.

    Amicalement
  • Les autorités compétentes estiment peut-être que pour 78064 contaminés officiellement identifiés, il y en a beaucoup plus qui ont le coronavirus et pour qui la maladie va passer très simplement sans qu'ils ne soient officiellement recensés.

    D'où les 2% voire beaucoup moins.
  • Celui est qui mort cette nuit est un enseignant au collège de Crépy-en-Valois dans l’Oise.
    https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-un-homme-de-60-ans-mort-a-paris-26-02-2020-2364489_40.php
    Voilà, hier soir le ministre de la santé disait: pas de panique , il n'y a plus aucun cas en France...
    On conseille maintenant de ne plus accueillir les enfants revenants de zones à risques durant au moins 14 jours.
    Je suis revenu de Russie il y a peu et j'ai croisé des cohortes d'asiatiques (très certainement des chinois) dans l'aéroport CDG donc cette précaution ne vaut rien.
  • Bonjour,

    Pour compléter sur les chiffres : on mesure le nombre de décès sur le nombre connus de contaminés et on trouve, disons, 2 600/77 000= 3.37%. Mais ensuite, pour définir le taux de mortalité, il faut, comme vous l'avez relevé estimer le nombre total de contaminés (y compris ceux qui ne sont pas encore symptomatiques) ET de la répartition de cette estimation sur les tranches d'âges. Par exemple, ce virus a une mortalité estimée de 14.8% pour les personnes âgées de 80 ans et plus ; et de 0.2% pour celles âgées de 39 ans et moins.

    Au regard des estimations de cette sorte, il est normal que le taux de mortalité annoncé par les autorités, de 2.3%, différe du simple calcul décès annoncés/ contaminés annoncés, de 3.37%.

    PS: Mes chiffres sont ceux d'une étude chinoise publiée hier.
  • YvesM : Est-ce que tu sais si l'étude que tu cites prend en compte tous les patients actuellement atteints par le coronavirus et dont il est difficile de savoir s'il survivront ou non ? Idéalement il ne faudrait prendre en compte que les personnes ayant guéri ou péri.
  • Bonjour,
    Si on prend les issues connues, guéri ou décédé, on en est à 36 000, près de 44 % de l'épidémie. Sur ces 36 000 on constate actuellement une mortalité de 7,8 %, qui a culminé à un peu plus de 60 % fin janvier et qui baisse régulièrement depuis.
  • Un article que je viens de lire.

    https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2620461-coronavirus-dangereux-pour-qui/
    "Selon les données de près de 80 000 cas en Chine, la mortalité est nulle chez les enfants et quasi nulle jusqu'à 50 ans. Elle augmente ensuite et les décès sont liés le plus souvent à une pathologie sous-jacente ou à l'âge (taux de mortalité de 14,8 % au-delà de 80 ans, 7 % entre 70 et 80 ans).
    Toutefois, selon un porte-parole du service du Pr Didier Raoult, directeur de l'IHU Méditerranée Infection, ces données restent malgré tout préliminaires. "Quand on est sur une épidémie naissante comme celle-ci, le diagnostic n'est effectué que chez les personnes présentant des symptômes graves. Or, on exclue tous les patients asymptomatiques qui ne sont pas diagnostiqués, ce qui de manière artificielle continue à faire grimper le taux de mortalité", explique-t-il. Il déplore par ailleurs les discours beaucoup trop alarmistes véhiculés par certaines personne
  • Pour pallier à la pénurie de masques de protection, je propose la fabrication d'un masque en papier.
    MODE D'EMPLOI
    1 - Découper les deux parties.
    2- Faire des trous dans le disque (pas trop gros ! il ne faut pas que les microbes puissent passer)
    3 - Coller avec du scotch
    N'oubliez pas la ficelle pour le fixer sur votre tête !97232
  • Le masque est inutile d'après Edouard Philippe ce soir, il suffit juste de se laver les mains. Pour les postillons, vous faîtes une prière et ça devrait bien se passer...
    Cette pénurie de masques est un vrai scandale et le peu que l'on va donner aux médecins seront des masques chirurgicaux et non FFP2 ou FFP3 donc pas très efficaces.
    Allez, juste pour rire...jaune.
  • Ludwig, tu pourrais en faire une activité pour la Pyramide, non ?
  • Selon ce que j'ai lu les symptômes visibles de cette maladie ressemblent à ceux de la grippe. Le seul moyen de trancher serait de faire un test. Il est donc difficile de compter précisément le nombre de gens contaminés j'imagine.
    FranceInfo a écrit:
    Le Centre chinois de contrôle et prévention des maladies a publié la semaine passée une étude portant sur 72 314 cas confirmés, suspects, diagnostiqués cliniquement et asymptomatiques de la pneumonie virale, constatés en date du 11 février. Il s'agit là de la plus importante enquête menée depuis le début de l'épidémie. Selon ses résultats, la maladie est bénigne dans 80,9% des cas, "grave" dans 13,8% des cas et "critique" dans 4,7% des cas.

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-covid-19-a-quel-point-le-virus-est-il-dangereux-on-a-pose-la-question-a-des-experts-et-ils-sont-plutot-rassurants_3845231.html

    Espérons que la chaleur a un impact négatif sur la propagation de ce virus .
  • Bonjour

    Aujourd'hui 20 jours après le 12 février : $1.28^{20} \simeq 139$

    Sans mesures coercitives contrariant l'économie et nos (mauvaises) habitudes ,
    dans 1 mois :
    $1.28^{50} \simeq 230 000 $ et $230 000 \times 2/100 = 4 600$
    dans 1 mois et 15 j:
    $1.28^{65}\simeq 9 300 000$ et $9 300 000 \times 2/100 = 186 000 $

    J'espère me tromper
    Bonne journée quand même.
  • Acetonik:

    et dans 120 ans nous sommes tous morts, j'ai bon? :-D
  • Mais non !
    Sans barrière d'inflexion en 3 mois en gros, plus précisément dans 73 jours c'est la fin de la (partie) pandémie .

    Un peu irréaliste ce modèle sans barrière , mais inquiétant quand même ...
  • « Quel que soit le virus, Il existe une population immunisé » m’avait dit un prof de SVT.
    Il reste à savoir quelle peut-être la taille d’un tel échantillon.
  • Sans doute ; sur 7,5 . milliards il y aura 98% de survivants bien sûr, c'est que l'on nous dit pour rassurer..
    On nous dit moins que 2% manquant correspondent à 150 millions ...

    Bonne soirée
  • Drôles de raisonnements uniquement avec des nombres et des pourcentages. Si ce n'est pas fait exprès pour affoler les gens, c'est de la débilité. Une épidémie ne touche pas tout le monde. l'épidémie d’Ebola d'il y a quelques années, mortelle quasiment à 100% n'a pas fait disparaître les populations touchées.
  • Bonsoir,
    Ebola était mortel pour 50% des contaminés d'après Le Monde. Ça reste énorme, mais on ne peut pas dire que c'est proche de 100%.
  • Ok.

    Et tout le monde sait que la population mondiale fut diminuée de moitié ;-)

    Au fait, combien de morts sur la route depuis le début de l'épidémie ?
  • Bonsoir Gérard.

    Worldometer propose une estimation de 230 000 depuis le début de l'année. Contre un peu plus de 3 000 pour Covid. Un peu plus de 1%.
    Morts par maladies infectieuses contagieuses : 2,2 millions. Un peu plus de 1 pour mille.
    Morts toutes causes confondues : 10 millions.
    Accroissement net de la population : 13,8 millions.
    Bonne soirée.
  • Quand c'est soi-même ou une personne qui nous est proche qui est dans un état critique du fait d'une infection les statistiques deviennent très concrètes.
    (la grippe tue surtout des personnes âgées, ne vous réjouissez pas jeunes gens, un jour vous serez vous aussi vieux)
  • Il y a peut-être des espèces animales qui ont disparu à la suite d'une épidémie mais ce seraient, a priori, des espèces à effectifs très réduits (quelques centaines ou quelques milliers d'individus ; après les pertes dues à la maladie, il n'en reste plus assez pour assurer la pérennité de l'espèce.)
  • Bonjour,

    Sans mesures barrières, la raison de la progression journalière est hélas confirmée: $ \sqrt[3]{2} \simeq 1,26 $
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/15/coronavirus-les-simulations-alarmantes-des-epidemiologistes-pour-la-france_6033149_3244.html

    Comme chacun l'espère, le civisme devrait réduire significativement cette progression.
    Cordialement
  • Je n’ai pas trouvé cette racine cubique...(?)
  • Doubler en 72 heures, soit trois jours. Ils parlent du nombre de cas, mais on peut dire que cela se répercute à peu près proportionnellement sur les décès une à deux semaines plus tard.
  • @Dom

    $2^{\frac{1}{3}} \simeq 1,26 $ et $ 1.26 ^3 \simeq 2.000376$ sur ma calculette ??
    Mais la valeur $\sqrt[10]{10} $ de la série R10 ( serie Renard ) conviendrait aussi (on multiplie par 10 tous les 10 jours) ...
    L'important n'est pas là.
    Cordialement
  • Ha oui d’accord on envoie un moyenne, comme ça.
    Je n’osais le croire.
  • J'avais posté une image marrante hier soir mais quelqu'un l'a retirée... :-(

    Bon ben vu qu'on a pas le sens de l'humour je partage une vidéo (plus sérieuse) sur un petit modèle mathématique simple de propagation des épidémies
  • Bonjour,

    Voilà un petit programme Python mettant en oeuvre le modèle décrit dans cette vidéo, ainsi que l'image qu'elle génère.
    Peut-être que les modérateurs voudront transférer ce message en Informatique ....
    ###################################################################
    # Modélisation d'une épidémie (modèle SIR) - Rescassol - 15/03/2020
    ###################################################################
    
    ###################################################################
    # Importations
    ###################################################################
    
    import numpy as np
    from scipy.integrate import odeint
    
    import matplotlib.pyplot as plt
    import matplotlib.patches as mpatches
    
    ###################################################################
    
    def Epidemie():
        def F(v,t):
        # Prend v=[S,I,R] et renvoie [-b*S*I/N, b*S*I/N-c*I, c*I]
            return np.array([-b*v[0]*v[1]/N, b*v[0]*v[1]/N-c*v[1], c*v[1]])
        # Initialisations
        tmin, tmax, tpas = 0.0, 30.0, 1.0
        t = np.arange(tmin,tmax,tpas)
        N, N0, b, c = 30.0, 1.0, 0.8, 0.16
        Sol0=np.array([N-N0, N0, 0.0])
        # Calcul
        Sol=odeint(F,Sol0,t)
        # Graphique
        fig=plt.figure(linewidth=10,facecolor = 'gold',edgecolor='red')
        plt.plot(t,Sol[:,0],'b',t,Sol[:,1],'r',t,Sol[:,2],'g',linewidth=3)
        maxfig()
        # Titre et légende
        plt.title("Propagation d'une épidémie",size=40,color='m',fontweight='bold')
        label1 = mpatches.Patch(color='b', label='Sains')
        label2 = mpatches.Patch(color='r', label='Infectés')
        label3 = mpatches.Patch(color='g', label='Rétablis')
        lg=plt.legend(loc='right', fontsize='xx-large', shadow=True, fancybox = True, handles=[label1, label2, label3])
        lg.get_frame().set_facecolor('cyan')
        lg.get_frame().set_edgecolor('orchid')
        lg.get_frame().set_linewidth(5.0)
    
        plt.show()
    
    ###################################################################
    # Programme principal
    ###################################################################
    
    Epidemie()
    
    ###################################################################
    


    Cordalement,

    Rescassol97926
  • Coool ! Tu n'as pas mis un pourcentage pour l'axe des ordonnées ?

    PS. Je constate que tu es un optimiste Rescassol : avec les paramètres que tu as choisi tout le monde sera infecté...
  • Triste confirmation des résultats prévus il y a un mois ici.
    La progression aurait continué si des mesures n'avaient pas été prises.
    Sans vaccin, on peut raisonnablement penser que presque tout le monde contracterait le virus au moins une fois dans sa vie .
    Faisons donc confiance à nos chercheurs.

    Bonne journée quand même.

    PS/ Déjà plus de décès en un mois qu'en un an sur la route. Saleté de virus..
  • Mais moins qu'en un an du tabac. :)o
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!