Science et bienveillance, par L.Lafforgue - Page 3 — Les-mathematiques.net The most powerful custom community solution in the world

Science et bienveillance, par L.Lafforgue

13»

Réponses

  • Purple a écrit:
    Cette instance avait pour but de définir le programme de l’enseignement primaire et secondaire, à priori aucun rapport avec le monde de la recherche

    Je n'ai jamais prétendu le contraire. Ce que je dis est que ce personnage n'a jamais pris ses distances avec le monde de la recherche, à ma connaissance, comme l'a fait Grothendieck.
  • @aléa C'est bien la seule chose qu'on ne peut pas lui reprocher à Lafforgue, il ne laisse pas de place au hasard et à la spéculation dans ses propos. Je renvoie encore une fois vers son site (promis je ne suis pas payé pour).

    @Fin de Partie Est-ce que ça veut dire qu'il ne combat pas le système ? Peut-être qu'on ne parle tout simplement pas de la même chose.
  • Le texte que tu as cité : "Inspections générales et directions de l'administration centrale, en particulier direction de l'évaluation et de la prospective et direction de l'enseignement scolaire", tous ces gens là des khmers rouges, et on n'est pas dans l'anathème imprécis ?
  • Le texte que j’ai cité c’est un mail accompagné de son explication. Le dernier lien que j’ai partagé j’en suis sûr saura combler tes attentes. Ça peut prendre du temps par contre mais ça vaut le coup pour comprendre son combat.
  • @Corto excuse moi de répondre un peu tardivement, j'ai eu tant de boulot ces deux derniers jours; je t'indique la "suite" à la vidéo Serre-Connes:

    Cette fois il y a aussi Cartier et Dixmier. Connes révèle que c'est lui qui était rapporteur CNRS pour Grothendieck en 1984 lorsque celui ci à présenté le merveilleux "esquisse d'un programme" que Foys a mis en lien avant dans le fil. Il indique que les choses ont été montées de façon à ce qu'on soit sûr que Grothendieck n'ait pas de poste d'une part, et d'autre part que le seul a avoir bien voulu écrire une lettre de recommandation était Dixmier (directeur de thèse de Connes).
    C'est à 1h22.
    Je ne connais pas trop la personnalité de Grothendieck, mais une chose est sûre, c'est que personne ne lui attribue un fond putassier.
    En ce qui concerne le témoigne de David Ruelle, c'est très détaillé dans son bouquin, il n'y a aucun doute, c'est un témoignage de première main, et c'est lui qui utilise le mot "élimination".

    L'hypothèse de la chaire au CdF par contre c'est mon opinion personnelle, je ne sais pas si c'est naïf.
    Ceci dit, pour le climat, je suis personnellement assez bêtement scientifique, je regarde les facteurs possibles et j'essaye de voir où peut-on trouver une corrélation. Je sais, ce n'est pas démonstration, mais les critères de la climatologie sont différents. Actuellement il n'y en a qu'une : le CO2. Que des gens soient sceptiques ça ne me choque pas, c'est plutôt un fait positif.
    Pour ceux qui débutent dans la matière et qui hésite entre volcanisme, soleil, etc. et CO2, je conseille l'animation suivante : https://www.bloomberg.com/graphics/2015-whats-warming-the-world/ ça permet de remettre rapidement les idées en place ...
    Je n'ai rien contre les autistes (Allègre, Greta, François etc.) mais franchement je ne vois pas ce qu'ils apportent au débat scientifique.
  • Je n'ai pas regardé le lien du premier message, mais ma brève expérience du milieu de la recherche me convainc presque qu'on est quand même mieux à la DGFIP, du moins pour l'instant.
  • @xax : les Asperger apportent potentiellement quelque chose du fait de la prédominance d'un mode de pensée rationnel plutôt qu'émotionnel, au contraire des neurotypiques (les non autistes), dont la factualité est bien souvent déficiente.
  • Xax a écrit:
    Je n'ai rien contre les autistes (Allègre, Greta, François etc.) mais franchement je ne vois pas ce qu'ils apportent au débat scientifique.

    Le réchauffement climatique n'est pas qu'un débat scientifique*. La réalité de ce changement climatique a/aura des conséquences sur la vie des êtres humains (et plus généralement de tous les êtres vivants) qui vivent sur cette planète.
    Le combat de Greta est politique. A ma connaissance la France (comme d'autres pays) ne respecte pas les engagements qu'elle a pris pour faire baisser ses émissions de gaz à effets de serre. Les gens qui décident aujourd'hui ne vont rien faire ou pas grand chose alors qu'il y a une nécessité de grand changement dans l'appareil de production économique pour que le situation ne devienne pas un cauchemar.

    *: il y a tout de même un large consensus.
  • A propos du réchauffement climatique, j'aimerais dire, comme M. de Laplace, que c'est une hypothèse dont nous n'avons pas besoin pour changer nos modes de vie, économiser l'énergie, investir dans la recherche, rendre au travail la primeur sur le capital, etc...
  • "rendre au travail la primeur sur le capital" je ne suis pas certain que ce soit à l'ordre du jour pour l'actuel quinquennat ni probablement le suivant ... C'est pourtant un des facteurs de l'appauvrissement des classes moyennes.
  • Xax : Ne t'en fais pas j'avais un peu déserté la lecture de ce fil de toute façon.

    Oui je suis tombé sur cette vidéo de Bourbaki en allant chercher celle sur la correspondance Serre/Grothendieck, j'ai commencé à la regarder mais je ne l'ai pas encore finie. Pour ce qui est de la personnalité de Grothendieck que je ne connais pas trop non plus je crois effectivement que personne ne l'a jamais trouvé putassier comme tu dis. Mais la vidéo de Serre/Grothendieck laisse entendre qu'il se fâchait fort et facilement (selon mes propres considérations). Je veux bien croire qu'il y ait eu une volonté de chasser Grothendieck, ou en tout cas de ne pas le laisser revenir, mais j'ai l'impression qu'il y avait d'autres raisons que la jalousie. En tout cas j'avoue ne pas avoir regardé toute l'interview de Lafforgue, je suis en désaccord avec son postulat de départ qu'il aurait tout fallu faire pour conserver Grothendieck.
  • Alea:
    Bien sûr. Mais on peut constater que les dominés et les dominants, pour des raisons différentes, s'accommodent des inégalités qui sont générées par le système économique. Mais comment vont réagir les dominés quand ils auront les pieds dans l'eau ou qu'ils crèveront de soif du fait du réchauffement climatique? Les conséquences du réchauffement climatique seront peut-être la goutte d'eau qui fera déborder le vase du raz-le-bol de cette société-là.
    On peut le déplorer mais il semble qu'une partie de la jeunesse se mobilise davantage contre le réchauffement climatique que pour la lutte, plus traditionnelle, contre les inégalités et les injustices.
  • @FdP pour les militantismes récents, ils n'ont absolument plus aucune efficience puisqu'ils ont été sciemment détournés vers les revendications les plus ridicules qui absorbent l'essentiel de l'énergie militante - tu en sais quelque chose puisque tu milites contre le "patriarcat" ou le "genre" ou des trucs du même acabit.

    Les réels problèmes ne font absolument plus l'objet de luttes sociales sérieuses.

    Pour en rester dans le sujet des maths, on n'observe pas de révolte coordonnée des parents et/ou des enseignants d'ampleur suffisante. Il est sidérant de voir que c'est un organisme libéral par essence, l'OCDE, qui est à l'origine d'une reformette en France pour un peu mieux prendre en compte les problèmes relatifs aux apprentissages fondamentaux (dédoublement des classes CP/CE1) parce que justement de trop fortes inégalités initiales vont à l'encontre de la philosophie libérale qui prône un certain degré de concurrence !!!!

    Le réchauffement climatique pose le problème intéressant des modèles utilisés. Mais avant cela on peu quand même faire des observations assez simples (fonte des glaciers, élévation du niveau des eaux etc.).
    Une certaine droite s'est fait pour profession de nier le phénomène (ils appellent "réchauffistes" ceux qui invoquent une raison humaine dans le réchauffement). J'ai un truc pour les ramener à la raison qui les désarçonne totalement : https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/infographie-rechauffement-climatique-les-vendanges-ont-lieu-15-jours-plus-tot-qu-il-y-a-40-ans_2917833.html car selon leur maréchal favori, "la terre, elle, ne ment pas".
  • @xax: à droite, on ne trouve pratiquement que des productivistes. Et bien sûr, l'État se couche systématiquement devant ces gens.
    Bientôt ils arriveront à goudronner les plages.
    C'est une des constantes de la droite: la haine de l'écologie. ll faut les voir éructer autour de Pascal Praud sur le plateau de CNews. Ils ont les yeux exorbités et la bave aux lèvres dès qu'on évoque la question.
    Tout cela serait intéressant à interpréter d'un point de vue psychiatrique (quand on n'aura plus que ça à faire bien sûr).
    ...
  • Pascal Praud ? Il y aurait donc une vie après télé-foot !
  • Xax a écrit:
    pour les militantismes récents, ils n'ont absolument plus aucune efficience puisqu'ils ont été sciemment détournés vers les revendications les plus ridicules qui absorbent l'essentiel de l'énergie militante
    C'est ce dont tu voudrais te convaincre. Les gens de droite ont horreur de la foule, elle leur fait peur. Ils ont bien raison d'avoir peur. B-)
    Xax a écrit:
    tu en sais quelque chose puisque tu milites contre le "patriarcat" ou le "genre" ou des trucs du même acabit.
    Je ne suis pas en pointe sur ces questions-là et cela ne me prend pas beaucoup de temps de contredire la parole réactionnaire (machiste) qui s'exprime dans ce forum. B-)-
  • @zeitnot: si on peut appeler ça une vie.

    Bonne fin du monde à tous !
    ...90882
  • @df la haine de l'écologie est partagée : le PC est à gauche le parti le plus anti écolo. Et les verts ne sont pas en reste avec Voynet qui signe les décrets pour favoriser les cultures OGM, et je ne parle pas des bouffeurs de homards.
    Il y a déjà eu des travaux psychiatriques, de mémoire on en trouve trace dans le dico de psycho de Sibony (mais il y en a certainement d'autres), c'est une question d'instinct de conservation.
    On le voit donc bien chez Grothendieck, pour qui la vie avait une très grande importance, et il avait aussi une très grande acuité de ces questions (il n'était pas isolé dans le milieu scientifique). Force est de constater qu'il avait raison et qu'il avait anticipé les désastres qui commençaient à poindre.
    Pour le reste je ne sais pas, je n'ai pas la télé, mais par curiosité je regarderai sur YT il doit y avoir des replays.

    @FdP quand j'étais petit j'étais extrêmement appliqué aux maths parce que j'avais une peur bleue qu'une fille de la classe trouve avant moi :-)
    Plus sérieusement, je ne vois pas actuellement de mouvements sociaux efficaces. Côté syndical, il y a eu de petites améliorations relatives à la pénibilité du travail et à la prise en compte des débuts précoces dans le travail (style 14 ou 16 ans) et c'est tout. Mais dans l'ensemble il y a un effondrement progressif, très hétérogène sur le territoire, des condition économiques et sociales. Ça se superpose aux zones éducatives sinistrées d'ailleurs.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Success message!