Vocabulaire pour non-francophone

Bonsoir @toutes et tous,

Je ne sais pas si cela existe mais je suis à la recherche de fiches de traduction pour le vocabulaire de base du collège en géométrie surtout vu qu'il y a beaucoup de rédaction à partir de la 4ème et cela commence à être compliqué pour gérer les non-francophone dont le seul soucis en mathématiques réside seulement dans la compréhension de notre langue. Cela est très frustrant en tant que professeur de constater le potentiel de gamins non francophone se casser les dents seulement parce qu'ils ne parlent pas français.
L'an dernier, nous avons eu un élève non-francophone qui s'est payé le luxe d'avoir 32/40 en maths mais hélas n'a pas eu le brevet à cause de la barrière de la langue 'en gros, il serait en réussite globale s'il n'était pas en France). Et d'autres à contrario qui sont seulement excellent en numérique et se heurte à la barrière de la langue dès qu'on passe en géométrie à cause des énoncés dès fois mais surtout à cause de la rédaction que cela demande.

Du coup, je cherche, s'ils existent, une base de traduction du vocabulaire de base pour le collège dans les langues suivantes:
- Anglais (pour avoir une traduction "universelle" vu que beaucoup de non-francophone parlent un peu en anglais)
- Portugais
- Japonais
- Roumain

Connaissez-vous des documents qui vont en ce sens ?

Le but étant d'éviter de réinventer la poudre si cela existe car ce n'est pas comme si le boulot manquait déjà pour faire cours aux élèves qui parlent et comprennent le français ;-). Mais si je peux aider certains élèves à s'en sortir correctement en leur fournissant un formulaire de vocabulaire lors des contrôles (et dans le cours aussi après tout), cela sera toujours un plus en soi.

Je vous remercie d'avance de votre contribution.

Réponses

  • Pour le japonais, je te conseille "les mots du japonais" chez Ellipses.
  • Bonjour,

    Je n'ai pas de formulaire à te proposer mais :
    Rémi a écrit:
    Cela est très frustrant en tant que professeur de constater le
    > potentiel de gamins non francophone se casser les
    > dents seulement parce qu'ils ne parlent pas
    > français.

    Le "seulement" est choquant dans le sens où en France, on se doit de maîtriser la langue française... C'est un peu la base minimum pour réussir dans n'importe quel pays, de pouvoir communiquer... Moi ça ne me pose pas de problème d'enlever des points à un élève qui écrit avec une faute par mot dans un devoir de maths. Ces élèves doivent apprendre notre langue, et ne pas les forcer à cela est contre-productif. Après, les aider en leur donnant à apprendre les formulaires, pourquoi pas.
  • "Il serait en réussite globale s'il n'était pas en France". Il vaut donc mieux que chaque peuple vive et s'épanouisse sur sa terre. C'est la meilleure des choses pour chacun, pour eux comme pour nous.
  • @Feyn, simplement au vu du nombre d'heure de matières secondaires qu'ils ont dans leur emploi du temps par rapport aux heures de français qu'ils pourraient avoir, je maintiens le seulement pour ma part surtout pour les élèves arrivant en 4ème et 3ème et je l'enlève pour des élèves arrivés avant dans notre cursus scolaire (on constate que les élèves arrivant en 6ème apprennent bien plus vite notre langue que les autres).

    Mais le débat n'est pas là après tout, le but ici est de fournir en effet une fiche de vocabulaire à apprendre mais surtout une aide lors des contrôles et des interrogations car pour les non-francophone, je ne souhaite pas évaluer le français pour ma part, je laisse cela à mes collègues. Si déjà, les compétences de maths sont acquises cela me suffit pour ma part mais après chacun à ses exigences en terme de notation.

    @Sylvian, merci pour le bouquin d'apprentissage du japonais mais je ne souhaite pas pour ma part me mettre au japonais. J'ai trouvé une version numérisé dans le même style Apprentissage du japonais mais j'avoue que ça va prendre un temps fou pour arriver à construire une liste viable de vocabulaire à partir de ce genre de document mais peut-être que l'été prochain je me pencherai sérieusement sur cela pour avoir vraiment quelque de complet et d'intéressant pour les élèves sans pour autant moi-même avoir à apprendre les langues en question.

    Merci en tout cas de votre contribution
  • @RC, sans commentaire vu que les gamins qui arrivent sont porté par leur parent et non de leur plein gré mais peut-être est-ce compliqué à comprendre. Si tes parents t'avaient emmené dans un autre pays pour cause diverse ou juste parce que l'un des deux parents est militaire, je pense que tu réagirais autrement étant dans leur cas mais après tout, tu as eu cette chance d'être bien né comme on dit ce qui est mon cas aussi mais cela ne m'empêche pas de rester ouvert.

    @Nicolas, quel boulot !!! C'est exactement ce que je recherche! Puis-je utiliser ton travail en te citant ?
  • Pour une fois, je voudrais intervenir à ce sujet : Il n'est pas rare du tout pour moi de croiser des agrégés ou des docteurs en maths, enseignants d'université, qui ne maîtrisent pas le français... Je vous ai habitué à moi qui ne fais que deux fautes au plus à la dictée de Pivot, mais la réalité dans nos pays est grave ! Les gens ne savent pas parler français, ils baragouinent un langage qui ne ressemble à rien. Je vous rappelle que je suis l'un des représentants, l'un des derniers, d'une espèce en voie de disparition : l'écrivain maghrébin de langue française ! Il y a toujours eu une littérature de langue française chez nous : à part les brillants éléments de l'éducation nationale, les majors du bac (comme moi) qui travaillent toutes les matières, les élèves en maths sont généralement les cancres des matières littéraires... Ce qu'il faut, c'est intéresser les élèves à la littérature, il faut leur répéter sans cesse qu'un mathématicien qui ne sait pas s'exprimer dans un français convenable est condamné à vivre dans l'autarcie. Il faut ouvrir les horizons des élèves : réussir n'est pas tout ! Car, souvent, ils ne travaillent que les matières à fort coefficient !
    Dernière chose, qui va vous épouvanter : les terroristes djihadistes islamistes se recrutent dans les rangs des ingénieurs et des matheux ! Il n'y a rien dans la formation de ces derniers qui les prépare à avoir l'esprit critique... Ils sont habitués à la rigueur sèche et stupide et la confondent souvent avec ouverture d'esprit. Ne soyez pas étonnés que du rang des émigrés maghrébins qui optent pour une formation de ce type, surgissent autant d'esprits obtus et fermés... Vous trouverez rarement un ancien de science po d'origine maghrébine ou un agrégé en lettres ou en philo qui soit prêt à se faire sauter en entraînant avec lui des innocents ! Les criminels qui recrutent ces assassins savent où puiser leurs bombes humaines : dans les facultés de maths et les écoles d'ingénieurs !
    Aussi, méfiez-vous comme d'une peste d'un français de deuxième génération qui n'aime que les maths ou les matières techniques !
  • Rémi, j’ai repris le travail des auteurs cités au début. À mon avis, tu peux réutiliser.
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • @ Rémi_pas_logué
    Je ne suis pas "bien né" socialement, je suis né pauvre et sans père. Mais je suis né sur ma terre d'Occitanie française, après je ne sais combien de générations de paysans. Et j'ai dans ma poche une carte nationale d'identité, et pas deux ou trois. Je sais d'où je viens, et je sais donc où je
    vais, et je suis très heureux de voir l'évolution actuelle de la situation.
    Si j'étais autre, je raisonnerais comme l'autre, et ce ne serait pas moi, donc l'argument est inopérant. Moi, je me défends et les miens, à chacun de faire de même. Je suis aussi ouvert qu'on peut l'être à tous les points de vue, sans renoncer au mien.

    @ Jamel_Ghanouchi
    C'est un vrai bonheur de lire un tel message, un plaidoyer pour la culture et l'humanisme, contre le fanatisme. Bravo, et bravo !
    Les professeurs de mathématiques ne doivent donc pas se désintéresser de la qualité d'expression des élèves. Voir mes nombreux messages stigmatisant les énormes fautes de français de certains questionneurs.

    Bonne soirée.
    RC
  • Merci de rester dans le sujet du message initial, ou bien le fil sera fermé. J'ai caché quelques messages HS.
  • Merci JLT.

    @Nicolas, ok ça marche. Merci en tout cas.
    J'espère que cela sera utile pour les élèves surtout. Tu as déjà tenté de l'utiliser en cours pour ta part ?
  • Non, jamais.
    J’en ai un autre avec plus de langues mais je ne l’ai encore pas tapé (trop long).
    Algebraic symbols are used when you do not know what you are talking about.
            -- Schnoebelen, Philippe
  • [ Message supprimé
    Raymond, tu n'apporteras rien de plus par rapport à la question de Rémi. Tu as a eu l'occasion de donner ton avis, ça devrait suffir. jacquot]
  • [ message partiellement caché. jacquot]

    @Nicolas, ok, je t'ai envoyé un mail si tu souhaites que je te file un coup de main à taper tes fiches.
  • Bonsoir,

    quelques remarques :

    1) il existe des cours de F.L.E. pour les nouveaux arrivants
    2) ah l'heureux temps où le savoir était en latin
    3) bientôt les cours seront en anglais ou en chinois

    bien cordialement

    kolotoko
  • 1) Si kolotoko veut offrir sur ses deniers propres des cours de "français langue étrangère" à des personnes venant d'ici ou là sans avoir été invitées chez nous, qu'il le fasse, mais je ne vois pas pourquoi moi qui n'en vois pas la nécessité je le ferais.
    2) Je n'ai pas connu le temps, heureux ou non, où le savoir était en latin, mais en France il est en français.
    3) Bientôt, la France sera de retour, et les cours y seront en français, sauf bien sûr les cours de langues étrangères, toujours indispensables, bien entendu.
Cette discussion a été fermée.